AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 12 Enregistrés, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

alain combemale, Alain Menotti, ballacraine, Christyan, Dan42, EDOUARD Jean, jeanmichel.court, ju170180, MECARAC, Mykeul, philwood, rapido13

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 14:45
Derniers sujets
»  [Oldies] Les découvertes de Tonton Hubert (Part 4)
Aujourd'hui à 15:29 par Dialmax

» [MotoGP] KTM
Aujourd'hui à 14:58 par Vivien57

» Retour sur le salon Moto Légende.
Aujourd'hui à 14:47 par bike70

» Restauration MONDIAL 125cc Speciale.
Aujourd'hui à 14:23 par perruche

» Solitude
Aujourd'hui à 11:41 par justin

» [Livres] Y a pas que la moto dans la vie ! (??)
Aujourd'hui à 9:25 par bubu

» [Oldies] C'était le bon temps...
Aujourd'hui à 9:22 par bubu

» Badge casque NAVA
Aujourd'hui à 9:04 par derrick973

» [Road racing] calendrier 2019
Aujourd'hui à 8:51 par jeanmichel.prudon

» [Road racing] Tourist Trophy Premiere
Aujourd'hui à 7:08 par mickey

» [Oldies] Angel Nieto Mike Hailwood ( Part 4 )
Hier à 22:20 par Adco

» [Oldies] Les transporteurs de motos des paddocks
Hier à 21:34 par mickey

» [Oldies]Promosport 250 listes des pilotes et classements de 1978 à 1985
Hier à 19:01 par tripotemascagne

» Motobecane Grand Prix 350
Hier à 18:52 par fredomono

» IMOLA 200 1978
Hier à 17:44 par singleton560

» [Oldies] Les Aermacchi deux temps
Hier à 12:10 par JH42

» [Sorties] Salon Auto-moto de Cavaillon 8 et 9 Décembre 2018
Hier à 10:24 par biger

» [ePower] Tournant Historique
Hier à 9:31 par bubu

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Hier à 9:26 par bubu

» Klass GP 2019 125 à 350 cc SP
Mer 12 Déc 2018 - 19:54 par jmo

» [MotoGP] GP 2019 , infos , nouveautés , résultats des tests , potins et ....
Mer 12 Déc 2018 - 18:41 par bartau

» [WSBK] 2019
Mer 12 Déc 2018 - 18:05 par Rose Noire

» Ce qu’ils en pensent..
Mer 12 Déc 2018 - 15:01 par justin

» [Oldies] Challenge HONDA 1980
Mar 11 Déc 2018 - 17:00 par EDOUARD Jean

» [Oldies] Les Suzuki 500 RG
Mar 11 Déc 2018 - 10:32 par Pierre"PhilRead"

» [Oldies] Ils ont p'loté la belle à culbuter de Varese (2ème partie)
Lun 10 Déc 2018 - 16:16 par philwood

» [Pit Laners en course!] Clément Révolte (coupe YAMAHA R125)
Dim 9 Déc 2018 - 22:30 par petitvolt

» [SORTIES] La 10ème Sunday Ride Classic – 23-24-25 Mars 2018 au Circuit Paul Ricard
Dim 9 Déc 2018 - 20:40 par BauGG

» [Sorties] Calendrier 2019 des manifestations, roulages, circuits, côtes,....
Dim 9 Déc 2018 - 17:58 par woab

» [Oldies] Santiago Herrero y la OSSA "monocasco"
Dim 9 Déc 2018 - 11:45 par Apriliabarth

La réclame...
Mots-clés
HOnda rouge 2013 moto ROAD 1973 side 2018 eurosport 1000 aprilia fourche ducati triumph zone france motobecane yamaha aermacchi wanted classic geco suzuki RACING coupe icgp
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
EDOUARD Jean
 
Jarno
 
Fügner
 
yves kerlo
 
janpol84
 
Dialmax
 
La réclame...

Partagez | 
 

 Carnet de piste d'Alex (saison 5)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 19 Fév 2018 - 8:48

En 2018, Alex rentre dans l'école des "grands".

Il quitte le Promosport et arrive en Superbike dans l'équipe du Junior Team, toujours au guidon de la nouvelle Suzuki GSX R.

A ses côtés, il y aura du beau monde puisque, en endurance, il sera le co-équipier de Louis Rossi (ancien pilote en championnat du monde et vainqueur du GP du Mans en 2012 en Moto 3) et de Hugo Clère ( champion de France en supersport en 2016).

Parallèlement, les trois pilotes participeront au championnat de France Superbike.

Il y a quelques jours, il se sont retrouvés au Mans, pour leurs premiers tours de roues.

La saison approche: première épreuve les 31 mars et 1er avril au Mans, suivie des 24 heures du Mans les 21 et 22 avril.

Deux photos trouvés sur le compte Facebook du Junior Team : https://www.facebook.com/search/top/?q=junior%20team%20le%20mans%20sud%20suzuki







Dernière édition par Christian7 le Lun 19 Fév 2018 - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 19 Fév 2018 - 8:54

Cette saison sera un peu plus difficile que celle de 2017 , c' est normal , mais nous comptons sur Alex de faire sont maximum et de se trouver dans le haut du tableau .


Dernière édition par EDOUARD Jean le Lun 19 Fév 2018 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BOOZE

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Nord 91
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 19 Fév 2018 - 15:27

Un bien beau défi pour cette nouvelle année .. GAZZZ
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Sam 10 Mar 2018 - 21:06

Alex a participé aux essais sur le circuit du Mans les 8 et 9 mars 2018 avec le Junior Team. Il y avait du beau monde: le Suzuki Endurance Racing Team, le Team F.C.C TSR Honda France, le YART-Yamaha, le Honda Endurance Racing, l’équipe April Moto Motors Events, et le Team Cottard Motosport avec lequel il a obtenu le titre en 1000 Promosport l'an dernier.

Quelques photos:

Louis Rossi









Hugo Clère










Alex














Il y a eu une interview des trois pilotes dans https://www.ouest-france.fr/sport/24-heures-motos/moto-decouvrez-la-nouvelle-moto-du-junior-team-chasseuse-de-podiums-5608566:




Du côté des pilotes, les ambitions sont grandes avant l’entame de la saison. Notamment pour le local Louis Rossi : « C’est un joli rêve et une très belle opportunité qui se réalisent. Ça fait plusieurs années que j’essaye de rouler dans cette équipe, parce que c’est un projet le lycée Le Mans Sud, qui propose de former des étudiants et de leur offrir une belle réussite professionnelle. Je rejoins Suzuki, avec cette nouvelle moto, qui pour moi a un grand potentiel de développement. On roulera en Championnat de France Superbike et en Championnat du Monde d’Endurance avec l’espoir de réaliser de bonnes performances. »

D’autant que le Sarthois ajoute un programme Vitesse dans sa saison : « Je n’aurais fait que de l’endurance à la base, mais on va ajouter de la vitesse. C’est un peu une priorité dans l’équipe de bien réussir ce championnat. Ça fait longtemps que je n’ai pas roulé dans le championnat de France. Je vais découvrir quelque chose de nouveau, des circuits que je ne connais pas… Les essais se passent bien et la prise de contact avec le team est très bonne. »


Hugo Clere (n° 11), Alex Sarrabayrouse (n° 96) et Louis Rossi (n° 72) se partageront le guidon de la Suzuki en Endurance, mais auront chacun la leur en Superbike.

À ses côtés, il retrouvera deux pilotes à la pointe de vitesse remarquée. Ainsi, à 23 ans, Hugo Clere rejoint le Junior Team, et cherchera à montrer ce qu’il sait faire : « C’est une très bonne opportunité, vu mon jeune âge, si je veux un jour décrocher une place dans un team officiel. J’ai toutes les cartes en main pour aller me battre pour le titre en Superbike catégorie « challenger » et réaliser des résultats en Endurance. Les élèves ont l’air très motivés, intéressés. Ici je découvre une structure pratiquement professionnelle, ça va me former pour plus tard si j’accède à une équipe usine. »

Après avoir roulé comme quatrième pilote de l’équipe au Bol d’Or, Alex Sarrabayrouse, 29 ans, rejoint le Junior Team comme titulaire : « Ce sont des conditions top, je n’avais jamais pensé en arriver là un jour. L’aspect pédagogique avec les élèves me plaît beaucoup. Il reste plus qu’à travailler dans le bon sens et prendre du plaisir. » Une belle récompense pour le champion de France (600 en 2016 et 1000 en 2017) Promosport avec Suzuki : « C’est franchir la marche supérieure dans les meilleures conditions. »






Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Dim 18 Mar 2018 - 14:51

Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Mer 4 Avr 2018 - 19:38

Vendredi 30 mars 2018. Le temps est incertain alors que je sors ma Transalp du garage.

Prévoyant, j’enfile ma combinaison de pluie et, dix minutes plus tard, je me retrouve sous un véritable déluge. Courage, plus que 650 kilomètres à parcourir !

Je m’en vais assister à la première manche du championnat de France Superbike. Après son magnifique titre décroché en Promosport 1000 l’an dernier, Alex passe en catégorie supérieure.  Et ses performances de 2017 ne sont pas passée inaperçues vu qu’il intègre le Junior Team. Pour un passionné comme moi, c’est une équipe qui me parle. Vingt années qu’elle existe et qu’elle montre ses compétences. Derrière cette équipe, il y a le lycée polyvalent Le Mans Sud qui, chaque année, dispense une formation de mécanicien de compétition moto. Cela veut dire que, tous les douze mois, il y a une remise en question, avec 10 nouveaux jeunes en apprentissage. Je trouve cette démarche exemplaire et je suis émerveillé par les beaux résultats obtenus régulièrement avec ces jeunes en formation.

Pour Alex, c’est une sacrée récompense de rentrer dans cette équipe. Il faut dire que, l’an dernier, il a été assez éblouissant. Je m’attendais à une année de découverte de la catégorie 1000, au guidon d’une moto toute nouvelle qui plus est, arrivée, juste avant la première épreuve de Lédenon. Et le voilà qu’il débutait les essais qualificatifs de Lédenon sous la pluie en seconde position et terminait 4ième de sa première finale. Deux épreuves plus tard, il était sur le podium, puis enchaînait deux victoires, dont une à l’énergie à Alès alors qu’il s’élançait de la 10ième position. Bref, il m’a épaté en restant aux avant-postes toute la saison.

Alors que je roule, j’essaie d’imaginer cette année à  venir. J’ai conscience qu’elle va être autrement plus compliquée, avec un niveau bien supérieur.

J’arrive un brin frigorifié sur le circuit. Je suis heureux de retrouver Alex et Bruno, son père, passé de mécano attitré à observateur privilégié. Le Team se trouve au box numéro 2. Tout est propre, net, bien rangé. L’ambiance est sympathique mais studieuse. Les trois motos sont là, déshabillées.






Samedi matin. Les mécanos s’affairent autour des trois motos en vue de la première séance des essais qualificatifs. Les pilotes discutent. Il y a Louis Rossi, dont je garde en mémoire sa magnifique victoire en 2012 au championnat du monde de Moto 3 sur ce même circuit.  Il a ensuite passé trois années en Moto 2. Je le trouve nature, abordable. Le deuxième pilote, c’est le jeune Hugo Clère, champion de France en Supersport il y a deux ans et qui a effectué le championnat en Superbike l’an dernier. Pour Alex, c’est une chance de côtoyer ces deux pilotes et je me dis qu’il pourra beaucoup apprendre à leurs côtés. En outre, l’ambiance entre les trois est très sympathique.

Alex va devoir intégrer un nouveau mode de fonctionnement. Les séances qualificatives sont de 40 minutes au lieu de 20 en Promosport.  Et, il y en a deux. Une dont le résultat compte pour la première manche  et l’autre pour celui de la deuxième manche.  






Le temps est incertain. Il a plu tout à l’heure et la piste n’a pas encore séché. Ce ne sont pas les meilleures conditions pour découvrir des essais qualificatifs ! Car il y a aussi le paramètre pneus à assimiler.

En Promosport, les pilotes ont un seul train de pneus pour tout le week-end. Ici, c’est beaucoup moins restrictif. Cela veut dire que les pneus sont plus performants mais il va falloir s’habituer à chercher ces nouvelles limites. Comme ses trois mécanos, Alex sera en phase d’apprentissage. Egalité entre les quatre !

Je vais m’installer à l’entrée du virage du musée. Les pilotes sont sur la réserve, l’adhérence de la piste semble incertaine.


























Je retourne au box à la fin de la séance. Les discussions vont bon train. Les résultats ne sont pas bons.  Louis Rossi, 20ième, Hugo Clère 24ième et Alex 31ième. La raison ? Une mauvaise pression des pneus responsable d’un très mauvais grip. A priori, des pressions préconisées par Dunlop inadaptées aux conditions de piste. Alex a, en fin de séance, descendu la pression et a senti du mieux mais il était trop tard. Je le sens un peu déçu de n’avoir pas pu s’exprimer au cours de cette séance.
Il y a du monde dans le box, je vois des caméras, des pilotes interviewés. Cela change de l’atmosphère tranquille du Promosport !


J’apprends que les motos sont encore en cours de préparation. Le faisceau n’est arrivé du Japon que la semaine dernière et il va falloir le développer pour parvenir à améliorer la moto. C’est un peu la course contre la montre, avec les essais qualificatifs des 24 heures du Mans qui débutent dans trois jours.  




J’assiste à une manche de la coupe Honda qui s’effectue sur des CB 500 strictement d’origine hormis le pot d’échappement. C’est la seule course que je peux suivre sans bouchons d’oreilles !

C’est ensuite au tour des concurrents de l’European Bike. Au milieu des quatre cylindres, il y a le bruit sourd et caractéristique des V-twin Ducati.


Je suis comme Alex, je découvre un nouveau monde. Depuis ses débuts en 2014 (catégorie 600), je viens le voir sur les courses et j’ai fait des rencontres. Mon carnet de piste dédié à Alex s’est étendu à d’autres pilotes que j’ai su apprécier. Il y a eu Thibaut Duchène, les frères Vaucher, les vaillants Bretons, Pierre Sambardier, Ludovic Rizza, Matthieu Thibault. J’avais mes points de repère, je commençais à me sentir comme à la maison. Ce week-end, je suis en mode découverte et j’aime bien cette phase un peu floue, ce moment où l’on est à l’écoute d’un endroit nouveau. Cela ressemble à mes impressions de voyage quand j’arrive dans une ville inconnue que je tente de comprendre.


15H30. Essais des Supersport. Dès le début, ça roule très fort. J’en comprends très vite les raisons quand la pluie s’invite après dix minutes d’essais. Il fallait être rapide tout de suite. Je retrouve avec plaisir Clément Stoll qui courait en 600 avec Alex, il y a deux ans. J’aime toujours autant son style et il envoie du gros gaz avec sa Triumph ! D’ailleurs, il réalise le meilleur temps. Il y a aussi Guillaume Pot qui a réalisé une saison exemplaire l’an dernier en 600 Promosport, après une saison prometteuse mais trop impulsive, en 2016. Quatrième temps pour lui. Bravo !










En fin de journée, c’est la deuxième séance qualificative pour les 1000. La piste est (enfin !) sèche. Alex m’a dit qu’il lui faudra un peu de temps pour prendre la mesure de ses pneus. Jusqu’à aujourd’hui, il n’a pas eu l’occasion de vraiment les essayer.

Je le vois qui augmente régulièrement son rythme. De retour au box, il indique qu’il a pu améliorer en toute fin de séance : 1.39.860, soit le 16ième temps. Hugo est en 1.39.268 le 12ième  chrono et Louis en 1.38.917 en 9ième position.

Du bord de la piste, les différences de style entre les trois sont marquantes. Hugo est très vif dans son pilotage, Alex a gardé cette douceur qui le caractérise. Quant à Louis, il est entre les deux et j’ai noté qu’il « cassait » plus la trajectoire au virage du musée en redressant plus vite la moto et en accélérant plus tôt.

Alex n’a pas le même amortisseur que Louis et Hugo. Il roule avec un EMC, entreprise française avec laquelle il travaille en étroite collaboration depuis des années en Promosport. Pierre Sambardier,  le technicien présent sur le circuit, procède à une analyse du comportement de l’amortisseur pendant les essais.

Il est loin le temps des courses d’antan, avec les réglages des carburations des moteurs, les bougies plus ou moins froides suivant les conditions de piste et les modifications apportées en fonction du ressenti du pilote. Maintenant, on se retrouve devant un écran d’ordinateur qui publie des graphiques incompréhensibles pour un motard lambda comme moi mais sûrement très révélateurs pour les spécialistes.

Dans le box, Damien Saulnier est sur tous les fronts : interview, téléphone qui sonne régulièrement, instructions données aux  apprentis, discussion avec  ce grand Monsieur de l’endurance qu’est Dominique Meilland. Ce dernier est venu respirer l’ambiance du Superbike avant la grand épreuve des 24 heures du Mans des 21 et 22 avril.

Les jeunes mécanos m’impressionnent par leur sérieux. Il y a une belle organisation au sein de l’équipe et chacun s’affaire dans le calme.

Quant aux motos, à travers les discussions entre les pilotes et Damien, je comprends qu’elles vont évoluer. Le potentiel est là, mais il y a une marge de progression au niveau de l’électronique. C’est cette dernière qui détient les clefs des progrès futurs. Le faisceau arrivé tardivement ouvre le champ du possible, mais il va falloir l’exploiter dans le bon sens. Pour l’instant, Louis trouve que la moto pousse au rétrogradage, avec un régime moteur qui redescend trop lentement.

Pour Alex, c’est donc la connaissance des pneus qui pourra lui apporter un gain en performance. Il s’agit de s’habituer à des pneus plus performants, qu’il convient de mettre en contrainte pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Cela doit s’apprendre. Pour l’instant, je le sens à l’écoute de ces nouvelles sensations. Je lui fais confiance, il a jusque là montré qu’il comprenait très vite et savait mettre en application. Il n’y a pas de raison que ça change.







































Dimanche matin. Les Supersport rentrent en piste pour leur première course. Je me suis installé entre les virages de la Chapelle et du garage vert.

Bulle a réalisé le meilleur départ mais il a Clément Stoll collé à ses basques. Boulom et Antiga suivent juste derrière.
Grosse bagarre entre Enzo Boulom et Clément Stoll dans les deux tours qui suivent.

4ième tour. Pot, le nouveau venu, est 5ième.

5ième tour. Bulle et Stoll sont roue dans roue et ont lâché Antiga.

Stoll met la pression sur Bulle. Il finit par le passer au 7ième tour. Belle performance de Pot qui reste devant Cédric Tangre.
8ième tour. Stoll est impressionnant à la sortie de la Chapelle en glisse dans un style magnifique. Quant au rugissement du trois cylindres, quel bonheur !

Jusqu’au 11ième tour, pas de changement, si ce n’est que Pot a reculé à la 6ième place. Il chute sous mes yeux à la sortie de la Chapelle. La moto glisse sur la piste. Pas de mal, il remonte dessus et repart.

12ième tour. Lors du passage des attardés, Bulle recolle à Clément. Cela va être chaud pendant les quatre derniers tours !

Dans les deux tours suivants, Antiga se rapproche de Tangre. Il n’et plus qu’à 2 dixièmes derrière au 15ième tour.

Dans cet avant-dernier tour, Bulle semble mettre un coup de collier. Peut-être avait-il gardé un peu de réserve pour la fin de course. Clément Stoll parait incapable de le suivre.  

Dernier tour. Bulle a une bonne seconde d’avance sur Stoll, Tangre est 3ième devant Antiga et Boulom. Pot, malgré sa chute, termine 9ième.








La catégorie des Pré Moto 3 arrive sur la piste. Parmi les concurrents, il y a un tout petit gabarit au point que sa moto, pourtant menue, paraît énorme. Il m’a semblé l’apercevoir dans le paddock, ce tout jeune pilote. J’ai lu qu’il fallait avoir au moins 12 ans, je pense qu’il doit en être très proche….

Il va réaliser une course solitaire en 6ième position mais les trois pilotes en bagarre devant lui vont finir par aller au tas ensemble au virage du Musée en fin de course, ce qui lui ouvre les portes du podium. J’imagine sa joie !










Les nuages s’installent peu à peu avant le départ des 1000 mais la pluie ne semble pas vouloir s’inviter. Heureusement, car les trois pilotes du Junior Team vont déjà devoir se frayer un chemin pour tenter une remontée ; inutile que ce soit dans des conditions climatiques difficiles.


1er tour. Louis Rossi est 12ième, Hugo 14ième et Alex 21ième. Tout va bien, les trois ont fait un bon départ.

Devant, Guarnoni et Foray prennent le large. Le freinage au garage vert et l’entrée dans le virage sont spectaculaires.

2ième tour. Louis et Hugo ont gagné chacun une place.

3ième tour. Devant moi, Hugo fait le freinage à son co-équipier. Net et sans bavure !

4ième tour. Roberto Rolfo est 4ième. C’est étrange de retrouver ce pilote en Championnat de France. Je me souviens de lui quand il participait au championnat du monde de moto au début des années 2000. Un excellent pilote à l’époque qui fait preuve d’une belle longévité.

5ième tour. Hugo est 10ième devant Louis. Alex a rétrogradé en 23ième position, mais il repasse 21ième au tour suivant.

7ième tour. Hugo est déchaîné, il est remonté à la 7ième place. Louis est 11ième, Alex 20ième derrière la BMW n° 110.

9ième tour. Hugo est 6ième ! Alex s’est défait du 110, il est 19ième.

13ième tour. Guarnoni fait un festival devant. Il possède une avance que j’estime à six secondes sur Kenny Foray. Alex est passé devant Monticelli sur sa Kawasaki.

14ième tour. Hugo est remonté à la 5ième place. Belle performance après un départ en 24ième position ! Louis est 10ième.






























Je retrouve l’équipe au box en train de débriefer. Le départ fut mouvementé avec un passage dans les graviers pour Hugo et sur les vibreurs pour Louis et Alex. Partir loin derrière, c’est  courir le risque de l’accrochage, de  la chute au premier virage.

Quelques images de ce départ un peu chaud :
https://www.youtube.com/watch?v=o-2aLm6Xeno&feature=youtu.be&app=desktop

La discussion s’engage autour des améliorations à apporter au frein moteur, au moteur violent à la reprise. Je me fais discret dans mon coin, mais je suis aux anges au milieu de cette équipe. J’ouvre grand mes yeux et mes oreilles, heureux d’être ici pour cette première épreuve de l’année.









14 heures. Le soleil, bien que voilé, requinque l’organisme un peu trop agressé à mon goût depuis deux jours avec le vent, le froid et la pluie. La Honda CBR 500 Cup va débuter. Je fais un tour sous l’auvent qui abrite les motos. Il y a de tous les âges au niveau des concurrents même si la jeunesse a pris le pouvoir.

Il y a une gamine avec son père. Elle doit avoir 14 ans. Hier, elle a été classée 1ière Junior, à la 14ième place au général. Tout à l’heure, je discutais avec Thomas Wolfarth, un copain d’Alex, heureux de son temps de qualification lors de la deuxième séance d’essais (3ième).  Je m’installe au virage du raccordement.

1er tour. Romain Lecarpentier a 4 secondes d’avance !   Je sens que ce pilote va tuer le championnat tant il semble avoir une longueur d’avance. Il va parcourir les 12 tours à un train d’enfer, laissant les miettes aux autres pilotes. Je suis la course de Thomas qui restera longtemps avec le groupe des poursuivants avant de lâcher prise et de terminer à une belle 5ième place. Quant à la petite Amélie Triffet, elle termine de nouveau première Junior à la 12ième place.


Je poursuis ma promenade dans les différents endroits du circuit en me posant dans la tribune située au niveau de la chicane après la ligne droite des stands. Elle est pleine. Cela me change du public clairsemé présent lors des épreuves Promosport. Les 600 vont entamer leur deuxième course.

C’est le départ avec une envolée de Bulle qui a l’air bien décidé à remettre le couvert après sa victoire en première manche. Boulom est derrière, suivi par Antiga et Stoll.

Au 3ième tour, Boulom s’empare de la tête mais Bulle réplique au tour suivant au freinage de la chicane. Pot, 5ième, est menacé par Tangre. Ce dernier le passe au 5ième tour.

6ième tour. Stoll est 3ième mais Bulle et Boulom semblent vouloir s’échapper devant. Bau, le 108, a pris le meilleur sur Pot.

9ième tour. Bulle poursuit sa course en tête, mais Stoll a retrouvé sa 2ième place et s’accroche. Dans les trois tours suivants, Clément Stoll donne le maximum pour contenir l’écart (une seconde environ). Il nous gratifie d’un magnifique freinage à la chicane avec la Triumph qui se tortille. Mais, au même moment, le speaker annonce Bulle meilleur tour en course. Je pense que c’est plié. Effectivement, Bulle accroit son avance.

Au 14ième tour, elle est de deux secondes environ. Boulom précède Antiga et Pot a réussi à passer le 108.

Dernier tour. Bau pique Pot au freinage de la chicane mais Guillaume ressort mieux. Cela risque d’être chaud entre les deux jusqu’à la ligne d’arrivée !

C’est fini. Bulle signe le doublé mais Clément Stoll a montré une belle détermination lors de cette première épreuve de l’année. Quant à Pot et Bau, je les vois se congratuler manifestement heureux de leur belle bagarre.



17H15. Dernière course du week-end. J’ai le cœur qui bat un peu plus fort. Ils sont 41 pilotes au départ.
Je me suis installé à l’entrée du garage vert.

Au premier passage, Louis est 8ième, Hugo 11ième et Alex 19ième. Devant, Guarnoni est parti pour un remake de la première manche avec Foray à ses trousses.

2ième tour. Alex est 20ième.

4ième tour. Louis est 9ième devant Hugo. Ce dernier passe le turbo et gagne deux places en doublant son co-équipier et Perret.

6ième tour. Guarnoni et Foray ont déjà fait le trou. Erwan Nigon est déjà à plus de 3 secondes derrière.

8ième tour. Alex gagne une place en prenant le meilleur sur Monticelli. Hugo est 7ième , Louis 9ième.

9ième tour. Alex a Railton et Pagaud en ligne de mire. Va-t-il pouvoir remonter sur les deux concurrents ?

Oui, c’est net, il leur reprend du temps et passe le 15, puis le 39 au 14ième tour. Mais ce dernier reste dans son sillage alors qu’il ne reste que 3 tours à parcourir. Hugo n’a pas pu résister à Sébastien Suchet.  Il est 8ième. C’est au tour de Louis de céder sous les assauts de David Perret. Il est  10ième.

Guarnoni termine avec une confortable avance de près de 4 secondes sur Foray. Lussiana est 3ième, il a un style très impressionnant sur sa BMW et ses freinages avant le garage vert  sont spectaculaires.

Comme dans la première manche, Hugo Clère termine 1er dans la catégorie Challenger (moins de 28 ans).


















Je rentre au box. Les conclusions des pilotes n’ont pas varié. La moto a du potentiel mais il va falloir améliorer le fonctionnement de l’électronique.

Alex a l’air satisfait. Il a tourné régulièrement en 1.39 pendant la course. Je note qu’il a effectivement gagné 15 secondes au total par rapport à la première manche, soit en moyenne 9 dixièmes au tour, ce qui n’est pas rien.











Il est temps pour moi de reprendre la route. Cela tombe bien, j’adore ça ! J’ai l’esprit léger après ce premier week-end de course. Bien sûr, Alex n’est pas rentré dans les points mais je suis certain qu’il a beaucoup appris pendant ces deux jours.

Comme à son habitude, il a progressivement augmenté son rythme, sans brûler les étapes. Je suis sûr qu’il est heureux dans cette équipe que j’ai senti soudée. J’ai hâte de la retrouver dans trois semaines sur le circuit de Nogaro. Entre-temps, il y aura eu la mythique épreuve des 24 heures du Mans.

La saison est bien lancée!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
2strokeman

avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 43
Localisation : au pays du champagne
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Mer 4 Avr 2018 - 21:55

Magnifique CR !!!
Revenir en haut Aller en bas
caferace03

avatar

Nombre de messages : 185
Age : 63
Localisation : 03 allier France
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 5 Avr 2018 - 8:00

Merci Christian, très beau reportage
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 5 Avr 2018 - 9:07

Tes CR comme d' habitude précis et complet et aussi pour les 850 km dans de mauvaises conditions climatiques .
Quand à Alex il vat faire mieux il n' y a pas de raison dans ce cocon .
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 12 Avr 2018 - 16:34

Un sympathique petit film consacré à Alex sur le site du FSBK:

http://www.fsbk.fr/medias/  ( Cliquer sur Gros plan )

















Dernière édition par Christian7 le Ven 13 Avr 2018 - 6:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
fpayart

avatar

Nombre de messages : 937
Age : 69
Localisation : LYON
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 12 Avr 2018 - 17:52

Merci pour ce compte-rendu très détaillé, joli brin de plume.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fperacing.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 19 Avr 2018 - 19:02

Cette année, je ne peux malheureusement pas assister aux 24 heures du Mans.

Ce jeudi 19 avril, voilà les résultats des essais qualificatifs:

Louis Rossi






Hugo Clère




Alex






Classement général:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Ven 20 Avr 2018 - 0:14

Résultats des essais de nuit:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 23 Avr 2018 - 18:54

Je n'ai pas connu les émotions que j'avais vécues en direct l'an dernier, mais, derrière l'écran d'ordinateur, j'ai quand même le coeur qui a battu bien fort en suivant l'évolution des résultats en direct sur le site du circuit du Mans.

Résultat: 8ième place au général et 3ième en catégorie Stocksport. Un podium dans cette épreuve mythique! Bravo à toute l'équipe.

Damien Saulnier a indiqué que les concurrents directs faisaient plus de tours avec un plein (3 tours), ce qui a handicapé l'équipage. La Suzuki est encore nouvelle comparée à la Yamaha et je pense qu'il y a moyen, dans l'avenir, de peaufiner les réglages de l'électronique pour améliorer les performances générales de la machine. Le boîtier Yoshimura est arrivé il y a peu de temps et il faut encore un peu de temps à l'équipe pour  le comprendre et l'optimiser. Sinon, la moto semble avoir tourné comme une horloge.

J'ai pu voir que Louis Rossi savait envoyer du gaz en réalisant régulièrement des tours très rapides.

Les pilotes étaient marqués par l'effort le dimanche et j'ai même vu un bâillement d'Alex à la fin de la conférence de presse! Pour ceux qui pensent encore que la moto, c'est facile, il y a un moteur qui fait le maximum du travail.... Il a mentionné que l'équipage avait réalisé des bons relais de nuit.




https://www.facebook.com/24heuresmotos/videos/10156434325427425/

Louis a mentionné que, avec la piste bien plus chaude que lors des essais, il a fallu changer tous les réglages et que ceux-ci ont été adaptés pour la course, moins pour les essais. Cela a permis, avec la baisse de température nocturne, de réaliser des bons temps de nuit.

Je ne réalise pas encore qu'Alex se retrouve sur le podium de la célèbre course des 24 heures du Mans. J'ai peur de me réveiller!

Que d'émotions vécues à 500 kilomètres du circuit!






































Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 23 Avr 2018 - 19:15

à toute l'équipe , pilotes et au gars du stand LMS , il faut rappeler qu' il y a des élèves du lycée pas que .
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Lun 23 Avr 2018 - 20:30

EDOUARD Jean a écrit:
à toute l'équipe , pilotes et au gars du stand LMS , il faut rappeler qu' il y a des élèves du lycée pas que .

Effectivement, je trouve assez admirable cette équipe constituée de jeunes en formation (10 au total). Chaque année, il faut repartir à zéro avec 10 nouveaux jeunes à former. En tout cas, lors de la première manche du Superbike, j'ai pu constater combien ils étaient sérieux et motivés.

Une très belle équipe que ce Junior Team! Et avec des résultats à la clef!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 10:13

Un podium qui fait plaisir!




Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 10:34

Alex est sympat , ce WE il te fait faire peu de Km .
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 13:03

EDOUARD Jean a écrit:
Alex est sympat , ce WE il te fait faire peu de Km .


Je suis triste, j'aime tellement prendre la route et rouler, rouler, rouler...... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 13:09

Ça ne tient qu' à toi fais un détour par Nantes ( ou ailleurs si t' as une autre préférence ) pour assouvir ta passion de rouler .
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 18:39

Christian7 , tu as l' air sympatique , regarde cette vidéo d' Alex de la FFM , ça va te faire plaisir .

https://www.fsbk.fr/gros-plan-sur-alex-sarrabayrouse/
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Jeu 26 Avr 2018 - 21:10

Christian7 , tu as l' air sympatique , regarde cette vidéo d' Alex de la FFM , ça va te faire plaisir .    

https://www.fsbk.fr/gros-plan-sur-alex-sarrabayrouse/





Quant à toi, tu peux regarder le message que j'avais publié un peu plus haut  Wink .

Merci quand même, j'aime beaucoup ce petit film.








Christian7 a écrit:
Un sympathique petit film consacré à Alex sur le site du FSBK:

http://www.fsbk.fr/medias/  ( Cliquer sur Gros plan )















Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Dim 10 Juin 2018 - 11:49

Vendredi 27 avril 2018. J’arrive sur le circuit de Nogaro qui va accueillir la deuxième épreuve du Championnat de France de Superbike. J’ai encore en tête la belle performance du Junior Team aux 24 heures du Mans.

Le père d’Alex est là. Il m’indique que les essais libres n’ont pas été transcendants. La moto manque encore de mise au point et les pneus Dunlop ne sont peut-être pas assez performants.

Samedi matin. Je discute avec Alex qui n’a pas récupéré de la fatigue des 24 heures du Mans. Il faut dire qu’il est rentré dans la nuit du dimanche pour reprendre le travail le lendemain. Il est vrai qu’il a une petite mine. Quant à Hugo Clère, c’est encore pire, il est blanc comme un linge ; le repas de la veille n’est pas bien passé….  









Les essais débutent à 11 heures. La piste est sèche et le temps plutôt frais. Alex rentre après 20 minutes ; « La moto ne tourne pas », tel est son verdict. Vu du bord de la piste, je l’ai trouvé effectivement sur la retenue alors qu’il est ici « à la maison ». Pierre Sambardier, le technicien d’EMC, fait un réglage de suspensions pour améliorer le comportement de la Suzuki.

Fin de la séance d’essais ; Alex rentre au box. Il me parait soucieux. « Je n’arrive pas à faire ce que sais faire ici » dit-il. « Vu comment se comporte la moto, je rentre trop tôt dans les virages et je ne peux pas à accélérer ».
Louis Rossi, qui a réussi à l’énergie à décrocher le 10ième temps, lui conseille de garder du frein sur l’angle pour progresser. Quant à Hugo, il n’a effectué que 7 tours en fin de séance et a réalisé le 18ième temps. Alex est 21ième. Devant, Guarnoni est impérial sur sa Kawasaki. Cette moto est assez extraordinaire à voir. Un monstre de puissance et d’équilibre. Erwan Nigon est juste derrière avec la Honda suivi par Kenny Foray sur la BMW.























Dans le box n°3, une longue discussion s’engage entre les pilotes et Damien Saulnier.  Alex trouve la moto trop violente sur la réaccélération après le filet de gaz. Louis indique qu’il se bat dans la cassure à droite après l’épingle du bout de la ligne droite alors que les BMW et Kawasaki  y sont impressionnantes d’aisance.  Après de nombreux échanges, il est décidé de raccourcir les motos pour qu’elles soient plus réactives sur ce circuit aux nombreuses parties sinueuses.

Le sujet pneus est également abordé et je prends conscience que la problématique est complètement différente du Promosport. Dans ce dernier championnat, chaque pilote a un train de pneus et un seul qu’il doit gérer tout au long du week-end et il n’y a qu’un constructeur (Dunlop jusqu’en 2017, Pirelli cette année). Ils sont sur un pied d’égalité à ce niveau-là.

En Superbike, trois manufacturiers interviennent et on peut assister à de réelles différences de performances entre eux. Demain, la pluie est annoncée et les données du problème risquent de changer. Mais, pour l’instant, l’heure n’est pas à l’optimisme dans l’équipe.










Pour me changer les idées, j’assiste aux essais des 600. Et ça roule fort dans cette catégorie ! J’adore toujours autant les rugissements de la Triumph et l’attaque  de Clément Stoll. Il y a également deux pilotes  espagnols présents au guidon de Yamaha tout de noir vêtues et, ma foi, ils savent s’en servir. Quero Borja accomplit quatre tours à un rythme très fort qui le placent en 1ière position provisoire dont il se fera déloger en toute fin de séance par Guillaume Antiga, Enzo Boulom et Clément Stoll.

Guillaume Pot que je suivais l’an dernier en Promosport, est 10ième. A priori, il s’est remis de sa chute aux essais des 24 heures du Mans. Voilà d’ailleurs ce qu’il indiquait sur son compte facebook « Suite à un problème mécanique au niveau du circuit de freinage sur la GSXR 1000 j’ai été contraint de sauter de la moto à environ 200 km/h. J’ai fait le pantin sur plus de 200 mètres. Je suis bien froissé. Je ressors avec une épaule déboîtée, une entorse au genou et à un doigt également sans compter toutes les courbatures....». On l’oublie parfois, mais le risque est bien là dans la course moto.













Les 1000 rentrent de nouveau en piste pour la seconde séance d’essais qui attribuera les places pour la deuxième course de demain. Vu de l’extérieur, Alex ne me parait pas relâché. Je le sens tout en retenue, alors qu’il aime et connaît bien ce circuit. J’ai l’impression qu’il n’est toujours pas à l’aise sur la moto. En fin de séance, Louis Rossi sort la grosse attaque, faisant fi  des réactions un peu brutales de la Suzuki. Résultat, il décroche un 6ième temps en 1.29.564. Hugo est 13ième en 1.29.982. Alex est 22ième en 1.31.442.






















De retour au box, il est dubitatif, la moto est plus vive, plus violente aussi. Il n’arrive pas à coordonner la phase freinage, passage en courbe, accélération. Quant à Louis, c’est simple « Pour rouler vite avec cette moto, c’est compliqué». Dans son tour rapide, il perdait les pieds des cale-pieds ! Je ne le vois pas rouler à un tel rythme toute la course.

Alex semble baigner dans le doute. Il ne comprend pas pourquoi il ne retrouve pas les sensations qu’il avait sur la même moto l’an dernier. Les réactions du train avant semblent l’inquiéter; la lecture des tracés du comportement de la fourche sur l’ordinateur est longuement étudiée et comparée avec les autres motos. Il y a manifestement un plat correspondant à une fourche en butée sur un temps trop long. Capteurs défaillants ou problème au niveau de la fourche?

Même si j’aurais préféré voir des pilotes heureux de leurs essais et de leur moto, c’est malgré tout passionnant d’écouter l’équipe en pleine recherche de réponses aux imperfections des motos. Une chose semble actée, c’est qu’il a manqué du temps et des essais hivernaux pour la mise au point des machines, chose rendue impossible par la disponibilité tardive du matériel. Mais personne ne baisse les bras et chacun à son niveau (pilotes, mécaniciens, team manager) fait le maximum pour améliorer cette moto dont le potentiel est évident.

En outre, les conditions météorologiques seront différentes demain. Il est annoncé de la pluie, par intermittence, ce qui est pour moi le pire des scénarios avec une piste changeante au gré des averses.

Dimanche. Les 600 rentrent en piste pour leur première course.
Excellent départ de Tangre mais Enzo Boulom est déjà devant dans la ligne droite avec une petite avance sur Antiga. Suivent Bulle et Stoll.
2ième tour. Enzo Boulom est visiblement le plus rapide. Clément Stoll est passé 3ième et il remonte sur Antiga.
3ième tour. Boulom poursuit sur sa lancée et Stoll revient sur Antiga. Il le passe dans le 4ième tour mais il se loupe dans la courbe Roger Dubois et Antiga reprend son bien. Boulom a 6 secondes d’avance !
5ième tour. Stoll est de nouveau 2ième. Bulle passe au ralenti dans la ligne droite.
6ième tour. Course monotone avec Enzo Boulom qui survole les débats, Clément Stoll esseulé à la seconde place et Antiga décroché en 3ième position. Ce sera la classement final.








C’est l’heure des « minots ». Dans cette catégorie des Pré Moto 3, il y a un paquet de petits jeunes qui montrent qu’il y a de la relève en compétition moto française.

Au 1er tour, Bartholomé Perrin, le 39, est en tête. Tony Ballot, parti de la 12ième position, est déjà 5ième !
2ième tour. Bartholomé semble vouloir s’échapper. Ballot est remonté 3ième !
3ième tour. Boudin et Ballot sont à la lutte pour la 2ième place mais le 39 a une belle avance. Celle-ci  se réduit au tour suivant (plus que 2 secondes).
5ième tour. La piste s’assèche. Bartholomé voit son avance fondre sur ses deux poiursuivants.
6ième tour. Ballot se fait décrocher dans la ligne droite et Boudin se rapproche de la tête ; il est nettement plus rapide dans le S du lac.
7ième tour. Boudin a quasiment recollé Perrin au freinage de l’épingle. Ils passent cote à cote sur la ligne de chronométrage ! Plus que deux tours.
8ième tour. Boudin réussit le freinage au tour suivant mais Perrin résiste et  lui fait l’intérieur dans la courbe Roger Dubois. C’est chaud entre les deux ! Ballot a dû se louper car il n’est plus que 4ième.
9ième tour. Perrin passe devant nous avec une légère avance mais, dans le dernier tour, il y a une nouvelle lutte entre les deux pilotes au freinage de l’épingle. Ce ne sera pas suffisant, Perrin l’emporte avec 6 dixièmes d’avance.








C’est au tour des 1000.

1er tour. Hugo est 10ième après un excellent départ. Louis Rossi 11ième et Alex 22ième.
2ième tour. Guarnoni, sur sa Kawasaki « missile » semble vouloir s’échapper Rossi se fait passer par deux motos dans la ligne droite et Alex passe 21ième.
3ième tour. Epingle en bout de ligne droite ;Alex  fait le freinage au pilote devant lui . Guarnoni s’en va. Suivent, détachés, Nigon, Lussiana et Foray. Hugo Clère est 123ième, Louis Rossi 15ième, Alex 20ième.
4ième tour. Alex est 19ième et il semble augmenter son tythme de course.
5ième tour. Il est 18ième. Hugo est 14ième, 3 secondes devant Louis.
6ième tour. Alex a deux pilotes en vue dans la ligne droite. Il est en train de les remonter.
7ième tour. Guarnoni se promène devant. Sa Kawasaki marche très bien et il sait s’en servir !
8ième tour. Alex a doublé deux pilotes et il se retrouve derrière Louis Rossi à trois secondes de son coéquipier. Donc 14ième, 15ième et 16ième place pour les trois du Junior Team.
9ième tour ; Alex semble baisser de rythme et se fait reprendre. Il est 17ième.
11ième tour. Guarnoni dépasse Alex dans la ligne droite. La différence de puissance entre les deux motos est impressionnante !
Au tour suivant, il perd une place.
A deux tours de l’arrivée, je vois un panache de fumée derrière une moto juste avant les S du lac. Jonathan Hugot chute sur la piste rendue glissante par la casse du moteur et Alex essaie de l’éviter. C’est malheureusement la chute pour lui. Sa moto glisse dans l’herbe. Je me précipite. Alex va bien mais Hugot reste à terre. Le drapeau rouge est sorti.

Première course peu réjouissante avec Hugo 11ième devant Louis. De retour au box, j’écoute les pilotes raconter leur course. Elle s’est déroulée sur une piste séchante et les pilotes en pneus intermédiaires ont pu remonter en fin d’épreuve. Je déteste ces conditions changeantes où il est difficile de faire le bon choix de pneus. J’espère que la prochaine manche sourira un peu plus mais j’ai le sentiment qu’il manque encore du développement à la moto pour jouer devant.








La deuxième course des 600 débute. Enzo Boulom va-t-il de nouveau s’envoler vers une victoire facile ?
C’est Clément Stoll qui fait le meilleur départ   mais il se fait dépasser par Boulom dans la ligne droite et ce dernier possède déjà deux secondes d’avance à la fin du premier tour !
4ième tour. 4 secondes d’avance sur Stoll et meilleur tour en course. La course semble déjà pliée. Guillaume Pot est 9ième.
6ième tour. La piste s’assèche et la safety car sort.
C’est reparti pour 6 tours. De nouveau, Boulom s’envole en collant 2 secondes aux poursuivants sur un tour. Bis repetita avec une course monotone et des écarts importants entre les concurrents puisque Boulom termine avec dix secondes d’avance sur Clément Stoll, 17 secondes sur Antiga et 20 secondes sur Bulle.  A vrai dire, je me suis un peu ennuyé lors de cette course. Clément Stoll ; très régulier depuis la première épreuve, passe en tête du championnat mais je pense qu’Enzo Boulom, vu le niveau qu’il a montré ici à Nogaro, va lui donner du fil à retordre.








La tension est palpable dans le box du Junior Team  avant que ne débute la deuxième course du week-end. Le technicien de Dunlop passe en parlant d’une piste en train de s’assécher, ce qui pourrait justifier le choix d’un pneu intermédiaire à l’arrière. Le choix est difficile car le temps est incertain. Il y a un peu de vent et une humidité palpable dans l’air ambiant. Décidément, le week-end est compliqué.














Les motos viennent de se ranger en pré-grille. De ma place, je ne peux distinguer le choix qui a été fait. Juste avant le trou de chauffe, un petit crachin s’installe !
C’est parti !
Dans le premier tour, Louis, passe en 8ième position, Hugo est 11ième.
2ième tour. Nigon a deux secondes d’avance sur Guarnoni. Alex est 23ième.
3ième tour. Guarnoni reprend un peu de temps à Nigon. Louis est 9ième, Hugo 11ième et Alex a gagné une place.
5ième tour. Guarnoni a repirs sa place favorite, la 1ière. Louis est menacé par Gabriel Pons. Alex est esseulé en 22ième position.
7ième tour. Hugo passe Louis au freinage de l’épingle.

8ième tour. Guarnoni a déjà 4 secondes d’avance sur Nigon . Alex revient sur un groupe de quatre devant lui.
9ième tour. Louis semble lâcher prise. Alex poursuit sa remontée.
11ième tour. La course est difficile à suivre avec des différences de temps au tour importantes. Les pneus jouent un rôle essentiel sur cette piste changeante. Louis paraît sur la réserve dans le S du lac. Berchet, très à l’aise, reprend 3 secondes au tour à Nigon pour le gain de la 3ième place.
Dernier tour. Guarnoni vainqueur devant Foray à 4 secondes et Berchet à 36 secondes. Nigon est disqualifié. Le 4ième, Gabriel Pons, est à plus d’une minute ! Une course très particulière avec des conditions climatiques qui ont bouleversé la donne en fonction du type d epneus qui a été choisi par les pilotes.

Hugo est 12ième mais a sa place sur la podium de la catégorie Challengers, comme lors de la première course. Mais cela ne suffit pas à le dérider. Alex est remonté jusqu’à la 18ième position. Il n’avait aucun feeling avec l’avant, la moto n’avait pas de grip. Quant à Louis, je le sens en colère. Il dit qu’il n’a pas su se mettre en danger et attaquer. Le doute est bien présent chez les trois pilotes.

L’euphorie des 24 heures du Mans est bien loin. Manifestement, il va falloir s’atteler à améliorer cette prometteuse Suzuki, tenter de rattraper le retard pris dans sa préparation dès le début de saison. Je suis malgré tout confiant, l’équipe est soudée et je suis sûr que chacun va oeuvrer pour trouver les solutions et permettre de se rapprocher des premières places.  

Prochaine épreuve les 16 et 17 juin à Lédenon. Mais, avant, il y aura les deux manches du championnat du monde d'endurance en Slovaquie et Allemagne.





Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 203
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Dim 10 Juin 2018 - 14:49

Le Junior Team, c'est le Superbike mais c'est aussi, et je dirais même que c'est surtout l'endurance. c'est en tout cas l'idée que je me fais de ce team depuis qu'il existe.

Après la belle prestation aux 24 heures du Mans qui s'est terminée sur la troisième marche du podium, c'est en Slovaquie le 12 mai 2018 qu'elle a participé aux huit heures d'endurance sur le Slovakia ring.

J'ai pu suivre l'intégralité de la course sur le site de l'Equipe.fr. Ce fut palpitant dans les deux catégories, une véritable course de vitesse de 8 heures.

A 15 minutes de la fin, je commençais à respirer un peu mieux, la Suzuki était sur le podium de la catégorie Stocksport. Malheureusement, à dix minutes du drapeau à damiers, le moteur a rendu l'âme, une énorme fumée a surgi autour de la moto pilotée alors par Louis Rossi. L'équipe était alors en tête du championnat. Quel désespoir dans le box!

https://www.facebook.com/fim.ewc/videos/10158567014969619/


Hier, ce fut la dernière épreuve de l'année pour les équipes en catégorie Stocksport car elles ne font pas le déplacement à Suzuka. Comme en Slovaquie, ce fut palpitant jusqu'à la dernière minute.

Aux essais qualificatifs de vendredi, j'ai vu qu'Alex avait réalisé un temps très proche de ses coéquipiers. Cela montre sa progression.



Il a d'ailleurs eu l'honneur d'assurer le premier relais. quel plaisir de le voir sur la chaîne l'Equipe. Après une course mouvementée avec trois interruptions avec intervention du pace-car, le Junior Team termine à une excellente 7ième place et 2ième de sa catégorie. Hélas, ce ne fut pas suffisant pour récupérer suffisamment de points à l'équipage du Tati Team Beaujolais Racing qui est classé juste derrière et remporte le championnat, avec 6 points d'avance sur le Junior Team. Bravo à toute l'équipe!





















Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8989
Age : 72
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   Dim 10 Juin 2018 - 15:13

Merci Christian pour tes reportages aussi bien en photos qu' écriture .

Au LMS et aux pilotes pour le résultat de ces 8h d'Oschersleben qui a été une belle course à suspens .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de piste d'Alex (saison 5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de piste d'Alex (saison 5)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le carnet de notes de l'élève SUA pour la saison 2008-2009
» Strasbourg-Sarre-Moselle-Rhin-Strasbourg (carnet de voyage)
» Saison 2013-2014
» Alex Déjardin ne fera pas une saison de plus
» Transferts + News Avant-saison 2010/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [Divers] :: [Pit Laners en course!]-
Sauter vers: