AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

widyo.susanto.9

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Aujourd'hui à 17:34 par Frits Overmars

» [Oldies] C'était le bon temps...
Aujourd'hui à 16:56 par Mykeul

» [Oldies] MBA 125
Aujourd'hui à 15:14 par MJL

» Essais MotoGP Buriram 16-17-18 février 2018
Aujourd'hui à 14:38 par singleton560

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Aujourd'hui à 14:15 par manx51

» [MotoGP] Honda RC 211, 212, 213 V...
Aujourd'hui à 14:03 par singleton560

» [Divers] RC 374, la dernière d'Allen Millyard.
Aujourd'hui à 13:58 par Adco

» Assen 1974
Aujourd'hui à 13:45 par singleton560

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Aujourd'hui à 12:20 par cromagnon

» [Technique] Moteurs MotoGP
Aujourd'hui à 11:42 par Dan42

» [Oldies] Parlons Benelli !
Aujourd'hui à 11:37 par DidierF

» [Road racing] Saison 2018
Aujourd'hui à 10:48 par mickey

» [Oldies] lettre à monsieur Giacomo Agostini tzrcarbon est votre ami.
Aujourd'hui à 8:32 par tzrcarbonn

» [GP] Johann Zarco
Aujourd'hui à 7:48 par Didier LEBRUN

» [FSBK] Nouvelle aventure en FSBK
Aujourd'hui à 6:15 par Kéo 11

» [GP125 (et 250 Snif!)] Klass GP 2018
Aujourd'hui à 5:53 par yves kerlo

» [WSBK] Phillip Island 2018
Hier à 23:12 par mickey

» [Oldies] Quizz??????
Hier à 15:19 par philippe7

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Hier à 15:04 par singleton560

» [Oldies] Lino Tonti
Hier à 9:30 par Ala Zorro

» Carnet de piste d'Alex (saison 5)
Hier à 7:27 par BOOZE

» [WSBK] 2018
Hier à 4:22 par EDOUARD Jean

» [SORTIES] Musée PUCH (Graz Autriche)
Hier à 0:25 par lzf62

» [SORTIES] La 10ème Sunday Ride Classic – 23-24-25 Mars 2018 au Circuit Paul Ricard
Dim 18 Fév 2018 - 23:05 par etienne24II

» [Technique] Aérodynamique moto
Dim 18 Fév 2018 - 15:19 par pascaltz

» [EEL] La “European Endurance Legend” naîtra au mois de mars au Paul Ricard !
Dim 18 Fév 2018 - 15:16 par yves kerlo

» Questions techniques diverses à la con ?
Dim 18 Fév 2018 - 14:58 par enndewell joel

» Carbon, quand tu nous tiens !
Dim 18 Fév 2018 - 7:47 par rudgissimo

» [Oldies] but goodies : Bol d'Or et 24 heures du Mans
Dim 18 Fév 2018 - 7:40 par singleton560

» Course de cote de la Foret Auvray dans l'Orne 61
Dim 18 Fév 2018 - 5:25 par MICKAEL O

Mots-clés
icgp fourche 2017 2013 casque ducati aprilia classic yamaha coupe side wanted eurosport aermacchi geco france norton 1973 ROAD 1980 triumph HOnda suzuki moto jumeaux RACING
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Jarno
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Jeu 14 Déc 2017 - 2:58

Petit clin d'oeil à mon copain Murray Sayle ...  Very Happy

30 ans passés dans la même boite, en France, ça donne droit à la Médaille du Travail de Vermeil ..... pas de médaille en Australie, mais une petite cérémonie sympa quand même pour Murray chez Kawasaki Australie pour ses trente années de bons et loyaux services, de 1987 à 2017.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



PS :et encore, ils n'ont pas compté ses trois années comme pilote officiel de la marque dans les années 74-77 .....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Dim 17 Déc 2017 - 17:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Murray, Neville Doyle et Gregg. La "dream team" du TKA (Team Kawasaki Australia) à Calder en 1976. Cette (superbe) photo que l'on retrouve un peu partout est de Robin Lewis.
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Lun 18 Déc 2017 - 16:15

Le buzz du moment en Australie, c'est le retour à la compétition de Troy Bayliss pour l'année 2018 .....

Il semblerait que le jeune (48 ans) Troy se fasse un peu suer à la retraite, et qu'en dépit de ses trois titres de Champion du Monde Superbike et de sa mémorable (et unique) victoire en Moto GP lors d'une participation en wild-card fin 2006,  il souffre d'un trou à ses yeux inacceptable dans son palmares : il n'a, en effet, jamais gagné le titre national australien en Superbikes, ça le chagrine beaucoup, et c'est donc le challenge qu'il s'est fixé pour la saison prochaine.

http://www.news.com.au/sport/motorsport/asbk-troy-bayliss-comes-out-of-retirement-for-2018-australian-superbike-championship/news-story/87711b0baf6af6de3e5e11912d6b01c7

Au delà du "est-ce bien raisonnable" (ce ne l'est évidemment pas ....), le défi est quand même intéressant : si Troy, à la sortie de 10 ans de retraite (si l'on oublie sa pige de 2 épreuves en mondial début 2015)  arrive à tordre les p'tits jeunes, celà signifiera-t'il qu'il est effectivement un extra-terrestre ........ ou que le niveau de pilotage dudit championnat a nettement baissé depuis 10 ans ?.... et que, comme on se tue à le dire sur ce forum :
Revenir en haut Aller en bas
Bricole 63



Nombre de messages : 112
Localisation : 63170 Aubiere
Date d'inscription : 16/09/2016

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Lun 18 Déc 2017 - 23:31

Salut
Chez Kawa ils se sont sacrement fendu,ils lui ont meme paye une paire de pompes de securite
neuves pour la photo et apres,direction le bas du vestiaire.
Claude
Revenir en haut Aller en bas
philwood

avatar

Nombre de messages : 10707
Age : 64
Localisation : yerres
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Mar 23 Jan 2018 - 11:05

Amaroo Park 1976, les 6 heures

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Helmuth Dahne


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don Bain, Dave Burgess et Joe Eastmore


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Eastmore et Burgess


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravito Ken Blake


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Murray Sale Handford Dahne et Brian Hindle


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Philippe ne manquera pas  de commenter toutes ces photos !

Thank's to velobanjogent

_________________
(hristian Bouchet
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Mar 23 Jan 2018 - 15:40

Il s'agit bien des 6 heures Castrol de 1976 sur le circuit d'Amaroo Park. Le team officiel Kawasaki Australie avait choisi de faire rouler son équipage vedette Gregg Hansford- Murray Sayle, vainqueurs l'année précédente sur 900Z1, sur une ... Z 650, eh oui, les 6 heures Castrol servaient aussi (surtout) à mettre en avant les nouveaux modèles, de ce fait les deux compères n'étaient pas dans le coup pour la victoire finale et c'est une autre 900Z1, privée, qui a remporté l'épreuve aux mains de Jim Budd et Roger Heyes.

La BMW R90S n°2 de Ken Blake - Tony Hatton terminera à la seconde place. L'année précédente, Ken Blake avait déjà terminé deuxième sur BMW .... mais tout seul, il avait sans mollir assuré les 6 heures seul au guidon sur ce circuit tortueux et pas vraiment reposant !  

La BMW R90S n°4, qui apparait sur plusieurs photos, était pilotée par le grand Helmut Dahne, l'envoyé spécial de Münich pour l'occasion, et l'australien Bryan Hindle, dont on a parlé à plusieurs reprises sur pit-lane, notamment à l'occasion d'une photo mystère des pilotes Yamaha au Japon ou il figurait avec Braun, Saarinen, Roberts, Kanaya etc... Bryan Hindle fait partie de la "mythologie" des pilotes australiens car, comme Kenny Blake à Laverton en 1976, lui aussi a "battu Agostini" lors d'une course à Oran Park en 1971 (je crois) pendant laquelle il a dominé avec sa TR3 la MV 350 du campionissimo. Vue d'Europe, la portée de ces "défaites" d'Ago lors de visites semi-touristiques aux antipodes nous semble naturellement toute relative, mais pour les locaux, à l'époque, battre Agostini, c'était quand même l'exploit d'une carrière. Le pauvre Bryan Hindle s'est tué quelques années plus tard, pas au guidon d'une moto, mais aux commandes d'un ULM .....
Revenir en haut Aller en bas
philwood

avatar

Nombre de messages : 10707
Age : 64
Localisation : yerres
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Mer 24 Jan 2018 - 10:10

Merci

_________________
(hristian Bouchet
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Mer 24 Jan 2018 - 15:13

Mais de rien, cher ami, c’est moi qui te remercie de me donner l’occasion de me replonger dans la doc et d’affiner mes connaissances de l’histoire moto antipodienne.  

Etonnant, quand même, le succès populaire et médiatique de ces « 6 heures Castrol » qui étaient de loin le meeting le plus prestigieux de l’époque en Australie. Après tout, il ne s’agissait que d’une course de bécanes strictement de série, sur un petit tourniquet de moins de 2 kilomètres …. Aurait-on imaginé, par exemple, un Bol d’Argent couru à Folembray devenir en quelques années l’épreuve phare en France ? Mais d’une part les organisateurs avaient su mettre en place des primes d’arrivée attractives, d’autre part une chaine de TV nationale avait soutenu l’épreuve dès l’origine et la diffusait largement , et surtout tous les importateurs australiens avaient bien perçu le potentiel commercial de cette course, et ont tous eu à cœur d’y participer en y engageant leurs meilleurs pilotes. Et de fait, au fil des ans, loin de devenir une affaire de spécialistes, la participation aux 6 heures est devenue un passage incontournable pour tous les pilotes de vitesse en vue du continent.  

Les résultats de cette épreuve au fil des années sont quand même un peu surprenants pour nous autres européens : car on retrouve parfois aux avant-postes des machines qui n’avaient pas vraiment pour habitude de briller chez nous dans les épreuves pour machines «de série» (même améliorées, style Promosports ….). Je vous livre ci-dessous bruts de fonderie les résultats du podium pendant les années «phares» des 6 heures (je me limite aux 70's compte tenu des centres d’intérêt principaux de la majorité des pit-laineux qui fréquentent cette rubrique …) sachant que l’épreuve s’est disputée de 1970 à 1983 à Amaroo Park, puis de 1984 à 1987 à Oran Park. Et je n’indique que les modèles des machines, les équipages ne sont pas vraiment significatifs (ils étaient tous très bons…)

1971 :  Honda CB 750 – Yamaha 650 XS – Honda CB 750
1972 :  Kawasaki  H2 750 – Honda CB 750 – Ducati GT 750
1973 : Kawasaki Z1 900 – Kawasaki H2 750 – BMW R 75
1974 : Kawasaki Z1 900 – Kawasaki Z1 900 – Kawasaki Z1 900
1975 : Kawasaki Z1 900 – BMW R 90S – Kawasaki Z1 900
1976 : Kawasaki Z1 900 – BMW R 90S – Ducati 900 SS
1977 : BMW R 100S – Kawasaki 900 Z1 – Kawasaki Z 650
1978 : Yamaha XS 1100 – Ducati 900 SS – Honda CBX 1000
1979 : Suzuki GS 1000 – Yamaha XS 1100 – Yamaha XS 1100

Etonnant, non, que de retrouver aux avant postes des machines quand même très typées GT, à transmission par cardan qui plus est, telles que les gros flat-twins BMW ou, plus surprenant encore, la XS 1100 ?

De fait, au-delà de la performance pure, c’est surtout la fiabilité et, je dirais, l’économie d’utilisation des machines qui faisait la différence. Les bécanes étant strictement de série (les commissaires étaient intransigeants sur ce point) y compris au niveau des montes pneumatiques ou des « consommables » (chaînes, plaquettes de freins…) des machines sobres et efficaces comme les BMW arrivaient à compenser par le temps réduit passé aux stands ce qu’elles perdaient éventuellement sur la piste. Car sur une machine de série, changer un pneu arrière, des plaquettes de freins, ou même régler la tension de la chaîne, ça prend quand même beaucoup plus de temps que sur un proto d’endurance étudié pour …. Et sur un circuit de moins de 2kms, ce sont vite un paquet de tours qui s’envolent ….. quand on voit que les vainqueurs empilaient aux environs de 350 tours, et que les écarts à l’arrivée étaient souvent de quelques tours à peine, on comprend vite que les BM qui gagnaient environ un ravitaillement sur quatre par rapport aux quatre cylindres, et finissaient l’épreuve avec leurs Metzeler quasiment neufs, pouvaient se permettre de tourner un peu moins vite.

En fait, les conditions de l’épreuve n’étaient pas très loin des conditions d’utilisation sur route de ces même bécanes, et faisaient ressortir les avantages et inconvénients de chaque modèle de façon plus réaliste que ne l’aurait fait une épreuve de vitesse pure. C’est aussi pour ça que la communauté motocycliste accordait autant d’intérêt à cette épreuve dont les retombées commerciales étaient immédiates. "Win on Sunday, sell on Monday", comme ils disaient ....
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Noblesse

avatar

Nombre de messages : 819
Age : 64
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Jeu 25 Jan 2018 - 14:34

Pas mal comme règlement, tout origine jusqu'aux pneus...sur un petit circuit genre Pau, histoire d'évaluer le vrai potentiel des nouveautés. Un peu comme un comparatif de sportives pilotées par des pros mais avec un vrai classement. Bof, de nos jours pas sûr de l’intérêt pour les ventes le lundi, la moto sportive ne correspondant plus au rêve du motard moyen depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Jeu 25 Jan 2018 - 16:30

Il y a aussi l'aspect fiabilité, qui était un critère de choix non négligeable à l'époque, et pour lequel cette épreuve était un test significatif. Alors qu'aujourd'hui, il faut bien reconnaître que toutes les machines de grande série sont d'un niveau de fiabilité bien supérieur à ce qu'il était sans les années 70,et bien plus homogène.

Mais pour les 6 heures d'octobre 1972, par exemple, les importateurs Yamaha avaient recruté une brochette de stars locales pour piloter leur toute nouvelles superbike, la "fameuse" TX 750 bicylindre ..... mais au bout de 3 heures de course à peine, les trois machines officielles avaient toutes abandonné, moteur cassé ..... la réputation de ce modèle était faite, et dès l'année suivante elle avait disparu des show-rooms des concessionnaires (cette machine n'a certes pas fait mieux en Europe, mais sa mauvase réputation a mis plus longtemps à s'installer ...)

Ci-dessous, Ron Toombs ramenant sa machine en panne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Jeu 25 Jan 2018 - 23:28

Les enjeux économiques de cette épreuve ont parfois un peu exacerbé les passions – et les officiels de l’ACU (surnommés ironiquement par les pilotes «The Blazer Brigade», la brigade en veston) faisaient parfois régner leur interprétation du principe de la «machine de série» avec un zèle d’ayatollah ….. et parfois un acharnement sur telle marque ou tel modèle qui aurait pu laisser supposer qu’éventuellement il n’était pas impossible que des intérêts supérieurs……bref.

Prenons en exemple l’édition 1974, celle qui a été marquée par le plus de controverses. L’importateur BMW avait engagé trois machines du dernier modèle R90S …… dont l’engagement fût refusé au motif qu’elles étaient équipés d’un tête de fourche, et que des carénages, ce n’était pas dans l’esprit des 6 heures. Ah mais oui, mais ce carénage est de série, les machines homologuées comme telles ….. controverse, menace de procès, finalement l’ACU autorise la participation de machines carénées aux épreuves de «production», mais ..... à partir du 1er janvier 1975 seulement. Beau joueur (quand même) l’importateur BMW se présente au départ avec trois R90-6.  Du côté italien, les nouvelles Ducati  750 n’avaient pas été homologuées non plus (la SS a cause de son tête de fourche, et la S …. pour absence de siège et repose-pieds passager !) du coup l’essentiel de l’opposition se composait de Kawasaki, Z 900 ou 750 H2 à parts a peu près égales.

Au départ, l’équipage de choc composé de Gregg Hansford et Warren Willing s’envolait en tête, laissant derrière eux les BM et les 900Z1 se bagarrant dans un mouchoir de poche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Warren Willing

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kenny Blake (900 Z1), Joe Eastmure (BMW) et Gregg Hansford (H2)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bryan Hindle

La trois pattes tenait la tête jusqu’à la cinquième heure quand, à l’occasion d’un ravitaillement, un contrôleur de l’ACU décrétait que le K81 arrière était dangereusement usé, et sommait l’équipage de procéder à son remplacement. Fureur des pilotes, expliquant aux officiels qu’après tout c’était leur problème et qu’ils étaient convaincus de pouvoir finir la course avec ce pneu – rien à faire, en dernier ressort les officiels confisquent la clé de contact !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Warren Willing en "conversation" avec la brigade en veston (enfin, en cravate ce jour là...)

Le suspens pour la dernière heure est relancé, et au final la BMW de Bryan Hindle et Clive Knight (déjà vainqueurs en 71) passe la ligne avec moins d’un tour d’avance sur la 900 Kawa de Ken Blake et Len Atlee, et après la chute de la R90 de Eastmure-Burgess qui tenait bon en troisième position, c'est la troisième BMW, celle de Thomas-Kairl qui complète le podium.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les vainqueurs sont appelés au podium, champagne , célébration…..ah non attendez il y a eu une erreur dans le décompte des tours, on a oublié un tour à la Kawa, en fait c’est elle qui a gagné ….. de 6 secondes !  

Grogne des vainqueurs déchus, mais bon, deux machines sur le podium, finalement, ce n’est pas si mal ….. hélas, à l’issue du contrôle technique, il apparaît que les fourches des deux BM sont équipées d’une cale qui augmente la pré-tension des ressorts ….. et donc la hauteur de la dite fourche, et améliore donc de quelques centimètres la garde au sol des cache-culbus du flat-twin. Mais, proteste le concessionnaire, c’est un accessoire en option homologué pour la machine, une pièce d’origine au catalogue BMW (pour les charges lourdes ou l’attelage d’un side si j’ai bien compris). Rien n’y fait, les deux teutonnes sont impitoyablement disqualifiées, et l’histoire retiendra qu’un trio de 900 Kawasaki a terminé sur le podium des 6 heures Castrol 1974. Et il faudra attendre 1977 pour qu’une BMW finisse, enfin, sur la plus haute marche.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Noblesse

avatar

Nombre de messages : 819
Age : 64
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Ven 26 Jan 2018 - 4:55

Merci pour ton article historique, le règlement c'est règlement après tout, il y avait des enjeux pour les marques. J'imagine l'ampleur des discutions avant au contrôle technique et ensuite après la course.
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   Ven 16 Fév 2018 - 1:25

Retrouvailles de vieux pilotes de Grand Prix ..... ce week-end, profitant du retour de Randy Mamola en Nouvelle-Zélande (là ou il avait fait ses débuts internationaux en 1975...) les "locaux" ont organisé un petit week-end à thème, comprenant une ballade de 200 kms avant de se retrouver au pub.... mon copain Stu Avant, qui selon lui n'avait pas remis les fesses sur une moto de route depuis 35 ans, a eu du mal à tenir le rythme de Randy, Aaron Slight, Richard Scott ou Graeme Crosby.... et de son propre aveu "sa bière était tiède" quand il est arrivé....mais quand je vous dis que ces champions antipodiens restent des motards avant tout !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés
Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OLDIES BUT GOODIES-
Sauter vers: