AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 14 Enregistrés, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

cat, Dan42, Dialmax, drummers, Edouard B., eriseyf, gildepol, harper27, joel noirel, julien #41, laurentf, michel guichard, Pascal76, pmc25

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [GP] GP d'Australie à Phillip Island les 20 - 21 et 22 Oct 2017
Aujourd'hui à 7:30 par Dialmax

» Pau-Arnos Classic
Aujourd'hui à 6:37 par JH42

» [WSBK] Jerez 2017
Aujourd'hui à 6:07 par DAD#21

» [Oldies] Les casques de nos champions
Aujourd'hui à 2:31 par mauto

» [WSBK] 2018
Aujourd'hui à 2:13 par Olivier R.

» Montée de Veaux-Malaucène 2017
Aujourd'hui à 2:09 par EDOUARD Jean

» [MotoGP] Tech3
Aujourd'hui à 0:52 par EDOUARD Jean

» [Oldies] Moto Elf
Hier à 23:56 par EGLI JAPAUTO

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 14:34 par Dialmax

» [Oldies] Mettet, Mouscron, Chimay....
Hier à 11:58 par grand trophy

» [Oldies] Parlons Benelli !
Hier à 11:41 par Dialmax

» restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Hier à 11:26 par enndewell joel

» [Sorties] Mont-Ventoux Classique 2017
Hier à 9:44 par janpol84

» [Road Racing] GP Macau 2017
Hier à 8:11 par mickey

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Sam 21 Oct 2017 - 15:25 par philippe7

» [GP] Fabio Quartararo
Sam 21 Oct 2017 - 14:29 par Dialmax

» Le nouveau livre de Jacques Bussillet
Sam 21 Oct 2017 - 9:07 par bentou

» Help moteur bloqué
Sam 21 Oct 2017 - 8:18 par Dan42

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Sam 21 Oct 2017 - 6:54 par bubu

» [BSB] 2017
Sam 21 Oct 2017 - 3:52 par R one

» L'arrêt de la production MBK en 2018
Sam 21 Oct 2017 - 3:28 par mauto

» [Oldies] Quand le Tourist Trophy etait un GP : TT 1970 et TT 1967.
Ven 20 Oct 2017 - 12:36 par singleton560

» [Oldies] 1980 à 1988: Le Tour de France side-car, par Joël Enndewell
Ven 20 Oct 2017 - 11:57 par enndewell joel

» [Oldies] Ils ont p'loté la belle à culbuter de Varese (2ème partie)
Ven 20 Oct 2017 - 10:35 par Ala Zorro

» [Oldies] Bla, bla, bla...
Ven 20 Oct 2017 - 9:44 par Apriliabarth

» [BSB] Brands Hatch-la Finale 2017
Ven 20 Oct 2017 - 6:53 par Charly

» [Oldies] Lino Tonti
Ven 20 Oct 2017 - 6:47 par Pierre"PhilRead"

» [Moto2] NARD
Ven 20 Oct 2017 - 5:55 par nard gilles

» Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Ven 20 Oct 2017 - 2:32 par loupio

» [MotoGP] Suzuki GSV-R & XRH1
Jeu 19 Oct 2017 - 15:24 par R one

La réclame...

Mots-clés
ROAD hockenheim ducati 2013 kawa agusta 2017 bresse villa geco jumeaux classic rouge RACING side aermacchi temps coupe Klass japauto triumph moto metiss yamaha bourg fourche
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jhonguy



Nombre de messages : 400
Localisation : 77
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 7:43

Les premières années après l’ouverture de l’aéroport CDG ça embauchait dur, mais il fallait le permis B, donc mes potes motards et moi-même, on s’est mis à passer le fameux permis.

Ce fut mon tour avec un des potes qui le passait aussi dans la semaine qui suivait cette aventure

Un samedi soir tard, après un restau ou un ciné, je sais plus trop, voilà que deux potes qui eux avaient le B et une bagnole - et quelle bagnole,une fiat 850 orange fluo et une Austin mini - nous proposent de nous entraîner à la conduite dans les rues de notre bled.
Nous voilà donc au volant des bolides, moi à celui de la fiat et le pote à celui de la mini, dans la bombinette 4 personnes, un pote et sa copine sur la banquette arrière et 2 lascars à l’avant, le proprio de la bombe et l’apprenti chauffeur et moi dans la 850 avec le proprio.
Ça roule depuis un moment, arrivés à hauteur d’un carrefour, le type de croisement d’une petite ville de banlieue des années 70 ou tu pouvais trouver un bar en plein milieu d’un quartier pavillonnaire et qui aurait du être fermé à cette heure tardive, rencontre avec une patrouille de police.
Arrêt des voitures et contrôle des papiers, un des policiers me demande mes papiers et ceux de la voiture, je lui file mon permis, évidemment je n’avais que le A, mon pote le proprio de la 850 lui file les papelards de la voiture et son permis.
Les 4 lascars dans la mini voyant le cinéma, l’apprenti chauffeur saute sur la banquette arrière avec le pote et sa copine et le proprio de la mini se remet au volant, jusque-la pas de blem dans la mini sauf que 2 lascars et une nana sur la banquette arrière et même pas la nana entre les deux gus et un mec tout seul devant, je suis sur que le flic se demande encore le pourquoi du comment.
Et c’est la que ça commence a devenir ubuesque :

Le flic : "C’est à qui la voiture ?"
Le pote : "C’est à moi."
Le flic : "Et ce permis c’est à qui ?"
Moi : "C’est à moi."
Le flic : "Pourquoi j’ai ce permis ?"
Moi : "Ben vous m’avez demander mes papiers."
Le flic : "C’est vous qui conduisiez ?"
Moi : "Non m'sieur c’est mon pote, moi j’ai pas le permis."
Le flic : "Vous avez pas le permis, alors c’est à qui ce permis ?" Là le flic commençait à se demander si on le prenait pas pour un con.
Moi : "C’est le mien mais c’est le permis moto pas le B."
Le flic : "Pourtant il me semble bien que c’est vous qui étiez au volant ?"

Là j’ai pas eu le temps de répondre, un truc louche a dû se passer dans le rade car le collègue du policier lui a dit "laisse tomber y'a un blem au rade on a besoin de toi".

On a récupéré nos papiers, remonté dans les bagnoles sans demander nos restes et on a été se boire une bière chez la copine en se marrant comme des malades.

Quand je repense à ça je me marre tout seul en me disant qu’on était sacrément cons, mais je sais toujours pas ce qui s'est passé dans le rade.
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6405
Age : 70
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 9:09

A mon tour,
J' étais en vacances à St Flour , un samedi début février avec mon Ex et mon chien et l' idée nous vient d' aller le promener dans une forêt voisine , tous dans la Laguna et nous roulons à un moment dans un carrefour un stop que je marque très bien car en face une boite à sardine avec 2 bleus qui devaient s' ennuyer et voilà qui me font signe de m' arrêter , chose que je fais avec application , clignotant , il vient à la portière j' ouvre la vitre et le dialogue commence , en noir c' est moi et en bleu pardi c' est lui , car il n' y en a qu' 1 qui a causer .
- Bonjour monsieur , vous faite quoi .
- Je suis en congés et nous allons promener le chien .
- Donc on a le temps on va vous éplucher ( dans ma tête ., quel con ce mec ) .
- Papiers du véhicule .
- Voila monsieur l' agent .
Je lui donne tous les papiers véhicules et assurance et voilà qui les regarde en tournant autour de la voiture , 1 tour , 2 tours et il revient .
- Clignotant gauche , droit , stop , veilleuses , codes , phares , visite des 4 pneus .
Il refait 1 tour , il revient avec le sourire .
- Ça y est .
- Merci monsieur l' agent ( je croyais que c' était fini , mais non )
- Mais non on vous coince .
- Il vous manque la vignette de l' assurance au pare brise .
Effectivement j' avais découpé la vignette que j' avais oublié à la maison , mais sur ma quittance on voyait bien que je l' avais fait .
- Suivait moi au fourgon , et la tout le bordel classique je pense , car ce fut la seule fois à ce jour …... vous recevrez tout à la maison .
Quand tout fut fini , j' avais les glandes .
- Monsieur l' agent , je comprend maintenant que certains se suicident , vous avez un boulot à la con ( j' avais la colère ) .
- Vous voulez , que je continue , je peut faire un fait d' outrage à force de l' ordre .
Sur le fait je m' excuse et passe un peu de pommade .
Et le lundi au boulot , les gendarmes de ma ville viennent me voir , aie aie .
- Monsieur Edouard , on a vu le patron et il nous a dit de régler directement avec vous .
Là , j' étais dans l' attente de la suite du problème .
- Nous avons besoin de briques réfractaire pour faire un barbecue à la brigade .
Et la une idée
- Je vous en donne autant que vous voulez ( en leur racontant l' histoire ) , mais j' ai une affaire à régler , faites ce qu' i faut .
Plus eu de nouvelles , chose qui s' est bien terminée .
Revenir en haut Aller en bas
Mykeul

avatar

Nombre de messages : 3910
Localisation : 41 et 95
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 9:22

Et alors, le flic de St Flour il a fini au barbeuk ?
Revenir en haut Aller en bas
bubu



Nombre de messages : 4973
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 10:42

il y a quèques années, je vais au meeting classique de reims, où y'a ago et toute la clique - le lendemain y'a la montée histo de coligny, royal, j'ai mon t-max et roule ma poule
mon pote jacky m'attend pour l'apéro à coligny, donc je quitte reims vers 15h30, autoroute directe, ça va le faire - à troyes je m'emmerde tellement que je décide de prendre la nationale troyes-dijon et là, zou, je remets gaz à toc - route large, belles courbes, beau temps, le panard, un oeil à ma pendule, je gagne sur mon horaire estimé
à l'entrée d'un bled j'entend une sirène de flic, je vois pas de bagnole, je me dis un con a monté ça sur la sienne, bizarre
et crac ! une moto de flic me fait une queue de poisson, aille, aille aille
petite aire propice, arrêt forcé, on enlève nos casques, le flic me dit:
- vous avez une idée de pourquoi je vous arrête ?
j'ai un frisson , je viens d'avaler dix bornes à toc de chez toc, ok c'est qu'un t-max mais bon je suis pas loin de 170...
- je réponds un timide et j'ose : vous avez pris ma vitesse de votre moto ?
- non, vous avez eu de la chance, il y avait un radar à la sortie d'une courbe, on vous a pris à 135 de dos, vous nous avez pas vus ?
- ben non !
pendant que je sors mes papiers le flic tourne autour de mon scoot
- c'est quoi ce truc là ? il me demande
- ben un t-max de yamaha
- y'a quoi comme moteur ?
- un 500 twin double arbre
- ça avionne votre truc, j'ai mis trente bornes pour vous rattrapper, mais c'est pas stable, je vous ai vu faire de ces embardées !
- des embardées ? dis je, ben non, j'ai pas trop remarqué, vous avec vos grande roues vous avez l'habitude d'une truc stable, moi ça bouge un peu mais ça se contrôle facile, et puis je roulais cool
- ouais, ça c'est vrai, vous roulez super propre, vous forcez pas le passage en doublant, vous baisez pas les lignes blanches en côte, bravo
- ben je roulais, normal, quoi
- ouais, normal me dit le flic
alors là je me marre et je dis
- holà un flic qui raisonne comme ça, il a sa propre bécane, c'est un tarmo !
- ouaip, j'ai une 888 !
mes frissons ont disparu, je lui dit d'une petite voix :
- et entre tarmos, on se fait pas une petite indulgence ?
- malheur , si c'est que moi, je vous laisse repartir, mais derrière le radar y'avait le chef d'escouade et le sous préfet, je suis obligé de ramener votre scalp !
je rigole, après tout, quoi faire d'autre, il rédige le pv - arrivent deux autres flics à moto
- ben quoi dit l'un mauvais, c'est qui ce pékin, il t'a fallu tout ce temps pour le ramarrer ?
- du calme collègues, je finis le pv, on va pouvoir y aller
moi je me dis ouf, si c'était l'autre qui m'avait intercepté ça tournait vinaigre
en me tendant le pv le flic me dit
- j'ai rarement aligné un mec sympa comme vous
- et je répond
- ben moi j'ai rarement été aligné par un flic sympa comme vous
je repars, roule une demi-plombe à 90, je me fais trop chier, je vais rater l'apéro, allez je rejoue pour trois points, gaz ....
Revenir en haut Aller en bas
caferace03

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 62
Localisation : 03 allier France
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 10:47

Il y a longtemps, j'avais 17 ans, et j'avais enfin les sous pour passer le permis "gros cube", j'avais passé l'année précédente le A1 et je conduisais une 125 motobécane (U54C ou Z54C me souviens plus...)
Le permis à l'époque était bien symbolique mais ne connaissant personne qui puisse me prêter une moto j'avais fait appel à une auto école. Gérard, le moniteur, voyant que je me débrouillais pas trop mal me dit:
-Bon j'ai des trucs à faire exerce toi dans la cité et repasse me chercher dans une 1/2 heure au bureau...

Pour ceux qui connaissent la cité c'était la cité des cheminots à Béthune, cité qui jouxte la caserne de la CRS15 Very Happy

Me v'la parti tout fier sur la CB250, je la connaissais par coeur la cité j'étais tranquille sauf qu'"ils" avaient changé les sens interdits Rolling Eyes et bien sur j'arrive devant l'entrée principale de la caserne dans un magnifique contre sens, ce qui a fait sortir le planton de sa guérite...

- Permis s'il te plait ...
- heuuu, je l'ai pas vraiment en fait j'ai que le A1 et je l'ai oublié à la maison Embarassed
- suis moi chez le commandant...
Alors là, un gamin de 17 ans, pas délinquant pour 2 sous, qui se retrouve dans le bureau du commandant des CRS, je vous jure c'était impressionnant...
Après les explications d'usage, la remontée de bretelles me promettant que je pourrais plus jamais passer mon permis, bla bla bla il appelle le moniteur et lui dit qu'il veut voir mon permis d'ici 1 heure Shocked le Gérard arrive à pieds, l'auto de l'auto-école était en cours, et nous v'la partis tous les 2 sur la 2 1/2 chercher mon permis, tous les 500m il se retournait et disait:
- c'est pas comme ca qu'il faut faire hein! c'est pas comme ca qu'il faut faire Very Happy

Retour à la caserne, le commandant note des trucs sur un papier et nous laisse partir, oufff...

Gérard m'a tout de suite rassuré: il donnait les cours de conduite à la fille du commandant et il n'y aurait pas de suite....

Mais ca fait un sacré souvenir
Revenir en haut Aller en bas
Dan42



Nombre de messages : 3791
Localisation : Margerie-Chantagret 42
Date d'inscription : 06/04/2014

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 11:01

Alors pour on compte c'est très simple: chaque fois que je me suis fait arrêter ( en dehors de quelques contrôles de routine) j'ai mangé de belles prunes et 2 retraits de permis. Les seules fois oû çà s'est bien passé c'est lorsque je n'ai vu ou entendu l'injonction que trop tard........pour exécuter un bel arrêt bien propre en toute sécurité. affraid
Dan
Revenir en haut Aller en bas
Dukasuz

avatar

Nombre de messages : 2354
Age : 61
Localisation : Marseille, côte bleue
Date d'inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 11:46

Fin des années 80, je « monte » tourner au Ricard (100 balles de l’heure ?) avec ma 750 Kawa Turbo, le RDLC 31K du frangin dans les rétros. On prend la bretelle sortie de l’autoroute après Aubagne , pour enquiller la route via col de l’ange et la montée d’OK corral. Comme tous les locaux je pourrais conduire les yeux bandés sur cette portion. Dans la première partie,  où la chasse de porte-avions m’empêche de m’exprimer, je laisse volontiers passer les excités. V’là t’y pas qu’un Gex , puis deux, puis un autre, me déboîtent, pas grave je les atomiserais là-haut me dis-je. Maintenant y a tout un groupe me colle aux basques, vu la foultitude de codes dans le rétro. Et apparemment je gêne, vu les casques qui dodelinent derrière. Bon, après le double droit serré qui mène au col,  là ça va moins rigoler les cocos. J’ai les peuneus « not for highway use », le liquide de frein haute température, les plaquettes rassinje , je suis bien détendu dans ma combi ségura. Alors on va leur montrer un peu ce que c’est l’effet burto, non mais. Surtout que dans la descente ça va mieux, ça élargit. Aussitôt dit aussitôt fait, gaaazz ! Au début ça suit puis je les distance. Ah ah, z’avez pas encore tout vu. Je vais soigner le grand droite gauche avant la longue ligne droite vers Cuges, et là on va voir qui c’est Raoul.
Super, pas de caisses sur la traj , tour clair, j’envoie toute la sauce . A hauteur de la station-service je regarde le rétro, pfff, les aient bien largués, allez va je coupe.  Ça revient. Je guette la LC blanche du frangin. Tiens du blanc, des Béhèmes. Oulah, c’est des keufs ! affraid  Y me suivent depuis quand ? P’têt qu’ils arrivaient ? J’en mène pas large quand j’arrive au feu rouge de Cuges. Les Béhèmes m’encadrent, je suis frit (j’ai tout compris). Celui de de gauche se penche vers moi. Dites donc, rappelez-moi quelle est la limitation de vitesse sur route ? Euh, 90 m’sieu Embarassed . Bon, alors tâchez de vous y tenir. Et là, le feu passe au vert… et ils démarrent en me laissant planté au point mort. Merdalor. Je me dis qu’ils vont m’arrêter plus loin. Ben non, ils s’arrêtent à OK corral. J’ai toujours pas compris.  scratch Au fait,  les Gex ?  atomisés 
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 4594
Age : 72
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 12:23

Heureusement qu'il y avait une station service car en tortillant la poignée de gaz de cette façon la "burto" a du bien têter!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Polux rsv



Nombre de messages : 719
Localisation : Par ici
Date d'inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Jeu 16 Fév 2017 - 14:44

La mienne.
Je préparre voiture, remorque et moto piste pour aller tourner sur circuit: carénages astiqués, slicks neufs montés, chaine, freins, etc...
Zut, pas fait la pression, et la pompe est déjà au fond de la voiture. Pas grave, la station est à 50m.
C'est midi, personne sur la route, pas la peine de s'équiper. Je démarre, avant de m'engager sur la route, un coup d'oeil, personne, gaz. A peine passé la 2, je m'engage dans la cour de la station quand un policier débouche du carrefour. Merd... Une longue poursuite de 10m s'engage et je me fais serrer. Et là je n'arrive toujours pas à croire ce qui s'est passé.

-Bonjour, vous roulez sans casque, vous savez que c'est interdit.
-Oui, je sais, mais j'habite juste là et je suis venu à 2 à l'heure.
-D'accord, mais quand même. Vos papiers et ceux du véhicule.
- Ben, c'est à dire que....

Donc là, je me suis dit que j'étais vraiment très mal. Pas mon permis avec moi. Moto sans carte grise valide, pas assurée, en slick, sans phares et sans plaque. Aïe-aïe-aïe.
J'essaie de temporiser.

-vous voyez, j'ai laissé mes papier à la maison, mais si vous venez avec moi, y a pas de problèmes.
-bon, et la moto là, elle n'a pas de phares.
-ben non, je vais rouler sur circuit, alors j'ai tout enlevé.
-et les pneus, y sont lisses, trop usés.
-non, c'est des slicks, comme sur les formule 1.

Là, c'est la fin, je suis bon pour les bracelets et la tôle. Je tente le tout pour le tout.

-j'ai préparré la moto pour aller rouler sur circuit, pour éviter de faire le con sur la route.

Je lui explique le principe, que je suis responsable et qu'à passé 40 ans, je n'ai plus l'age des conneries.
Là, j'ai dû marquer un gros point, il a l'air de se détendre un peu.

-Ah, c'est bien ça, mais je vais quand même vous coller pour le casque.
-pas de problème, je comprend. Faites votre boulot.

Il sort son carnet de PV, mais il a l'air complètement embêté. Il m'explique que pour son PV, il ne sait pas trop ce qu'il doit mettre sous véhicule, vu que la moto n'est pas enregistrée. Moi j'ai plutôt l'impression que c'est midi, qu'il a faim, et qu'il n'a pas envie de se taper la liste de mes infractions qui est longue comme le bras.

-Bon je vois que vous avez compris la leçon. Je vous laisse aller, mais vous poussez votre moto pour rentrer, vous n'avez pas le droit de rouler avec ce véhicule dans son état.

Et il monte dans le fourgon et s'en va.
Pas besoin de vous dire que j'ai poussé la moto pour rentrer, des fois qu'il m'espionnait, planqué au coin de la rue.
Je n'ai jamais calculé la somme d'emmerdements que j'ai évité cette fois-là, mais elle devait être assez énorme.

Angelo
Revenir en haut Aller en bas
philippe7

avatar

Nombre de messages : 2363
Age : 60
Localisation : nouméa, nouvelle-calédonie
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 1:01

Une nuit vers la fin des années 70 .... il est environ 2h00 du mat, je rejoins mes pénates à Paris après une soirée sans doute sympathique dans une banlieue glauque .... il fait froid, ça crachine, brouillard, pas un chat sur les grandes avenues désertes mal éclairées par la lueur orangée des réverbères  ..... mais le poum-poum rassurant de mon p'tit mono m'accompagne, allez d'ici une demi-heure on est au chaud à la maison ...

D'un coup, le guidon durcit, la bécane se met à louvoyer .... je m'arrête au bord du trottoir, et m....., le pneu avant est à plat .

Grand moment de solitude. Comme chantait à cette époque le "jeune" récipiendaire des dernières victoires de la musique :

"il met sa meule sur la béquille, s'assied par terre et réfléchit. Dans cette banlieue de bidonvilles, y'a pas une pompe ouverte la nuit..... Qu'est-ce que j'vais faire bor....de dieu, j'vais quand même pas rentrer à pieds ? Plus il s'angoisse moins ça va mieux, quand soudain...."

Soudain, deux phares percent le brouillard, un fourgon en maraude qui s'approche doucement.... il ralentit, il y a marqué en gros POLICE sur les côtés. Il s'arrête. La vitre s'abaisse :

"Ca va ?"

"Ben, euh, oui, mais j'ai crevé, là .... heu, vous sauriez pas des fois ou il y a une station ouverte, que je puisse trouver une bombe anti-crevaison ? "

Silence ..... et puis d'un coup le flic se retourne vers l'arrière : " Lucien, ouvre derrière, on va l'emmener à une station avec sa moto" .

La porte s'ouvre, deux pandores somnolents descendent, m'aident à charger la bécane (heureusement, un trail-bike 250, pas une Gold Wing...) entre les deux banquettes qui se font face dans la "cabane à claques" à l'arrière .... dix minutes plus tard nous sommes sous les néons d'une station service, ils m'aident à décharger ma pétoire .

"Bon, ben, merci, messieurs"

"De rien, bonne nuit"



Voilà, c'était juste que pour dire que les bleus, des fois, eh bien, on n'est pas mécontent de les voir. Et comme chantait Tonton Georges, qui n'a jamais eu les victoires de la musique, mais qui s'en passe fort bien :

"Et depuis ce jour là, moi le fier le bravache, moi dont le cri de guerre fût toujours "mort aux vaches", plus une seule fois je n'ai pu le brailler....."
Revenir en haut Aller en bas
singleton560

avatar

Nombre de messages : 897
Age : 60
Localisation : Cholet
Date d'inscription : 25/03/2014

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 1:18

Milieu des années 70 dans ma bonne vieille ville de Blois.

Mon destrier: Honda 125 CBS kit 150 Elite Motor, réservoir/selle poly, bracelets et mégaton.


Un samedi soir soir comme les autres, je pars rejoindre les copains au café en bord de Loire.

Sur un boulevard de ce que l'on appelait ZUP, une voiture me colle de près.

Pensant à un jeune prêt à en découdre, la poignée de gaz dans le coin et quelques ronds points à la JBT plus loin (on était prioritaire à l'entrée sur les ronds points à l'époque), la voiture n'est plus qu'un souvenir... sauf qu'il me semble distinguer un gyrophare dans mon rétro (oui j'en ai un)

Un dernier changement de direction et je suis tranquille.


Quelques heures plus tard après la soirée avec les potes, je rentre tranquillement chez moi par de petites rues sombres et désertes. Quand une sirène et un gyrophare de police me ramènent à ma réalité !

Etant seul, j'obtempère immédiatement et commence par couper le moteur (le mégaton!) puis enlève mon casque.

Et là, la police m'annonce qu'ils me recherchent depuis des heures (je n'avais pas rêvé).

Commence le contrôle des papiers avant celui de la moto. Je n'en mène pas large ...

.... quand déboule un 50 sans lumière, en détente, à 2 dessus et sans casques. Mon salut est arrivé.

Après quelques recommandations d'usage on me laisse repartir.

Un coup de kick, un filet de gaz et le bout de la botte sur l'extrémité de l'échappement dès que l'équilibre me le permet, je reprends mon chemin avec encore quelques gouttes de sueur sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre"PhilRead"

avatar

Nombre de messages : 8554
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 2:08

Je vous la fais illustrée (mazette) car un client photographe se trouvait la et ne se séparait jamais de son appareil. Trente cinq ans après je le revois régulièrement d'ailleurs.

  Eric Delcamp de passage dans le sud pour un demenagement s'arrete en Drome provencale pour faire un petit coucou. Il me dit  "tiens dans le camion j'ai ma RDLC speciale,tu veux l'essayer?"
  Speciale? Un peu oui! Un demi-haut moteur de 750 TZ ,soit 375 cm3 sur un bas moteur 4LO.

 Quelques temps auparavant en septembre 82,il venait de remporter l'epreuve en deux manches a Carole en 500 National devant tous les cadors sur leurs compé-clients 500 RG ou Yamaha TZ...Les Arciero,Sabatier,Danzer,Le Bec,Dia,Meyer,ect....Certains etaient tellement vexés qu'ils voulaient porter reclamation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  Je pars pour mon triangle habituel ,virage de la croix rouge,gros freinage du lycée, virage de la mediathèque,les tours se succèdent. Le slick arriere commence a etre chaud. Je me met a envoyer severe. Notez au passage la faena tres reussie du lycéen sur le trottoir qui tel Curro Romero aux arènes d'Arles evite la decoupe de son pantalon. Le batiment a gauche ,volets entrebaillés c'est la ....gendarmerie!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   "Alors ,tes impressions?" me demande un Eric hilare. "Ah ouais,ca pousse...Tu m'etonnes que ce soit l'arme absolue a Carole ,cette LC 0W!" dis je en essuyant une goutte au nez a moins que ce soit une larme d'emotion.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  Ensuite....pas de photo,car ca c'est gaté. J'entends encore le claquement des bottes sur le bitume du gendarme traversant en courant le carrefour ...Je vous passe son intervention proche de l'hysterie,
notant accroupi,fébrilement au stylo dans sa paume de main des references du pneu arriere slick "mais vous notez les dimensions la,ca sert a rien" ..."Vous f'rez moins le mariolle tout a l'heure"

  Et ce boucan ,vous n'avez pas honte ? Je n'ai pas osé lui dire "Les pots Aubaut,les pots qu'il vous faut"...Bon ,sur le coup on rigolait pas car la liste s'allongeait :pas d'avertisseur,pas de feu avant ou arriere,pneus lisses, échappements non conformes...Il est parti en referer au chef de corps,en parlant de confiscation du "vehicule".

 La on est un peu abattus, en se demandant quelle va etre l'addition..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  Et puis le telephone a sonné...C'était le commandant qui venait aux nouvelles en se demandant qu'est ce qu'était cette histoire...On lui a tout raconté par le menu...Le pote coureur qui s'arrete pour faire essayer sa machine,qu'on ne recommencera plus,que nous sommes des passionnés,ect...ect..
  Resultat,une bonne engueulade et nada.....Ce n'est pas de la sénilité que de dire "C'était le bon temps!"
Revenir en haut Aller en bas
Dan42



Nombre de messages : 3791
Localisation : Margerie-Chantagret 42
Date d'inscription : 06/04/2014

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 2:16

Ah, si vous narrez les situations positives, une vécue: sortie du boulot avec ma VFR, petite plaque crado, pot Mig carbone tonitruant ( quand on ouvre), j'arrive sur un rond point en agglomération et à ma droite, en attente 3 gendarmes en BM, aï aï aï je vais les avoir dans le dos pour un bout de chemin pas mal limité en vitesse , vais devoir me traîner, ne pas commettre la moindre erreur et surtout il vont entendre et admirer ma plaque, je suis bon, on est mal!
Peu de temps après , les deux premiers me doublent en regardant la bécane, je fais un petit signe sympa, pas de réponse, ils ouvrent en grand, ah? je me pense: 3 bleus ce n'est pas une patrouille "normale", peut être une sortie d'apéro, un pot de départ?, une partie fine, va savoir!
Le troisième larron arrive à ma hauteur, on se regarde, il lève le poing avec un geste en avant , un banzaî quoi, je lui fait signe OK, et c'est parti à toc, on a avalé les 15 Km suivants limités entre 50/70/90 tout entre 160 et 170 Km/h, il fallait bien rattraper ses collègues, on s'est séparés de route avec des grands signes de coucou! Je n'en revenait pas car la zone était relativement encombrée et dangereuse, avec des maisons, de la circulation, bref au moins 40 Km/h de trop pour être vite mais safe en cas d'urgence, je précise qu'il était 17h30 environ. Bof, parfois il y a de bons moments.
Dan
Revenir en haut Aller en bas
caferace03

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 62
Localisation : 03 allier France
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 2:34

Dans le même genre, un pote tombe en panne d'essence sur l'autoroute avec le GSXR, pas de portable alors que faire sinon attendre la "bonne âme"...
Bonne âme qui arrive sous la forme de 2 gendarmes de la BMO
-Qu'est ce qui vous arrive?
-ben panne d'essence...
-bougez pas on arrive!
...
effectivement ils sont de retour quelques temps après avec un bidon d'essence scratch
Le pote tout étonné:

-heuu combien je vous dois ?
-rien, vous allez payer à la station, suivez nous...

Et là s'ensuit quelques km à près de 200 sur l'autoroute derrière les keufs, jouissif !!

Et juste un petit signe merci à la station

Revenir en haut Aller en bas
thierysp



Nombre de messages : 675
Localisation : banlieu de lyon
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 11:30

Dans les années 80.
Interception par les keufs.
Houla votre moto fait vraiment trop de bruit.
C'était vrai.
Le deal du moment.
Passage au sonomètre ou dégonflage du pneus.
J'ai vite choisi...
Une autre fois rentrant de boîte de nuit en boîte a roue.
Contrôle de la Maré chaussée.
Vous avez l'air d'être chargé ( haleine). Pas bien....
Garé vous là bas.
Le deal du moment.
Soufflage dans le ballon.
Ou je lance les clefs dans le champs.
Le lendemain au jours avec les potes, on a bien mis 2 heures à retrouver les clefs.
Mais ça c'était avant.



Revenir en haut Aller en bas
Le Xav

avatar

Nombre de messages : 482
Localisation : La verte Picardie
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 12:08

Quatorze avril 77, dans la banlieue où qu'y fait nuit, la petite route est déserte, ...


Euh non, c'est en 83

Je suis mécano PL chez Pegaso France à Fosses. Le chef d'atelier reçoit un appel, un camion qui transporte du mobilier gouvernemental (?) Espagnol est en panne à Saint Quentin dans l'Aisne. Embrayage qui déconne grâve.

Je charge la 4l camionnette de la caisse à outil et de pièces d'avance + quelques pièces d'okazou.

Comme le convoi est "gouvernemental", j'ai rendez-vous avec les 2 motards qui l'accompagne, à la gendarmerie de Saint Quentin. De là, on file vers une caserne où sont stationnés les bahuts, dont celui en rade.

Bref, je me retrouve en bleu d'travail plus très bleu, dans une 4l camionnette aux couleurs de Pegaso, couverte de graisse, de gas-oil, bref des outrages liés aux dépannages de PL sur route.

Je traverse Saint Quentin avec un motard devant, un derrière, sirènes hurlantes et giros bleus en action. Pour faire bonne mesure j'enclenche le giro jaune de la 4l.

Cette virée en ville, c'était la classes !  


Je n'ai pas retrouvé de photo de cette 4l, mais elle était à ces couleurs là, comme la bâche du camion de démo
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
herve

avatar

Nombre de messages : 1257
Age : 66
Localisation : St Brevin/Nantes
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 12:23

Fin été 68...pas encore de permis, pas d'assurance, première sortie avec ma 125 Tobec culbutée (100 F) repeinte en rouge pour la discrétion...flics, pv, puis tribunal, papa content, maman ravie...
Plus tard, permis et assurance, je perds mon silencieux sur les pieds d'un motard en bleu à Pornichet...là, question: mais pourquoi faites vous de la moto? nous on fait ça parce qu'on est obligé, on n'a pas le choix, et tous les ans on perd des potes...La déprime totale...on l'a quasiment consolé, le garçon !
Bon après il y en a eu d'autres mais bon, c'était le début...
Revenir en haut Aller en bas
JH42

avatar

Nombre de messages : 3780
Age : 62
Localisation : 43400 le chambon sur lignon
Date d'inscription : 26/08/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 12:48

1989, raid Marhaba Total au Maroc, organisé par le service Action-Loisir de Total (Jean Galard), des motos, des 4x4, des pistes assez dures, un road-book, bref pour moi qui depuis 15 ans était passionné par les côtes-côtes et le Dakar, je m'y crois ... et j'attaque ... et tous les jours je double les ouvreurs (pas bien !) et j'arrive avant tout le monde à l'entrée des villes et à l'entrée d'une jolie ville du Moyen Atlas, Ifrane, résidence d'été du roi d'alors qui s'appelait H2, ce qui est quand même plus sympa que M6 à mes yeux, des keufs de là-bas en moto me stoppent : "je suis l'avant-garde du raid Marhaba Total, y'en a 30 derrière mois" ... "OK, suivez nous" ... et là, sirènes, gyrophares, les 2 motards m'ouvrent la voie en pleine ville à 150 km/h ... alors que je n'étais pas pressé du tout ... et le soir au bivouac "avez vous visité Ifrane ? comme c'est joli, on dirait la Suisse, et ce souk comme il est bien ..." je baissais les yeux ! Hubert Rigal faisait d'ailleurs partie de ce raid !
Revenir en haut Aller en bas
Pomme

avatar

Nombre de messages : 428
Age : 63
Localisation : Marseille, enfin à côté...
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 13:10

1975, direction le Ricard pour faire des ronds avec une Ducati 250 Desmo (la gris pailletée) rachetée à un copain qui l'avait préparée pour faire des courses de côtes. Ayant décidé de s'inscrire en coupe Kawa il me l'avait revendue après seulement 4 ou 5 épreuves, inutile de préciser qu'elle était équipée d'un pot "full barouf factory".
A peine attaqué l'autoroute d'Aubagne j'aperçois la maréchaussée et ses flat-twins sur le bas-côté, immédiatement "filet de gaz" et botte devant la sortie du pot.
Ça passe... Quelques kms plus loin, poignée à toc je me fais doubler par une BMW (forcément, la cylindrée...) qui m'intime l'ordre de me ranger.
- Bonjour M'sieur l'agent...
- Papiers s'il vous plait... Vous faites beaucoup de bruit jeune homme (à l'époque on m'appelait encore "jeune homme")...
- Ben m'sieur l'agent j'ai perdu ma chicane à l'entrée de l'autoroute et comme je monte tourner au Ricard et que c'est pas bien loin, je me suis dit: "tant pis, j'y vais"...
Et voilà mon fonctionnaire qui se met à genoux, contemple l'intérieur du pot avec vision directe sur la soupape d'échappement et me demande: "il y a eu un jour une chicane le dedans?"
- Réponse:euh... ben... euh... comment dire...
- Ça va pour aujourd'hui mais si je vous retrouve à faire autant de bruit, il n'y aura plus de pitié!"
- Oh, merci M'sieur l'agent
- A propos, le coup du pied pour boucher l'échappement, ça se voit et on connait!
- Ah... oui... bon... Merci, aureeevoir!
Revenir en haut Aller en bas
coupekawa

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : colmar
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: démêlées avec la maréchaussée   Ven 17 Fév 2017 - 14:51

Mai 1977, 1 ère épreuve des Finales de la Coupe Kawa, on roule en ouverture du Grand Prix de France au Castellet…départ de le course le dimanche matin à 10 heures…
J'ai "rasé"mon train de pneus Dunlop K 81, "gomme tendre", (le Ricard était très abrasif…)
Je me paie un train  de pneus neuf, le samedi soir,mais il faut les roder pour la course , dimanche matin…
Ni une ,ni deux, le dimanche matin du Grand prix, vers 7H 30 / 8H, je sors du circuit avec la 400 de la Coupe, et je me fait un aller-retour, jusqu'au Beausset,pour "roder" les K 81(ceux qui connaissent la montée savent de quoi je parle, un vrai circuit…)
Dans la remontée, sortie d'une courbe plein pot, camionnette de Gendarmerie au milieu de la route,un mec s'est planté en moto, je suis le premierà l'arrêt devant le gendarme qui barre la route, avec ma 400 S3, avec les numéros de course, pas de phare,pas de plaque d'immat… , pas de kick pour redémarrer si je cale(c'est dans la montée..)j'attend de longues minutes face à face avec le gendarme,en donnant des coups de gaz pour ne pas caler(pas de ralenti)je me dit qu'il va bien finir par voir qu'il y a quelque chose e pas normal sur ma moto…Au bout de très longues minutes il me dit:"c'est bon, vous pouvez y aller"!!!
J'ai à peine le temps de mettre la combine, et hop , en pré grille..
(photo Charles Cambéroque, trouvée sur … Pit Lane, votre serviteur, avec le N° 55,)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Noblesse

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 64
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Ven 17 Fév 2017 - 16:10

Et le n°37, Eric Lasserre avec son cuir blanc, c'est bien la coupe Kawa avec des carénages et autres têtes de fourche ? C'est pas juste sur un circuit si long...

Dans le même genre d'anecdote, dernière épreuve de la coupe en 73, je pars de Toulon avec des segments et pneus à roder fraichement montés chez Guignabodet, et hop je m'en prends une à froid le matin sur cette route ouverte. Ça m'a remis les idées en place vite fait, heureusement pas de bobo, un simple repose pied cassé, pas grave les copains me suivaient... de loin. Pas de marée chaussée non plus ouf, un peu trop tôt peut être, hé...c'est le sud Wink.
Pour la petite histoire je fais 2 ce jour là en coupe Kawa suivi d'une belle course d'endurance toujours avec cette S2.
Revenir en haut Aller en bas
coupekawa

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : colmar
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: marechaussée   Sam 18 Fév 2017 - 1:04

En page 5 du post sur la Coupe Kawasaki, Eric ("kawaboy 64")avait indentifié beaucoup des pilotes  apparaissant sur cette photo
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Noblesse

avatar

Nombre de messages : 755
Age : 64
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Sam 18 Fév 2017 - 4:59

Oups...je radote, il me semblait bien que ces carénages m'avait déjà interloqué , merci pour cette précision, comme ça j'ai relu quelques pages du sujet Coupe Kawa.

Revenir en haut Aller en bas
general-nemesis

avatar

Nombre de messages : 506
Age : 46
Localisation : ales
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Sam 18 Fév 2017 - 6:23

Salut

Je sais pas si cette anecdote est ubuesque mais ça y ressemble  

Nous sommes au mois de Février je doit aller sur Mende pour récupérer des pièces.Sur Ales le soleil me fait croire qu il fait suffisamment chaud pour y aller en moto, mais rapidement le remord me saisi en même temps que le froid .Je ne renonce pas et me cale a 90-100 tranquille .Peu avant le col je vois dans mon rétro un motard de Florac ,je m écarte pour le laisser passer il me double et me fait signe de le suivre .Lorsque l'on s arrête il me demande "vous savez a combien vous rouliez ??" moi interloqué je lui répond entre 90 et 100 ,il dit c est ça mais a tel endroit il y a un croisement et un panneau 50(je l ai pas vu) .Il embraye sur le danger publique que je suis et commence a me faire la morale ,je lui répond que je roulait calme et que je n avait pas vu le panneau arrive son coéquipier qui des qu il arrive dit que a 3 kmh prés je perdait mon permis ,je coupe leurs effusions et leur demande d abréger et de me mettre mon pv vu que leur morale je m en tapais .

Une fois rentré chez moi je vérifie que le pv est correctement renseigné et lorsque je contrôle la date de vérif du radar il apparait que ça tombe un dimanche ,j appelle donc la DRIRE en demandant si ils travaillent le dimanche  et me réponde que non .Je conteste donc le PV .Je suis convoqué 1 mois plus tard a la gendarmerie de Salindres ou on me demande le pourquoi de ma contestation et malgré mes explications , ma demande d une copie de l original du contrôle (non fournie) et le fait que la date soit fausse les gendarmes me répondent que c est pas grave simple erreur de plume et que si je maintiens ma contestation je vais prendre cher.J en prend le risque .

Encore un mois passe et je reçois une convocation au tribunal de proximité de Florac ,je pose une journée au boulot pour y aller .Lorsque mon tour arrive la juge se met a rigoler et me dit que c est la première fois qu une contestation de pv de ce genre leur est présenté ,je lui raconte donc mon histoire et lui demande si la gendarmerie a donné au tribunal la copie de la vérif du radar , c est encore non . La juge se tourne vers l officier du ministère public et lui demande ce qu il en pense,il répond "un pv devant être fondé sur le fond et sur la forme :relaxe .La juge prononce la relaxe .

Il est malheureux d en arrivé a aller jusqu'au tribunal pour un pv qui des le départ aurait du finir a la poubelle
Revenir en haut Aller en bas
Tonton Hub

avatar

Nombre de messages : 3718
Localisation : Yvelines, France
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   Sam 18 Fév 2017 - 6:52

Il y a un mois, nationale 10 près de Rambouillet .
Double, double voie limitée à 110 .
Je suis en camionnette à 110/120 .
Sortie de Rambouillet , j'aperçois dans le rétro une moto bleu ( merd,merd, merd)
Il me fait signe de me garer . Gendarmerie , vous avez été flashé à 116 Km/ h.
Ah, bon, c'est limité à 110 y a pas mort d'homme .
Réponse du Gendarme : Les deux derniers kilomètres sont limités à 90 . C'est la municipalité de Rambouillet qui a décidé ça pour des questions de nuisances sonore ( On est presque sur un autoroute )
Bon, le gendarme roule sur une Yam XJR et pour essayer de l'amadouer , je lui parle de sa bécane et lui sort : Ben je travaille pour Yamaha France qui vous fournit les motos .
Réponse du gendarme : Super, ben moi je travaille pour la Gendarmerie Nationale .
90 € et trois points .
Que veux tu répondre à ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos démêlés ubuesques avec la maréchaussée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous avec Benoit Thibal!
» Combien de km avec un plein ? (dCI 85)
» pare pierre ufo valkyrie (avec dorsale)
» tete plombé avec brosse
» un médecin de 69 ans avec un corps de bodybuilder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OLDIES BUT GOODIES-
Sauter vers: