AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

titus

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [Oldies] Parlons Benelli !
Aujourd'hui à 20:11 par DidierF

» [GP] GP d'Australie à Phillip Island les 20 - 21 et 22 Oct 2017
Aujourd'hui à 19:12 par alextatic

» [MotoGP] Suzuki GSV-R & XRH1
Aujourd'hui à 15:24 par R one

» Help moteur bloqué
Aujourd'hui à 14:41 par Dialmax

» [Sorties] Mont-Ventoux Classique 2017
Aujourd'hui à 14:34 par Jean-Rene

» L'arrêt de la production chez MBK en 2018
Aujourd'hui à 14:33 par Thierry Noblesse

»  [Oldies] Les découvertes de Tonton Hubert (Part 4)
Aujourd'hui à 14:24 par Dialmax

» Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Aujourd'hui à 14:23 par Dialmax

» [Moto2] NARD
Aujourd'hui à 12:55 par Noël

» [Oldies] Bla, bla, bla...
Aujourd'hui à 12:31 par pépé gros pouces

» avenir des jeunes pilotes Francais en mondial
Aujourd'hui à 12:25 par t2

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Aujourd'hui à 9:57 par Dialmax

» [Road racing] Saison 2017
Aujourd'hui à 7:33 par mickey

» [Oldies] Lino Tonti
Aujourd'hui à 6:12 par Apriliabarth

» restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Aujourd'hui à 6:01 par enndewell joel

» [Oldies] Inventaire de la presse moto qu'on a connue
Aujourd'hui à 4:36 par Filipão

» [Oldies] Ils ont p'loté la belle à culbuter de Varese (2ème partie)
Aujourd'hui à 4:24 par Ala Zorro

» [Road Racing] GP Macau 2017
Aujourd'hui à 3:30 par mickey

» [Road racing] Saison 2018
Aujourd'hui à 3:17 par mickey

» [Oldies] Quizz??????
Aujourd'hui à 2:01 par bubu

» [Oldies] C'était le bon temps...
Aujourd'hui à 1:25 par Dalton 40

» [WSBK] Jerez 2017
Hier à 23:11 par mickey

» Pau-Arnos Classic
Hier à 22:42 par formi83

» [GP] GP du Japon à Motegi les 13 - 14 et 15 Oct 2017.
Hier à 15:41 par sergaï

» [SORTIES] Exposition Motos à Bourgtheroulde 27
Hier à 13:50 par jmasse

» Motor Insurance Directive
Hier à 12:04 par enndewell joel

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Hier à 11:51 par cat

» [Oldies] Parlons Paton!
Hier à 11:45 par philwood

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Hier à 11:34 par philwood

» Oldies amnésiques cherchent aide identification photos
Hier à 11:06 par Loveside

La réclame...

Mots-clés
ROAD hockenheim rouge kawa classic geco side fourche temps yamaha ducati triumph aermacchi Klass villa jumeaux 2017 bresse Frein 2013 RACING moto metiss bourg coupe japauto
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 8 Avr 2015 - 11:25

Vendredi 3 avril 2015. Je démarre la moto, le cœur joyeux. Même si le matin est froid, je sais que je vais parcourir les 500 kilomètres qui me séparent du circuit de Lédenon sans une seule goutte de pluie. Enfin ! Il était temps que le soleil accompagne mes virées diverses au guidon de ma Transalp.

J’ai envie d’une belle étape et j’évite l’autoroute pour le moment. Il sera temps de l’emprunter plus tard quand la fatigue sera là. Pour l’instant, je profite de la lumière du jour naissant et de la vision de la chaîne des Pyrénées éclairée par le soleil.



J’ai hâte d’assister à cette deuxième épreuve du Promosport après la belle prestation d’Alex lors de la première à Nogaro.   En même temps, je suis moins optimiste car j’ai encore le souvenir des difficultés qu’il avait rencontrées sur ce circuit atypique, avec ses dénivelés impressionnants. Je ne peux m’empêcher de penser que cela risque d’être un peu plus compliqué, ce week-end.

A mon arrivée, Alex vient de terminer sa séance d’essais libre. Je le retrouve dans le box qu’il a loué avec Benjamin et Baptiste Vaucher, les deux Bretons engagés en 500 et Cyril Guignard qui court en 600. Le vent est souvent présent ici et cela permet de mécaniquer dans de bonnes conditions, pour un coût modéré.



Je trouve Alex plutôt tranquille. Il a tourné à une demi-seconde de ses temps de 2014 avec des pneus usés.

Juste avant la tombée de la nuit, l’équipe fait un tour du circuit à pied. Impressionnant ! La vision que j’en avais de l’extérieur était bien loin de la réalité. Les montées et descentes sont pentues, le revêtement parfois abîmé par endroits.

J’écoute avec attention les commentaires d’Alex et de Cyril qui se rejoignent avec parfois quelques menues différences dans certaines trajectoires. Benjamin et Baptiste leur posent beaucoup de questions en vue d’améliorer leur pilotage. Quant à moi, j’ai la confirmation qu’il faut un gros cœur pour rouler fort ici et que, physiquement, cela doit être éprouvant.

Alex se souvient de l’épreuve de 2013 au guidon de sa 500, de ce sentiment de plénitude lors de ses tours chrono. « Si j’arrivais à un tel degré de sensations avec ma 600, je serais en pôle » conclut-il.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 8 Avr 2015 - 11:32

La nuit est froide, voire très froide sous la tente. Heureusement, le soleil fait son apparition et réchauffe l’atmosphère alors que Cyril et Alex se préparent pour leur séance d’essais qualificative.

Je les observe alors qu’ils s’enferment dans leur bulle, concentrés. Dès le départ, Cyril part devant, avec un style volontaire. Il se dégage de son pilotage une impression de force, une volonté de « manger » la piste. Un combattant.






Alex est plus fluide, mais je le trouve malgré tout bien plus volontaire que l’an dernier, avec des mises sur l’angle déterminées.
Je regarde l’écran installé sur le bord du circuit. Cyril est 4ième, Alex 5ième.  Bien ! Ils s’arrêtent tous les deux, descendent des motos et vont dans le box.  Ils regardent les temps au tour des concurrents.

Enfin, ils repartent de concert pour la fin de la séance d’essais.



Résultat : 2ième temps pour Cyril 4ième pour Alex. Inespéré ! Ils ont réalisé leur temps, alors qu’ils roulaient ensemble. Alex se sentait prêt à améliorer dans le tour suivant mais il y avait trop de monde sur la piste.









Je suis étonné de voir le vainqueur de Nogaro, Adrien Ganfornina loin au classement, 15ième. J’apprends qu’il a plié sa jante en roulant sur un vibreur. Cela promet une belle remontée demain.

C’est au tour des side-cars. Ces drôles d’engins m’interpellent et la cohésion de l’équipage doit être totale. En plus, sur un circuit comme celui de Lédenon, le pilotage, le regard au raz de la piste doit être plus que délicat. La séance est très vite interrompue suite à la violente sortie de piste d’un équipage en bout de ligne droite, gaz bloqués à priori. Cela fait froid dans le dos.  



Les 1000 arrivent. Comme toujours, je reste estomaqué devant la maîtrise des pilotes. Car, elles sont brutales, ces motos. Quelques tours du circuit équivalent à un rodéo sur un cheval sauvage. La réaccélération après le virage serré commandant la ligne droite des stands est révélatrice. Les motos bougent, se tortillent et les pilotes soudent la poignée de gaz, les moteurs hurlent en montant dans les tours.



Accoustiquement parlant, les nouvelles Yamaha R1 ont ma préférence. Ce n’est pas le miaulement strident des quatre cylindres en ligne, mais un grondement rauque, vif, qui me donne le frisson à chaque passage.



Je passe au box voir cette nouvelle Yamaha. Superbe dans sa couleur bleu électrique et une compacité digne d’une 600.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 8 Avr 2015 - 11:38

13H15. Le calme avant la tempête. Je longe la voie des stands. C’est l’attente avant la course. Chez les pilotes, il y a ceux qui sont déjà concentrés, d’autres sont plus volubiles. A chacun sa manière de préparer mentalement l’épreuve. Alex s’est enfermé dans le camping-car. Je crois qu’il fait la sieste.

Juste avant la course des 600, il y a les essais qualificatifs des 500.



Comme à son habitude, le fougueux Benjamin part le couteau entre les dents. Dès son premier tour lancé, il est en pôle …. et sort de la piste à la sortie du triple gauche. Incorrigible ! Malgré cela, il parvient à décrocher le 7ième temps des essais. Baptiste obtient le 10ième temps.






Je suis allé m’installer au virage du fer à cheval, d’où l’on peut suivre la course dans les meilleures conditions.
Au loin, on voit les pilotes sur la grille de départ. C’est parti, je vois la moto de Cyril qui reste scotchée. Je comprends mieux la raison de la couleur rose fluo, on la voit, même de très loin. Alex semble s’être bien envolé. Effectivement, il passe en deuxième position devant nous ! Cyril est déjà remonté à la 6ième position.



Troisième tour, Alex se fait faire l’intérieur en bas du virage du pont et Cyril le passe au fer à cheval. On voit Alex le repasser dans la ligne droite. La course promet déjà du spectacle. Devant, Quellet s’échappe.

Quatrième tour, Cyril tente un intérieur sur Alex au fer à cheval, sans succès. Ils sont 4 et 5.

Cinquième tour, derrière Quellet, détaché, il y a cinq pilotes roue dans roue. Je ne rêve pas, Alex se bat aux avant-postes, comme à Nogaro !



Sixième tour. Cyril, toujours très incisif à l’entrée du fer à cheval, fait l’intérieur à Alex.  

Au huitième tour, Alex repasse Cyril dans la ligne droite. Les deuxième et troisième ont pris un peu de champ et la bataille est rude pour la quatrième place entre trois pilotes. Erwan Quellet m’impressionne dans l’entrée du fer à cheval. La moto a un angle incroyable et j’ai parfois le sentiment qu’il va perdre l’avant. Mais non, ça passe.



Neuvième tour. Devant nous, Erwan Quellet décroche de l’arrière à la sortie du fer à cheval. Il se retrouve au milieu de la piste, à contre-sens ! Il remonte immédiatement sur sa moto. Heureusement, la vitesse est lente à cet endroit et la visibilité bonne. Les pilotes passent sans le toucher et il peut reprendre la course.



Onzième tour : drapeau rouge. Arrêt de la course. J’imagine l’état d’esprit des pilotes obligés de couper leur effort, rentrer aux stands, attendre, se reconcentrer.  Difficile pour les nerfs.

Nouvelle procédure de départ quelques minutes plus tard. Je suis tendu, je crains que cette deuxième partie sourie moins à Alex.

Départ ! Alex surgit en deuxième position suivi comme son ombre par Cyril. Bravo !

Au tour suivant, Cyril le passe à l’intérieur dans le triple gauche. Alex lui rend la pareille peu après dans la ligne droite.
Tous les deux parviennent à dépasser le 58 Clément Stoll, à un tour de l’arrivée.

Alex ne lâche rien et je vois sa moto revenir sur celle de Cyril dans la ligne droite d’arrivée. Ils finissent côte à côte. Alex est 2ième à 7 centièmes de Cyril. Quelle course haletante !

Au cumul des deux manches, Alex monte sur le podium, son premier en 600, juste derrière son copain Cyril. C’est la joie dans le box 7. Je consulte la feuille des résultats, Alex a réalisé le meilleur temps de cette seconde manche, en 1.27.786. Quel progrès comparé à ses temps de l’an dernier : 1.5 seconde de gagnée !

Je me souviens m’être posé la question sur son style de pilotage. Très coulé, fluide, je m’étais demandé s’il pourrait le conserver s’il voulait augmenter son rythme de course. Alex vient de me répondre. Même au plus fort de sa lutte avec Cyril, il est toujours resté très « propre », avec des trajectoires régulières tour après tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 8 Avr 2015 - 11:41

Plus tard, je vais assister à la course des side-cars. Les moteurs hurlent histoire de montrer leurs efforts pour emmener l’équipage à son maximum. Les singes  me laissent pantois ; ils dansent sur leur attelage, pour accompagner le pilote et, soudain, dans la ligne droite, tentent de se faire oublier en se faisant tout petit, recroquevillés au maximum. Un attelage domine la course, celui des Delannoy qui avale la ligne droite à une vitesse stupéfiante, avec un moteur survitaminé et des passages de vitesse d’une rapidité exceptionnelle.






Pendant ce temps, une grosse séance de réparation a débuté au box n°7. La moto de Benjamin a souffert dans la chute. Fourche pliée, axe de roue tordu, té de fourche dans le même sale état. Il y a du boulot pour tout remettre en état. Baptiste revient de Montpellier avec deux tubes de fourche. Toute l’équipe se met au travail. Quant à moi, vu mes talents en mécanique, je décide qu’il est raisonnable de m’éclipser et de laisser faire ceux qui savent !



Je fais un petit tour du paddock. Je revois avec plaisir Pierre Sambardier en compagnie de son père. Il se fait plaisir au guidon de sa nouvelle monture, même s’il n’a pas encore compris toutes les subtilités de pilotage.

Peu après, je poursuis ma promenade en admirant les petites vieilles.









Comme d’habitude, ça mécanique pas mal dans le quartier et, très souvent, ce n’est pas pour un simple changement de bougies. Ô surprise, je tombe  sur une Moto Guzzi 650 ; j’avais envisagé d’en acheter une , il y a bien longtemps, pour succéder à mon petit mono. Après réflexion, c’est plutôt une Honda 500 VTE qui sera choisi. Je crois que je n’ai jamais aimé prendre de risques en moto et acquérir une Moto Guzzi 650 à l’époque présentait une part d’incertitude non négligeable !



Je fais la rencontre d’un side-cariste du Territoire de Belfort. Il me confirme que les moteurs souffrent plus qu’en solo et nécessitent une révision régulière. C’est qu’il faut emmener un attelage de 220 kilos et deux passagers à bord.
Il m’autorise à m’installer au guidon de son side.

A genoux, avec le pied gauche difficilement installé dans un espace très réduit, couché en avant pour atteindre le guidon, avec la chaleur du moteur remontant sur le buste, je réalise que cela n’a rien à voir avec la moto, et je pense que c’est pour cette raison que certains l’aiment tant. Le jeune pilote me confirme que, lorsqu’il a débuté l’an dernier sur ce circuit, venant de la catégorie solo, il s’est demandé ce qui lui arrivait, lors de ses premiers tours de roues en aveugle.

Je crois que je vais encore m’accorder de longues années de réflexion avant d’envisager de faire un tour dans un tel engin !




20H15. La moto de Benjamin est presque remontée. Cela a du bon l’expérience : le père de Cyril, lorsqu’il a vu toute la direction en cours de démontage, a proposé son aide. Une fois toutes les pièces remises en place,  il a coincé la roue avant entre ses jambes et il a redressé l’ensemble en s’arc-boutant sur la direction. Un petit coup d’œil pour vérifier l’alignement et la moto est déclarée bonne pour le service. Simple, rapide et efficace…..  à voir malgré tout ce que cela donnera demain !

La nuit s’annonce froide et j’anticipe, comme tout motard sait le faire en me couchant revêtu d’un pantalon de survêtement ET du sur-pantalon de moto, de deux pulls et d’un bonnet, sans oublier de garder mes chaussettes. Bien m’en a pris car un vent glacial se met à souffler durant la nuit.


Dernière édition par Christian7 le Lun 13 Avr 2015 - 6:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 8 Avr 2015 - 11:53

Je me lève tôt le matin et déjeune avec Benjamin. Je tente de la raisonner, lui expliquant que le remontage rapide de sa moto risque de donner un comportement moins sain ; la fourche, notamment semble plus souple. J’utilise le terme de modération et il semble m’écouter, tout au moins m’entendre….
Pour lui, c’est la course avant la course. Il y a encore plein de petits détails à régler. Il enfile la combinaison prêtée par son frère ainé car la sienne a souffert dans la chute, hier. Baptiste colle dare-dare les autocollants obligatoires et Benjamin file au contrôle technique. Il fait très froid, le thermomètre indique 3 degrés !

Je vais m’installer au fer à cheval, d’où je peux suivre la course de bout en bout.

Départ ; Benjamin semble bien parti. Effectivement, il passe devant nous en 4ième position ; Baptiste est 8ième.


Au deuxième tour, ils sont 5ième et 10 ième .

Au troisième tour, Benjamin se fait passer au freinage et réplique immédiatement.Il a mangé du lion !

Au tour suivant, il passe en 4ième position. Et il se détache peu à peu de ses poursuivants.  



Au neuvième tour, il passe en 3ième position en faisant l’intérieur dans le triple gauche. Maintenant, j’en suis sûr, il ne connait pas la définition du terme « modération ». Baptiste est alors 8ième.



Onzième tour. Martial Bellut le dépasse.

Au tour suivant, il le repasse dans la ligne droite mais Bellut réplique dans le triple gauche.



C’est l’arrivée avec une inespérée 4ième place, à 1.056 du vainqueur. Quant à Baptiste, il a su augmenter son rythme de course pour terminer à une belle 6ième place. Bravo les Bretons, vous m’avez fait vibrer !

Pendant le repas de midi, le vent frappe violemment la tente sous ses coups de butoir. Je m’inquiète. Je sais combien il est difficile de rouler en moto dans de telles conditions, et je n’ose imaginer ce que cela doit être quand on est en course, sur des trajectoires précises, au maximum de ses possibilités.

C’est la deuxième course des 500.

Les deux frères sont bien partis et passent très près l’un de l’autre en 7 et 9ième position. Juste après, je les vois côte à côte dans la ligne droite mais, malheur ! un pilote sort violemment dans le triple gauche, la moto part en tonneau ; le pilote reste un court instant immobile et se relève. Ouf !

Ma crainte se confirme, Baptiste passe seul devant nous. Il doit être un peu perturbé car Benjamin a chuté juste devant lui. D’ailleurs, il perd quelques places dans les tours suivant pour se retrouver 12ième  au cinquième tour. Par la suite, il semble reprendre le dessus et remonte en 9ième  position. Il rejoint le n°97, mais me fait très peur avec une entrée très large dans le fer à cheval, dans le 7ième tour.
Par la suite, il ne pourra suivre le rythme de Pierre Grimoux et termine à une seconde de ce dernier.





C’est maintenant au tour des 600, Le vent a forci et cela ma tracasse.

Enfin, le départ. Alex est bien parti. Cyril comme à son habitude part moins bien mais remonte très vite dès les premiers virages et fait l’intérieur à son copain.



Au deuxième tour, Alex semble sortir moins bien du triple gauche, là où le vent frappe soudainement les motos.

Au troisième tour, Stoll double Alex qui se retrouve 5ième.

Puis 6ième au cinquième tour.

Au septième tour, il me fait peur avec un passage sur les vibreurs devant nous.

Je le sens un peu sur la réserve, et je suppose qu’il est gêné par le vent violent. Son pilotage fluide ne semble pas apprécier de telles conditions.

Au onzième tour, Ganfornina est juste derrière lui.

Drapeau rouge, la course est de nouveau arrêtée.

Une nouvelle procédure de départ est entamée pour 5 petits tours ; il ne va pas falloir se louper au départ.

Je suis tendu comme un arc.

Alex me semble être bien parti mais, ne passe que 14ième devant nous. Que s’est-il passé ?

Par contre, Cyril fait de nouveau un premier tour très engagé. Alex remonte progressivement mais, 5 tours, c’est trop court.

Cyril remonte jusqu’à une très belle 2ième place et Alex aux alentours de la 10ième place. Je suis un peu déçu, mais je me console en me disant qu’il n’a pas chuté car il y en a eu un paquet qui est allé au tas ce week-end.

D’ailleurs, Ganfornina, qui avait fait une superbe 2ième manche en prenant la tête a été éjecté dans la descente avant le dernier virage, heureusement sans mal pour lui. Par contre, la moto a tapé le mur et semble détruite.

Je reviens au box. Tout le monde s’agite ; il faut ranger tout la matériel et faire les 500 kilomètres du retour. Pour ma part, on m’attend en Dordogne et je laisse l’équipe.

Ma déception s’estompe en regardant le classement des deux manches cumulées.

Alex termine 7ième, ce qui n’est pas trop mal, mais la journée d’hier avait fait naître quelques espérances.

Avant de quitter le circuit, j’ai le  temps d’entendre brièvement Alex. Lors du second départ, il s’est fait bousculer une première fois dans le triple gauche et une deuxième tout de suite après au virage du pont par un pilote très optimiste…. Il y a de l’explication dans l’air lors de la prochaine course.

Je n’ai plus qu’à parcourir 450 kilomètres jusqu’à un petit hameau de Dordogne. Le soleil ne me quitte pas, j’ai l’esprit léger en pensant à cette première coupe gagnée par Alex lors de sa première course.

J’espère qu’elle en appelle d’autres.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 16 Avr 2015 - 1:41

Quelques photos trouvées sur le site officiel du CDF Promosport:







Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
cat

avatar

Nombre de messages : 4608
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 16 Avr 2015 - 3:38

Sympa ce CR ! Merci .
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 16 Avr 2015 - 3:59

Oui vraiment très sympa, vivement le prochain !


Merci
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mar 5 Mai 2015 - 4:47

Je n’ai malheureusement pu  me rendre à Carole, théâtre de la troisième épreuve du Promosport.

C’est donc via le site officiel de la Coupe de France Promosport que j’ai suivi la prestation d’Alex. J’avais le souvenir d’un circuit atypique, petit, avec une moyenne au tour faible.

L’an dernier, cela avait été compliqué pour Alex, avec un climat incertain, peu propice à se lâcher au guidon de sa nouvelle monture, bien plus puissante que sa vieille CB 500, sur un circuit qu’il ne semblait pas affectionner outre mesure.

La lecture de la feuille d’essais chronométrés révèle une 11ième place, avec un temps assez proche des 8,9 et 10ième. Quant à son copain Cyril Guignard, il a fait parler la poudre avec un chrono de 1.03.161, inférieur d’une seconde à celui du deuxième !

Première finale, Alex termine 5ième. C’est bien !
Je vois que la manche a été interrompue au 7ième tour. Alex était alors déjà 5ième, à 9 secondes de Romain Mansat, en tête. Les 13 tours suivants, il les a terminés à un peu plus de deux secondes du vainqueur, le même Mansat, ce qui montre qu’il a eu un bon rythme dans cette deuxième partie de la course, avec des temps au tour proches des quatre concurrents qui le précèdent.

Le deuxième finale, le dimanche, a été courue sous la pluie, je suppose, vu les temps au tour (près de 10 secondes de plus). Là encore, Alex finit 5ième, à moins d’un dixième du  4ième. Je note une belle progression : départ en 11ième position et déjà 7ième au premier tour, puis 5ième au deuxième, 4ième au troisième après avoir dépassé le 191.

Mais, ce dernier reprendra son bien au 14ième tour et gardera sa position jusqu’à l’arrivée. Cyril Guignard, après son abandon lors de la première finale, finit 1er avec une confortable avance de 5 secondes sur le premier, 9 secondes sur Erwan Quellet et 15 secondes sur Alex et Billy Cornut, le 4ième.

Au classement provisoire, Alex est 4ième avec 71 points. Sa régularité depuis le début de saison a payé. Cela change des débuts difficiles de 2014 avec des petits soucis mécaniques ayant conduit à des abandons. Les trois devant (Erwan Quellet, Patrick Mageot, Cyril Guignard) sont détachés.

Pour ma part, alors que j’espérais une place régulière dans les 10, les résultats d’Alex me comblent d’aise !

Il va falloir que je le contacte pour avoir ses impressions de course.

En tout cas, merci à la FFM de permettre de suivre en direct, tour par tour, les courses.

J'ai tropuvé une photo d'Alex sur le site Esprit Racing:

http://photo.esprit-racing.com/2015/promosport-carole-2015-2-8-2529/index.php




Dernière édition par Christian7 le Mer 6 Mai 2015 - 5:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mar 5 Mai 2015 - 10:06

Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 3 Juin 2015 - 6:08

Mercredi soir, alors que je charge la moto, je me dis que ce n’est pas complètement raisonnable d’aller jusqu’au circuit de Croix en Ternois assister à la quatrième manche du Promosport.

D’ailleurs, quelques  semaines auparavant, l’idée de m’y rendre en train m’avait effleuré…. Juste effleuré je dois dire. Car, pour moi, un week-end de course, ce n’est pas seulement les deux jours passés en compagnie d’Alex et de l’équipe, mais c’est aussi l’avant et l’après.

Et ne pas aller sur le circuit en moto m’enlèverait une bonne partie du plaisir, j’en suis certain. J’ai la moto chevillée au corps. D’ailleurs, quelques jours avant le départ, je suis tombé sur le texte d’un journaliste canadien, à moins qu’il soit français vivant au Canada. Il racontait ce besoin de prendre la route.

"Je ne suis jamais aussi heureux que lorsque je bourlingue. Sans itinéraire. Sans horaire. Sans but précis. Même si j’ai besoin de rentrer chez moi régulièrement.

Pourtant, rien ne peut m’empêcher de voyager. C’est un besoin impératif, aussi bien physique que psychologique. J’en ai besoin, comme un toxico a besoin de sa dose, même si celle-ci le rapproche un peu plus de l’échéance, de la déchéance. Si je reste longtemps sans rouler, je m’ankylose, je me sclérose, je me délite".


http://motoplus.ca/editos/2015/05/jaurais-voulu-etre-un-artiste/  

Je m’étais retrouvé dans son texte. Même si je sais que la route va être longue, que je vais devoir emprunter la morne autoroute, je suis impatient de partir. Je prends plaisir à tout préparer alors que la nuit s’installe. Et, lorsque je rentre la moto dans le garage, je ne peux m’empêcher de lui dire « On s’en va demain », un brin excité.

La sortie du boulot, jeudi soir, a cette saveur du changement. Aujourd’hui, je ne rentre pas chez moi d’un coup de vélo, j’enfourche ma Transalp pour un peu plus de mille kilomètres.

Je m’offre les 50 premiers kilomètres par la route, pour chauffer le bonhomme et profiter de quelques virages. Après Aire sur l’Adour, je me résigne à emprunter l’autoroute. Le soleil m’accompagne. Je n’ai pas envie de rouler vite et je me stabilise à 120-125 km/h. Je me sens bien.

J’arrive à Ecurat, petit village de la Charente Maritime, chez un couple d’amis. Une belle soirée m’attend. Puis une courte nuit avant de reprendre l’autoroute.

Je parviens à ne pas m’ennuyer durant cette longue étape. Il y a d’abord les changements de couleurs au fur et à mesure que le jour s’installe, puis les variations dans le paysage. J’aime ce sentiment de me sentir un élément à part entière des endroits que je traverse, j’aime être en mouvement, à l’écoute de ma moto, attentif à la circulation dans laquelle je parviens à m’intégrer en douceur, j’aime les arrêts brefs mais reconstituants.




De temps en temps, quelques voitures moins ordinaires que les autres captent mon attention. C’est le cas de cette Morgan jaune d’où émerge un couple d’Anglais, à la station d’essence. Ils me doubleront, un peu plus tard, avec 50 km/h de mieux, juste protégés par leur casque!



Après Le Mans, je bifurque vers Rouen. Je suis heureux car je me dirige vers une région que je ne connais pas et j’aime découvrir de nouveaux endroits. Avant Rouen, je quitte enfin l’autoroute et contourne la ville, j’aperçois la cathédrale, à la toiture effilée comme un minaret.

Les panneaux en bord de route me renvoient des images de la dernière guerre, j’imagine les champs de bataille dans la paisible nature actuelle. Les maisons de brique font leur apparition, les friteries en bord de route aussi ; je suis bien dans le Nord !

Je sens que certains sont en train de s’impatienter derrière leur écran d’ordinateur, en se disant qu’ils sont venus lire un carnet de piste, pas un carnet de route !

Pour ceux-là, je vais écrire une version simplifiée : Je suis parti de Pau à 16H30 et j’arrive, 24 heures et 1025 kilomètres plus tard sur le circuit de Croix en Ternois….  



Je gare la moto. Bruno m’accueille. Pour cette course, l’équipe est réduite, il est seul avec Alex. L’auvent accueille trois motos, celle de Cyril Guignard et celle de Thibaut Duchène.







Alex arrive. Il a tourné hier et aujourd’hui sur un circuit qu’il n’avait jamais pratiqué en 600. Il semble assez satisfait des sensations éprouvées.

Par contre, c’est un Cyril un peu « cassé » que je rencontre. Jeudi, il a lourdement chuté. Il craint que le pouce de la main gauche ne soit cassé et il a des contusions sur tout le corps. Malgré cela, très volontaire, il semble prêt à courir pour limiter les dégâts et ne pas perdre trop de points au championnat. Quant à la moto, elle était bien chiffonnée, mais le papa a réussi à la remonter. Manque juste à l’appel le frein arrière mais Cyril ne l’utilise quasiment pas.

L’ambiance est chaleureuse dans le groupe. Il y a également Axelle et Mathieu, un jeune couple nordiste.



Elle court en Promo découverte, lui en 600. Juste les trois courses près de chez eux. Carole, Croix en Ternois et Le Mans.  Pour le plaisir. C’est ce que j’aime, dans ce championnat, ce côté amateur dans le bon sens du terme ; chez certains, les moyens sont limités, mais l’implication, elle, ne l’est pas.

Autour de moi, je vois des pilotes et leurs parents qui forment une équipe soudée. Thibaut Duchène a ainsi son père qui fait office de mécano pour sa surpuissante Kawasaki 1000 ; loin de certaines équipes plus structurées, cela ne l’a pas empêché de gagner la dernière épreuve à Carole.

Samedi matin, après une nuit écourtée pour cause de matelas percé, je discute avec Axelle. Etonnamment, elle m’indique qu’elle roule presque aussi vite sur le mouillé que sur le sec.

A Carole, qualifiée avant dernière, elle est remontée, sous la pluie, à la sixième place. En deuxième manche, effectuée sur le sec, elle n’a pu gagner que deux positions !

Plus tôt, à 6H30, j’étais allé faire un tour du circuit. Il est petit, d’ailleurs, les temps au tour sont inférieurs à la minute.

Je croise Ludovic Rizza dont je lis les compte-rendus sur le forum de Pitlane. Il est un peu inquiet car il est dans la première série des qualifications et la piste est encore mouillée par endroits. Je le retrouve après sa séance d’essais. Il est deuxième temps, après avoir été gêné dans son dernier tour chrono. Malgré cela, je le trouve un peu nerveux; il est vrai que, quand on se bat aux avant-postes comme lui, il y a forcément une tension supplémentaire qui s’installe.

Je me sens bien sur ce circuit. Il a un côté familial avec ses trois paddocks. On est tout près des pilotes lorsqu’ils sont en pré-grille, dans l’ambiance de la course.

C’est la fin des essais qualificatifs pour les Promosport découverte. Axelle est 28ième sur 37 pilotes, à 3,9 secondes de la pôle.

Peu après, c’est au tour des 1000.



Thibaut Duchène est en pré-grille. Il est très calme, ce jeune, et sympa. Et bien entouré par ses parents. Il est le premier arrivé et attend, patiemment le début de la séance d’essais. Peu à peu, les motos arrivent, sont béquillées. Les petits groupes électrogènes démarrent, afin d’alimenter les couvertures chauffantes. Autour des motos, ça bouge pas mal, ça discute, quelques rires fusent pour détendre l’atmosphère. Enfin, les quatre cylindres se réveillent sous les carénages ; les moteur Cross plane des Yamaha  se distinguent avec leur bruit rauque si plaisant à mes oreilles. La barrière se lève, les fauves sont lâchés sur la piste pour 20 minutes durant lesquelles les pilotes vont donner le maximum.

Thibaut claque un excellent chrono qui le place en 1ière position, 3 dixièmes devant le second et 6 dixièmes devant le 3ième.














Les 600 prennent le relais.









Dès le début de la séance, Alex est 3ième temps. Puis 6ième, enfin 2ième à 1 millième de la pôle tenue par Erwan Quellet ! D’ailleurs, les deux pilotes s’arrêtent de concert, pour économiser leurs pneus et attendent l’évolution des résultats.



Romain Mansat améliore son chrono et passe 1er avec plus de 3 dixièmes d’avance sur Clément Stoll, Erwan Quellet est à 45 millièmes et Alex à 46 millièmes. C’est serré !

Erwan et Alex repartent presque en même temps pour tenter d’améliorer. Peine perdue. En outre, j’apprends qu’Erwan Quellet a chuté assez sévèrement. Le pilote n’a rien mais la moto a bien tapé le mur à la sortie du droit, après la passerelle. Cyril Guignard, malgré son état physique, a réussi un bon 6ième temps, à 6 dixièmes de la pôle. Mathieu d’Helft est 10ième.

Fin de la séance, Alex passe au sonomètre. Mince, le contrôleur lui annonce 104 décibels, refait une mesure, puis encore une. Résultat : 103 puis 105 décibels.



Aie ! Il faut réagir très vite, sinon, son temps risque d’être annulé. Heureusement, le père de Thibaut a un DB killer et Bruno parvient à l’installer rapidement. Alex retourne au contrôle et revient rassuré. Ouf !

En début d’après-midi, j’assiste à la course des 500. Ludovic Rizzla fait un bon départ, puis se fait dépasser mais reprend très vite son bien et il s’en va progressivement vers une belle victoire. Je suppose qu’il est alors plus détendu que ce matin !


C’est maintenant le départ de la catégorie Promosport découverte. Maintenant que je connais une pilote, mon intérêt pour la course grandit. La piste est sèche et cela risque d’être dur pour Axelle.



Dès les premiers tours, elle est en 12ième position. Je l’encourage. Plus je suis les courses et plus je réalise l’engagement physique que cela nécessite. En outre, sur ce circuit, il n’y quasiment pas de temps de repos avec une très courte ligne droite et une succession de freinages rapprochés. Même avec mon expérience de la conduite, je me sens incapable de parvenir à piloter avec un tel rythme.





D’ailleurs, je retrouve Axelle à la fin de la course ; elle est marquée par l’effort. Sa moto était instable au freinage et elle a beaucoup serré le réservoir avec ses jambes. Elle a fini par fatiguer et a dû laisser partir le groupe de trois pilotes devant elle. A priori un problème d’amortisseur.


Dans le paddock, je vois Erwan Quellet qui aborde un pilote Kawasaki du coin. Il est à la recherche d’un té inférieur de fourche.  Il explique que, en fin de séance, parti pour descendre son chrono, il est violemment sorti dans le virage après la passerelle et que sa moto a tapé fort dans le mur. Lui ne se souvient de rien mais il aurait atterri dans les pneus. Tout le train avant est HS.

J’imagine le stress du pilote  qui n’est pas certain de retrouver sa moto en état pour la course du lendemain. Cela me rappelle la première course d’Alex l’an dernier à Nogaro où il avait fallu faire un peu de mécanique après les essais. Heureusement, cette année, il a pris la bonne habitude de ne pas chuter, ce qui simplifie grandement la vie de l’équipe !  

La fin de la journée approche. Nous allons nous installer en fin de ligne droite pour assister à la course des 1000. En fait, il y a plein d’endroits d’où l’on peut suivre une très grande partie du circuit et c’est très agréable.



Thibaut part mal et il se retrouve 7ième. Les premiers tours sont chauds, tout d’abord avec un pilote Suzuki en mode "boule de bowling" au freinage en bout de ligne droite. Thibaut remonte progressivement. Je le trouve très impressionnant au freinage en bout de ligne droite. Son style est très académique, bien en ligne, comparé au style plus « aérien » de certains avec la moto en travers, mais la tradition a du bon car c’est là qu’il va, petit à petit, manger ses adversaires.

Impressionnant comment il s’infiltre à l’intérieur dans un trou de souris pour passer le concurrent devant lui et cette impression qu’il donne d’arriver trop vite à l’épingle en relâchant son freinage avant de virer. Du grand art, sobre et très efficace.

Sa domination aux essais se confirme et il finit par passer en tête après la chute de Jean Edouard Aubry juste devant lui. Les Yamaha R1 réaccélèrent très fort en sortie de virage ; cette moto est bien née et je pense qu’elle va rapidement faire ses preuves en course.





L’ambiance est à la fête sous l’auvent après la victoire de Thibaut. Ce dernier reste très calme et modeste mais je sens qu’il est heureux de ce résultat. Face à des équipes aux moyens plus importants, il y a de quoi être satisfait !



Le repas du soir se passe dans la bonne humeur, avec les anecdotes des anciens. On rit beaucoup.




Dimanche matin, 7 heures. Un crachin persistant décide de s’inviter. Du style je mouille un peu la piste, mais pas trop quand même, l’idéal pour fusiller ses pneus pluie rapidement. Il y en a au moins un qui est heureux, c’est Cyril. La pluie, c’est pour lui beaucoup moins d’efforts et la possibilité d’entrevoir un bon résultat malgré ses blessures. Alex est moins enthousiaste.

Je questionne Thibaut. Je ne pensais pas que, avec une 1000, il était possible d’accélérer à fond entre des virages aussi rapprochés. Pourtant, il m’indique qu’il le fait et que c’est indispensable pour grappiller les dixièmes de seconde. D’ailleurs, il m’explique que la plus grosse différence qu’il a trouvée avec la catégorie 600, c’est la gestion des gaz à la sortie des virages. L’an dernier, il n’y parvenait pas, cette année, oui.


8H50, Alex, Cyril et Mathieu vont se placer en pré-grille. Je rencontre brièvement Erwan Quellet ; le té inférieur de fourche a juste été redressé et il espère limiter les dégâts pour cette première manche ; cet après-midi, il pourra récupérer cette pièce chez un concurrent du Promosport découverte et cela devrait aller mieux.

A quelques minutes du départ, je regarde les pilotes. Je les imagine préparant mentalement leur course. Les pneus pluie restent à température, thermostat 40 degrés sous les couvertures chauffantes. Je suis tendu, je n’aime pas ces conditions, je crains la chute sur cette piste glissante.





Les pilotes partent enfin pour leurs deux tours de chauffe et viennent se ranger sur la grille. Derrière le muret, j’aperçois juste le casque d’Alex.





Les feux rouges s’éteignent et les motos s’arrachent dans un hurlement de décibels. Alex semble être bien parti. Je cours jusqu’à la terrasse au-dessus des stands et j’arrive juste au moment du premier passage des motos.

Je n’en crois pas mes yeux, Alex est en tête ! Les premiers tours s’enchaînent rapidement et il garde sa première position.

Quant à Cyril, il a entamé une remontée rapide et passe en 3ième position au quatrième tour. Il effectue des freinages superbes au bout de la ligne droite.

Au sixième tour, Patrick Mageot passe Alex. Un tour plus tard, c’est Cyril qui fait de même. Le rythme est élevé, malgré les conditions de piste. Je suis impressionné par les angles qu’ils arrivent à prendre sur cette piste détrempée.

Alex arrive à contenir Clément Stoll jusqu’au 8ième tour. Il se retrouve 4ième, mais il ne lâche pas prise et reste tout près de son adversaire. Je me dis que le podium est envisageable.

Malheureusement, Stoll chute sous les roues d’Alex au 17ième tour et ce dernier, gêné, est passé par Léo Meunier.  Il reste alors sept tours et les positions restent figées. Alex finit son tour d’honneur et rentre la moto au parc fermé. Il trouve que les pneus commencent à être bien entamés. L’idéal serait de les changer car il n’y a pas de limite pour les pneus pluie, mais cela représente 400 euros, ce qui n’est pas rien avec son petit budget. Mathieu termine 12ième, un peu déçu. J’aperçois Clément Stoll, effondré, qu’un pilote tente de consoler.






Peu après, une discussion s’engage devant l’auvent. Cyril se sentait très à l’aise, notamment en bout de ligne droite où il entamait le freinage au panneau 150 mètres. Il ne se pose pas de questions ; il a confiance dans ses pneus et son train avant et il y va, franchement ! Heureusement qu’il était diminué par ses blessures. On lui propose de lui casser la jambe pour un handicap supplémentaire lors de la deuxième course !

Quant à Alex, après son bon départ, il a hésité à chercher trop loin les limites car, sur un circuit aux virages serrés, une perte d’adhérence se paye cash, comme cela a été le cas pour Stoll. Sa conclusion, pleine de sagesse est : «  Je préfère terminer 4ième que dans les graviers ».

C’est donc une deuxième coupe qui arrive sous l’auvent de l’équipe Queshua, comme l’a surnommée Bruno, par rapport à nos tentes installées derrière l’auvent.  

Nous sommes juste en bordure du circuit et, soudain, un bruit énorme. Ce sont deux motos qui viennent de s’accrocher à la sortie du droite après la passerelle, décidément un endroit bien piégeux vu le nombre de pilotes qui sont allés à terre ici.

La deuxième manche des Promo Découverte débute ; c’est l’occasion de voir si Axelle aime toujours autant la pluie. C’est le cas. Je la trouve très relâchée, avec un style coulée. Partie 12ième, elle se retrouve en 6ième position dès la fin du premier tour ! Un départ à la Marquez au GP de Mugello ! Deux tours après, elle passe 5ième.  Elle nous gratifie d’un superbe freinage en bout de ligne droite suivi d’un extérieur sur le concurrent qui la précède. Au neuvième tour, elle est 4ième ! Je me prends à espérer une arrivée sur le podium et d’une nouvelle coupe à installer sous l’auvent. Hélas, les meilleures choses ont une fin et elle tombe au « virage à chutes » du week-end, j’ai nommé » le droite après la passerelle !



Le repas de midi s’achève et nous voilà regroupés telles des mouches autour d’un pot de miel, devant le petit écran d’une tablette avec la retransmission du GP d’Italie. Nous vibrons devant le final de Zarco et il s’avère que je ne suis pas le seul à aimer Rossi. Je m’en doutais un peu ! Dehors, le crachin vire en pluie fine et persistante.

J’assiste à une petite partie de la course des 500, pour voir comment s’en sort Ludovic Rizzla. Je le vois qui se bat pour la première place.







Nous y sommes ; la deuxième manche des 600 va commencer.





La piste est maintenant franchement mouillée. Comme à son (excellente) habitude depuis le début de la saison, Alex s’arrache bien de la ligne de départ et boucle le premier tour en 3ième position.

Mais, il se fait rapidement dépasser par Romain Mansat puis par son copain Cyril. Il y a ensuite une belle passe d’armes avec Adrien Ganfornina , un coup  à toi un coup à moi dans les 9 et 10ième tours. Il se retrouve alors 6ième.
Quant à Cyril, il ne parvient pas, comme en première manche, à poursuivre sa remontée, et reste 3ième derrière Quellet et Mageot qui se livrent une belle bataille.

La pluie s’intensifie et je guette avec appréhension l’état de la piste depuis la terrasse. Tout le monde reste sur ses roues, je ne vois pas de glisses intempestives. En fin de course, Alex est passé par Léo Meunier. Il termine 7ième. Mageot réussit à prendre le meilleur sur Quellet.







Alex raconte brièvement sa course. Après un bon départ il a senti une dégradation progressive  de ses pneus, mais il s’est bien battu. Quant à Cyril, il me dit avoir été gêné par de la buée sous le casque. Enfin, Mathieu rentre, un peu déçu de sa 15ième place. Pour ma part, je suis rassuré de voir qu’ils sont tous restés sur leurs roues.

Il est temps pour moi de partir car, demain à 13 H30, je dois être au boulot. Pendant que je m’équipe, j’entends le commentaire de début de la course des 1000. Aie ! Thibaut a fait un mauvais départ. Or, ce matin, il m’avait avoué n’être pas très à l’aise sur la mouillé en 1000, alors qu’au contraire, il adorait la pluie en 600. Je me dis que sa course va être délicate.

J’ai droit à 500 kilomètres sous un déluge et j’abdique, complètement trempé à Tours, dans un Formule 1. Nouveau départ de bonne heure sur le sec, rythme soutenu et arrivée directe au travail. La pendule à l’accueil indique 13H30 pile lorsque je rentre dans le bâtiment ; ça c’est de la précision !

Excellent week-end au cours duquel je me suis régalé. Superbe ambiance et beaux résultats. Une quatrième place consolidée pour Alex au championnat avec 16 points d’avance sur Romain Mansat. Parallèlement, j’ai  vraiment réalisé qu’il doit composer avec un budget limité. Une chute et une moto trop abîmée et c’est la fin du week-end, voire de la saison. Il n’a pu acheter un train de pneus neufs pour la deuxième course, ce qui l’a handicapé.

Pour conclure, je n’ai qu’une chose à dire : Vivement la prochaine épreuve ! Ce sera à Pau-Arnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
ludo05

avatar

Nombre de messages : 880
Age : 25
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mer 3 Juin 2015 - 13:27

Bonsoir Christian,

Encore une fois, bravo et merci pour ce compte rendu, c'est véritablement un plaisir de te lire après chaque week-end de course et de suivre les exploits de pilotes que j'apprécie et admire !
Je suis content d'avoir fait ta connaissance et je te dis à Pau ! avec j'espère, un bon climat !

ta passion pour la route me donne vraiment envie de passer mon permis gros cube !
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 4 Juin 2015 - 0:06

ludo05 a écrit:
Bonsoir Christian,


ta passion pour la route me donne vraiment envie de passer mon permis gros cube !

L'avantage par rapport à la course, c'est que le plaisir dure beaucoup plus longtemps!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 4 Juin 2015 - 0:55

Merci pour ce super compte-rendu !
Et moi j'aime bien que tu nous racontes la route aussi
Revenir en haut Aller en bas
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 4 Juin 2015 - 6:56

Top, je viens de tomber sur ce topic et j'ai aimé!
C'estq vachement plus prenant que les compte-rendus officiels du fsbk Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 9 Juil 2015 - 7:22

La cinquième manche du Promosport a un goût particulier. C’est en effet dans mon département qu’il se déroule.

Avantage, c’est tout près de chez moi ; inconvénient, c’est vraiment tout près de chez moi, 25 petits kilomètres, c’est notoirement insuffisant pour permettre de chauffer le V-twin et son pilote. J’ai bien envisagé de faire un détour par le col d’Aubique, mais il aurait fallu se lever un peu plus tôt …..

Pour ce premier week-end de juillet, la météo est enfin favorable. Pas de pluie comme à Nogaro, Carole ou Croix en Ternois, ni de vent violent comme à Lédenon, ce sera du soleil …. et de la chaleur.

Je retrouve d’ailleurs l’équipe installé stratégiquement sous les arbres. Comme lors de la dernière manche, il y a les motos de Thibaut Duchène et Cyril Guignard en compagnie de la Yamaha d’Alex, sous l’auvent.






Alex et Cyril ont tourné ensemble, hier, et semblent assez satisfaits des temps réalisés. Comme toujours, il faudra attendre les essais qualificatifs, véritable juge de paix pendant ces si courtes vingt minutes.

Ce sont les 1000 qui ouvrent le bal. Thibaut est toujours aussi calme, ce qui est loin d’être le cas du papa qui le supplie de ne pas mettre son cuir au dernier moment, comme à son habitude !

Thibaut décide de partir bien après tous les concurrents pour pouvoir bénéficier de tours clairs. Du bord de la piste, je le trouve assez rapide, avec un beau style. Qu’en sera-t-il au niveau du chrono ?




A la fin de la séance, je vais à sa rencontre alorsqu’il rentre à pied, visiblement déçu. Il n’a réalisé « que » le 3ième temps, à plus de 7 dixièmes de Maxime Gucciardi, détenteur de la pôle. Hier, en pneus usés, il faisait les mêmes chronos. Il n’a pas réussi à trouver un bon rythme. Il n’y a plus qu’à espérer un bon départ, même si c’est loin d’être son point fort !  

C’est au tour des 600. Adrien Ganfornina arrive le premier, très vite rejoint par Erwan Quellet.






Le but est d’être parmi les premiers à s’élancer sur la piste et ne pas être gêné. Depuis un peu plus d’un an que je suis le Promosport, je prends conscience de l’importance d’une foule de petits détails qui, mis bout à bout, font la différence. La compétition, c’est un état d’esprit, c’est aussi une organisation la plus rigoureuse possible de toutes les phases précédant l’instant magique où les motos s’élancent de la ligne de départ pour quelques tours de course.

Alex et Cyril appliquent la même méthode que Thibaut et arrivent les derniers.



Malheureusement, alors qu'ils achèvent leur premier tour,un attardé rentre sur la piste. Je suis tendu alors que « mon » pilote entame son premier tour lancé. Je le vois revenir sur ce pilote juste avant le Laguna Seca. Il disparait de ma vue et, malheureusement, je ne le vois pas réapparaitre dans la ligne droite.  Peu après, il arrive au ralenti dans la voie des stands. L’affaire parait très mal engagée. Autour de lui, ça s’agite beaucoup.

Impuissant, je ne quitte pas la moto des yeux. Soudain, Katou, l’amie d’Alex arrive en courant. Il faut son casque de rechange. Les minutes s’égrènent pendant que les motos des concurrents passent en hurlant dans la ligne droite; ça s'affaire autour de la moto. L’attente est insupportable. Enfin, peu avant la fin de la séance, la Yamaha bleue et rouge s’élance.

Alex a juste le temps d’accomplir deux tours avant le couperet du drapeau à damier, dans un style où l’on sent toute la rage. J’espère qu’il a réussi à limiter les dégâts.




De retour sous l’auvent, j’écoute Alex raconter ses essais. En fait, l’attardé ne l’a pas gêné, c’est lui qui a décroché de l’arrière à la réaccélération après le virage de Laguna Seca. Pneus pas encore à température ? Cyril, qui a réalisé le 5ième temps, a lui aussi été surpris par quelques glissades. La chute a provoqué une fuite au niveau du maître-cylindre ; il n’avait plus de freins. Bruno a réussi à réaliser une purge dans l’urgence.

Son casque (tout neuf !) ayant tapé, il a fallu en chercher un autre.

Malgré ses deux petits tours, le stress occasionné par la chute et l’incertitude quant à la réparation de fortune de son père, il a décroché le 7ième temps (à 9 dixièmes de la pôle) lui permettant de partir sur la troisième ligne demain matin. Je suis admiratif de cette faculté de gérer l’imprévu, dans l’urgence, aussi bien du côté des mécanos que de celui des pilotes.

Je parcours le paddock, à la recherche de Ludovic Rizza, rencontré à Croix en Ternois. Il a la tête des mauvais jours, après des essais médiocres au cours desquels il ne s’est pas senti en confiance sur la moto.  Résultat, une neuvième position sur la ligne de départ avec un temps supérieur de 1.667 à celui de la pôle.

Il envisage de modifier l’assiette de la moto pour retrouver un comportement plus rassurant. « Il te suffit de prendre un bon départ » ; c’est ce que je lui lance pour l’encourager avant de le quitter.


Thibaut a sa course en fin d’après-midi. Il a vu que les Yamaha marchaient très bien et s’attend à une épreuve difficile. Il règne une lourde chaleur sur le circuit.

Comme d’habitude, il ne s’affole pas à l’approche de la course. L’équipe est déjà partie en pré-grille. Il monte sur la moto, appuie sur le bouton de démarreur et…. rien ne se passe ! Je sens l’affaire mal engagée. A deux, nous tentons une poussette heureusement fructueuse. Le gros quatre cylindres Kawasaki se réveille, prêt à en découdre avec les Yamaha du team "officiel". Ouf !



C’est enfin le départ. Fidèle à son habitude, il a du mal à s’arracher de la ligne de départ et se retrouve en 6ième position au premier virage. Heureusement, il passe en 5ième position en bas de la descente, juste avant le virage serré. A l’entame du deuxième tour, il est déjà 3ième !

Gucciardi semble prendre le large.

Les trois tours suivants, Thibaut se rapproche peu à peu d’Alex Plancassagne.

Cinquième tour. Gucciardi a baissé de rythme et les trois hommes sont très proches.



Sixième tour : le speaker annonce Thibaut meilleur temps en course.

Au septième tour, Plancassagne a doublé Gucciardi. Thibaud se rapproche du 2ième, il est notamment particulièrement impressionnant dans le fer à cheval qu’il passe dans un style superbe…. et très rapide.

Huitième tour, Thibaud est maintenant au contact de Gucciardi en bas de la descente.

Neuvième tour. Hourra ! Il l’a passé. Va-t-il pouvoir maintenir ce rythme et remonter sur Plancassagne ?

Dans les trois tours suivants, il me donne l’impression de reprendre quelques dixièmes au premier, mais il est gêné par un attardé au douzième tour, dans la remontée du circuit, au moment d’aborder le virage à gauche, et de nouveau au treizième tour.

Thibaut semble encore se battre pendant trois tours puis me donne l’impression de baisser un peu de rythme, d’autant qu’il n’est pas directement menacé par Gucciardi.

Une chute au 20ième tour provoque l’interruption de la course.

Bravo Thibaut ! Face à une équipe autrement mieux lotie financièrement et au niveau structure, il a  accompli une très belle course. Son style coulé est fichtrement efficace, il a d’ailleurs réalisé le meilleur temps en course, en 1.20.834.



Après la course, Thibaut nous parle de ces fameuses Yamaha R1 de la nouvelle génération. Il a été particulièrement impressionné par leur accélération en sortie de virage avec toute l’électronique embarquée qui gérait de la meilleure façon possible la remise des gaz. La moto repartait comme une fusée, terriblement efficace, sans wheeling, ni travers, avec des mini-coupures d’allumage dans le rôle d’ange gardien du moteur explosif de la Yamaha.

Il m’apprend qu’il a deux pistes pour courir son premier Bol d’Or. Chouette, j’y serai, j’ai mon billet acheté il y a déjà trois mois. Je suis très heureux de retrouver ce magnifique circuit que j’ai découvert en 1981 année de la première victoire de Dominique Sarron, au guidon de la célèbre Honda d’endurance pilotée avant lui par le duo Léon-Chemarin. Ce sera pour lui le début d’une belle carrière achevée avec une septième victoire au Bol d’Or avec son frère comme coéquipier en 1994.  



Dimanche matin. Je quitte Pau de bonne heure. Le temps est gris et la lourde chaleur a enfin disparu. Les conditions de course devraient être meilleures aujourd’hui.


Les 500 ouvrent le bal. Ludovic fait un très bon départ et se retrouve 5ième dans le pif-paf au bout de la ligne droite ; je crois même qu’il va faire l’intérieur au 4ième dans le fer à cheval mails il reste raisonnable.



Au premier passage, il est toujours 5ième. Pas pour longtemps, car il passe en 4ième position en bas de la descente. Je le sens déterminé sous son casque avec un style très volontaire. A priori, les réglages apportés sur sa moto ont porté leurs fruits.

Juste après, il me fait peur à l’entrée de la ligne droite qu’il élargit suffisamment pour  soulever de la terre avec sa roue arrière ! Chaud !

Au troisième tour, il a perdu sa 4ième place.

Il tente de la retrouver au tour suivant au freinage en bas de la descente. Mince, ça ne pas passe pas. Il persiste et signe au même endroit au tour suivant : 4ième.



Sixième tour : il passe très bien le délicat fer à cheval et reprend encore un peu plus de terrain sur le groupe de trois devant lui au freinage, en bas de la descente.

Septième tour : Cyril Eruam, le 97, tente un intérieur osé dans le fer à cheval, mais Ludo ne cède rien. Sa détermination transpire dans son comportement en course. Je sens qu’il ne va rien lâcher.  

Au tour suivant, il arrive au contact du 3ième, Patrice Di Grégorio. Les cinq premiers sont détachés et ça bataille dur !



Cyril Eruam finit par passer Ludo et ce dernier fait de même avec Di Grégorio.

Chute de Cyril Eruam au douzième tour ; Ludo se retrouve 3ième mais il est directement menacé par Di Grégorio qui tente de le passer en bas de la descente.

Rebondissement en tête avec un accrochage spectaculaire entre les deux premiers, Laurent Chabal et Martial Bellut. Au début de la ligne droite, alors qu’ils sont quasiment côte à côte, Bellut se décale brutalement et accroche son adversaire qui chute. Sa moto continue toute seule à rouler et va s’encastrer dans le rail. Il s’en est fallu de peu qu’elle pénètre dans la voie des stands.

C’est la fin de la course. Je vois un Ludovic bien plus rayonnant que hier venir sur le podium pour fêter sa seconde place inespérée.



Compte tenu de la manœuvre dangereuse de Bellut, je m’attends à une réclamation de la part de son adversaire mais elle ne vient pas.



C’est au tour des 600. Je suis inquiet. Je crains qu’Alex ne se fasse enfermer au départ, avec sa place en 3ième ligne. Par chance, la chaleur a quitté le circuit aujourd’hui, cela limitera les contraintes physiques des pilotes.

Extinction des feux : les motos s’arrachent, je vois Alex se déporter et passer en 4ième position dans le pif-paf. Dans la foulée, il fait l’intérieur à un pilote dans le fer à cheval. Super, il va pouvoir être dans le rythme des meilleurs dès le début de course.





Premier passage, il est toujours 3ième, derrière Clément Stoll. Cyril est 5ième.

Au quatrième tour, je le vois remonter sur les deux pilotes devant lui avec notamment un beau passage au fer à cheval.



Les trois pilotes de tête ont pris un peu d’avance sur le peloton derrière où se trouve Cyril, en compagnie de Erwan Quellet et Patrick Mageot notamment ; ça bataille dur !

Cinquième tour, Alex fait un magnifique freinage en bas de la descente et passe Stoll à l’extérieur dans le gauche serré ! Je suis au bord de la crise cardiaque !

Sixième tour, il passe en tête devant nous !



Je le sens déterminé comme jamais, l’air du pays sans doute.



Septième tour, il enroule superbement le fer à cheval. Je n’ose y croire.

Au neuvième tour, Lucien Abellan le repasse au freinage en bas de la descente.

Trois tours plus tard, Alex reprend la 1ière position à Laguna Seca.

13ième tour : Alex est toujours en tête mais je vois qu’il remonte sur un attardé. J’appréhende toujours ces moments, surtout sur un circuit sinueux comme Pau-Arnos.



Il arrive à hauteur juste avant Laguna Seca. Stupeur, il ne ressort que 3ième à l’entrée de la ligne droite. Que s’est-il passé ?
Pas le temps de gamberger, il lui reste quelques tours pour se refaire.

Pendant ce temps, on continue à se battre comme des chiffonniers dans le groupe de Cyril. C’est limite parfois !

16ième tour : Cyril perd l’avant au virage serré en bas de la descente ; Patrik Mageot, derrière lui ne peut l’éviter et chute également.



Quant à Alex, il parait évident qu’il ne pourra pas remonter sur les deux premiers et il semble rendre la main.  

Il réalise quand même un podium, le deuxième de la saison après celui de Lédenon. Surtout, il a montré un caractère extrêmement combatif pendant toute la durée de la course. Je suis aux anges !



De retour sous l’auvent, Alex est tout sourire. Contrairement à ce que je pensais, il n’a pas perdu la 1ière place à cause de l’attardé mais il a (tout seul comme un grand) effectué un magnifique stoppie à au freinage du Laguna Seca, avec une belle chaleur à la clef. Il commençait à tétaniser au niveau des doigts et a mal dosé le freinage.


Les petites vieilles si attachantes sont en piste. Je les regarde tourner avec grand plaisir. Parmi les pilotes, il y en a un âgé de …. 80 ans ! En attendant qu’une place se libère en maison de retraite, il vit dans son camping-car et, quand les programmes à la télévision sont mauvais, il en profite pour sortir un peu sa moto sur circuit….









Un peu plus tard, avant la deuxième manche, je vais voir Ludovic Rizza. Il me confirme qu’il avait modifié l’assiette de sa moto et que cela a donné des bons résultats, avec des temps au tour améliorés d’une seconde. En tout cas, il était évident, de l’extérieur, qu’il avait la rage sous son casque et qu’il s’est battu comme un forcené.

Malheureusement, la course suivante sera moins brillante. Il n’arrive pas à accrocher le bon wagon de tête, même après l’interruption de course et termine 6ième. Il est toujours 2ième au classement provisoire mais Martial Bellut a maintenant 25 points d’avance.



C’est le départ des 600.



Alex gagne deux places au départ et se retrouve 5ième avec Cyril Guignard collé à ses basques.

Dès le 1er tour, Cyril le passe. Il semble vouloir se refaire après son abandon. Quant à Alex, je le vois qui élargit dans le fer à cheval jusqu’à tirer tout droit pour ne pas chuter dans les graviers. Il se retrouve dans l’herbe et reprend la piste dans les derniers suivi par Adrien Ganfornina qui a connu la même mésaventure. Au même moment, je vois un pilote à terre dans ce même virage.

C’est la douche froide ! Alex se retrouve 23ième

Au troisième tour, il a repris deux places. Il a l’air remonté comme une pendule. Cyril est 5ième.

20ième au tour suivant.

17ième au cinquième tour. Il n’amuse pas le terrain, je ne l’ai jamais vu aussi agressif sur sa moto. Il avale deux autres pilotes en bas de la descente. Au même moment, Cyril rentre au stand ; un mauvais week-end pour lui.



Il est 12ième au septième tour, mais le groupe de trois pilotes devant lui a un bon rythme et il les suit à environ 6 secondes. Mission impossible. Pourtant, l’écart se réduit peu à peu.



Derrière lui, je vois Ganfornina lancé lui aussi dans une remontée après sa sortie de piste. Il a l’air un peu plus rapide qu’Alex.





Alex ne relâche pas son effort et, dans les derniers tours de la course se rapproche très près de deux pilotes. Trop tard, le drapeau à damier s’abaisse.

Malgré son meilleur temps en course dans le dernier tour en 1.22.926, il échoue de 68 centièmes derrière le 11ième. En tout cas, il a livré bataille avec une sacrée détermination ; ses freinages en bas de la descente étaient impressionnants, et il nous a offert de belles dérives de l’arrière, chose inhabituelle chez lui. Il a limité les dégâts en prenant quelques points. Quant à Cyril, une fuite d’huile, résultat de sa chute en première manche, a été à l’origine de son second abandon de la journée.



Il me faut quitter le circuit avant la fin des épreuves ; je ne peux hélas pas assister à la course des 1000 et voir la prestation de Thibaut.

Pendant que je m’équipe, j’entends Cyril parler d’une enquête en cours des commissaires de course à l’encontre d’Erwan Quellet. Ce dernier aurait tourné les pneus sur la jante, ce qui permet de bénéficier d’un flanc droit beaucoup moins usé.



Le soir, à la lecture des résultats, je vois qu’effectivement, Erwan Quellet a été déclassé.

Quant à Thibaud, il a  réalisé un nouveau podium, mais sur la troisième marche cette fois-ci.

Au classement général ; Alex est passé de la 4ième à la 5ième place, mais les écarts se sont resserrés. Il n’a plus que 14 points de retard sur le 2ième et 13 sur le 3ième, qui ont eu deux résultats blancs ce week-end.

Bien sûr, on peut regretter sa deuxième manche mais j’ai tendance à y voir le verre à moitié plein, plutôt que celui à moitié vide. Ce fut l’occasion pour lui de montrer une belle détermination, de ne rien lâcher jusqu’à la dernière seconde. J’ai adoré cette rage, ce pilotage osé et spectaculaire que je n’avais encore jamais vu chez lui.

Allez Alex, encore quelques épreuves pour poursuivre sur ta lancée. La victoire fut si proche !


Dernière édition par Christian7 le Sam 11 Juil 2015 - 4:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 9 Juil 2015 - 8:02

Superbe compte rendu encore une fois.
merci pour lui et pour nous :)

Il a du mordant le gamin Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
ludo05

avatar

Nombre de messages : 880
Age : 25
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 9 Juil 2015 - 14:31

Bonsoir Christan, une fois encore, merci pour le compte rendu et merci pour les photos et les gentils mots que tu me portes.
Te lire, c'est comme d'habitude... Un véritable plaisir !

Allé, vient au Mans !

( je me permet de te chiper tes photos pour illustrer mon CR, puis-je aussi avoir ton autorisation pour les diffuser sur mon site internet ? )

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Jeu 9 Juil 2015 - 14:39

ludo05 a écrit:
Bonsoir Christan, une fois encore, merci pour le compte rendu et merci pour les photos et les gentils mots que tu me portes.
Te lire, c'est comme d'habitude... Un véritable plaisir !

Allé, vient au Mans !

( je me permet de te chiper tes photos pour illustrer mon CR, puis-je aussi avoir ton autorisation pour les diffuser sur mon site internet ? )

Merci !

Vas-y, l'accès est libre! Je t'en enverrai d'autres bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Renaud#27

avatar

Nombre de messages : 568
Age : 31
Localisation : valliguieres
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Ven 10 Juil 2015 - 2:06

Merci pour ces récits super à lire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Sam 18 Juil 2015 - 13:07

Le circuit du Mans accueille les concurrents du Promosport ce week-end.
   
Malheureusement, je n’ai pas pu m’y rendre et je me suis contenté de suivre la première manche du samedi via le “live” prévu sur le site officiel.

Vendredi soir, j’avais appelé Alex pour avoir ses premières impressions après les essais libres. Il avait l’air assez content, bien qu’un peu préoccupé par un moteur un peu juste en puissance comparé à ceux de certains de ses concurrents.

Aujourd’hui, j’ai donc suivi le tour par tour sur internet.

Alex avait réalisé le troisième chrono aux essais.



C’est parti.

Au premier tour, il pointe à la 3ième position, qu’il conserve jusqu’au troisième tour. Cyril Guignard est alors 6ième. Mageot, le leader au championnat, n’est que 12ième à 9 secondes.



Quatrième tour, Alex est passé par Mansat. Il est 4ième à 3,184 secondes du 1er.

Cinquième tour. Toujours 4ième mais un beau chrono de 1.44.989, 2ième meilleur temps en course derrière Stoll. Cyril n’apparaît plus dans le classement. Mageot est 7ième à plus de 10 secondes de la tête.

Sixième tour. 4ième à 3.374 du 1er tout près de Mansat. Il tourne dans les temps des 3 premiers.

Septième tour. Stoll est un solide leader, Quellet est 2ième à 2.769, Mansat 3ième à 2.949, Alex 4ième à 3.366 et Ganfornina 5ième à 3.843.

Huitième tour. Ganfornina a perdu du terrain sur Alex, il est à plus de 2 secondes derrière lui. Ouf!

Neuvième tour. 4ième à 2 dixièmes de Mansat et 4 dixièmes de Quellet. Le podium n’est pas loin…. Devant, Stoll est le seul à avoir tourné en moins de 1.45 dans ce tour.

Dixième tour. Il est 3ième! Il a tourné en 1.46.153 au lieu de 1.46.900 pour Erwan Quellet.

Onzième tour. Il est passé 2ième! Mansat est derrière lui à 2 dixièmes.
Mageot pointe en 6ième position, belle remontée.

Douzième tour. Aie! Il n’apparaît plus qu’en 6ième position. Que s’est-il passé? Loin de tout, j’imagine un accrochage, un freinage manqué.

Il reste trois tours et j’espère qu’il va réussir à passer le 5ième, qu’il suit de très près. Peine perdue!

Une 6ième place au final, mais un 2ième meilleur temps en course, sous les 1.45.

Une heure après, je l’appelle pour lui demander des nouvelles. Il me confirme qu’il était juste en moteur et qu’il compensait au freinage pour suivre le rythme de pilotes devant.

Cela a fonctionné 11 tours, mais la course en compte 4 de plus…Il a fait un tout droit au virage de la chapelle.

Malgré tout, je ne le sens pas déçu, il s’est bien battu. Il a d’ailleurs descendu ses temps de l’an dernier de 2 secondes, ce qui n’est pas rien!

Il me confirme que Stoll était intouchable. Quant à Cyril Guignard, il a chuté.

Je croise les doigts pour la manche de demain.


J'ai examiné les résultats de Ludovic Rizza: 3ième temps de essais, à 6 dixièmes de Martial Bellut, meilleur temps.

Quant à Thibaut Duchène, il a réalisé la pôle et terminé 2ième de sa demi finale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Dim 19 Juil 2015 - 11:21

Dimanche, 18H30.

La course des 600 vient juste de se terminer. J'ai encore le coeur qui bat un peu fort. Quelle intensité dans cette course! Même vue à travers un tableau des résultats, tour par tour, elle m'a fait vibrer.

1er tour, Alex est 4ième avec Mansat devant suivi de Stoll et Quellet. Cyril Guignard est 9ième et Mageot seulement 18ième!

2ième tour. Quellet est passé 2ième, Alex toujours 4ième, 3 dixièmes derrière Stoll.
Mageot est 16ième à déjà 7.4 secondes. Cyril 6ième.



3ième tour. Alex a repris un dixième à Stoll. Les cinq premiers sont en moins de 1.46 au tour. Ganfornina est juste derrière Alex à 2 dixièmes. Mageot 13ième à 8 secondes.

4ième tour. Quellet s'empare de la tête de la course. Ganfornina a dépassé Alex qui est à 1.197 de Quellet.

5ième tour. Mince! Alex pointe à la 8ième position à 1.884 du 1er. Derrière Bachelier, Guignard et Cornut. Que s'est-il passé?

6ième tour. Stoll est 1er devant Quellet à 3 dixièmes. Alex est passé 7ième devant Cyril. Il est à 1.599 du 1er et 1 dixième derrière Ganfornina. Les écarts sont serrés! Mageot est 10ième à 9.10.

7ième tour. Alex est 5ième. Mansat n’apparait plus dans le classement.

8ième tour. Alex est remonté en 4ième position ! Devant Cornut. Il est à 2.174 du 1er. Et surtout à un dixième de Bachelier le 3ième. Je commence à envisager un podium possible. Mais il reste encore 7 très longs tours.  Je ne tiens plus en place sur ma chaise. Cyril est 7ième à 2.8.

9ième tour. Stoll est toujours devant Quellet est 3ième, moins de deux dixièmes devant Alex, qui est à 2 secondes de la tête.

10ième tour. Alex est 4ième à 1.879 du 1er. Il a Cyril juste derrière lui, à moins de 2 dixièmes. Fais gaffe, Cyril, ne va pas sortir ton copain !

11ième tour. Il a pris un peu de champ par rapport à Cyril ; je respire un peu mieux ! Il est collé à Erwan Quellet.

12ième tour. Quellet est passé 2ième. Bachelier, maintenant 3ième, est devant Alex à 5 dixièmes. Cyril Guignard suit 2 dixièmes derrière. C’est chaud !



13ième tour. A deux tours de l’arrivée, Alex claque  son meilleur temps en course en 1.45.242 et n’est plus qu’à 2 dixièmes de Bachelier. Vas-y Alex, la 3ième place t’attend !

14ième tour. Oui ! Il est 3ième à 1.486 de la tête. Bachelier est 7 dixièmes derrière lui.

15ième et dernier tour. Le podium est là ! Bravo Alex. Il est à 1.138 de Clément Stoll et moins de 5 dixièmes derrière Quellet. Il devait être motivé car il a tourné à 2 millièmes de son meilleur temps dans cet ultime tour !
Merci Alex pour cette course palpitante.



Son classement après cette épreuve est 4ième (à 36 points du 1er). Il a passé Cyril pour un malheureux petit point. Patrick Mageot, après un week-end difficile est toujours 1er, mais Stoll et Quellet sont proches, avec respectivement 8 et 12 points de retard.

La suite du championnat promet d’être intense.


Dernière édition par Christian7 le Dim 19 Juil 2015 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Dim 19 Juil 2015 - 14:16

Merci pour tous ces CR !

Revenir en haut Aller en bas
Christian7



Nombre de messages : 170
Localisation : Pau
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Mar 21 Juil 2015 - 2:45


Alex à l'attaque. J'aime beaucoup son style.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.motards-en-voyage.com/
crazytoon

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 43
Localisation : paris
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   Dim 26 Juil 2015 - 2:34

Ces CRs sont un vrai plaisir! Merci, m'sieur :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.3crazytoon.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Pit Laners en course] Carnet de piste d'Alex (saison 3 ... et le titre au bout!)
» [Pit Laners en course!] Carnet de piste d'Alex (saison 2)
» Carnet de piste d'Alex (saison 4)
» Suzuki RF 600 R?
» 636 version piste pour la saison 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [Divers] :: [Pit Laners en course!]-
Sauter vers: