AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 42 utilisateurs en ligne :: 25 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

ABF, Bighorn, cat, cric29, crunch, Dialmax, dulas frederic, enndewell joel, fasty, Fügner, georges4444, japs70s, JH42, lamisere, lzf62, manx, math83, Mecafly, nortumph, PASQUET, Petete Plaja, singleton560, stef2t, Toop, yann

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc - 14:45
Derniers sujets
» [SORTIES] Salon Moto Légende 24-26 Novembre 2017
Aujourd'hui à 20:14 par Fügner

» [WSBK] News et rumeurs 2017
Aujourd'hui à 20:12 par singleton560

» [MotoGP] Valentino Rossi, aujourd'hui...
Aujourd'hui à 19:48 par pacou1

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Aujourd'hui à 19:04 par philwood

» [GP] Johann Zarco
Aujourd'hui à 17:46 par daniel63

» [Oldies] C'était le bon temps...
Aujourd'hui à 15:41 par JH42

» [Oldies] Les casques de nos champions
Aujourd'hui à 15:00 par JH42

» [Oldies] Daytona 1973
Aujourd'hui à 14:36 par pyd17

» [oldies] Alain Chevalier ... hommage
Aujourd'hui à 12:03 par enndewell joel

» [Road racing] Saison 2018
Aujourd'hui à 8:21 par richardlemur

» [SORTIES] Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Aujourd'hui à 1:08 par MD-SF43

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Hier à 22:19 par lzf62

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Hier à 19:31 par marco91

» Le nouveau livre de Jacques Bussillet
Hier à 19:01 par bubu

» [Oldies] Les transporteurs de motos des paddocks
Hier à 16:58 par grimeca

» [Endurance] Une ROADSON en Endurance
Hier à 14:51 par enndewell joel

» [Oldies] Pour les nostalgiques de la course sur route de Dinan Trélivan
Hier à 11:58 par pépé gros pouces

» [Road Racing] GP Macau 2017
Hier à 7:06 par mauto

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Sam 18 Nov - 23:11 par ridley

» [Road Racing] MACAO GRAND PRIX 2017
Sam 18 Nov - 22:24 par 2strokeman

» [Oldies] GP Autriche 1997
Sam 18 Nov - 21:32 par Loveside

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Sam 18 Nov - 21:23 par Loveside

» [Oldies] TT 73
Sam 18 Nov - 19:17 par Loveside

» [Oldies] Parlons Benelli !
Sam 18 Nov - 19:08 par caferace03

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Sam 18 Nov - 18:45 par herve

» [Oldies] Quizz??????
Sam 18 Nov - 17:03 par philwood

» [WSBK] 2018
Sam 18 Nov - 16:25 par EDOUARD Jean

» [BSB] 2018
Sam 18 Nov - 16:03 par mickey

» [Road racing] Saison 2017
Sam 18 Nov - 14:13 par mickey

» [ MotoGP ] 2015 , une vidéo sympa ....
Sam 18 Nov - 13:28 par philwood

La réclame...

Mots-clés
bourg temps réservoir jumeaux gerard coupe HOnda ducati triumph rouge metiss grandes side polyester RACING icgp fourche yamaha 2017 2013 1973 aermacchi classic ROAD moto geco
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [GP] Chaises musicales 2018.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6597
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 8:54

Je n' ai pas vu cette course eSPORT moto GP , donc je ne peu ni positiver ni criitiquer , mais d' après les résultats on retrouve bien les 2 nations fortes en motos réelles .
Avant de former nos pilotes virtuels il faudrait s' occuper de nos réels , de nos jours la seule formation qui débute et qui ne comblera pas le vide est organisé par des privés la cellule Fellon / Zarco , c' est très bien , mais cela ne pourrait pas être fait par notre FFM ???? .
A une époque dans le cadre du FSBK il avait les 125 2 temps sous la tutelle de JM Matiolli et d' un mécano avec un camion et quelques pièces motos de consommations courantes , il y avait du tableau noir de l' aide au réglage moto , mécanique et au pilotage ( trajectoire , freinage , tactique ...... ) certains s' en sortent bien de nos jours en SSP ( n' est ce pas T2 ) et ça pris fin petit à petit quand les Honda 4 temps sont arrivées , perte de pilotes par manque d' argent pour l' achat et l' entretien de ces motos .
Pourquoi ne pas essayer de copier l' Espagne avec des championnats de plus petites cylindrées ( des grilles importantes en nombres de pilotes ), des pilotes Français ont fait la démarche d' y participer ( Andy Verdoia et d' autres ) , trop peu car cela revient trop cher en déplacement à cause des distances élevées .
Il ne faut pas abandonner nos jeunes qui ont la fibre de la compétition moto , il n' y a pas de raisons qu' il y en ait dans les pays limitrophe et pas dans notre beau pays .


Dernière édition par EDOUARD Jean le Mar 14 Nov - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pma



Nombre de messages : 689
Age : 57
Localisation : centre et corse
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 10:14

faztaz74 a écrit:
EDOUARD Jean:
"On remarquera qu' il n' y a plus de Français en M3 , 2 en M2 et 1 en GP , tandis qu' il y a 7 Espagnol et 9 Italiens ."
Il y avait en marge du motoGP un championnat  eSPORT motogp (du motogp sur simulateur!)(marrant à voir d'ailleurs, moi qui ne joue jamais à ces trucs)
En finale à Valence: 1 allemand, 1 sud africain, 3 italiens, 3 espagnols lol!
Qu'en est il de la formation de nos pilotes virtuels??
En formation... virtuelle !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Noire



Nombre de messages : 557
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2015

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 12:10

Ce débat à propos de l'avenir des jeunes pilotes français a nourri déjà pas mal de posts mais il convient peut-être de rappeler quelques réalités pour ne pas rêver pour rien ou reproduire des schémas d'un autre temps.


1) Copier l'Espagne est impossible car son cas est unique de main mise des espagnols sur la compétition moto internationale. Cette main mise ne doit rien à la fédération espagnole ou à celles de ces régions plus ou moins autonomes. Elles n'ont fait que suivre ce qui a été insufflé par la finance espagnole qui a su tirer les marrons du feu de l'Europe expansionniste (banques, télécoms,...) dans les années 80 puis amplifié dans les 90's, à savoir la compétition moto et auto comme vecteur de communication voire pour de moins affichables opérations. Cela a mis de nouveaux hommes à la tête du cirque, presque tous espagnols pour les hommes clés, qui sont même devenus indispensables aux dirigeants des fonds de pension américains ou canadiens qui possèdent certaines sociétés comme la Dorna et ont laissé ces espagnols diriger. Tout cela a été fait avec l'assentiment de la la FIM qui a baissé les bras (bubu dirait la culotte, non?; certaines perfides langues médisent qu'il n'y a pas que le coeur qui est à gauche).


2) Aucune fédération ne fait beaucoup pour "sortir" des champions. L'espagnole, rien. L'italienne, pas grand chose de plus que la FFM. Penser le contraire est une vue de l'esprit et quand cela peut paraître vrai cela ne tinet pas l'analyse car c'est toujours dans le cadre d'une action conjoncturelle comme avec les Romboni et consorts pour l'italie ou les Jacque/Laconi pour la France. Les recettes d'hier ne sont pas forcément celles d'aujourd'hui. Le championnat italien est à peine mieux que le championnat français, y compris pour les jeunes catégories. Le championnat espagnol est en déclin (relatif) y compris en Moto2. Le championnat allemand est moribond et il n'y en aura peut-être même pas en 2018 après les bouillons pris par les deux derniers organisateurs (le fédération allemande n'a aucun moyen ni pouvoir). Le championnat anglais a perdu de son lustre mais pas ses spectateurs (paradoxe non reproductible de la perfide albion!). Le championnat australien est mal en volume et en niveau de participants. Aux USA, MotoAmerica peine à atteindre ses objectifs annoncés il y a 3 ans (pas de retour des constructeurs autres que Yamaha et Suzuki, et pas de nouveaux Spencer ou Lawson en vue).


3) La "filière" espagnole (motos petites roues pour les plus jeunes puis, CEV Moto3 et/ou Moto2, Red Bull Cup,...) fonctionne encore car elle est espagnole (cf point 1) et assure une visibilité unique. Mais elle commence à s'essouffler car les budgets demandés sont croissants et excessifs pour les moyens disponibles, elle vit à crédit comme toujours mais sur le dos de ceux qui sont de moins en moins solvables, alors... elle n'est peut-être plus LA filière d'avenir. En revanche, cette "aspiration" espagnole commencée il y a 30 ans a eu des effets de bords non négligeables comme la création de structures complètes d'accession à la compétition moto de haut niveau. On y compte au moins trois "écoles" (on dit academy, cela fait plus sérieux...) montées par des anciens pilotes espagnols bien soutenus qui forment des pilotes, des mécaniciens et/ou des ingénieurs. Elles sont chères mais les tout meilleurs peuvent avoir des aménagements salutaires car ces "écoles" ont besoin de résultats de pointe pour être crédibles. La Red Bull Cup accueille pas mal de ses "élèves". Hasard?


4) Les champions "exotiques" de l'hémisphère sud restent à part car leurs pays ne peut les aider. Certains empruntent la filière espagnole (il y en a pas mal en GP, on les connait tous) et d'autres s'exilent ailleurs car soit ils ont moins de moyens, soit ils sont déjà trop vieux pour apprendre l'espagnol moto dans le texte. Un des derniers en date a s'être fait remarquer de la sorte est le sud-africain Mathew Scholtz en MotoAmerica, il a impressionné les observateurs mais il est vieux... il a 25 ans. Peut-être le retrouvera-t-on en WSBK un jour sauf s'il gagne plus d'argent aux USA (principe de réalité encore!).


5) Ce que met en place Rossi n'est pas sans rappeler les "écoles " espagnoles montées par d'anciens pilotes mais il le fait à sa manière car il est Rossi, unique dans le paysage moto. Il prend les jeunes déjà visibles et  excellents (ils ont été dégrossis par d'autres avant) et les place là où il veut car il le peut tant son emprise sur le paysage moto est forte. On voit son ranch et son écurie Moto3/2 mais ce n'est pas tout. Le team SIC58 est un peu une de ses antichambres. Est-ce un hasard si SIC58 fera courir des pilotes asiatiques en 2019? Il gère les goodies, donc une partie de l'image, de la plupart des pilotes du cirque mondial (Pas Marquez mais seulement depuis 2 ans)? il est partout. Demain, un team officiel en MotoGP? Bien entendu, il ne fait pas cela seul. Il a ses amis, ses sbires efficaces et ses amis dans le monde moto qui ont tout intérêt à le suivre (l'amitié n'est qu'une question d'intérêt quand il y a de l'argent à prendre, cela lui donne la vertu de la clarté). Demain, Rossi sera-t-il l'Ecclestone du deux roues? Qui sait?


6) Ce que font Felon et Zarco est aussi à prendre en compte dans les réalités du moment. Ils s'intéressent aux très jeunes pilotes de tous niveaux. Je ne sais pas si leur ambition est de mixer tous les niveaux ou pas mais il est semble vrai qu'ils veulent aussi aider un ou des pilotes à accéder au plus haut niveau. Ils apparaissent plein d'enthousiasme et de bonnes intentions, cela n'exclut pas d'être professionnels et efficaces. Laissons les démontrer ce dont ils sont capables. Si Zarco continue sur sa lancée de pilote, ils auront beaucoup d'amis et cela aide, c'est le mal qu'on peut leur souhaiter.


7) Il y aussi les cas de l'Asie du sud-est avec des malaisiens, des indonésiens, des thaïlandais qui font des coups d'éclat en mondial GP ou SSP. Comment font ils pour avoir ce niveau? Sont-ce leurs fédérations qui ont créé les conditions de leur éclosion? Non. Le marché de masse du deux roues est là-bas, ce sont les constructeurs qui investissent dans la compétition moto à tous les niveaux. Ils n'inventent rien mais ils aident tout le monde. Ils prêtent des motos. Ils envoient des vieux pilotes japonais encore au niveau presque mondial courir dans les championnats locaux pour servir d'exemples et donner un rythme. Ils aident les équipes à former leurs techniciens. Sont-ils les seules les forces motrices de la compétition moto dans cette région du monde? Non, il y a aussi la Dorna qui sait voir bien au delà des frontières espagnoles car la bise arrive sur l'Espagne moto. Il y a un clone de la Red Bull Cup (d'ailleurs, en observateur de la géopolitique, je trouve amusant de constater que deux jumeaux turcs se sont illustrés cette année ; un dans le Red Bull Cup européenne et un dans le clone asiatique). Bref, il se passe là bas, ce qui s'est passé des années 60 aux années 2010 en Europe mais en 10 ans!

8) Enfin, il y a eu et il y a des pilotes qui n'entrent dans aucune case et parviennent au plus haut niveau malgré tout. Cela était plus facile jusqu'en 85 avant que tout soit cadré et structuré comme on le connait aujourd'hui. On venait de son championnat national et hop! on faisait un podium dès son premier GP. Les français des 70's étaient assez forts à ce jeu là. Fini tout cela car il y a séparation entre les championnats nationaux et les mondiaux car la FIM a cédé le terrain. Mais alors comment font ces pilotes qui viennent de nulle part? Un jour, ils font une rencontre et ça matche. On leur donne une chance internationale. Mahias en est un bel exemple. Il avait le potentiel, il a su saisir sa chance.


Voilà 8 réalités. La liste n'est pas exhaustive mais elles sont suffisantes pour comprendre que :

- rien n'est immuable et que les schémas usuels ne sont peut-être plus d'actualité,

- tout ne peut venir des fédérations, même de l'omnipotente française dans son pré carré hexagonal.

- plus l'ambitieux pilote vient d'un pays au marché moto étriqué ou en contraction, plus il doit être riche de connaissances et/ou d'argent.

- qu'il y a peut-être une de ces réalités qui peut être un champ d'opportunités pour l'ambitieux futur pilote mais on n'a rien sans rien et selon son époque et son lieu, les investissements et sacrifices personnels et familiaux peuvent être élevés.


En 1970, il était assez facile de devenir pilote de GP pour un français mais très, très difficile pour un malaisien. La réalité d'aujourd'hui est autre, il faut la prendre en compte et essayer de l'utiliser à son profit.


NB 1: Je ne suis pas un donneur de leçons, je ne sais pas comment faire à coup sûr (même si j'ai des idées).
NB 2: Je ne suis pas l'avocat de la FFM même si je dis qu'elle ne peut pas être la providence qu'on aimerait qu'elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6597
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 12:33

C' est pas la première fois que l' on en discute , je sais , mais aujourd' hui on est au fond .
Je ne pas être contre ce que tu viens d' écrire Rose Noire , moi je lance le sujet pour que des idées pouvant être diverses viennent sur le Forum , il y a des personnes influentes qui lisent ce Forum , si quelques petites idées peuvent émergées et permettent que des jeunes pilotes puissent en profiter un jour ce sera réussi .
Moi non plus , je ne donne aucune leçon et ne suis avocat , mais ce dessert qui arrive me désole quand nous avons connus une autre époque . Si c' était facile ce serait déjà fait .
Diffuses tes bonnes idées qui sait ...... .
Pour ce qui est sponsoring il y a à faire , quand je regarde ce qui est fait en GP des miettes suffiraient pour nos jeunes pousses .
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 4702
Age : 72
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 12:57

C'est un "dessert" très amer !
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6597
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 13:01

Oui Dialmax , j' ai tendance à bégayer du clavier parfois . je voulais dire désert tu l' avais compris donc .
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 4702
Age : 72
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   Mar 14 Nov - 13:27

Oui, a priori j'y trouvais plus poétique .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [GP] Chaises musicales 2018.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[GP] Chaises musicales 2018.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» [GP] Chaises musicales 2018.
» MotoGP - Jeu des chaises musicales chez Ducati.
» CHAISES MUSICALES
» Mondial 2018 et mondial 2022
» Pas de deuxième ligne de tram avant 2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [GP]-
Sauter vers: