AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 17 Enregistrés, 0 Invisible et 12 Invités :: 2 Moteurs de recherche

BOOZE, bubu, cat, drummers, ducati63, dulas frederic, jean-c, Les Essarts, loupio, mauto, neoraptor, nortumph, pepperoni, Pifou, R2D2, raspoutine, supermono

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [2stroke] Ryger engine
Aujourd'hui à 7:01 par LucF

» [GP] GP des Etats Unis à Austin - du 21 au 23 Avril 2017.
Aujourd'hui à 6:52 par sergaï

» La Roadson 1078 R de Jean-François Robert
Aujourd'hui à 4:40 par crazytoon

» [Road racing] Saison 2017
Aujourd'hui à 4:23 par Pierre"PhilRead"

» [Endurance] Recherche d'une place en tant que bénévole dans un team aux 24h du Mans
Aujourd'hui à 4:23 par crazytoon

» [SORTIES] Sunday Ride Classic 2017 - 15 et 16 Avril 2017 au Circuit Paul ricard
Aujourd'hui à 4:16 par loupio

» Jacques Bussillet
Aujourd'hui à 3:57 par bike70

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Aujourd'hui à 3:29 par singleton560

» La Manx Bonneville de Yves Kerdevez(moto revue no 1776)
Aujourd'hui à 3:18 par Fügner

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 12:18 par spyderman 32

» [Oldies] Hubert Rigal à l'honneur...
Hier à 11:35 par frenchis

» Radiateur brut
Hier à 10:20 par Dialmax

» [Pit-Laner en course] Valentin Debise (Moto America SSP)
Hier à 6:14 par EDOUARD Jean

» [GP] Loris Baz
Hier à 5:48 par Fügner

» [Oldies] Quizz??????
Hier à 5:30 par Pierre"PhilRead"

» [Oldies] Circuit de Saint Cloud, 9 juin 1946
Sam 22 Avr 2017 - 23:56 par L.M.

» [Technique] Claquement moteur
Sam 22 Avr 2017 - 14:10 par Benaoueur

» [Technique] outil maison en impression 3D
Sam 22 Avr 2017 - 12:42 par Adco

» [Oldies] Rencontre Sympathique.
Sam 22 Avr 2017 - 2:52 par GRAVIER

» [Divers] IPC 2017
Sam 22 Avr 2017 - 0:49 par mickey

» [GP] Johann Zarco
Sam 22 Avr 2017 - 0:34 par pma

» Recherche Photos Krajka Rue ST Maur
Ven 21 Avr 2017 - 9:18 par Fügner

» CLONAGE JAPAUTO PIONNER
Jeu 20 Avr 2017 - 23:19 par EGLI JAPAUTO

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Jeu 20 Avr 2017 - 7:38 par dobermaster

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Mer 19 Avr 2017 - 12:06 par Dialmax

» [ Oldies ] Les photos d'Eilo Taka-prami
Mer 19 Avr 2017 - 1:52 par Apriliabarth

» 24h du Mans 2017
Mar 18 Avr 2017 - 13:45 par alex94

» Livres
Mar 18 Avr 2017 - 12:59 par mickey

» [BSB] Brands Hatch Indy 2017
Mar 18 Avr 2017 - 12:56 par mickey

» [SORTIES] 9de snelheidswedstrijd Croix-en-Ternois
Mar 18 Avr 2017 - 12:53 par mickey

La réclame...

Mots-clés
france artisanales honda oldies classic zone yamaha motos moto cadre geco légende inventaire coupe aprilia MANS metiss kreidler françaises rouge side SUZUKI 2013 ICGP MOTEUR 1973
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
Jarno
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
janpol84
 
EDOUARD Jean
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Oldies] L'anglomanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Srx56

avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 62
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 6:50

Sans vouloir semer la zizanie, dans les sorties d'anciennes que je fréquente, on voit pas mal de françaises et des 500 Terrot en particulier. Elles roulent et même plutôt bien et sont souvent plus nombreuses que les B 33.
Une 500 Terrot de l'entre-deux guerres était très largement au niveau de ses concurrentes anglaises coté performances.
Ceci n'engage que moi....
Revenir en haut Aller en bas
popoffe

avatar

Nombre de messages : 463
Localisation : vaucluse
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 6:52

gigi a écrit:
Je ne sais pas refaire le monde , comme vous le faites , alors je vais ajouter mon modeste gravier d'amateur d'anglaises ...
Je pense qu'il s'est vendu en France bien plus de 500 Terrot que de 500 BSA (comparables , monos de tourisme)...alors pourquoi il y a -t-il beaucoup de BSA qui roulent encore (et loin de leur niche ) et si peu de T...
Ben ...essayez les deux ....

Et pour nous ecrire ca t'a essaye les deux je suppose......Mais quels modeles???.....
Revenir en haut Aller en bas
mauto

avatar

Nombre de messages : 1065
Localisation : 78
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 6:55

Bonne question gigi. D'abord, je ne suis pas sûr qu'on ait réellement vendu en France plus de RGST et cousines que de BSA (et en tout cas elles se sont beaucoup moins exportées : BSA est resté un bon moment le plus gros constructeur du monde en volume). Ensuite on en revient au fond du problème : le snobisme fait souvent qu'on préfère préserver au fond des granges une Anglaise et son image plutôt qu'une Française jugée ringarde, et il en va de même ensuite en restauration, quitte à ré-importer une épave de BSA. La plupart des Renault 4 ont fini en stock-car, alors qu'on était tenté de conserver les Mini.
Revenir en haut Aller en bas
bentou

avatar

Nombre de messages : 1528
Age : 57
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 7:18

Les 4L en stock car, c'est parce qu'on en trouvait à la pelle et pour rien...
entre 1980 et 1990, j'ai donné 5 R16 à la casse, deux d'entre elles roulaient parfaitement

Dans les années 70, il y a un grand nombre de Tobec culbutées qui ont fini sur des terrains de cross ou de trial. mais les trials ont survécues, grâce au championnat afata et une utilisation moins... rude.


Ca ne vient pas à l'idée de soigner des machines populaires qui n'ont aucune cote. Et on se dit que c'est dommage 15 ans plus tard, quand elles commencent à se faire rare.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/jetable/tobec/root.html
cat

avatar

Nombre de messages : 3950
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 7:24

Et peut être aussi que au quotidien il est plus facile de rouler en mono BSA ,pratiquement tout est refabriqué et tu peux même fiabiliser certains "points faibles" (embrayage, allumage, et même moteur neuf chez ABSAF)
Et puis  quelle quantité de 500 Terrot vendues hors frontières ? A comparer au nombre de 500 BSA !
(Je roule assez souvent en B33 de 1958 et B31 de 1950 et je ne connais pas les Terrot)
Revenir en haut Aller en bas
gigi



Nombre de messages : 16
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 7:52

Oui, tout est refabriqué : les outils ont été gardés, les clubs de marque ont racheté les stocks (particulièrement chez Velopette , dont la production était quasi confidentielle).Ici , on a ferraillé ...
Mais bon j'en reviens à mon postulat essayez une RGST en montagne et un B33, fut-il coulissant ...
Pas tellement au niveau moteur , mais fourche, boite , embrayage, freins... et dites honnêtement ce que vous en pensez ...
Revenir en haut Aller en bas
Cardamome



Nombre de messages : 1022
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 26/10/2014

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 8:05

mauto a écrit:
Ah, deux excellentes contributions de Patrick et Pierre, auxquelles j'adhère (presque) entièrement ! Presque dans le cas de Patrick, car je crois la nippomanie aujourd'hui très relative, et quand elle a existé (en gros des seventies aux années 90) elle était à mon goût justifiée : les motos japonaises apportaient ce que le consommateur pardon le client souhaitait, de l'équipement, de la propreté, du confort et, il faut bien le dire, de la fiabilité sans être un cador en mécanique et en laissant les pros mettre les mains dedans. Depuis, les marques non-japonaises ont quand même repris du gros poil de la bête.

La suite, la suite ! Je serais notamment curieux d'avoir la vision de cardamome, le seul "jeune" du lot, si possible dans un style pas trop fugnerien...


Ce fil part dans beaucoup de directions... déjà 6 pages de contributions souvent intéressantes et qui glissent volontiers exclusivement vers la (géo)politique. Preuve des obsessions qui nous travaillent ces temps-ci... Sans faire offense à mes aînés, la marotte qui vous a forgés, vous, rejetons de 68, c'est bien l'adage "Tout est politique ».
Ajoutons à cela le fait que majoritairement, les intervenants de ce forum ont un rapport privilégié au secteur industriel qu'ils en fussent petites mains ou fers de lance, le débat est déjà un peu orienté. Voilà qui explique les commentaires très tranchés sur le Revenu universel, l’assistanat, le rôle de l’Etat, la paresse des jeunes et autres diagnostics un peu sentencieux. Histoire de lunettes… roses ou pas. On retrouve assez rapidement en filigrane la vieille opposition entre manuels et intellectuels dont il est bien entendu qu’il faut absolument se méfier. Le vent de l’Histoire n’est-ce pas… voyez où nous ont mené nos technocrates etc. Vive l’anti-intellectualisme.

Quoiqu’imbécile la dichotomie existe depuis longtemps dans les faits puisqu’elle est tellement ancrée dans les mentalités. C’est même un lieu commun encore de nos jours. Je ne juge pas, j’observe… comprenez bien qu'un petit-fils d’ajusteur tourneur-fraiseur et fils de mécano ne méprise en rien le travail manuel. Mais la défiance sinon la détestation qui s’est développée contre ceux qui ne travaillent pas de leurs mains n’en finit pas de faire des petits et entretient un climat qui empêche de dépassionner l’analyse. Les manuels contre les intellectuels, les vieux sachants blanchis sous le harnais contre les jeunes bardés de diplômes forcément démonétisés, le local traditionnel contre le centralisme vertical et désincarné… tout y passe, tous nos maux français recuits dans le déclin. Quand on est meneur quelque part, c’est comme les grèves, ça ne se voit pas. Je fügnerise peut-être… le sujet concerne l’anglomanie vue au travers d’un texte écrit en 1985 (Thatcher aux manettes d’un pays en crise). Ni une, ni deux, le fil fait un sort au « french bashing »… notion bien actuelle, créée par les médias dans le sillage de la crise de 2008 et qui n’a rien à voir avec le contexte de 1985. Mais le déclin, sans le minimiser ou le surestimer, pourquoi le nier ? Non pas pour se dévaloriser et battre sa coulpe jusqu’au prochain cataclysme mais pour rebondir.
Le contexte encore : nous « génération Mitterrand » apprenons depuis tout petits que le textile c’est fini, que la sidérurgie aussi, que l’avenir c’est les NTIC (et que c’est américain) que la France recule au classement des nations, que l’énergie chère, la pollution, le sida, la Somalie, le chômage structurel de masse, que les délocalisations etc… D’emblée, cela relativise deux idéaux prégnants du XXème s : positivisme et foi en le progrès. Voilà peut-être la différence essentielle entre ceux qui avaient 20 ans en 1965-70 et ceux qui les ont eus en 2000. Bourdieu au bac achève de désillusionner ceux qui croiraient encore que la fable méritocratique peut contrebalancer la logique financière et anthropophage. Bref, perdre son temps à se flageller, c’est louper le train mondialiste ; le nouveau paradigme. Voilà un peu dans quoi le trentenaire actuel peut avoir baigné. Je n’en fais pas plus sur la politique, mon propos est simplement de donner idée de l’ambiance idéologique qui peut avoir forgé le regard des jeunes.

Dernière considération politique néanmoins, il y a pour moi un parallèle entre le travail et l’anglomanie. Qu’on aborde en effet le revenu universel impose qu'on s'équipe des bonnes lunettes car le marché du travail est aujourd'hui caractérisé par la rareté et l’automatisation à outrance. Rareté qui n’existait pas durant les Trente Glorieuses. Il en va de même pour les anglaises… ce qui est valable en 1985 l’est encore plus en 2017. De quoi parle-t-on ? D’un sentiment partagé par une autre génération… celle qui a connu. C'est gentil de me demander mon opinion, moi qui ai énormément appris à la lecture de cet article. Pour moi l'anglomanie c'est un sujet pour sexagénaires (minimum) plongés dans un microcosme presque étanche. Ceci dit à première vue et non sans un peu de provocation… l’anglomanie, c’est de la querelle byzantine. C'est quelque chose de diffus, un peu snob et assez creux. C'est d'abord une nostalgie de récits de gloire paternelle qui enrhumait des quat'pattes avec sa T120. T120 qui ne pissait pas tellement l'huile parce que pépé avait rectifié les plans de joints. Ce sont des images jaunies puisque ces histoires me furent contées quand mon père roulait en R100rt. Nous étions là en pleine période de nipponomanie et à la maison, le mot "japonaise(s)" n'était jamais prononcé sans être précédé invariablement par la locution "saloperies de".

Plus tard, nous faisions les bourses d'échange. J'écumais ces rassemblements par plaisir surtout... Le côté chasse au trésor entre les polys de japonaises… car les caisses de pièces de D45 me font rêver modérément et tout ce qui précède l’avènement du plastique ne m’intéresse pas. Je roule en 125 K5 et si ça tenait qu'à moi, je roulerais en Aprilia 125 RS ou au moins une 125 RDX parce-que-les-anciennes-sont-moins-chères. Je n’aurai en fait jamais de 2t. Un jour, au détour d'un étal, nous devisons, le vendeur, mon père et moi, sur un moteur pour pièces de 250 CB (j'ai à l'époque une K1 en restauration). Sur la table, une culasse de Triumph... je dirais des conneries, peut-être une T100. Un vieux type fluet engoncé dans son cache col se met à tailler le bout de gras sur le morceau de culasse. Le cou s’allonge en même temps que les envolées lyriques sur les anglaises. Plus loin, deux Bathtub rutilantes sur remorque… le fameux bleu ciel dont je me demande bien ce qu’une couleur de berline française sans charisme peut foutre sur une moto aussi laide. Décidément, les vieux ont de drôles de manies. Je ne parle pas du porte bagage chromé sur le réservoir. En substance donc, ce vieux n’en peut plus de révérer la relique, j’ai bien tort de ne pas voir la lumière… «que ça c’était les vraies motos, blanc-bec ». Tout ça m’intrigue quand même parce que dans le hall de la bourse de Romorantin, je les vois les vieux qui peinent à trois à descendre le kick de cette foutue BSA. Pourtant on fait cercle autour du ravelin, comme si le bon dieu allait sortir par les saucissons. On se pousse, on a chacun sa méthode qui est la bonne pour titiller… ça pue l’essence… c’est des encensoirs Amal qu’on me dit… le fin du fin… je peux pas comprendre. A cette époque, je lis Moto Légende. Je me cultive un peu… la Commando ne frise pas encore tout à fait les 40000 francs et c’est vrai que c’est joli quand même. Le dessin est quand même moins nerveux qu’une basique des 90’s et puis des roues à rayons… pouah. Je reluque les petits trois-cylindres Kawa… la H2 commence à être chère tandis que la quatre pattes demeure un absolu prolétaire mais pour combien de temps ? A la maison, papa regrette ses Triumph mais c’est plus de la nostalgie de revoir ces motos dans son canard que des transes anglomanes comme les types qu’on voit sur les bourses. en parallèle, j’achète Moto journal ou les guerres de chiffres me passionnent entre les Srad et ZXR. Esthétiquement, la Suz’ a vraiment un trop gros cul, c’est entendu. Triumph est un nom connu mais ils ne font plus de motos et de toute façon, elles n’avaient même pas de carénages. Un jour, je tombe sur le comparatif entre deux grosses rouges : la Sprint ST et la 800 VFR. Tiens, ils font des motos, Triumph. Modernes en plus. T’as vu papa ?

Le temps a passé un peu… je roule avec ma 250 K1 que je cravache énormément. A la maison, papa restaure une 650 Lightning… de la bague en bronze de vilo jusqu’à l’ampèremètre… c’est drôle, ils comptent en pintes. Je participe… je décape ces putains de garde-boue de charrette. J’apprends le sens conventionnel du courant et celui des faisceaux anglais. Je ne comprends pas qu’on en fasse des tonnes sur les jolis carters d’anglaises alors que celui là ressemble à une grosse 125 DKW. MJ a fait un article rassemblant les motos du Joe Bar Team et le gars déguisé en Manchzeck parle du carter en coeur de sa Commando. Je comprends plus rien… j’ai vu des BSA avec le même. De toute façon, tout le monde s’en rengorge de ces motos… c’est tout le temps la même avec le même moteur et la même cylindrée. J’ai vu une fois une Scott, deux temps, violette, elle fait très moderne, elle a le moteur incliné. C’est vraiment anglais ?

Avec la 650 Lightning qui roule enfin et que j’aime bien conduire (j’ai encore que le AL, mais chut…) on a récupéré aussi une 250 C11. Marrant, plus de couple que ma 250 K1 mais j’aime mieux quand même ma Honda. Papa ne retrouve pas tout à fait les sensations de sa jeunesse avec la BSA. Un jour, il refourgue le tout, C11 incluse à mon grand désarroi et je le vois revenir sur une 900 Trophy de 1995. Vert anglais… grosse et moderne. A l’époque je viens d’acheter ma 660 Skorpion, pour la première fois, j’ai une moto de son temps… enfin je crois. Je soupçonne lourdement mon père d’avoir (r)acheté un nom sur un réservoir. Lui réfute. Ellipse… plus tard, je casse le pignon de deuxième sur ma vieille GSXF d’occase et lui qui a mal au dos sur sa Trophy, m’en laisse l’usufruit pour reprendre une K75/K100, revenant à ses amours allemandes que depuis, il n’a plus quittées. Je dois convenir que non, ce n’est pas juste un nom sur un réservoir. C’est même très plaisant et très beau (en Daytona, évidemment).
Nous sommes à l’orée de 2005, le cours de la H2 s’est envolé et la quat’pattes n’est plus envisageable que pour la bourse des CSP++ qui commencent à repeindre le second XXème s. des couleurs les plus sucrées. L’anglomanie peut-être… les records, je ne sais pas… c’est loin… la compétition moto c’est depuis que j’en suis le témoin des Américains sur des marques japonaises. Des Italiens aussi… un jour j’ai été aux 24h du Mans… on est en 96. La 916 est sortie trois ans plus tôt, je me souviens, j’étais chez le coiffeur quand le père m’a tendu le poster paru dans MJ… j’ai bien du bol d’avoir gardé mon oreille droite entière… Donc au Mans, elles vont forcément gagner les Ducati. En plus, le pote de mon voisin a la même en jaune… c’est une 748 mais ça marche fort. Je suis confiant. Dans la ligne droite, elles font un bruit à tout rompre… vraiment tout. Pas une à l’arrivée je crois. Mon voisin et son pote font la gueule. Depuis, je me méfie des manies, anglo, italo ou autres. Il y a toujours un peu d’arnaque j’ai l’impression. Les inconditionnels ont des oeillères que n’ont pas les connaisseurs. C’est souvent plus intéressant de discuter avec les vieux éclectiques parce qu’ils sont moins bornés. Je le dis bien affectueusement d’autant que j’adore les vieux… ils ont plein de choses à raconter. Et puis vieux, c’est comme jeune, y’a que dans la novlangue hypocrite et euphémisante que c’est un gros mot.

Je découvre par la suite un avatar de l’anglomanie… l’anglomanie du chaland contemporain. C’est celui qui a accompagné l’injection sur les T5 Triumph… des japonaises avec un nom anglais pour ainsi dire. Dessus, il y a des gens qui pourraient tout aussi bien rouler en Ducati ou en japonaise. On se crée un entre-soi fictif de connaisseurs, d’amateurs d’anglaises. Tout ça sent la cellophane et le blouson floqué. Je vomis ce folklore de bouffons qui ont le triangle noir avec un T dedans même sur leurs chaussettes… y’a pas longtemps ils croyaient encore que Triumph fabriquait de la lingerie. Mais c’est normal… le marketing vend la moto de Steve MacWin à des gens qui savent même pas que c’est pas lui qui saute le barbelé en BMW… enfin en Triumph. L’anglomanie des vieux barbons qui fuient de la culasse est peu ou prou le même manque de reconnaissance que celui des jeunes nigauds qui croient que la Bonneville n’est jamais sortie qu’en 900. Il y a cependant chez les premiers un peu plus de fatuité… les autres ont pas le temps parce que quand Ducati va enterrer la prochaine Speed, ils deviendront italomanes. A moins que la dernière jap ne casse la baraque.

En définitive, l’anglomanie de 85 est un paroxysme qui s’explique sûrement par le contexte historique de l’époque et si je ne m’abuse, c’est vers ces années-là que Triumph change de mains pour passer dans l’escarcelle de Bloor. Quoi de plus naturel alors que de créer un récit des origines qui fasse la part belle à la mythologie ? C’est une pratique courante du récit historique, avec les mêmes outrances. Je trouve vraiment très intéressant qu’un journaliste se soit emparé à l’époque des outils d’analyse historique pour parler très sérieusement d’un sujet qu’on pourrait qualifier d’anecdotique, même au sein d’une histoire de la locomotion ou bien d’une histoire des loisirs. Les questions posées sont celles de l'utilisation des sources pour en faire un récit de propagande. Je n'ai ni les connaissances des sources ni celles factuelles pour juger du travail critique de M. Defour mais sa recherche de l'objectivité me paraît saine et dépassionnée. En un mot, du travail d'historien. Quant aux différentes manies, elles relèvent de l'histoire des mentalités, de l'irrationnel qu'on peut expliquer par plusieurs facteurs déjà bien délayés ici. Je crois que pour tout ce qui touche au monde anglo-saxon chez nous, il y a une fascination bien légitime. Qu'il s'agisse du dynamisme entrepreneurial et de l'absence de complexe du chez d'œuvre qui bride beaucoup moins la créativité ou bien de l'autre versant... négatif lui, fait d'influence mercantile et de domination idéologique. Je sais qu'il est de bon ton chez les amateurs de mécanique d'être des invétérés du rock et les deux sous-cultures se marient à merveille pour donner des enfants parfois hideux, souvent sans grand intérêt. Mais quand on prend Elvis comme un produit commercial destiné à capter l'argent de poche des ados du baby boom, la question de la musicalité devient tout à fait secondaire. Debussy n'en sort pas amoindri et si l'on crée ainsi les conditions d'un abrutissement musical qui va s'appeler pop music, on fait par la même de Varèse, Boulez ou Miles Davis des choses étranges qui dépassent les trois minutes essentielles et assurément faites pour l'élite. On peut prendre n'importe quel domaine où s'exprime la massification du XXème et XXIème s. On dilue l'essentiel dans un caca pas jojo mais très consensuel, l'industriel de jadis devient l'équivalent de l'artisanal au motif que c'est loin et un peu poussiéreux ; un publicitaire en mal d'inspiration fait du neuf avec du rance et nous voilà repartis. La coolitude du chewing gum des GI devient un art de vivre... ce qui sonne en chansons doit sonner dans la vie de tous les jours este force est de constater que l'anglais à ce jeu possède une prosodie remarquable. Si ç'a l'air cool, c'est sans doute que ça l'est. Voilà l'anglomanie quand elle ne s'encombre pas de la connaissance. Connaissance qui est la trame de l'article de M. Defour et qui permet l'anglophilie sans anglomanie.


Over.


Dernière édition par Cardamome le Mer 22 Fév 2017 - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat

avatar

Nombre de messages : 3950
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 8:17

(Vive la Moto sous toutes ses formes)
Revenir en haut Aller en bas
jeannin



Nombre de messages : 463
Localisation : Great Britain
Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 9:30

Ma 350 Jonghi laterale de 1931 a suivi Roger Besse a travers l'Europe pour les courses de side ou il utilisait son Ultima 500 twin 2ACT. En compagnie de 2 Trump 500 twin culbutees d'apres guerre...

Au dire du fils Besse, la 350 Jonghi etait toujours devant...  

: O 0 Patrick


Dernière édition par jeannin le Mer 22 Fév 2017 - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
santi

avatar

Nombre de messages : 785
Age : 55
Localisation : berk en brousse
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 10:55

jeannin a écrit:

Je ne dis pas que c'est facile, mais avoir 500 000 travailleurs plutot que 500 000 fonctionnaires, c'est mieux pour l'economie!!!

Faut pas confondre fabriquer des choses que l'on arrive parfois a vendre et passer des bouts de papier d'un bureau a un autre que personne n'arrive ou ne peut lire...

Patrick



Les poncifs et autres clichés ringards ont la vie dure et encore de beaux jours devant eux visiblement....
Revenir en haut Aller en bas
DidierF



Nombre de messages : 404
Localisation : Paris 11ème
Date d'inscription : 09/02/2016

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 11:29

mauto a écrit:
P..., Didier, si en plus t'avais pu jeter l'ordi, ça nous ferait des vacances !
Ah, c'était donc ça, le sens caché du "MP" (comme ils disent) ?

Bah, qu'à cela ne tienne. Je ne suis pas chez moi, ici, je ne veux pas déranger les convives ou embarrasser le taulier.
Revenir en haut Aller en bas
mauto

avatar

Nombre de messages : 1065
Localisation : 78
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 12:30

Non, reste, on t'aime !
Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 7560
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 12:33

L’intéressante intervention de Cardamome me fait brièvement revenir au sujet, j'espère en mode non fügnerien, vous jugerez.
J'y étais entré avec retard et méfiance. Je ne suis pas déçu de la vérification et en tire (enfin) des enseignements (Yves n'y croit pas   )
L'article de Marc Defour est pour moi parfait, documenté, argumenté, distancié, écrit pour son temps en 1981 pour les amateurs de cette époque.
Cardamome note justement que l'anglomanie n'avait de sens que pour les soixantenaires d'aujourd'hui quand l'enjeu existait pour eux dans les années 70.
J'ai connu en 1969 : Je prend la quelle, Commando, Bonneville, R75/5 ou Laverda GT ? Ce fut l'italienne et l'expérience peu concluante (les soucis, le poids, la hauteur) qui me dégoutteront pour longtemps et m'inciteront a me faire du sur mesure : Triton... laquelle, anglaise, vous connaissez la chanson...
Cardamome traite aussi a plusieurs reprises de la difficulté a communiquer (je suis expert...) qui s'exprime au travers des différentes interventions.
Pour moi, l'article de Marc Defour ne pouvait qu'être une base pour comprendre le phénomène et en particulier l'élément de "la mode" qu'il désigne clairement dans sa conclusion.
J'ai donc essayé de décrire ce qui influence, en évitant de politiser l'argumentaire. Pas du tout le moment, sans intérêt. Mais publicité ou propagande, en relève certes largement.
Médiocre résultat attendu et autocritique qui s'impose : On ne peux pas faire appel a une masse de références même en contractant a outrance les mots comme je le fais. C'est pas possible. C'est sans espoir. Même avec beaucoup de bonne volonté du lecteur, beaucoup en ont, nous avons tous nos domaines de prédilections, nos spécialités et nos déserts... a part Nénette, ma chatte, qui comprend tout...
Le très bon film de Lucas Belvaux, "Pas son genre", revu avec délice sur FR3 cette semaine ne dit pas autre chose, que la bonne volonté ne suffit pas pour briser les limites entre la jolie coiffeuse d'Arras et le prof de philo avec leurs domaines d'intérêt ou interdits. Nous sommes tous comme cela.
Je cite comme mot de la fin la réplique de Guy Coulon a Yannick Apriliabarth : "Tu lis des livres et moi je sais construire des moteurs". Il n'y a pas de hiérarchie, juste des spécialités
Revenir en haut Aller en bas
cat

avatar

Nombre de messages : 3950
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 12:42

A propos cinoche, hier soir on a regardé un "nanar" avec le grand Clint  "Un shérif à New York ". Pas grand rapport sauf qu'à la fin du film le gentil Clint poursuit un "méchant de chez méchant" et tous les deux roulent sur .........Triumph T120 !
Excuse moi Fufu !
Revenir en haut Aller en bas
popoffe

avatar

Nombre de messages : 463
Localisation : vaucluse
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 14:09

gigi a écrit:

Mais bon j'en reviens à mon postulat essayez une RGST en montagne et un B33, fut-il coulissant  ...

C'est bien la reponse caricaturale que j'imaginais. Pourquoi une rgst et pourquoi une b33 alors qu'il y a eu plein de modeles chez terrot et au moins autant chez bsa avec a chaque fois des os ou des reussites . Et pourquoi le reference a la montagne? Pour rester dans la meme optique une bsa b33 en montagne comparee a une bmw R51 n'est pas vraiment a son avantage. Mais bon l'anglomanie comme les autres religions a surement tendance a provoquer la cecite .

cardamone a écrit:
Si ç'a l'air cool, c'est sans doute que ça l'est. Voilà l'anglomanie quand elle ne s'encombre pas de la connaissance. Connaissance qui est la trame de l'article de M. Defour et qui permet l'anglophilie sans anglomanie.

Revenir en haut Aller en bas
sergaï



Nombre de messages : 1451
Localisation : marseille
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 14:17

Cardamome, tu écris très bien.
Ce n'est mème pas un compliment, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
jeannin



Nombre de messages : 463
Localisation : Great Britain
Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 15:37

Un example de la bureaucratie anglaise...

Les controles techniques sont delegues par le gouvernement aux garagistes locaux. Ils doivent juste se payer l'ordinateur pour pouvoir centraliser les resultats pour la police...

Tu peux te pointer avec une moto sans eclairage (ils mettent sur ton certificat "day use only") et meme sans feu stop...

Le garagiste: Quand meme, il vous faut au moins un feu stop???

Non, non, regardez le livret: Le feu stop, S'IL EST MONTE, doit fonctionner...

Le garagiste: Ah bon, d'accord... Mais le klaxon, c'est bien obligatoire?

Oui, il y a un klaxon a pile 9 volts de velo sous le reservoir...

OK...

(Il n'est nul part mentionne les decibels minimum pour l'avertisseur...)

Pareil pour n'importe quel bitza... J'ai un copain qui a une Deudeuche avec un V8 Rover dedans...

Bon, chassis et freins ameliores!!!

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Srx56

avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 62
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Mer 22 Fév 2017 - 17:02

En effet c'est le genre de truc qui donne envie de vivre la-bas quand on y est confronté.
Et ils ont à peu près la même approche si on va sur l'eau pour la réglementation maritime.
A côté de ça, qu'est-ce qu'on mange mieux chez nous....

Pour revenir au sujet initial concernant ce self-bashing, on parle souvent de l'arrogance française.
N'est-ce pas une forme subtile d'auto-flagellation que de se dénigrer en permanence alors que nous avons bien des domaines d'excellence chez nous ?
J'aurais un peu tendance à abonder dans le sens des réac' et conservateurs majoritaires contre les progressistes et les innovateurs. Notre pays souffre de cet antagonisme permanent entre ces deux courants.
On peut en rechercher l'origine dans notre histoire sans pour autant pouvoir y trouver une réponse et la période actuelle n'apporte guère plus de solution.
Peut-être faut-il chercher l'explication dans notre caractère latin, au centre de l'Europe. Nous ne sommes ni méridionaux, ni slaves, ni anglo-saxons, juste un peu tout ça à la fois sans doute. Et comme il se dit, l'herbe est toujours plus verte chez les autres.
Pas certain qu'on trouve une réponse satisfaisante à cette question finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Dan42



Nombre de messages : 3316
Localisation : Margerie-Chantagret 42
Date d'inscription : 06/04/2014

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 2:04

Oui, intéressante prose de Cardamome, je m'y retrouve avec délice, moi l'amateur de mécanique ( qui fût aussi mon gagne pain mais dans un autre domaine que la moto ou auto) et aussi de music rock, découvre soudain d'appartenir à la confrérie des "sous-cultivés"! Quelle chance d'appartenir enfin à une grande famille, çà rassure de se sentir moins seul.
Dan
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 5332
Age : 70
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 2:37

Un paradoxe Anglais / Français .
Les résidences des 1 er ministre respectifs . c' est peut être pour cela qu' il reste des BSA et très peu de Terrot .
Une assistante parlementaire Française ( très connue ) ne voudrait pas vivre dans cette rue en Angleterre .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 4087
Age : 72
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 3:00

Nous en sommes à François 3, faut-il compter Nicolas comme un deux ou 3 ?
En transformant les palais en musées peut être certains ne seront plus candidats ?


La réflexion de SRX56 ne me déplaît pas, sans doute parce qu’elle va un peu dans ce que j’avais écrit, la France n’est pas un bloc et nous avons tous eu l’occasion de signaler les différences de mentalité suivant les régions :
« Peut-être faut-il chercher l'explication dans notre caractère latin, au centre de l'Europe. Nous ne sommes ni méridionaux, ni slaves, ni anglo-saxons, juste un peu tout ça à la fois sans doute. Et comme il se dit, l'herbe est toujours plus verte chez les autres. »
Ce qui m‘a fait penser à une autre raison possible, nous donnons des pistes en imaginant que le choix de la marque ou du pays ne serait que celle de l’acheteur, peut-être à un degré moindre, et encore je n’en suis pas certain, mais il n’est pas impossible que le motociste est une influence non négligeable dans le choix des clients, sans doute plus il y a 40/50/60 ans etc…, où sont importance était causée par ses compétences qui influençait le client dans le choix de sa monture ; une marque qui au plan national n’avait pas une grosse représentation pouvait être importante dans une région ; après 1945 / 1950 beaucoup motocistes représentant les marques françaises se sont spécialisés sur les petites cylindrées, pas vraiment par choix, ceux qui, souvent par passion, ont repris les plus grosses cylindrées n’étaient pas concessionnaires des françaises et donc ont travaillé avec celles qui étaient « libres » c’est à dire anglaises et allemandes surtout.
Revenir en haut Aller en bas
mauto

avatar

Nombre de messages : 1065
Localisation : 78
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 4:48

"Les résidences des 1 er ministre respectifs . c' est peut être pour cela qu' il reste des BSA et très peu de Terrot ."

???? Alors là, ça m'échappe total : où est le rapport ?
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 5332
Age : 70
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 4:54

En France ceux qui font les choix n' ont pas les mêmes idées que les Anglais , en France la frime et le snobisme ont pris le pas sur le patriotisme .
Revenir en haut Aller en bas
Srx56

avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 62
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 5:12

Downing Street et la rue de Varennes, c'est du pareil au même. Ce sont des quartiers "chics". Pas la zone de banlieue.
Maintenant pour ce qui est d'habiter sur le lieu de travail....
J'échangerais pas ma situation juste pour habiter dans un logement de fonction républicain.

"En France ceux qui font les choix n' ont pas les mêmes idées que les Anglais , en France la frime a pris le pas de même que la valeur argent ça c' est une autre chose "

Je ne sais pas si tu fréquente les Iles Britanniques de temps en temps, mais pour ce qui est de la valeur argent, les britons n'ont pas de complexe à ce sujet.

On est dans les années 90.
Je cite le cas d'un ami qui a travaillé pas mal d'années à Londres dans le secteur bancaire.
Pas au guichet....
Un très bon salaire, on va dire plus que confortable.
Le dit salaire lui permettait de se loger difficilement et à grands frais dans Londres.
De retour en France quelques années plus tard, il a pu acquérir sans se dépouiller un trois pièces à Boulogne. Avec le même niveau de rémunération.
Je ne crois pas qu'il faille chercher quelque anglomanie dans ce genre de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 4087
Age : 72
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   Jeu 23 Fév 2017 - 5:18

C'est juste quand tu entend les anglais qui prennent la retraite chez nous c'est ce qu'ils disent .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Oldies] L'anglomanie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Oldies] L'anglomanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... (Part 1)
» oldies but goldies
» [Oldies] Des livres sur la course moto
» [Oldies] L'étalon dont la place est reservée à Sevre
» [Oldies] "Motos insolites", tout un programme...!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OLDIES BUT GOODIES-
Sauter vers: