AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 47 utilisateurs en ligne :: 17 Enregistrés, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Apriliabarth, biger, Buell-LN, domalllse, dulas frederic, enndewell joel, faztaz74, Fred29, IwaNNHs, Jan Thiel, JH42, jhonguy, louis38, monticelli, ozig, perruche, philippe7

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc - 13:45
Derniers sujets
» [oldies] Alain Chevalier ... hommage
Aujourd'hui à 9:38 par crigar

» [Oldies] Daytona 1973
Aujourd'hui à 8:58 par Pierre"PhilRead"

» Salon Moto Légende 24-26 Novembre 2017
Aujourd'hui à 8:00 par Philip

» [Road racing] Saison 2018
Aujourd'hui à 7:21 par richardlemur

» Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Aujourd'hui à 0:08 par MD-SF43

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Hier à 21:19 par lzf62

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 21:02 par Dukasuz

» [Oldies] Les casques de nos champions
Hier à 20:04 par JH42

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Hier à 18:31 par marco91

» Le nouveau livre de Jacques Bussillet
Hier à 18:01 par bubu

» [Oldies] Les transporteurs de motos des paddocks
Hier à 15:58 par grimeca

» [Endurance] Une ROADSON en Endurance
Hier à 13:51 par enndewell joel

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Hier à 11:15 par JH42

» [Oldies] Pour les nostalgiques de la course sur route de Dinan Trélivan
Hier à 10:58 par pépé gros pouces

» [Road Racing] GP Macau 2017
Hier à 6:06 par mauto

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Sam 18 Nov - 22:11 par ridley

» [Road Racing] MACAO GRAND PRIX 2017
Sam 18 Nov - 21:24 par 2strokeman

» [Oldies] GP Autriche 1997
Sam 18 Nov - 20:32 par Loveside

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Sam 18 Nov - 20:23 par Loveside

» [Oldies] TT 73
Sam 18 Nov - 18:17 par Loveside

» [Oldies] Parlons Benelli !
Sam 18 Nov - 18:08 par caferace03

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Sam 18 Nov - 17:45 par herve

» [Oldies] Quizz??????
Sam 18 Nov - 16:03 par philwood

» [WSBK] 2018
Sam 18 Nov - 15:25 par EDOUARD Jean

» [BSB] 2018
Sam 18 Nov - 15:03 par mickey

» [Road racing] Saison 2017
Sam 18 Nov - 13:13 par mickey

» [ MotoGP ] 2015 , une vidéo sympa ....
Sam 18 Nov - 12:28 par philwood

» [Oldies] 50cc de vitesse : Toute leur histoire ! (partie 2)
Sam 18 Nov - 11:09 par enndewell joel

» [MotoGP] Valentino Rossi, aujourd'hui...
Sam 18 Nov - 9:52 par sergaï

» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... ( Part 4 )
Ven 17 Nov - 19:33 par philwood

La réclame...

Mots-clés
polyester 2013 RACING moto ROAD coupe classic aermacchi 2017 fourche side metiss triumph icgp ducati HOnda 1973 geco réservoir rouge grandes temps gerard yamaha bourg jumeaux
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
mickey

avatar

Nombre de messages : 9035
Age : 40
Localisation : Campagne angevine
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 9:39

Cela serait une nouvelle catégorie durant les week-end du WSBK ? si oui , l 'EJC ne fait elle pas déjà le travail ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 10:04

mauto a écrit:
Tout ce qui se dit ici est fort intéressant mais ne concerne guère que la course. Or je crois qu'il convient de bien dissocier sport et compétition.

Cela se fait dans quantités de secteurs : on s'inscrit dans un club qui possède des structures (matérielles ou d'encadrement) et on cotise pour JOUER, au billard, au tennis ou autre. C'est encore un peu le cas en kart voire en moto-cross, qui rappelons-le reste la discipline ultra-majoritaire à la FFM. Le club peut mettre à disposition un terrain, un peu d'outillage, éventuellement de quoi abriter ou transporter les motos, bref il mutualise ce qui peut l'être dans le cadre d'un sport-loisir.

Pourquoi en va-t-il autrement sur le bitume, presque uniquement axé sur la compétition ? Est-il utopique d'imaginer de telles structures, sur de petits circuits (donc avec de petites cylindrées) sans grandes infrastructures ?


Tu sais bien pourquoi : un terrain de cross ça se créée dans un champ avec un bulldozer loué chez Kiloutou.
Un circuit de vitesse c'est pas la même chanson !

Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 10:07

mickey a écrit:
Cela serait une nouvelle catégorie durant les week-end du WSBK ? si oui , l 'EJC ne fait elle pas déjà le travail ?

Oui pour le moment, mais ce n'est pas satisfaisant : ce sont des 650cc, lourdes, et c'est un championnat monomarque.

La Dorna veut une catégorie pour les jeunes, comme le Moto3 pour les GP, et une catégorie susceptible de motiver pour le moment les marques Japonaises et Européennes, mais aussi à terme des marques plus exotiques, qui n'ont pas de grosses cylindrées compétitives mais pourraient bien être là pour des 300cc...
Revenir en haut Aller en bas
mauto

avatar

Nombre de messages : 1394
Localisation : 78
Date d'inscription : 08/03/2015

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 10:46

Jarno a écrit:
mauto a écrit:
Tout ce qui se dit ici est fort intéressant mais ne concerne guère que la course. Or je crois qu'il convient de bien dissocier sport et compétition.

Cela se fait dans quantités de secteurs : on s'inscrit dans un club qui possède des structures (matérielles ou d'encadrement) et on cotise pour JOUER, au billard, au tennis ou autre. C'est encore un peu le cas en kart voire en moto-cross, qui rappelons-le reste la discipline ultra-majoritaire à la FFM. Le club peut mettre à disposition un terrain, un peu d'outillage, éventuellement de quoi abriter ou transporter les motos, bref il mutualise ce qui peut l'être dans le cadre d'un sport-loisir.

Pourquoi en va-t-il autrement sur le bitume, presque uniquement axé sur la compétition ? Est-il utopique d'imaginer de telles structures, sur de petits circuits (donc avec de petites cylindrées) sans grandes infrastructures ?


Tu sais bien pourquoi : un terrain de cross ça se créée dans un champ avec un bulldozer loué chez Kiloutou.
Un circuit de vitesse c'est pas la même chanson !


Comme l'a dit Dialmax dernièrement dans ce topic, de petites pistes, genre kart amélioré, non seulement ça existe déjà mais ça reste envisageable pour des structures pas trop lourdes...
Revenir en haut Aller en bas
Rose Noire



Nombre de messages : 557
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2015

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 11:04

Je sais que l'argument "c'est nous qui avons mis les responsables à leur place" est facile et un raccourci. En l'espèce, je parlais, ici, du processus législatif et exécutif des lois et pas du comment les responsables fédéraux sont élus ou nommés. Mais tu as raison, il est au moins aussi vicié, fermé de l'intérieur comme tu dis.

Séparer sport et compétition, pourquoi pas mais est-ce possible? Je renverserais aussi la question en posant : En quoi le mélange sport et compétition serait un obstacle?

Tout d'abord, ce qui se passe dans tous les sports en France qui ont un fédération suit le même schéma. Tu cites le tennis (j'ai gagné ma vie dans ce milieu) n'est pas comme tu le décris. Même si tu ne veux que jouer au tennis, tu paies bien ta cotisation à un club et alors tu rentres dans le schéma que j'indiquais : pratiquant-licencié=>club=>fedération=>ministère des sports.
Il est possible de jouer au tennis en dehors de ce cadre. La voie la plus facile est alors de louer à l'heure un court de tennis dans un club privé non affilié à la FFT (comme on le fait pour louer un kart loisir pendant 15 minutes). Mais cela correspond à une pratique ponctuelle et ces clubs privés ont aussi une "section" affiliée FFT pour licencier ses pratiquants loueurs de ses courts et la proposent de plus en plus car cela réduit d'autant leur propre police d'assurance. On y revient!

Le billard est comme les jeux de cartes par exemple, il n'est une activité fédérale que dans le cadre des compétitions et ils font exception de fait à la loi française qui veut que la licence sportive n'a rien à voir avec la compétition mais avec la pratique qu'elle soit dans le cadre d'une compétition ou non. Pourquoi? Parce que ce sont des activités considérées comme non sportives en général et qui surtout ont une activité hors cadre car préexistant à la pratique du sport telle que née dans la première moitié du 20ème siècle. Il ne faut pas négliger la force des us et coutumes dans le processus législatif. D'ailleurs, je crois que cette force fait partie des principes légaux en France, il faudrait demander confirmation à Jarno.

Pour la pratique du kart ou du moto-cross telle que tu la décris, elle reste possible (surtout le kart, d'ailleurs) mais plus pour longtemps. Tous les propriétaires d'installations permettant cette pratique vont devoir passer par les fourches caudines des instances fédérales pour des questions de responsabilités civiles (la licence est aussi une assurance) ou alors augmenter drastiquement leurs tarifs pour se couvrir.
A ce sujet, faire du cross dans le cadre de l'UFOLEP ne change rien car le pratiquant est aussi un licencié et s'inscrite dans le même schéma.
Il ne faut pas se leurrer, la tendance est comme cela et, je le répète, nous l'avons collectivement voulu même si nous n'avons pas pensé aux effets de bord ou pervers sur notre passion.

En France, la solution courante est donc de se protéger derrière une fédération pour les raisons déjà évoquées et cela est structurel, c'est à dire pas facile à faire bouger.


Et bien regardons ailleurs, vers les pays non latins qui ont des us et coutumes différents, c'est à dire que les fédérations ne sont pas aussi omniprésentes et omnipotentes.

On y retrouve la même typologie de pratiquants de la moto de piste : des purs rouleurs, des rouleurs qui font de temps à autre une compétition et des compétiteurs qui ne concoivent pas la moto de piste sans faire de compétition.

Chacun peut faire sa pratique hors des instances fédérales sauf les championnats délivrant un titre fédéral (en génaral seulement LE titre de champion du pays en question).

La question est : Que cela change-t-il?

Pour des besoins de simplification (si, si!) circonscrivons le cas à l'Allemagne ou l'Autriche.

Est-ce moins cher en Allemagne ou en Autriche?

Les prix d'un événement de roulages et/ou compétiton est supérieur à la France dans la majorité des cas. Il l'est un peu moins en Slovaquie par exemple mais par effet de différentiel de coût de la vie.
Pourquoi est-ce au moins aussi cher alors que la fédération ne prend pas sa dîme?

Tout d'abord il faut tenir compte que les prix de location des circuits sont peu ou prou les mêmes qu'en France. A ce sujet, les commissaires ne sont pas bénévoles en majorité en Allemagne et cela pèse dans la balance. Ensuite ce qui est pris en charge par la licence FFM des pratiquants français est pris en charge en partie par le circuit loueur direct ou l'organisateur qui répercute cette quote part dans son prix et cela fait mal! D'autant que cette couverture ne couvre pas les dommages que le pilote pourrait subir contrairement à la licence FFM. Il doit prendre une assurance personnelle en plus qui est souvent proposée par l'organisateur, option à ajouter au prix de départ.
De plus, en cas d'accident, la sécu allemande ne couvre pas tous les frais médicaux! C'est pour la poire du pratiquant! Beaucoup d'allemands ont alors une assurance intégrée ou non à leur police responsabilité civile qui couvrent l'ensemble des soins médicaux voire une option pour des indemnités de perte d'emploi et/ou d'invalidité et cela douille! Le prix complet est alors encore plus gros!
Pire, nous sommes de veinards de français car la CPAM (la sécu française) paiera les frais médicaux de l'assuré sociel en Allemagne en cas d'accident sur piste et si on demandé la carte grise d'assuré social européen sur le site de la CPAM, il n'y a rien à avancer. Mieux qu'un allemand chez lui!
Par ailleurs, il vient de se passer quelque chose là bas : Depuis cette année, sous prétexte en partie vrai de l'instauration d'un "smic" allemand les tarifs ont augmenté de 20 à 40% d'augmentation selon que le circuit est situé à l'ouest ou à l'est où les salaires les plus bas y étaient encore plus bas. Boum!

En clair, ce n'est pas moins cher qu'en France et même plus cher!


Est-ce plus facile de pratiquer la moto de piste en Allemagne ou Autriche ?

Comme je l'ai déjà dit, il n'y a pas de barrière réglementaire ou de fait entre rouleurs et compétiteurs. La passage d'un type à un autre est très aisé et dans les deux sens.
Même au cours du même événement on peut le faire : on s'est inscrit pour rouler en entraînement samedi et dimanche, on s'aperçoit le samedi soir qu'on roule pas si mal, alors on peut s'inscrire à la course du dimanche qui compte pour du beurre mais qui est une course quand même avec l'adrénaline qui monte et des sensations en plus. Cette possibilité est extraordinaire et inconnue en France, elle donne une grande impression de liberté de choix et permet de passer la pas de la compétition plus facilement.
Cette liberté se retrouve aussi dans la partie organisation, le pratiquant est un client et il faut qu'il soit content sinon il ne reviendra pas. En dehors des consignes de sécurité, de bonne tenue dans le paddock (propreté, bruit...) et d'horaires, il n'a que peu de contraintes. On lui fait plus confiance : les contrôles techniques sont simplifiés, les horaires sont respectés, les informations sont prodiguées de 8h à 21h en général sans qu'il y ait besoin de chercher partout un responsable... La contrepartie est que le pratiquant doit respecter les contraintes et les horaires sous peine d'exclusion de l'événement sans autre forme de procès. Un exemple : le plus souvent, pour les courses il n'y a pas de prégrille dans la pitlane ou ailleurs (pas d'attente et donc pas besoin de groupe électrogène à trimballer pour brancher les couvertures chauffantes), la sortie de pitlane est ouverte 3 ou 5 minutes, si on se présente une seconde après ce délai, on ne prend pas le départ. Point! C'est arrivé, lors d'une course que je faisais, à un pilote éminent de l'écurie Transamino (écurie en mondial STK et SSP) venu faire une pige à Brno (organisateur allemand), le manager et le pilote gueulaient comme des putois mais cela n'a rien changé, le pilote est retourné à son stand.

Donc, oui c'est plus facile de pratiquer en loisir ou en compétition en Allemagne... si on sait respecter les us et coutumes locales. C'est surtout plus agréable et plus détendu car on ne se sent pas comme l'élément pertubateur mais au contraire comme l'élément pour lequel l'événement est fait. Cela change beaucoup de choses.


Alors, la FFM est-elle responsable de cette différence?

Pour le prix, je sais que cela en surprend certains, c'est moins cher en France grâce, entre autre, à la FFM et son cadre réglementaire imposé à presque tous.

Pour la facilité à pratiquer, si on tient compte du "confort" matériel et psychologique fournit au pilote, la FFM rend les choses plus compliquées et parfois difficilement supportables. Pas de comportements de petits chefs, pas d'attitude d'officiels qui font passer les pilotes pour des emmerdeurs voire des tricheurs apriori, une qualité de service rendu sur place supérieure ... mais un respect mutuel demandé aux pratiquants obligatoire.

Pour mieux fixer les idées de cette différence d'ambiance, je vais redire ce que j'avais dit il y a quelques mois pour les nouveaux pitlaneux.
J'ai fait deux fois la coupe Pirelli Allemagne qui se courait sur des 600 ou 1000 Stocksport. Je n'ai été soumis à aucun contrôle de conformité de ma moto au réglement STK, Le seul contrôle de conformité était fait en sortie de qualifications ou de courses où un délégué de Pirelli vérifiait si la moto était bien équipée des pneus imposés.
Il faut quand même noter qu'il n'y avait presqu'aucune couverture médiatique (seul l'IDM, le SBK national, en a une en Allemagne) et que vendre cette Coupe à un sponsor était impossible. Cependant, les pilotes trouvaient les mêmes aides qu'en France malgré tout car elles sont constituées du concessionnaire local ou du copain du père du pilote qui donne un peu d'argent ou prête un barnum. La couverture médiatique n'est efficace que si elle est importante, il n'y a pas de demie mesure : un peu ou rien, c'est pareil, c'est inutile sour pour les égos des gens.
Pour info, le vainqueur, si il avait moins de 24 ans en 1000, gagnait les engagements annuels pour l'IDM (le SBK allemand) pour l'année suivante tout comme l'allocation annuelle en pneus Pirelli. Malgré cette carotte, aucune réclamation n'a été posée par un concurrent sur toute la saison malgré l'absence de contrôle de conformité... Question de mentalité? Peut-être mais pas uniquement.
En 2014, Pirelli a voulu intégrer cette Coupe dans l'IDM qui est organisé un peu comme le FSBK avec les mêmes contraintes qui sont parfois trop importantes pour des amateurs. La Coupe a été annulée car il n'y a eu que 3 inscrits!! Cause à effet? Sûrement.


Pour le prix complet, la France est gagnante.

Peut-elle l'être pour le reste? Pour cela il faudrait de gros changements mais pas seulement venant de la FFM et de ses représentants.

Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 12:28

Merci Rose Noire pour cet exposé précis et étayé.

Pour répondre à ta question, pour ce qui est de la coutume, elle ne peut être admise comme règle de droit que dans deux cas :

- si la loi y renvoie expressément,
- si elle comble un vide juridique, mais alors seulement si un juge la valide.

Revenir en haut Aller en bas
Rose Noire



Nombre de messages : 557
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2015

MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   Mer 15 Avr - 15:02

Merci Jarno.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise   

Revenir en haut Aller en bas
 
[WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [WSBK] La nouvelle catégorie de petite cylindrée se précise
» Nouvelle catégorie (50cc)
» Nouvelle catégorie médicale ?
» Fusions et et nouvelle catégorie
» nouvelle catégorie de permis depuis le 19 janvier 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [WSBK, SSP, STK, BSB, MA, etc]-
Sauter vers: