AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 2 Moteurs de recherche

cravi

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [Road Racing] Classic TT et Manx Grand Prix 2017
Aujourd'hui à 14:55 par yves kerlo

» Help moteur bloqué
Aujourd'hui à 14:25 par Adco

» [WSBK] Lausitzring 2017
Aujourd'hui à 13:07 par 2strokeman

» [Oldies] Jack Findlay, pilote de légende
Aujourd'hui à 12:20 par cat

»  [Oldies ] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc...(Part 3 )
Aujourd'hui à 11:25 par Cardamome

» [Oldies] Hommage à Patrick Pons
Aujourd'hui à 11:08 par philwood

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Aujourd'hui à 11:03 par philwood

» [Technique Fourche] La fourche en carbone Öhlins
Aujourd'hui à 9:33 par Dan42

» [GP] Johann Zarco
Aujourd'hui à 6:43 par yves kerlo

» [Moto2] Motos à vendre !
Aujourd'hui à 5:21 par hoolish

» [Moto2] Triumph nouveau fournisseur moteur
Aujourd'hui à 4:47 par nicodabomb

» [Oldies] C'était le bon temps...
Aujourd'hui à 3:46 par Mykeul

» [GP] GP d'Autriche à Spielberg les 11 - 12 et 13 Août 2017
Hier à 15:04 par Mykeul

» [WSBK] 2018
Hier à 11:40 par jeff64

» [Oldies] Ils ont p'loté la belle à culbuter de Varese (2ème partie)
Hier à 10:21 par philwood

» 4ème Tracday Moto Morini Passion le samedi 26 août
Mar 15 Aoû 2017 - 17:16 par enndewell joel

» Side LCR Yamaha R6
Mar 15 Aoû 2017 - 14:51 par janpol84

» [GP] Grande Bretagne Silverstone
Mar 15 Aoû 2017 - 12:50 par jeff64

» vibreurs!
Mar 15 Aoû 2017 - 12:30 par Dialmax

» Trophées Jumeaux 2017
Mar 15 Aoû 2017 - 12:20 par FB21

» Journées Coyote
Mar 15 Aoû 2017 - 7:38 par Cardamome

» [Sorties] Hockenheim Classic 8, 9, 10 septembre 2017
Mar 15 Aoû 2017 - 7:08 par yves kerlo

» [Oldies] GP de France au Castellet, 30 mars 1975
Mar 15 Aoû 2017 - 5:45 par Loveside

» [Oldies] Hockenheim 1975 GP d'Allemagne
Mar 15 Aoû 2017 - 5:24 par Loveside

» [GP] GP de la Republique Tchèque à Brno les 4 - 5 et 6 Août 2017
Lun 14 Aoû 2017 - 14:01 par le vieux docteur

» felure
Lun 14 Aoû 2017 - 12:41 par Dialmax

» Vous connaissez ce bidule vous ?
Lun 14 Aoû 2017 - 10:29 par enndewell joel

» [GP] Chaises musicales 2018.
Lun 14 Aoû 2017 - 7:44 par janpol84

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Lun 14 Aoû 2017 - 2:21 par janpol84

» [Road racing] UGP 2017
Dim 13 Aoû 2017 - 22:41 par jeanmichel.prudon

La réclame...

Mots-clés
challenge aprilia racing daytona wanted triumph norton coupe side moto suzuki geco HOnda classic ryger suzuka 2013 nieto fixation oscillant 1980 2017 road 1976 yamaha fourche
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
janpol84
 
EDOUARD Jean
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Lun 25 Juil 2016 - 9:16

Moto Journal s'est intéressé au Promosport ce week-end:


http://www.moto-journal.fr/sport/promosport-600-mans/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mar 9 Aoû 2016 - 8:44

Magny Cours 6 et 7 août 2016.

11H30, c’est une bonne heure pour terminer sa journée de travail surtout pour se rendre sur le circuit de Magny Cours. Pourtant, la forme n’est pas là et je me sens bien cotonneux ; j’ai même douté ce matin avoir la force de partir, mais l’envie d’assister aux courses du Promosport est la plus forte.

Je démarre donc (encore plus) doucement que d’habitude sur ma Transalp et j’attends (et espère) que mon corps retrouve un semblant de forme car il y a quand même 750 kilomètres à parcourir. Magie de la moto, je sens, au fil des heures, que ça s’améliore et j’arrive, un peu lessivé malgré tout sur le circuit 8H30 plus tard. Cela me conforte dans l’idée que la moto devrait être remboursée par la sécurité sociale tant elle fait du bien au corps et à la tête.



L’équipe est là, Alex, Rémi le frangin, Bruno le papa et Joël le copain polyvalent assistant mécano, panneauteur. Nos voisins habituels, les frères Vaucher, et leur papa, sont là et il y a aussi Matthieu Thibault(qui court en 600) et son père.

Rémi boitille car il a chuté lors des essais libres et souffre d’une entorse au pied droit. Auparavant, le monocylindre autrichien avait eu ses chaleurs et il avait fallu changer un joint de culasse. Alex a aussi tâté du bitume en roulant la veille sous la pluie ; ce n’était vraiment pas nécessaire car le week-end était annoncé ensoleillé. Je ne reconnais pas Alex, d’ordinaire plus raisonnable, qui a pris un risque inutile mais  fort heureusement, il n’y a eu qu’un peu d’habillage  de cassé.Bref, Bruno a été bien occupé et ses mains noires gardent la trace de sa journée chargée. Je monte rapidement ma tente car j’ai hâte d’aller me coucher, mais la soirée se prolonge malgré tout un peu.


 
Réveil de bonne heure le matin après une nuit récupératrice. Les 500 seront les premières à s’élancer pour la séance d’essais qualificative. Le soleil brille mais il règne une agréable douce fraîcheur matinale.

C’est parti pour 20 minutes d’essais.








 
 

 
Benjamin est 11ième et Baptiste 14ième lors du premier tour lancé. Puis, ça s’améliore :5ième  (en 2.04.861) et 10ième (en 2.06.260). Cyril Eruam claque un beau 2.02.523 et obtient le 1er temps provisoire.

Benjamin descend ses temps en 2.04.187 et passe 4ième ; Baptiste est en 2.05.892, 9ième temps.

La fin de la séance approche et Benjamin passe sous la barre des 2.03 en 2.02.862 ce qui le place en 2ième position !

Il reste moins d’une minute avant la fin de la séance d’essais et je scrute l’écran sur lequel s’affiche les temps. Benjamin améliore le 1er partiel ….  fait de même au 2ième partiel et décroche le meilleur temps en 2.02.128 ! Baptiste est 10ième. La journée commence bien !






 
De retour sous l’auvent, Benjamin m’explique qu’il ne pensait pas avoir réalisé un tel temps. En début de séance, il s’était mis derrière Desmaris mais avait fini par le dépasser en voyant qu’il le gênait un peu. Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’a pas forcé pour décrocher la pole. De bon augure pour la course. Baptiste est un peu déçu car il est resté dans un petit groupe qui le dépassait en ligne droite et le gênait après.
 
Peu après, je retrouve Pierre Sambardier en pleine séance de concentration devant son box. C’est parfois dur et intense, la vie de pilote….



Pas très loin de l’appartement 31 de Monsieur Sambardier ( !), il y a Thibaut Duchène qui vient de décrocher le meilleur temps de sa séance d’essais. Pourtant, hier, j’avais rencontré son père, inquiet car la moto avait des problèmes de grip à l’arrière. EMC, présent sur le circuit, comme à chaque épreuve du Promosport, a bien travaillé hier au soir et lui a trouvé le ressort adéquat.

La moto est redevenue très équilibrée et Thibaut semble très confiant. Il me dit qu’il perd un petit peu à très haut régime mais que ce moteur tracte très bien. Elle a encore de beaux restes la « vieille » Suzuki et, bien menée par un pilote du calibre de Thibaut, elle parvient à en remontrer aux modernes Yamaha et Kawasaki bardées d’électronique.






La séance des 400 débute. Rémi pointe rapidement en 14ième position en 2.12.566. J’avais discuté avec lui auparavant et il m’avait dit que les Yamaha marchaient très fort cette année. Les KTM ont du mal à suivre le rythme. Après 4 tours, il a amélioré son temps mais il n’est pas le seul et se retrouve 18ième. Au sixième tour, il passe 14ième avec un temps de 2.10.090. C’est bien pour sa quatrième course et avec un pied qui le fait souffrir. Le tableau des résultats confirme la supériorité des Yamaha avec la première KTM classée  9ième à plus de quatre secondes du leader.






 
Je vais en pré-grille et voit arriver les premières 600. Pas de trace d’Alex qui arrive tardivement ; je le sens nerveux, chose inhabituelle chez lui et n’ose l’interroger. Je le laisse retrouver sa concentration.

Au fond de moi, même si j’ai conscience qu’il occupe une place très enviable avec 68 points d’avance, je ne peux m’empêcher de gamberger un peu. C’est parfois dur d’être simple spectateur !

















Quant à Ludo, il expérimente différentes futures positions sur sa moto. Pas sûr qu’elles soient très efficaces !




 
 Les essais sont lancés.



 Alex pointe rapidement 8ième, puis 7ième avec un temps de 1.47.886. Cornut est 1er, devant Guillaume Pot.
















 
Au troisième tour, Alex s’arrête, fait refaire la pression des pneus.



 Entre-temps, il redescend au 9ième temps. Il repart, je regarde l’horloge, il ne reste plus que 8 minutes d’essais. Enfin, il améliore avec un temps de 1.47.446 à 0.711 de Pot. Matthieu Thibault est 10ième.
 
 
Plus que 2 minutes, Alex améliore son premier partiel et finit en 1.46.895, 3ième temps des essais, très près de Pot et Cornut, respectivement en 1.46.735 et 1.46.815.
Je suis soulagé, il sera en première ligne.

Pierre Sambardier est 8ième à 0.973, Ludovic Rizza 15ième à 2.187.

Je retrouve Alex qui me dit ne pas avoir eu de tour clair, puis il a pu dépasser un concurrent dans son avant-dernier tour pour décrocher ce 3ième temps. Il tentait d’améliorer dans son dernier tour mais a été gêné à la chicane. Il semble serein.


Pendant le repas de midi, cela discute autour de son avance confortable au championnat. Je me garde bien d’intervenir. J’ai confiance en lui, il a montré depuis le début de la saison une belle maîtrise de son pilotage et de ses nerfs, restant calme en toutes circonstances. Ma seule hantise, c’est la chute, parfois provoquée par un concurrent ; il y a 50 points distribués ce week-end.

Après le repas, je me ballade dans le paddock un peu endormi ; ça discute calmement, beaucoup font une petite sieste. Le calme avant la tempête.







Je ne vois pas Ludo, j’aurais aimé connaitre ses impressions, il est sûrement un peu déçu de son temps, mais c’est un combattant et je sens un premier tour chaud à son guidon.

15 heures : Matthieu me demande si je n’ai pas un radiateur de Kawasaki de rechange dans mon top-case ! Il a décelé une petite fuite avec son père, mais espère que tout ira bien pendant la course. Ce sont les aléas de la course, il faut savoir composer avec, une cheville douloureuse pour Rémi, un radiateur fatigué pour Matthieu.




Je me rends sur le circuit, juste avant la courbe d’Imola d’où je peux suivre une bonne partie de la course. C’est la deuxième demi-finale des 1000, celle de Thibaut Duchène. Allez Thibaut, tu avais l’air si content de ta moto ce matin !

Bon départ en tête au freinage d’Adelaïde, suivi par Nicolas Souchon. Au bout de 5 tours, Thibaut prend une petite avance sur Souchon. Son style est très beau, sans aucune violence, je vois qu’il est bien sur sa moto, qu’il n’a pas besoin de forcer. Effectivement, il accroit peu à peu son avance et termine avec une confortable avance de 6 secondes.






C’est maintenant au tour des 500. De ma place, j’entends au loin les 33 bicylindres donner de la voix dans l’attente du feu vert. Les grondements s’amplifient, le départ  vient d’être donné.

Au freinage d’Adelaïde, c’est déjà l’empoignade mais Benjamin reste en tête. Romain Pape le dépasse juste devant moi avant la courbe d’Imola.



2ième tour : Benjamin reprend son bien au freinage d’Adelaïde. Juste derrière, ils sont quatre à pousser fort, la lutte s’annonce animé !

3ième tour : les motos se tiennent dans un mouchoir et Benjamin passe 3ième derrière Desmaris et Pape.





4ième tour : c’est de la folie, ils arrivent à six de front au freinage d’Adelaïde ! Puis, dans la courte ligne droite avant le Nurburgring, je les vois à trois de front se frôler ; aucun n’est décidé à lâcher prise.  A l’entrée d’Imola, Benjamin est très légèrement devant à l’extérieur.



Stupeur, il décroche violemment et la moto est projetée en l’air ; Benjamin reste prostré dans le bac à sable ; il se tient le bras. Mince, il est blessé. Les commissaires de piste viennent à son secours et le ramènent doucement à l’abri.







5ième tour : Cyril Eruam chute au même endroit, sa moto traverse la piste et ses concurrents parviennent par miracle à l’éviter.

6ième tour : la course en tête est toujours intense. Desmaris,Sanchez, Pape et Meignan sont au coude à coude. Baptiste est 8ième.

7ième tour : Baptiste passe Di Gregorio à la sortie d’Adelaïde. Il est 7ième, mais ça ne dure pas, il se refait passer par le 24 juste avant Imola.

Au tour suivant, il est repassé devant lui mais Di Gregorio est collé dans son pot d’échappement.



La fin de course est là, et Baptiste résiste à son concurrent pour terminer à une belle 7ième place. Devant, trois pilotes ont continué à se battre comme des chiffonniers ; résultat : Sanchez, Pape, Desmaris.

Quelle course ! Comme d’habitude, la catégorie 500 offre un spectacle éblouissant, effrayant parfois tant les pilotes se frôlent, se touchent parfois. Je suis inquiet pour Benjamin, j’espère que sa blessure n’est pas trop grave.
 


Boum ! Boum ! Pas d’inquiétude, c’est le bruit caractéristique de mon cœur avant qu’Alex ne s’élance. A priori, je gère la pression de la course moins bien que lui !

J’entends les moteurs hurler au loin, la course est lancée.

Au freinage d’Adelaïde, Cornut est en tête, Alex 3ième. Doutre, son second au championnat n’a pas l’air au mieux vu qu’il passe 13ième devant moi.

2ième tour : Pot est passé devant Cornut. Alex les suit, menacé par Noël Roussange qui semble confirmer sa forme après sa belle performance du Mans. Matthieu Thibault est 8ième .



3ième tour : Alex passe Pot à Adelaïde, Cornut est en tête.

4ième tour : Alex est en tête !

5ième tour : Alex arrive à conserver la tête au freinage d’Adelaïde mais les quatre poursuivants sont tout près : Cornut, Pot, Roussange et Fitte. Matthieu a fait une belle remontée et pointe en tête du deuxième groupe, à la 6ième place.

6ième tour : je le vois très bien sortir d’Estoril et entamer la ligne droite légèrement détaché. Il passe devant moi avec une avance d’une seconde environ.

7ième tour : son avance sur Cornut augmente. Matthieu est toujours 6ième .

8ième tour : il commence à avoir un peu de marge et je commence à mieux respirer ! Pot est 3ième , il devance Roussage. Je vois Matthieu à la lutte avec Nagorski, qui pilote la seule Suzuki du plateau. Pierre Sambardier est 10ième, Ludovic Rizza 13ième .

9ième tour : Alex est toujours en tête, à l’abri, mais derrière Pot et Roussange sont maintenant tout près de Cornut et vont se battre pour la deuxième marche du podium. Pierre Sambardier n’apparait plus (chute ?).

10ième tour : je repense à ce que m’avait dit Matthieu ce matin : « Alex va gagner sur ce circuit, il est le plus complet ». Au bout de la ligne droite, Roussange fait les freins à Pot. Dans la foulée, il passe Cornut au freinage juste devant moi à Imola. Va-t-il remonter sur Alex ?

11ième tour : Pot tente un freinage un brin suicidaire  à Adelaïde.

12ième tour : Alex a environ 1 seconde d’avance sur Roussange. Je vois Matthieu qui finit par se défaire de Nagorski.

13ième tour : dans la ligne droite, c’est évident, Noël Roussange reprend du temps sur Alex. La fin de course risque d’être serrée ! Le pilote Triumph est très rapide entre Adelaïde et Imola et il se rapproche un peu plus d’Alex.

14ième tour : l’écart est toujours faible entre les deux.

C’est le dernier tour, Alex parvient à conserver l’avantage mais ce fut chaud ! Roussange est 2ième à 7 dixièmes. Suivent Cornut, Pot et Matthieu qui finit à une excellente 5ième place. Doutre, le dauphin d’Alex au championnat, termine loin, 10ième  à près de 30 secondes.

Je me précipite pour assister au podium. Je retrouve Matthieu ; il est heureux de sa remontée et son moteur n’a pas chauffé. Par contre, son sabot est rempli d’eau et il va falloir trouver un radiateur pour la course de demain.
Sous l’auvent, la moto de Benjamin, bien défaite, est tristement seule. Benjamin est entre les mains des médecins du circuit.

Les 400 rentrent en piste. Allez Rémi, fais nous un bon départ ! Voilà mon vœu alors que j’entends les moteurs se réveiller sur la ligne de départ.

1er tour : 21ième ! Bon, à priori, il y a encore des progrès à faire en matière de départ ! Il n’a plus qu’à se cracher dans les mains pour faire une belle remontée comme à Pau.
 


3ième tour : toujours 21ième , mais il revient sur le groupe de huit pilotes devant lui.

4ième tour : il a recollé au 20ième.


5ième tour : plus de Rémi ! La course est finie.

J’assiste à la fin de la course, mais le cœur n’y est plus. Je rentre au paddock. Sa moto est repeinte couleur terre.
 


 J’apprends qu’il a chuté sur son son pied déjà touché aux essais libres. Aie ! Il semblerait qu’il s’agisse d’une fracture et Joël l’emmène à Nevers pour un examen à l’Hôpital où il retrouvera Benjamin qui s’est luxé l’épaule dans sa chute.

Je m’approche de la moto de Benjamin. Sa chute a été provoquée par une casse du moteur. Il y a un beau trou dans le carter qui atteste de la chose. Benjamin a entendu un grand bruit et boum, s’est retrouvé immédiatement à terre.






La fin de journée a un petit goût de tristesse malgré la victoire d’Alex.

Je rencontre Ludovic qui ne me parait pas trop déçu de sa course, malgré sa douzième place. En fait, il a été gêné par une Honda qui l’a dépassé et l’a gêné en imprimant un faux rythme. On discute un peu de la saison à venir, de sa future monture. La fin de saison approche et, forcément, on commence à penser à l’année 2017.

Près de nous, il y a Thibaut Doutre, assis sous son auvent. A travers ses propos, je le sens un brin désemparé. Après un début de saison très solide, il a décroché rapidement à Pau avec des mauvais essais et une chute en course. Depuis, il ne parvient pas à remonter la pente. La moto, c’est du pilotage et une bonne moto, mais le mental me parait au moins aussi important et, pour l’instant, c’est ce qui semble lui manquer.
 
 Repas du soir à la cantine du paddock. Je suis à côté d’un jeune pilote, Mickael, qui fait ici sa deuxième course en 600. Il est heureux car il est allé pour la première fois jusqu’au bout de l’épreuve, même s’il regrette d’avoir pris un tour. Matthieu le rassure, lui dit que, lui aussi, a pris un tour lors de sa première course, qu’il se demandait alors comment les pilotes faisaient pour aller si vite. Et, trois ans plus tard, il a réalisé son premier podium derrière Alex à Croix en Ternois.




Dimanche matin. Les deux « éclopés » racontent leur nuit, un peu difficile pour Rémi qui arbore un beau plâtre. Benjamin a le bras immobilisé. Il semble un peu triste. Il est vrai qu’il était dans une bonne dynamique. Après sa victoire à Pau, une 7ième, puis une 5ième place au Mans, sa pole position ici laissait espérer de beaux résultats ce week-end.




 
C’est l’heure de la course des Promo séniors. On entend les moteurs au loin. Soudain, tout s’arrête, une chute sûrement et un arrêt de la course. L’interruption se prolonge. Je me rends au box de Thibaut Duchène où ses parents, effondrés, m’apprennent le décès de Robert Doron, dans une chute collective pendant le tour de chauffe. Thibaut n’est pas là, mais il doit être très touché car il le connait bien. Ce concessionnaire de Paris Nord Moto l’avait aidé l’an dernier. Il avait 66 ans.

Après une longue interruption, la direction de course annonce que les épreuves vont reprendre, avec des manches raccourcies. L’ambiance est grave. Les pilotes partent pour un tour de circuit en hommage au pilote disparu.
Puis, la course reprend ses droits avec tout d’abord les 500. Je vois Benjamin souhaiter une bonne course au frangin ; il doit avoir le cœur lourd derrière son bras en écharpe. Il m’accompagne pour assister  à la course réduite à 7 tours. Il va falloir être dans le rythme dès l’entame de la course.

Au 1er tour, Baptiste passe 9ième devant nous.

2ième tour : il réalise un magnifique freinage à Adelaïde et passe deux pilotes. 7ième . Les 6 pilotes devant ont commencé à se détacher.

3ième tour. Baptiste conserve sa 3ième place mais Pernet Coudrier le talonne. Aie ! Il fait un high-side au château d’eau et perd du temps ; il repasse 9ième au tour suivant. Eruam est en tête devant 5 pilotes. C’est toujours aussi intense devant !

Les quatre tours suivants,  Baptiste parvient à résister à Pernet Coudrier Eric, mais n’arrive pas à remonter sur les deux pilotes devant lui, dont Pernet Coudrier Serge(le frère de l’autre, une histoire de famille, comme chez les Vaucher !).



Les six furieux en tête en terminent avec la victoire pour Desmaris. Ils ont encore une fois livré une belle bataille.










C’est au tour d’Alex. Va-t-il réussir le doublé ?

Départ : il y a du monde au freinage d’Adelaïde et, à la sortie du virage, Alex n’est que 8ième ! Les motos passent devant nous et, un peu plus loin, il y a une chute au château d’eau. Je m’arrête de respirer jusqu’à ce que j’entende le speaker annoncer Alex 6ième sur la ligne d’arrivée. Ouf ! Il n’était pas impliqué dans cet accrochage. Par contre, j’aperçois la couleur verte caractéristique de la Kawasaki de Pierre Sambardier. Décidément ! Il m’avait raconté ce matin sa course de la veille au cours de laquelle il a dû forcer pour remonter après un très mauvais départ. Il avait fini par chuter au 8ième tour.

2ième tour : Alex est 6ième. Pot mène la course devant Mansat, Roussange et Fitte. Matthieu n’apparait plus, il a dû être impliqué dans la chute. C’est aussi le cas de Ludovic Rizza.

3ième tour : Alex retarde son freinage en bout de ligne droite et passe deux concurrents ! Il est 4ième. On annonce qu’il est meilleur temps en course. J’ai l’impression qu’il ne va pas faire une course d’attente malgré sa large avance au championnat !

4ième tour : ça y est, Alex a recollé au groupe Pot, Mansat, Roussange.

5ième tour : Pot sort large à Adelaïde et Alex le passe : 3ième.

6ième tour : il pique Roussange au freinage à Adelaïde ! 2ième. Il se rapproche de Mansat au château d’eau.



7ième tour : Alex passe Mansat au freinage à Adelaïde. Il est devenu un gros freineur cette année ! Il est en tête et il reste 5 tours à parcourir.

8ième tour : Pot chute à Adelaïde mais remonte sur sa moto et reprend la course. J’estime l’avance d’Alex à une seconde sur Mansat. Cela commence à sentir bon la victoire.

9ième tour. Mansat a augmenté le rythme et se rapproche d’Alex.

10ième tour : il est collé à Alex à l’entrée de la ligne droite et tente une attaque à Adelaïde, sans succès. Ouf ! Roussange semble revenir un peu sur les deux.

11ième tour : nouvelle attaque de Mansat à Adelaïde mais il écarte et Alex reste en tête ! Vite, que la course se termine ! Au château d’eau, Alex a repris un peu d’avance et je respire un peu mieux.

Dernier tour : Alex semble maîtriser la situation. Il a une légère avance qui ne permet pas à Mansat de tenter une attaque. Effectivement, il termine en tête avec un peu plus de 6 dixièmes sur Mansat. Roussange est à 1.341. Billy Cornut est 4ième et passe devant Thibaut Doutre au championnat.



Quel week-end ! Deux victoires, 50 points supplémentaires et 101 points d’avance sur le second. Un rêve.

Il n’est pas mathématiquement champion de France car il y a encore 106 points à distribuer lors des deux prochaines épreuves (100 points pour les quatre manches, 2 points pour les pole positions, et 4 points pour les meilleurs tours en course) mais il faudrait pour cela que Billy Cornut  fasse carton plein sur les quatre courses et qu’Alex fasse chou blanc. Peu probable. 



Je vois Alex qui savoure son podium. Mais, il faut vite revenir sur terre car les 5 premières machines font l’objet d’un contrôle des arbres à cames. A peine le cuir enlevé, c’est une séance mécanique qui l’attend en compagnie de Bruno et Joël jusqu’à ce qu’un commissaire technique note que mon appareil photo n’est pas ce qu’on appelle un outil de mécanicien et me demande d’aller faire un tour à l’extérieur… 

[/url]



Je retourne au paddock. C’est l’heure des préparatifs de départ. Les auvents sont démontés, les remorques et camionnettes chargés. Je vais rendre visite à Thibaut Duchène dans son box, mais il n’est pas là. Il y a juste ses parents. Je leur souhaite une belle course de leur rejeton, en espérant qu’il ne soit pas trop affecté par la mort de Robert Doron.

Bouchons d’oreilles, casque, gants enfilés, graisseur de chaîne branché, je démarre la Transalp et sort lentement du circuit de Magny Cours. Il est 17 heures, le soleil brille, j’ai 757 bornes qui m’attendent. J’ai une pensée pour Thibaut et je me dis qu’il n’y aurait rien de mieux pour rendre hommage au disparu qu’une belle victoire que je sentais possible hier, vu la confiance qu’il affichait.

9 heures plus tard, je gare la moto dans le garage. La pendule indique 2H08. Je n’ai qu’une envie, me glisser sous les draps.

Le lendemain, avant de prendre mon petit déjeuner, je consulte les résultats de la course des 1000 : Thibaut Duchène vainqueur !

La journée commence bien….



Dernière édition par Christian7 le Mar 30 Aoû 2016 - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1384
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mar 9 Aoû 2016 - 13:55

Merci, m'sieur!! :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
McBurn

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 30
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 09/11/2015

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Ven 12 Aoû 2016 - 7:16

Superbe compte rendu.
C'est vraiment plaisant à lire, on a la sensation d'avoir assisté au week end!

Je serais présent à Bresse pour participer à une course annexe qui se déroule en meme temps que le promosport, je vais en profiter pour observer une ou deux courses car ces posts en donne envie.
Revenir en haut Aller en bas
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1384
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Ven 12 Aoû 2016 - 7:34

Je suis bluffé par l'état des gommards... qualifs plus deux finales et le pneu à l'air frais
Sacré matos et beaux réglages que vous avez là!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Sam 20 Aoû 2016 - 2:26

Le circuit de la Bresse accueille ce week-end l'avant-dernière épreuve du championnat Promosport.

Alex m'a envoyé un SMS hier. Essais qualificatifs à 8H30, course du samedi à 14H10.

A 8H15, l'ordinateur est ouvert et j'attends le départ de ces essais. Je sais qu'Alex n'aime pas ce circuit lent. Il le connait peu vu qu'il l'avait découvert l'an dernier.

En 2015, il avait réalisé le 10ième temps des essais, mais une belle remontée en course lui avait permis de terminer 5ième. Il s'était retrouvé 18ième lors du 1er tour de la seconde course mais, là-aussi, il avait réussi une belle remontée pour terminer 8ième.

Je regarde la météo. A priori, il pleut autant sur le circuit qu'ici, à Pau.

Le nom des pilotes s'affiche, la séance va débuter.

Dès l'entame, Pot se positionne en tête, Alex est 5ième.

8H36: Alex est 5ième en 1.45.415. , mais très loin de Pot (2.807). Billy Cornut, qui est 2ième au championnat, est juste derrière Alex en 1.46.193.

8H37: Cornut passe devant Alex en 1.43.851 (il est 2ième). Alex améliore immédiatement en 1.44.406 et se positionne en 3ième position, mais à 2.248 de Pot.

8H39: Pot, décidément en forme descend son temps au tour: 1.40.737. Alex fait de même, il est en 1.43.172, tout près de Billy Cornut (à 0.199).

8H41: Alex améliore nettement et passe en 2ième position en 1.41.679. Il n'est plus qu'à 0.942 de Pot. Les temps descendent, les pilotes ont peut-être pris la mesure de la piste mouillée.

8H42: Pot continue sur sa lancée, il est en 1.39.527. Sibille passe devant Alex qui est à 1.823 de Pot. Doutre améliore il est 7ième à 4.558. Matthieu Thibault est 5ième.

8H47: voilà la situation à 3 minutes de la fin des essais:

1er Pot en 1.39.527
2ième Sibille en 1.41.287
3ième Alex en 1.41.350
4ième Cornut en 1.41.477
5ième Pellegrin en 1.42.689
Matthieu Thibault est 9ième en 1.43.052
Pierre Sambardier est 17ième en 1.46.858.

Pot a fait le trou sur ses poursuivants, mais Alex partira en 1ière ligne. Mon pilote favori est toujours aux avant-postes cette année, même sur ce circuit qu'il n'aime pas.

Je croise les doigts pour la course de cet après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
ludo05

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 24
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Sam 20 Aoû 2016 - 2:34

Je me sens très mal de pas être là ce week-end...
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Sam 20 Aoû 2016 - 14:33

14H10: je me lève de table avant la fin du repas. Je sais, ce n'est pas correct, mais j'ai une excuse; assister (peut-être) au titre de champion de France 600.

La course est lancée!

1er tour: Alex a perdu une place. Il pointe 4ième. Pot a gardé sa place et il a Pellegrin sur ses talons, puis Delorenzo. Alex est déjà à 2.123.

2ième tour: toujours 4ième, mais a réduit l'écart sur le 1er(1.875), car il a réalisé le meilleur temps. Cornut, le dauphin d'Alex au championnat, n' est que 7ième à près de 8 secondes.

3ième tour: Alex a effectué un tour moyen en 1.46.215 et a maintenant 3.551 de retard sur Pot. Pierre Sambardier est 17ième.

4ième tour: Pellegrin n'apparait plus sur le tableau (chute?) et Alex récupère la 3ième place, mais à 5.339 de la 1ière place. Derrière lui, il y a Grimoux, tout près, à 5.785. Cornut est 6ième, mais loin du groupe de tête vu qu'il a plus de 13 secondes de retard; il est suivi par Doutre à 13.589.


5ième tour: Alex est toujours 3ième et il a repris beaucoup de temps en réalisant le meilleur tour en course en 1.44.019 alors que Guillaume Pot a fait 1.46.547. Il a réduit l'écart à 2.871 et a moins d'une seconde de retard sur le 2ième Delorenzo. Alex a toujours Grimoux collé derrière lui.

6ième tour: Alex réalise de nouveau le meilleur temps en 1.43.576 et n'est plus qu'à 1.552 de Pot qui a tourné en 1.44.895.

7ième tour: l'écart avec le 1er s'est stabilisé. Alex n'est qu'à 0.700 de Delorenzo, 2ième. Les écarts sont faibles. Derrière, ça décroche. Grimoux est à 2.326 et Salvi, le 5ième est à plus de 12 secondes devant Cornut à 14.270 et Doutre à 14.693.

8ième tour: Alex est à moins d'une seconde de Pot (0.852) après un excellent tour en 1.43.463!Il n'est plus qu'à 0.4 de Delorenzo. Les temps sont supérieurs à ceux des essais, la pluie doit être bien présente sur le circuit.

9ième tour: Pot a réagi avec un tour en 1.43.079. Delorenzo a tourné en 1.43.083; Alex en 1.43.326 et Grimoux en 1.43.303. Derrière, c'est au moins une seconde de plus au tour.

10ième tour. Pot a perdu sa 1ière place au profit de Delorenzo, Alex est toujours 3ième à 0.770! Cornut apparaît en 5ième position, mais à 16 secondes.

11ième tour: Pot est à 0.058 de Delorenzo! Et Alex est à 0.371 derrière! C'est très serré! Cornut a disparu.

12ième tour: Pot a repris son bien avec le meilleur tour en 1.43.007. Alex a pris un peu de retard, avec 1.577. Grimoux est à une seconde d'Alex.

13ième tour: Alex réalise le meilleur tour en course en 1.41.955! Il est à une petite seconde de Pot. Grimoux commence à être distancé avec 3.550 de retard. Doutre est 5ième à 28.921.

14ième tour: plus que 4 tours à parcourir. Les 3 premiers sont les seuls sous les 1.43.

15ième tour: Delorenzo se rapproche de Pot, il n'a plus que 0.356 de retard sur le 1er. Alex suit de près à 1371. Gaffe, Alex! Le titre est au bout, plus que 3 tours.

16ième tour: Alex est ..... 1er! Je crois rêver en regardant le tableau. Delorenzo n'est plus que 3ième avec un temps de 1.49.317. Y-a-t-il eu un accrochage entre lui et Pot qui est annoncé 10ième?

17ième tour: toujours 1er avec 1.697 sur Grimoux et 3.783 sur Delorenzo.

18ième tour: interminable dernier tour à l'issue duquel Alex est 1er! Génial! Il conquiert le titre de champion de France sur une victoire!

Quelle magnifique saison! C'est sa 6ième victoire d'affilée. Dire qu'il m'avait dit ne pas aimer ce circuit il y a quinze jours à Magny Cours. Vainqueur sur tous les types de circuits et par tous les temps, chapeau bas, Alex!

En fin de journée, je l'appelle. Il est heureux, on le serait à moins. Il m'indique que la course a eu lieu sous un véritable déluge. Au 16ième tour, Pot est tombé ce qui a gêné Delorenzo qui le collait et Alex a pu dépasser ce dernier.

Il est aux anges au point qu'il est incapable de me dire à quelle heure il court le lendemain!

Alors qu'il reste trois manches, il totalise 231 points, Cornut et Doutre sont à égalité avec 109 points. La lutte va être chaude entre les deux demain.

A priori, la pluie aura quitté les lieux.


Dernière édition par Christian7 le Dim 21 Aoû 2016 - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1384
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Dim 21 Aoû 2016 - 2:48

Punaise, quelle saison!!!! Alors SSP, l'an prochain? OU il passe en 1000? Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Dim 21 Aoû 2016 - 8:20

Dimanche: 15H15. Loris Baz vient de terminer à une très belle 4ième place après une superbe remontée; je suis heureux pour ce sympathique pilote qui revient d'une grave blessure.

Le départ de la deuxième course des 600 Promosport est donné.

1er tour: Alex a gagné une place. Il est à 0.392 de Pot, Cornut à 1.421.

2ième tour: Pot toujours devant mais Alex n'est plus qu'à .073 après avoir réalisé le meilleur tour en course en 1.28.885. C'est nettement plus vite que hier; piste sèche à priori.

3ième tour: Pot et Alex se tienne en tournant dans quasiment le même temps (un millième d'écart!). Cornut semble aussi en forme puisqu'il vient de réaliser le meilleur tour. Derrière, les autres sont déjà lâchés. Delorenzo est à plus de 4 secondes, suivi par Doutre. Matthieu Thibault est 7ième.

4ième tour: Alex a passé Pot, il est en tête après le meilleur tour en course en 1.28.269. Pierre Samabardier pointe en 9ième position.

5ième tour: Alex toujours 1er mais je sens que, derrière les deux autres pilotes ne vont rien lâcher. Pot est à 0.443 et Cornut à 0.786. Nagorski est passé 4ième.

6ième tour: Pot s'est encore rapproché d'Alex à 0.279. Cornut est à 0.619. Le 4ième est déjà à plus de 9 secondes! D'ailleurs, seuls les 3 premiers tournent sous les 1.29, les autres sont au delà des 1.30.

Les trois tours suivants, les trois continuent sur leur lancée et les écarts restent stables. Au 9ième tour, Pot est à 0.328 d'Alex et Cornut à 0.523. C'est vraiment serré.

10ième tour: Cornut est passé en tête, devant alex à 0.139 et Pot à 0.436. Thibault est maintenant 4ième à plus de 11 secondes.

11ième tour: Aie! Alex n'est plus que 3ième à plus de 2 secondes de Cornut avec un mauvais tour en 1.30.567 au lieu de 1.28.600 pout Cornut. Que s'est-il passé? Une perte de temps lors du dépassement de Pot?

12ième tour: Alex a encore perdu avec 2.663 de Cornut. La victoire s'éloigne, je crois.

13ième tour: ça se confirme, il est à 3.082 du 1er même s'il reprend un petit peu au tour suivant.

15ième tour: Pot est revenu sur Cornut, il n'est plus qu'à 0.280. Alex lâche prise à 3.442. Thibault a Doutre juste derrière lui à moins de 3 dixièmes.

Les 6 tours suivants, l'écart grandit avec un dernier tour en 1.33.679 à comparer avec le meilleur tour en course dont il est l'auteur en 1.28.269. Je soupçonne un petit problème, peut-être au niveau de l'usure des pneus. Cornut a fini par lâcher Pot et termine avec près de 5 secondes d'avance. Doutre a passé Matthieu Thibault dans le dernier tour et le prive de la 4ième place.

Malgré une deuxième partie de course difficile Alex termine sur le podium, qu'il n'a pas quitté depuis le début de la saison, performance remarquable.

J'espère en savoir un peu plus sur les raisons de cette baisse de rythme quand je l'aurai au téléphone.

Au classement général, Alex a 248 points devant Cornut 134 points et Doutre 122 points.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Dim 21 Aoû 2016 - 11:24

Quelques photos de la course de samedi sous des trombes d'eau:










Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Dim 21 Aoû 2016 - 23:59

J'ai  pu avoir Alex au téléphone alors qu'il était sur la route du retour.

Il m'a expliqué s'être fait une belle virgule. Il a tenu compte de cette alerte et a décidé de ne pas risquer la chute après un si beau week-end débuté par une victoire et un titre. Il a préféré assurer d'autant qu'avec Pot et Cornut, ils avaient pris une belle avance sur les poursuivants et qu'il savait pouvoir terminer sur le podium.

Comme d'habitude, je constate qu'il court avec sa tête et, comme l'an dernier, il termine toutes ses courses, en évitant les erreurs et la chute.

Bravo Alex, superbe saison, bien au delà de mes espérances ! Tu m'as impressionné de bout en bout.

Vivement la dernière épreuve à Nogaro, au "pays", pour fêter ce beau titre.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 70
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Lun 22 Aoû 2016 - 0:10

Alex pour cette saison , je dis " cette " car à Nogaro ça doit le faire .
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Lun 22 Aoû 2016 - 5:21

crazytoon a écrit:
Punaise, quelle saison!!!! Alors SSP, l'an prochain? OU il passe en 1000? Wink


Comme tu le sais, le gros problème, quand on n'est pas argenté, c'est le budget.

Pour l'instant, je ne sais pas, et je crois que lui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1384
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Lun 22 Aoû 2016 - 5:24

Ca, pour le savoir... On va donc attendre, en esperant (va savoir) que quelquechose de positif émergera de cette belle saison côté partenaires, sponsors...
Merci pour tes comptes rendus, Christian, c'est top!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
McBurn

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 30
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 09/11/2015

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Lun 22 Aoû 2016 - 5:54

J'étais sur place ce week end pour participer à une course annexe et j'ai fais l'effort de braver la pluie pour suivre cette première course des 600cc.

Vu l'état de la piste, c'était vraiment impressionnant de les voir évoluer. On pouvais ressentir une vraie aisance dans ces conditions de la part des quatre premiers qui roulaient ensemble et surtout une belle maitrise d'alex. Toujours au contact et ca a fini par payer!

Je n'ai malheuresement pas pu voir la seconde course, mais pour avoir assisté aux essais, le niveau était impressoinnant.

En tout cas, superbe saison et encore bravo! Et merci Christian pour ces comptes rendu
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mer 24 Aoû 2016 - 5:26

Moto Journal était venu au Mans.

Et, dans le numéro de rentrée du 24 août, un article est consacré au Promosport. C'est suffisamment rare pour être signalé.

Quatre pages dans lesquelles le niveau de pilotage élevé est souligné, mais aussi les difficultés pour trouver des sponsors.

On y apprend, pour ceux qui ne le savent pas déjà, que les pilotes ont droit à un seul train de pneus pour l'ensemble du week-end. Cela permet une belle économie dans le budget pneumatiques et c'est un bon apprentissage dans la gestion de l'usure des gommes.

Un bon article même si j'ai relevé un petite erreur; Alex n'a pas été titré à l'issue de l'épreuve du Mans comme indiqué, même s'il s'en est fallu d'un cheveu!  

Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mar 13 Sep 2016 - 3:39

J’ai le cœur léger en arrivant sur le circuit de Nogaro, ce vendredi, en fin d’après-midi.

Alex a été titré lors de la première course de la Bresse et ce week-end de course à domicile aura une saveur particulière, avec les nombreux amis et membres de la famille qui passeront.

Je retrouve des têtes connues. Il y a Matthieu Thibault, juste à côté, Baptiste et Benjamin Vaucher aussi, même si le petit frère, pas encore remis de sa blessure sur le circuit de Magny-Cours, n’est là qu’en qualité de spectateur.

L’ambiance est détendue et ce n’est pas la pluie qui s’invite sans prévenir qui va réussir à nous gâcher l’ambiance.

Pierre Vaucher, le papa, nous fait bien rire lors de ses descriptions très imagées de son tour du circuit de l’île de Man, lors du  Mad Sunday, avec sa Ducati 600 SS. J’ai vraiment eu l’impression de vivre en direct son freinage dernier (vraiment dernier !) carat qui faillit ressembler à un tout droit dans le pub situé à la sortie de la zone de montagne. Figure effectuée en duo et avec la sacoche de réservoir et le sac à dos pour pimenter la chose!


Plus tard, j’entame la discussion avec Noël Roussange, sympathique (et bon !) pilote de la Triumph Daytona.

La nuit est tombée, la pluie s’en est allée, mais est-ce que la piste aura le temps de sécher pour les premiers essais matinaux ?

Avant d’aller me coucher, j’ai vu Thibaut Doutre changer le moteur qu’il avait cassé aux essais libres. A 1 heure du matin, j’entends les 4 cylindres se réveiller pour un tour au ralenti dans le paddock.
 
Ce sont les 500 qui ouvrent le bal à 8 heures.


 Dès son 2ième tour, Baptiste est 9ième. Devant, ce sont toujours les mêmes qui se battent pour la pole position. Au 6ième tour, il n’apparait plus dans les 9 premiers.  Au tour suivant, j’ai ce sentiment diffus qu’il est dans un bon tour, avec une attitude déterminée. Effectivement,  il passe 6ième temps. Malheureusement, il n’améliore pas et se fait passer par deux pilotes. Bilan satisfaisant malgré tout avec un 8ième temps.



 
C’est au tour des 600. L’enjeu est important pour les Billy Cornut, Thibaut Doutre et Guillaume Pot. Tous les trois peuvent espérer une place de vice-champion à l’issue du week-end. Pour ma part, j’ai mon favori, c’est Billy qui a montré une belle régularité et a réalisé de belles courses.








 
 
Alex me parait fermement décidé à terminer en beauté cette saison. Il part le premier avec Cornut juste derrière lui.
Au premier passage, il est 1er, au deuxième, c’est Billy qui lui ravit la 1ière place. Matthieu semble en forme également et pointe à la 3ième place.

Dans les minutes qui suivent, Alex reprend la pole provisoire et il s’arrête.


Noël Roussange claque le meilleur temps, devant Cornut. Alex n’est plus que 3ième.

Il, reste 5 minutes d’essais, Alex s’élance de nouveau sur la piste. Premier tour lancé, il passe 2ième devant Cornut.
 
Plus que deux minutes. C’est le moment choisi par Guillaume Pot pour claquer le meilleur temps.

Résultat final :
1er Pot en 1.33.258
2ième Roussange en 1.33.418
3ième Alex en 1.33.535
Matthieu est 7ième en 1.34.469.
 Le rythme a été élevé puisque les cinq premiers sont sous la barre des 1.34.

Je suis étonné de voir Pierre Sambardier à une lointaine 18ième place. Plus tard, je vais le voir à son box. Son père remet la moto en état après une chute provoquée par un pilote qui s’est loupé au freinage en bout de ligne droite. Il a fauché Pierre. Ce dernier est bandé et m’annonce qu’il est déclaré inapte. Une très profonde entaille a touché le tendon et le muscle. Décidément, il joue de malchance cette année.

v
 

 

 


Je rends visite à Thibaut Duchène qui vient d’achever sa séance d’essais qualificative à une belle 3ième place. Luc Bibollet a claqué une pendule et a relégué les deux suivants à 7 dixièmes mais Thibaut semble assez confiant pour suivre le rythme pendant toute la durée de la course.
 
Les petites 400 rentrent en piste.




 
 Rémi soufre encore un peu de son pied cassé à Magny-Cours, mais c’est supportable. Il est 14ième dans les premières minutes. Puis 16ième. Il n’améliore pas. A 8 minutes de la fin des essais, il est 18ième. Bruno analyse son pilotage : « Tant qu’il n’arrivera pas à prendre les roues, il ne progressera pas ». C’est vrai qu’il est un peu esseulé dans ses tours chrono. Le métier rentre doucement….





 
 
C’est le début d’après-midi et les 500 entament leur première course du week-end.



1er tour : Baptiste est 10ième dans la ligne droite mais fait un freinage incisif et passe son concurrent direct : 9ième. C’est bon, il semble être dans le rythme immédiatement ; c’est indispensable dans cette catégorie où un mauvais départ est difficile à remonter.



2ième tour : quatre pilotes sont partis devant (Desmaris, Pape, Sanchez et Eruam) et Baptiste est dans le groupe des 6 juste derrière. Le freinage est très chaud au bout de la ligne droite, mais c’est une habitude en 500 ! Ils passent devant nous, Baptiste est collé derrière les 4 devant lui. C’est bon, je le sens prêt à sa battre pour la 5ième place.



3ième tour : stupeur ! Je le vois lever la main dans la ligne droite. C’est l’abandon. Il passe devant nous au ralenti et rentre. Il s’arrête, se penche sur le côté gauche de la moto.



4ième tour : les 4 ont fait le trou et la bagarre risque d’être âpre jusqu’au dernier tour.
5ième tour : Desmaris passe Sanchez à l’aspiration dans la ligne droite.
6ième tour : dans le S du lac, juste devant nous, Sanchez fait un magnifique intérieur à Desmaris.
7ième tour : c’est net, Sanchez se fait remonter dans la ligne droite (moteur moins puissant ?), mais il parvient à conserver l’avantage au freinage. Baptiste arrive à mes côtés ; il a la rage, la biellette de son sélecteur a cassé….
8ième tour : Pape passe Eruam à l’aspi mais ce dernier lui fait les freins au virage de l’école. C’est chaud !
9ième tour : Desmaris réalise un magnifique freinage en bout de ligne droite et passe Sanchez. Les quatre pilotes sont regroupés devant nous et Sanchez réussit à doubler Eruam à la sortie des S du lac. Quelle bagarre !
10ième tour : Sanchez fait les freins à Desmaris en fin de ligne droite. Il n’y a aucun répit, la bataille est incessante. Un beau spectacle que nous réservent très souvent les 500. Eruam recolle Desmaris dans la ligne droite des stands ; il ne reste plus que deux tours !
11ième tour : Sanchez,Desmaris et Eruam sont au coude à coude au freinage du virage de l’école. Aucun n’est décidé à céder. Pape, 4ième, réussit à prendre le meilleur sur Desmaris dans l’enchainement qui suit. Ce dernier reprend son bien devant nous, dans le S du lac
12ième tour : les quatre pilotes sont regroupés dans la ligne droite . Au freinage, Pape sort un peu large. C’est la fin d’une course haletante avec Sanchez vainqueur devant Desmaris, Eruam et Pape.
 

Les 600 entrent en piste.








 
C’est le départ, dans le hurlement des moteurs et, aussitôt, une chute …. du rédacteur du présent article ! Pris dans l’ambiance, j’ai oublié que j’étais sur une hauteur pour prendre une photo du départ et je me retourne précipitamment pour rejoindre les gradins et me retrouve à balayer le vide avec mes jambes et m’étale sur le goudron. Mon pauvre petit appareil photo fait office d’airbag et mes bras dénudés l’aident dans cette tâche. J’en suis quitte à écrire mon tour par tour avec un mélange d’encre noire et de sang sur mon carnet….



 
1er tour : Pot est devant et semble très rapide. Alex est 3ième avec Matthieu juste derrière lui.
2ième tour : c’est net, dans la ligne droite, Pot s’échappe. Roussange est 2ième . Matthieu passe Alex  au freinage du virage de l’école.
3ième tour : je situe l’avance de Pot à deux secondes. Il a décidé d’imprimer un rythme très rapide. Alex, 4ième, précède Mansat et Cornut.
4ième tour : Pot semble intouchable. Mansat est collé à Alex. Cornut est un peu décroché.
5ième tour : Pas de changement, mais Cornut remonte sur les cinq pilotes devant lui dans la ligne droite. C’est confirmé, devant nous, il a passé Mansat.
6ième tour : Mansat décroche dans la ligne droite. Pot a environ 3 secondes d’avance sur Noël Roussange.
Au 7ième tour, Roussange a légèrement réduit son retard sur Pot. Il a lui-même un peu plus d’une seconde d’avance sur Matthieu et Alex.
8ième tour : Cornut pique Alex ET Matthieu au freinage en bout de ligne droite !
9ième : Je trouve Alex à la peine dans la ligne droite, avec le sentiment d’un moteur poussif. Il se fait d’ailleurs passer par Matthieu au 11ième tour de manière imparable. Matthieu, déchainé fait en plus les freins à Cornut ! Alex n’est plus que 5ième et ne me semble pas pouvoir lutter.
12ième tour : Matthieu s’est rapproché de Roussange et tente, sans succès, de le passer dans la ligne droite.
13ième tour : c’est fait, Matthieu a passé Noël au freinage et se retrouve 2ième . Il se rapproche (un peu ) de Pot qui a été légèrement gêné par un attardé au S du lac.
14ième tour : Pot voit son avance fondre et j’imagine déjà la première victoire de Matthieu. Il ne reste que 2 tours avant l’arrivée.
15ième tour : les 5 pilotes de tête sont maintenant groupés. Alex est 4ième devant Roussange qui a semblé faiblir. Pot est toujours devant mais c’est maintenant un fragile leader tant cela semble pousser derrière lui. La bataille est intense, on se croirait en catégorie 500.

Dernier tour : Billy Cornut tente le freinage en bout de ligne droite mais Pot résiste. Qu’à cela ne tienne, il lui fait un magnifique intérieur dans le gauche qui suit. Les pilotes disparaissent quelques instants de notre vue et, à l’entrée du S du lac, Alex  passe Matthieu!  Il monte une nouvelle fois sur le podium qu’il n’a pas quitté depuis la première course de Lédenon. 


 







De retour, les pilotes ont tous l’air heureux. Il faut dire qu’ils ont livré une superbe bataille. Alex explique que son moteur était poussif, qu’il a dû se servir de l’embrayage pour se sortir de certains virages.  Noël a été effectivement étonné de le passer aussi facilement en ligne droite. Le moteur de la Yamaha a d’ailleurs calé à plusieurs reprises dans le tour d’honneur ; Alex a le sentiment qu’il ne tourne que sur trois cylindres. Ce n’est pas bon signe.
 
Pas le temps de gamberger, c’est maintenant le tour des 1000 et j’ai envie de voir courir Thibaut. Il m’a dit qu’il allait faire une pause l’an prochain. C’est donc son dernier week-end de course et je pense qu’il veut terminer sur une note positive.





1er tour : il est 4ième derrière Hugot, Bibollet et Goetschy
Anzelini le passe au tour suivant. Mageot suit un peu plus loin, 6ième .
3ième tour : Thibaut est toujours 5ième mais il sort très bien du S du lac et se met dans l’aspiration d’Anzelini.
4ième tour : Goetschy passe Hugot en bout de ligne droite.
5ième tour : Thibaut est un peu largué dans la ligne droite. Sa « vieille » Suzuki ne peut pas rivaliser en puissance avec les motos de dernière génération. Heureusement, Thibaut est un gros freineur et surtout, ce que j’aime dans son pilotage, c’est cet enchainement freinage-entrée en courbe toujours très propre et très efficace. Il le confirme une nouvelle fois. Mageot semble avoir trouvé son rythme et se rapproche de Thibaut.
6ième tour : la BMW surpuissante de Bibollet passe en tête dans la ligne droite mais se refait passer au freinage ! Encore une course animée ! Thibaut est 4ième !
7ième tour : Thibaut est 3ième dans la ligne droite, derrière Bibollet et Anzelini. Plus de trace de Goetschy.




 
8ième tour : Thibaut se rapproche d’Anzelini.
9ième tour : Mageot, très rapide dans la ligne droite, fait le freinage à Thibaut. Mais ce dernier reprend son bien dans la partie sinueuse du circuit et retrouve sa 3ième place avant le S du lac.
10ième tour : Thibaut pique Anzelini au freinage en bout de ligne droite. Il est allé le chercher loin, ce freinage. C’était superbe à voir.
11ième tour : Thibaut s’est rapproché de Bibollet, mais il n’est pas à l’abri de ses deux poursuivants derrière lui.
12ième tour : Thibaut effectue de nouveau un magnifique freinage au virage de l’école et se rapproche un peu plus de Bibollet. Devant nous, Thibaut sort très bien du S du lac et se retrouve dans le pot d’échappement de Bibollet. Le speaker annonce qu’il l’a passé dans le virage de la ferme ! Effectivement, je le vois en première position dans la ligne droite.
Plus que 3 tours !
13ième tour : Mageot, qui a dépassé Bibollet, remonte très fort sur Thibaut dans la ligne droite.
14ième tour : Mageot montre sa roue avant à Thibaut au virage de l’école ! Le dernier tour va être terrible ! Il est évident que la Suzuki ne peut lutter en puissance pure.



Dernier tour : dans la ligne droite, je vois que Thibaut a gardé une marge de sécurité sur Mageot qui ne peut revenir sur lui.
C’est la victoire pour Thibaut ! Quelle course !

Je rejoins la pit-lane où les 3 premiers viennent laisser les motos. L’émotion est palpable dans l’entourage de Thibaut. Tout le monde réalise la performance qu’il a réalisée. Terminer 1err sur un tel circuit avec la Suzuki, c’est superbe.

Alain Cottard félicite chaleureusement Thibaut en lui disant qu’il était extraordinaire dans la partie sinueuse après les stands, Dominique, le mécano, lui dit qu’il a fait La course de la saison, le papa a les yeux bien mouillés. Superbe leçon de pilotage, Thibaut. Chapeau bas !




La journée tire à sa fin et ce sont les petites 400 qui vont conclure cette journée riche en émotions. J’espère que tout va bien se passer pour Rémi. J’ai conscience qu’il ne doit pas être facile, pour lui, de reprendre confiance après sa chute et sa blessure de Magny-Cours.


C’est le départ.


 
Pour une fois, il est bien parti et se retrouve en 19ième place dans la ligne droite. Le problème, c’est qu’il  est loin de 18ième  et qu’il risque de lui manquer un lièvre pour l’aider à avoir un bon rythme de course.
2ième tour : il fait un bon freinage en bout de ligne droite et se rapproche du 18ième . Devant, la bagarre a débuté entre Grimoux, De La Vega et Da Re.
4ième tour. Les trois premiers passent devant nous nez dans la bulle à l’aspi !
5ième tour : Rémi s’était  fait passer par le 20ième mais le reprend dans la ligne droite. Mais, il reperd sa place devant nous et la reprend au tour suivant.
7ième tour : de nouveau derrière…
8ième tour : les 4 premiers s’arsouillent, comme toujours en 400.




9ième tour : c’est la poisse, un attardé se retrouve à l’entrée du S du lac, les deux premiers se passent, le 3ième fait de même à la sortie et le 4ième hésite puis décide de le doubler sur la gauche ; les motos se frôlent …. et s’accrochent. Le pilote attardé est projeté hors de sa moto et glisse longuement dans la ligne droite des stands. Drapeau rouge, la course est arrêtée alors qu’il ne reste que 2 tours à parcourir. Rémi est classé 19ième .
 
De retour sous l’auvent, je viens aux nouvelles de la moto blessée. Bruno me parle d’une bobine d’allumage mal fixée. La séance de mécanique a commencé alors que les invités commencent à arriver car Alex a voulu organiser un apéritif pour fêter son titre.

 La soirée sera animée, et cela dans beaucoup d’endroits ; ça sent la fin de saison, certains sont déjà titrés et peuvent se relâcher un peu….




 
Dimanche matin, je me réveille tranquillement. Il n’y pas de courses ce matin, en dehors d’une endurance.
La Yamaha est auscultée, les bobines, le faisceau puis les bougies changés. Peine perdue, le moteur ne semble tourner sur ses quatre cylindres qu’à haut régime. L’heure tourne et les symptômes sont toujours là. Je commence à sentir l’abandon proche pour la dernière course de la saison.

 Je suis désolé pour Alex qui devait être si heureux de terminer sa saison 600 ici, à Nogaro. D’ailleurs, je suis impressionné par sa performance d’hier. Réussir à rester au contact des premiers malgré un moteur anémique, se battre dans le sinueux pour compenser le déficit en puissance, gérer le dysfonctionnement du moteur en jouant avec l’embrayage et arriver dans, les derniers virages à lancer une attaque décisive pour monter sur le podium,c'est fort! Bravo Alex. Nul doute qu’avec ta moto en forme, il aurait été difficile de venir te chercher. Tu as confirmé une saison exemplaire.
 
Après un repas avalé rapidement, Bruno repart sur la moto. Alex a pu se faire prêter une rampe d’injection et cette dernière est installée.


 Bouton de démarreur enclenché, le moteur se réveille ; Alex donne quelques coups de gaz. Le résultat lui semble meilleur que la veille même si ce n’est pas la réactivité habituelle. C’est décidé, il va participer à cette dernière manche. Je croise les doigts pour que tout se passe bien.

Pour changer, je vais m’installer dans la partie ouest du circuit qui a été rendue accessible. Cela permet de voir le départ, l’entrée impressionnante dans le virage de la ferme, et toute la partie sinueuse qui suit, ainsi que la ligne droite et l’entrée dans le virage de l’école.

Les 500 vont partir. J’espère que Baptiste va connaitre un meilleur sort que la veille.
Départ. Aie ! Il est mal parti et passe 17ième devant nous.



Au 2ième tour, Il fait un bel intérieur à la sortie de l’escargot mais c’est mal engagé.
3ième tour :  Desmaris, titré la veille, a pris de l’avance en tête. Pourtant, me dit Pierre, hier, il a bien arrosé son titre et il doit avoir un peu la gueule de bois. Peut-être n’a-t-il pas décuvé et qu’il se sent euphorique ! Baptiste est 14ième .
4ième tour : Desmaris est toujours loin devant, suivi par Pape, Meillan et Sanchez. Baptiste est 13ième .
5ième tour : il est toujours 13ième avec 2 secondes de retard sur le 12ième .
7ième tour : en tête de la course, Sanchez remonte sur Desmaris et Baptiste s’est bien rapproché du pilote qui le précède.



Il le passe d’ailleurs dans le 8ième tour avec un bel intérieur dans le virage de la ferme. Il est 12ième …. et même 11ième car un pilote chute devant lui.  
11ième tour : Desmaris caracole toujours en tête, Sanchez est 2ième un peu détaché. Pour Baptiste, cela risque d’être un peu compliqué de revenir et dépasser son concurrent direct ; il reste deux tours.
12ième tour : c’est fait ! Il le passe dans le virage de la ferme dans une manœuvre audacieuse.
Il termine 10ième, sûrement déçu d’avoir réalisé un si mauvais départ, car il avait vraiment un bon rythme.


 
A la suite, les 400 se présentent sur la ligne de départ.
Au premier passage, Rémi est 20ième mais réussit un extérieur à l’entrée de l’escargot.
2ième tour : il est 20ième derrière un groupe de 4 pilotes. Allez Rémi, garde le contact ! Il passe 19ième au bout de la ligne droite.
Devant, Grimoux et De La Vega se battent, détachés.
6ième tour : Rémi est 18ième mais se fait faire l’intérieur à l’entrée de l’escargot où il manque d’agressivité.
7ième tour : quatre pilotes s’échappent devant. Ils attaquent fort et les motos bougent pas mal. Rémi est 19ième, avec 3 pilotes devant lui et un derrière. Au moins se bagarre-t-il. Idéal pour apprendre tout en prenant du plaisir.
8ième tour : Rémi a passé le 14, il me semble plus incisif.
9ième tour : trois pilotes se font la belle devant, les petits bicylindres donnent de la voix à plein régime.
Les derniers tours, c’est un coup à toi, un coup à moi entre Rémi et son concurrent direct. Je me dis qu’à tous les niveaux de la course, cela doit être une belle partie du plaisir pour tous les pilotes, chacun en fonction de ses possibilités.
Pour les premiers, ce fut chaud jusqu’au bout puisqu’ils terminent tous les trois dans un mouchoir de poche. C’est Valentin Grimoux qui a eu le dernier mot.




Tout en écrivant ces quelques lignes, je réalise que j’ai plus de mal à m’intéresser à cette catégorie alors que la 500 me passionne. Je me demande si cela ne vient d’une uniformité. Les motos sont identiques. Il y a les Yamaha (en force), puis les KTM et une Kawasaki mais elles sont dans leur livrée d’origine, aucun pilote n’a eu l’idée d’y mettre une peinture et une décoration qui lui serait propre. Cela peut sembler un détail, mais j’aime bien la diversité des Honda 500. C’est dommage car les bagarres y sont acharnées et ces petites motos légères permettent bien des fantaisies aux pilotes qui s’en donnent à cœur joie. 
 
 
Voilà l’heure des 600. J’ai une profonde appréhension tout au fond de moi. J’ai encore le souvenir du bruit de la Yamaha, tout à l’heure, sous l’auvent. Il ne sonnait pas très bien, c’était un peu boiteux pour un quatre cylindres….

C’est le départ.
Alex est bien parti puisqu’il conserve sa 3ième place. Mais, dans la ligne droite, il semble se faire passer.
2ième tour : il n’est plus que 5ième . En tête, de nouveau Pot, suivi de Roussange et de Mansat.
3ième tour : Alex est 8ième … c’est plié. Il lève le bras pour signaler son abandon et s’éloigne lentement dans la ligne droite.



4ième tour : devant, ça roule fort avec Pot, Roussange, Mansat et Cornut.



6ième tour : Noël Roussange ne repasse plus. Pot est toujours en tête devant Cornut. Matthieu semble en forme, il pointe à la 3ième place, mais Abellan est dans sa roue. Lui aussi parait très en verve pour cette deuxième finale du week-end.
D’ailleurs, il fait un magnifique intérieur à Matthieu dans le virage ô combien délicat de la ferme
Au 8ième tour, Matthieu est repassé devant Abellan qui tente un nouveau passage au même endroit que le tour précédent, mais ça ne passe pas !
9ième tour : Pot a environ une seconde et demie d’avance sur Cornut. Matthieu et Abellan suivent de près et Granzotto n’est pas très loin.




10ième tour : Pot a encore augmenté son avance mais Cornut est maintenant directement menacé par Lucien Abellan très incisif. Doutre est en train de remonter et il est à environ 2 secondes du groupe des 4.
11ième tour : Abellan, décidément très à l’aise dans cette partie du circuit, passe Cornut à la sortie du virage de la ferme. Matthieu est dans le pot d’échappement de Cornut. Quelle bagarre, on se croirait en 500 !
12ième tour : Matthieu est passé par Granzotto et Doutre se rapproche encore un peu plus. Pot a baissé de rythme et a perdu une bonne  partie de son avance, comme lors de la première finale.




13ième tour : Doutre est maintenant juste derrière Matthieu. Il semble vouloir défendre sa 3ième place au championnat que convoite Pot. Ce dernier n’a en effet que 9 points de retard après son beau résultat de la veille.
14ième tour : Doutre passe Matthieu à la sortie de l’escargot.



15ième tour : Lucien Abellan remet ça ; il dépasse Pot juste à la sortie du virage de la ferme. Il est vraiment impressionnant dans cet enchainement. Doutre est 4ième, Matthieu 5ième.

A l’entame du dernier tour, les 4 pilotes, roue dans roue, passent devant nous. Abellan est en tête, suivi par Cornut, Doutre et Matthieu. Ils attaquent la ligne droite à plein régime, les derniers hectomètres vont être chauds. Pot n’est plus là (chute ?)

Enorme surprise, je vois un seul pilote franchir la ligne d’arrivée. C’est Billy Cornut qui réalise le doublé mais pas de trace de Matthieu, Abellan et Doutre. Il y a eu sûrement un accrochage entre les 3. Granzotto et Nagorski sont donc sur le podium.

Le père de Matthieu s’en va, inquiet. Je rejoins le paddock. Mauvaise nouvelle, Matthieu est blessé et il a été transporté à l’hôpital.

 Je croise Lucien Abellan. Il me raconte que Cornut était devant, qu’il a freiné très tôt avant le S du lac. Lucien a été surpris, a perdu l’avant sur blocage de la roue en voulant l’éviter, Doutre lui-même surpris a tapé sa moto et Matthieu a également été entrainé dans la chute. Peu après, le père de Matthieu m’apprend que son fils a une clavicule et un poignet cassés. Dure fin de saison !
 
 
 La course des 1000 va commencer.









Je m’installe près du S du lac.
Thibaut fait un bon départ. Dans la ligne droite, Bibollet passe en mode missile avec déjà une petite avance. Thibaut est 2ième .
2ième tour : Bibollet a fait le trou. Cette BMW a une puissance incroyable ! Mageot est déjà dans la roue de Thibaut. Sa Yamaha ressort très fort du S du lac et j’ai le sentiment qu’il va le passer.
Effectivement, dans la ligne droite, il est devant Thibaut qui se fait dépasser par Hugot mais il arrive à le reprendre au freinage.
4ième tour : Bibollet et Mageot ont pris une belle avance et Thibaut résiste à Hugot dont le moteur est nettement supérieur. Mageot remonte sur le pilote de la BMW et il a moins d’une seconde de retard en passant devant nous.
5ième tour : la BMW et la Yamaha sont roue dans roue dans la ligne droite.Mageot passe en tête.
6ième tour : Thibaut et Hugot sont côte à côte dans la ligne droite mais Thibaut gagne au freinage. Je sens qu’il ne va rien lâcher.
7ième tour : Bibollet semble baisser légèrement de rythme et il se fait passer par Thibaut au freinage en bout de ligne droite. Magnifique ! Quel battant, ce Thibaut !



8ième tour : je situe l’avance de Mageot à 2 secondes environ. Il ne va pas être évident d’aller le chercher mais Thibaut a montré toutes ses ressources hier. Il faut quand même qu’il fasse attention à la BMW surpuissante derrière lui.
9ième tour : Bibollet passe Thibaut dans la ligne droite mais ce dernier retarde encore son freinage et reprend son bien. Quand il passe devant nous, il a repris un peu de champ par rapport à son adversaire ; il est vraiment très fort dans le sinueux, c’est là qu’il arrive à faire la différence.
10ième tour : L’avance de Mageot est de 2 secondes et demie environ. Encore 6 tours pour le remonter !
11ième tour : à l’œil nu, il est évident qu’il a repris de gros dixièmes sur Mageot .
12ième  tour : il s’est vraiment défait de Bibollet et s’est encore rapproché de Mageot.
13ième tour : encore un superbe freinage en bout de ligne droite qui le rapproche de Mageot.
14ième tour : plus qu’une demi-seconde de retard. Allez Thibaut !
15ième tour : il est tout près mais Mageot résiste très bien.



Dernier tour : non, il n’a pas réussi, mais il termine sur les talons de Mageot. Ce fut une course de toute beauté. Les trois motos de tête arrivent au parc concurrents. Thibaut est tout sourire, avec la certitude qu’il ne pouvait pas faire plus. Il me dit que la Yamaha de Mageot avait une motricité extraordinaire en sorte de virage et qu’il lui était impossible de lutter. Mageot confirme d’ailleurs qu’ Eric Delcamp avait beaucoup travaillé sur les suspensions de la moto. Je vois arriver Dominique, le mécano de Thibaut. Il lui dit : « Tu as fait une course extraordinaire, du niveau de Romain Maitre ». Un très  beau compliment, amplement mérité pour moi.


 
C’est l’heure du retour.
 
Je passe voir Alex et Bruno qui sont en plein démontage de la moto, comme le prévoit le règlement pour les trois premiers pilotes au championnat. Cela tombe bien, c’est l’occasion de comprendre ce qui s’est passé dans le moteur. Bruno m’explique brièvement : un piston en surchauffe, sûrement dû à un dysfonctionnement d’un injecteur et un joint  de culasse HS.





Même si je suis un peu déçu d’un tel dénouement, je n’oublie pas cette saison exemplaire que nous a offert  Alex. 7 victoires, une 2ième place , 3 3ième places et un seul abandon. 264 points marqués, 80 points d’avance sur le second. Difficile de faire mieux !

Cerise sur le gâteau, l'avenir d'Alex semble prendre forme pour l'année 2017. je n'aime pas trop m'avancer avant d'avoir une certitude totale, mais je crois bien qu'il sera présent pour les courses du Promosport, l'an prochain, en catégorie 1000.

Après le titre en 500 en 2013 et celui en 600 cette année, je me verrais bien continuer à suivre les aventures sportives d'Alex!


Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 160
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mer 19 Oct 2016 - 5:21

Dans le Moto Journal d'aujourd'hui, il y a une publicité sympa de Yamaha qui félicite les 12 champions de France au guidon d'une moto de la marque.

C'est la première fois qu'Alex n'a plus son numéro 96 fétiche, mais je trouve que ça lui va très bien!



Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
ludo05

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 24
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mer 19 Oct 2016 - 13:42

Amplement mérité au vu de ce qu'il fait en vitesse depuis 2012 !
Revenir en haut Aller en bas
eniovatab



Nombre de messages : 13
Age : 62
Localisation : 75019
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   Mar 9 Mai 2017 - 23:13

Bonjour
Je viens de tomber sur ce compte rendu par hasard. Je le trouve très bien fait. Moi aussi je suis les courses de Promosport cette année (2017). C'est vraiment très sympa. Les pilotes sont accessibles, on peut discuter avec les coureurs et accéder au parc coureurs. Et les bagarres !
Je serai à Croix en Ternois le WE prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)
» [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)
» Carnet de piste d'Alex (saison 4)
» Suzuki RF 600 R?
» 636 version piste pour la saison 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [Divers] :: [Pit Laners en course!]-
Sauter vers: