AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 15 Invités :: 2 Moteurs de recherche

didier, jeanmichel.court, nopi, philippe7

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Aujourd'hui à 17:26 par philwood

» [Oldies] Quizz??????
Aujourd'hui à 16:48 par Thierry Noblesse

» [MotoGP] Tech3
Aujourd'hui à 13:32 par ovni20

» Specs roulements de boîte.
Aujourd'hui à 13:09 par Polux rsv

» [Oldies] Daytona 1973
Aujourd'hui à 12:52 par JH42

» [WSBK] 2018
Aujourd'hui à 12:10 par t2

» [Oldies] Ch. Ravel
Aujourd'hui à 11:36 par justin

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Aujourd'hui à 11:36 par Mecafly

» [Oldies] Mondial Piega
Aujourd'hui à 11:26 par tripotemascagne

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Aujourd'hui à 10:47 par Fügner

» Grand Prix de France 1974
Aujourd'hui à 9:31 par daniel63

» [ePower] Recensement des motos électriques...
Aujourd'hui à 6:20 par Pasky

» [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés
Aujourd'hui à 2:58 par philippe7

» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... ( Part 4 )
Aujourd'hui à 2:34 par bubu

» [FSBK] Saison 2018
Hier à 9:33 par EDOUARD Jean

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 8:23 par duca76

» (Oldies) Les Aermacchi deux temps
Hier à 7:44 par Thierry Noblesse

» [GP] Eurosport: du changement!
Hier à 3:54 par Toop

» Jean François Baldé
Hier à 3:08 par phil64

» KTM, une entreprise de nain qui dévore du géant
Hier à 0:29 par Fügner

» [Oldies] Les transporteurs de motos des paddocks
Mar 12 Déc 2017 - 13:58 par Dialmax

» [Road racing] Saison 2018
Mar 12 Déc 2017 - 12:10 par mickey

» Bol d'Or 1979
Mar 12 Déc 2017 - 6:20 par Dialmax

» [Road Racing] Limite d'age mountain course
Mar 12 Déc 2017 - 4:19 par richardlemur

»  [Oldies] Les découvertes de Tonton Hubert (Part 4)
Mar 12 Déc 2017 - 1:47 par Dan42

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Lun 11 Déc 2017 - 12:11 par philwood

» [Oldies] Course de côte du Mont Ventoux, juin 1970
Lun 11 Déc 2017 - 10:08 par bouillotte84

» [Oldies] Jack Findlay, pilote de légende
Lun 11 Déc 2017 - 5:17 par BOOZE

» [Moteurs] Équilibrage dynamique vilebrequin
Dim 10 Déc 2017 - 15:23 par Dialmax

» [Oldies] Ils ont p'loté la belle à culbuter de Varese (2ème partie)
Dim 10 Déc 2017 - 13:19 par Ala Zorro

La réclame...

Mots-clés
aermacchi wanted side ducati norton icgp 2017 2013 jumeaux HOnda fourche ROAD temps metiss suzuki eurosport bourg geco 1973 yamaha trident classic coupe RACING triumph moto
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Jarno
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 30 Avr 2015 - 16:08

Et sans trainer, un nouveau compte-rendu. J'avais beaucoup de retard sur l'épreuve anglaise!

Croix en Ternois, ZXR 400 en VMA Evolution, 24-26 Avril

Arrivée sur le circuit jeudi en fin d’après-midi avec Timothée, frère de Bérenger. Nous installons la caravane (déposée sur le paddock deux semaines auparavant lors d’une journée d’essais) et le campement en attendant le reste de la troupe ; qui finalement n’arrivera que le lendemain matin. La soirée est donc passée en compagnie de Marco #9, Mitch #24, Anthony #91 et enfin Ricco #27 que je retrouve comme concurrent dans une 3ème catégorie après les 200cc Classiques et l’IPC 125 !

Vendredi, nous avons 3 séances d’essais libres, plus une supplémentaire le samedi matin –payante aussi. Avec Bérenger, nous décidons de ne faire que 2 séances, les kilomètres engrangés plus tôt étant bénéfiques et les pneus sont usés. Les essais se passent bien, nous sommes dans le bon rythme, Bérenger est même un peu plus rapide que moi.


#98 Thierry Lucas, #108 Lancelot Unissart, #81 Bérenger Muller

Samedi matin, dernière séance d’essais libres. La piste est humide, les motos restent donc au paddock. Les hostilités débutant dans l’après-midi. Bérenger chausse un train de pneus neufs (il traine ses Continental depuis Le Vigeant) et part comme une flèche sur une piste sèche mais un peu fraiche. Son coup réussi et il prend la tête de la série, alors que Drye est parti en pneus pluie. Je suis 4ème pour ma part, à plus de 2 secondes. La seconde séance se passe et seulement deux pilotes se positionnent devant moi ; Antoine Escoleira prenant la pôle position sur son Aprilia chaussée en secs et Marco et pluie avant, 3ème au cumul.

Première course en fin d’après-midi. Je prends un bon départ mais je manque d’agressivité au premier virage et me fait enfermer. Un drapeau rouge me donne la chance de m’améliorer, sans succès. Après les premiers tours, je suis donc 6ème, me faisant lâcher par les 5 devant. Et pour couronner le tout, j’entends le V4 de la RVF de Christophe #100… Quelques glisses de l’arrière plus tard, il me passe et je ne peux répliquer, terminant 7ème de la course en 1’01’’6, loin de mon objectif 59’’…Seulement réussi par Antoine #3 et Marco #9. Bérenger finit 4ème pour sa part, après une longue bagarre avec Ricco #27.

Le paddock étant plutôt vide et silencieux, et la pluie pointant le bout de son nez, nous décidons de finir le débriefing au restaurant histoire de réchauffer tout le monde et manger au calme.


#110 Alvaro Margulis, 4ème compère de notre "team"

Dimanche matin, seconde course du week-end. La piste est sèche, je pars avec un nouveau pneu arrière –passant du Supercorsa au Continental. La course sera cependant un copier-coller de la course 1, n’arrivant pas à garder le contact avec le quintuplé de tête et Christophe me passant dans les derniers tours. Légère (toute petite) satisfaction personnelle, j’améliore le chrono de la première manche…de 9 millièmes.

Après toutes ces séances sur le sec, n’arrivant pas à accrocher les hommes de tête et étant plus lent que mon meilleur chrono sur ce tracé - 1’01’’0 en IPC125 - je commence à douter un peu et j’attends avec impatience la fin du week-end pour mieux rebondir à Carole.
Et là, cerise sur le gâteau, la pluie arrive. Violente, sans interruption. Cette fois, pas de question à se poser, il faut monter les pneus pluie. Seuls les 2 meilleurs résultats du week-end comptant pour le championnat, certains estiment ne pas avoir besoin de cette dernière manche. Moi, j’ai une revanche à prendre avec la qualification de Nogaro, 10ème sur la grille. Et puis, maintenant que les pneus pluie sont autorisés, il faut les utiliser !
Sur les 18 de la grille en finale A, nous ne sommes que 9 en prégrille, puis 8 au départ. Le départ se passe calmement, et un groupe de 4 se détache : Stéphane #59, Kevin #40, Bérenger et moi-même. Quelques passes d’armes avec Bérenger et je m’attaque à Kevin. J’entre assez large dans les virages, redoutant une attaque un peu trop généreuse risquant de nous rendre hors-course. Sur cette course, je suis à l’aise. Je redécouvre les pneus pluie, genou par terre.  Je reste au contact de Stéphane #59 jusque dans les derniers tours, alors que lui augmente le rythme. Je finis donc 2ème de cette course, devant Kevin Sibille et Bérenger. Alvaro #110 nous remercie même de l’avoir passé dans le dernier tour, lui permettant de finir sa course un tour plus tôt Very Happy
Sur les 18 de la finale B, seuls 4 pilotes sont au départ, dont notre 4ème mousquetaire, Thierry #98, qui finira 2nd de cette course se jouant plus sur les nerfs que sur la performance pure.


#59 Stéphane Drye, #40 Kévin Sibille, #108 Lancelot Unissart, #81 Bérenger Muller

En conclusion, après une journée d’essais qui a pas mal aidé, j’ai plafonné tout le week-end, n’arrivant pas à me « libérer », au contraire de mon coéquipier Bérenger qui a fait un très beau week-end. La dernière course permet cependant de me remonter le moral, notamment pour le roulage sous l’eau.

Ma prochaine course est Cadwell Park ce week-end (avec une particularité ; courses le lundi, jour férié chez eux) avec la Goldstar et une Honda 125 ND4.
Ensuite, j’enchaine avec Carole le week-end des 8-10 Mai, pour la 4ème épreuve du VMA Evolution.
Revenir en haut Aller en bas
Mykeul

avatar

Nombre de messages : 4005
Localisation : 41 et 95
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 30 Avr 2015 - 16:33

Merci et on te souhaite de bons résultats avec ce planning chargé.
Revenir en haut Aller en bas
MD-SF43

avatar

Nombre de messages : 236
Age : 61
Localisation : saint-Cirgues, Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 30 Avr 2015 - 17:04

  lancelot , t'es bien sur mes videos , aux tours de chauffe et au départ du moins , parce qu'après ... on dira que t'as pris ton rythme avec le bon groupe 

bon courage pour tes courses en Angleterre et on se voit à carole où on va essayer de faire plus fort ...enfin surtout pour moi ! Wink

A+
Mitch
Revenir en haut Aller en bas
mickey

avatar

Nombre de messages : 9071
Age : 40
Localisation : Campagne angevine
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Ven 1 Mai 2015 - 2:46

Bravo Lancelot , Passer ainsi d'une machine à une autre , d'un championnat à un autre et etre toujours aussi rapide

Une vraie star en Angleterre !! lol!

Revenir en haut Aller en bas
2strokeman

avatar

Nombre de messages : 911
Age : 42
Localisation : au pays du champagne
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Sam 2 Mai 2015 - 14:34

Quel planning de dingue !!! tu as bien raison c'est quand on est jeune qu'il faut faire tout cela, après c'est beaucoup beaucoup plus dur .....
Bonne chance pour ta saison.
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Mer 1 Juil 2015 - 17:28

Bonsoir,
Une nouvelle fois avec beaucoup de retard, je mets à jour le post.
Il y aura donc plusieurs compte-rendus, mais plus courts.

2-4 Mai, Cadwell Park avec le CRMC

Seconde épreuve du Championnat Anglais Classique, sur le plus beau circuit d’Angleterre (je n’ai pas encore essayé Oulton Park). Petite anecdote, il se passe sur 3 jours. Effectivement, le lundi étant férié chez eux, les essais officiels commenceront le samedi après-midi, avec des essais payants le matin. Ce week-end, en plus de la 350 GoldStar, je roulerais sur une Honda RS 125 ND4 de 1986.
Malheureusement, le samedi matin, mon concurrent direct Chris Turner chute lors des essais. La moto prend feu, il y aura du boulot pour la remettre en route. Il ne roulera donc plus sur cette machine, le propriétaire lui en voulant un peu trop pour cette mésaventure.

Les courses GoldStar se passent donc sans souci, de belles bagarres avec les 250cc 2T bicylindres. 4 victoires en catégorie avec cependant un nouveau pilote qui finira à moins d’une seconde derrière.  A surveiller !

En 125cc, ça sera un peu plus compliqué. Partant dernier pour la première course avec piston, pneus et plaquettes neufs, je finis 12ème. Les deux courses suivantes je finis 3ème et 4ème, en me battant avec Jake Mason, Alan Major et David Tetley (champions les 3 années précédentes), Sian Brookes (une femme qui mets du gaz) et Fernando Mendes, ex-pilote de BSB 125 et Europe dans les années 90.

Tout le monde est remonté pour la dernière course ! Je pars bien et prends la tête lors du premier tour (sur 5). A tour de rôle, Mason et Mendes me passent, mais je les repasse aussitôt. Je suis confiant sur la première partie du circuit, mais à partir de la Montagne (le saut), je sens que je suis vulnérable. Et c’est là que Fernando va me passer dans le dernier tour. Ma moto étant très pointue, je n’arrive pas à trouver le bon rapport pour passer. En mettant la 2ème, les tours s’écroulent…Mendes en profite et je n’aurais pas le temps de réagir avant l’arrivée…
En somme, un bon weekend. J’ai donc 100 points d’avance en 350 GoldStar (un week-end complet) et je me suis bien amusé en 125cc, en étant devant.

8-10 Mai, Carole VMA Evolution & Endurance

A peine le temps de rentrer d’Angleterre, et c’est reparti pour un tour. Heureusement, c’est notre circuit local. On ira même jusqu'à rentrer tous les soirs pour prendre une bonne douche et bien dormir !
Le vendredi, Bérenger et moi faisons deux séances d’essais libres. On connait le circuit et on y a déjà roulé en début de saison, pour déverminer les motos. Au briefing, il est annoncé qu’il reste une place en endurance. Notre seule expérience s’arrêtant aux endurances sur circuits de karting, nous décidons d’essayer.

Les qualifications se passent sans encombre, et nos chronos nous mettent en 7ème position pour moi (1’10’’967) et 12ème position pour Bérenger (1’11’’865). Pour les essais de l’Endurance, nous décidons de ne pas trop essayer, les pneus devant encore tenir 2 courses de 18 tours et 2h d’Endurance (nous roulons à l’américaine). Avec des chronos en 1’12, nous serons placés 7ème sur la grille de départ (départ type vitesse car la piste n’est pas assez large pour un départ en épi).

Samedi, fin d’après-midi, première course vitesse. Marc Pasquet, le 4T le mieux placé au championnat (2ème), casse son moteur. Mitch #24 lui prête donc sa moto pour qu’il ne perde pas trop de points au championnat. Dès le départ, les Aprilia de Drye #59 et Escoleira #3 s’échappent, nous laissant Marc et moi se battre pour la 3ème place.  Sa moto réaccélère un peu mieux, la mienne a plus d’allonge. Après une bataille de plus de 10 tours ; et après que Philippe Quercy #80 ne passe avec son Aprilia, je lache prise. Pour rester devant en entrée de virage, je retardais mes freinages, et j’en ratais un sur deux. Je préfère assurer ma 5ème place, alors que Marc essaiera d’accrocher la 3ème place, sans succès (Il passera 3ème dans le dernier tour, mais Quercy #80  trouvera une faille pour récupérer son podium). La course de Bérenger s’arrêtera à Hotel, avec une perte de l’avant au 8ème tour.

Dimanche matin, 7h30, installation du box pour l’Endurance. Comme rien n’était prévu, nous n’avons pas de derrick, obligatoires pour le ravitaillement. Le temps d’en trouver un, de trouver une seconde béquille (on installait la latérale après chaque séance sur ma moto…) et c’est l’heure du départ. Bérenger n’étant pas prêt, c’est moi qui m’y colle.
Au milieu des 750 GSXR et ZXR, 600 CBR et autres machines classiques ‘avant 1982), je me sens petit. Pour notre première endurance sur ‘grosses’ motos/grand circuit, nous avons choisi des relais de 40 minutes afin de nous tester (à savoir, sur circuit de kart, chaque passage par les stands n’est pas comptabilisé comme un tour, il n’y a pas de boucle dans la pit-lane. Il faut alors jouer au maximum des horaires de relais). Au bout des 40 minutes, je passe la moto à Bérenger en 8ème position. Sans réelle idée ni de la conso, ni de notre physique, on reste sur des relais de 40 minutes. Une des équipes adverses, par exemple, se contentera de 2 arrêts aux stands, la CBR600 et le pilote roulant pendant 1h20. Après 4h de course et 3 safety-cars, nous finissons cette première endurance à la 5ème position scratch et 3ème position en catégorie Open2 (750cc jusque 1991). Le championnat est lancé !

Après les 4h de course du matin, additionnées aux roulages précédents, les pneus commencent à faire la grimace. Le but du jeu est donc d’assurer en passant la ligne d’arrivée, tout en s’habituant à rouler avec des pneus usés. Ma course sera finalement un quasi copié-collé de la veille ; cependant le final sera moins bien. La bataille avec Marc ne durera à peine la moitié de la course et les derniers tours se feront avec Bruno Prokhoroff #36 qui a largement amélioré ses chronos. Il ira jusqu’à me chiper ma 5ème place avec un chrono de 1’09, le mien s’arrêtant en 1’10’1…

Pour la vitesse, je finis 2ème et 3ème 4T, mais j’espérais mieux. Pour l’endurance, rien à dire. Avec un rythme légèrement en dessous de la vitesse (1s-1.5s au tour), j’enchaine 40 minutes sans souci. A creuser pour la prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 2:29

merci Lancelot, et bravo
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 6:19

J'avais dit plus court, mais je n'y arrive pas  Very Happy  Very Happy

23 & 24 Mai, 8h de Vendeuvre (Trophée Grand Ouest Endurance)

J’ai toujours aimé les petites cylindrées, les circuits de karting et l’endurance. Ca permet de rouler à pas cher, de faire rouler des potes et de passer un bon week-end sans pression. J’ai fait débuter des copains sur piste ou fais venir vers l’endurance ; le but étant de maximiser le plaisir en payant le moins possible. Par conséquent, je n’ai jamais cherché à avoir une machine ou une équipe vraiment compétitive, la bonne entente primant.

Alors lorsque cet hiver, un ami Team-manager me propose de rouler pour lui en 2015, sur une moto préparée, je saute sur l’occasion. On prévoit  des essais pendant l’hiver, un bon moyen de se jauger sur la moto et dans les stands. Malheureusement, le retrait d’un sponsor ne permet plus de préparer la moto et il est décidé d’annuler la participation, 10 jours avant l’épreuve.
De mon coté, je refuse d’abandonner. J’ai prévu d’y rouler, j’ai une machine perso (125 CBR stock) et un pote, Théo Vigneron, qui est chaud pour les faire. Il avait décidé de faire se championnat, mais ses pilotes ne sont plus dispo… On part donc avec nos motos, sans idée de résultat, juste du roulage. Pour une endurance de 8h, un troisième larron ne serait pas de trop ; les autres pilotes de mon team ayant déjà réorganisé leur week-end, on cherche…Après une quinzaine de coup de fils, on se décide à partir tous les deux, sans coéquipier.

Arrivée sur place le vendredi soir, Apéro et barbecue (la base). L’avantage des circuits de karting, c’est le prix ; roulage non-stop 9h-12h et 14h-18h pour 40€ ! En fin de journée, on est une vingtaine sur la piste, ce qui nous donne une idée du trafic pour le lendemain. C’est une piste assez sinueuse, on devrait s’en sortir pas trop mal contre les machines plus performantes. Samedi soir, c’est coucher tôt ! Une endurance de 8h à 2 pilotes, des relais d’une heure sur un tourniquet…Je ne fais pas le malin.

Dimanche matin, essais qualificatifs. Seul le meilleur temps de la moto est pris en compte,  tous les pilotes roulant dans la même séance, sans brassard. Faire un tour vite, ce n’est pas toujours évident avec un trafic important donc on préfère rouler tranquillement pour préparer la course et optimiser les dépassements. Verdict, une 11ème place à 2.8s de la pole… Il faut rapidement vérifier la moto et refaire le plein, pour le départ de la course à 10h. Et là, le sort s’acharne. Après le Team-manager, indisponible parce qu’il travaille, c’est mon papa et sa compagne –qui devait faire le support logistique et mécanique- qui tombent en panne de voiture. Minimum 2h30 aller-retour pour les chercher, il reste 45 minutes avant le départ…c’est mort ! Ca veut dire que notre seul support moral/mécanique/logistique sera Agathe, la copine de Théo ! Elle devait rouler cette saison, mais un manque de finances l’en empêche… Le temps de se mettre d’accord avec une autre équipe pour le prêt d’un derrick (et oui, il était dans la voiture de papa…) et c’est le départ.

Le départ se fait type 24h du Mans, le règlement championnat de France ne s’appliquant pas. Les relais seront d’environ une heure, le maximum autorisé, ce qui laisse un temps de repos équivalent. Le premier relais se passe bien, je rends la moto à Théo en 10ème position. Le but est de rouler régulier et de perdre le moins de temps possible sur les dépassements pour espérer un bon résultat. L’inconnue est surtout la condition physique, en roulant une heure sur deux. Il ne faut pas s’écrouler ni en fin de relais, ni en fin de course ! Pour cela, la télé nous indiquant le tour actuel est d’une grande aide.
Finalement, les heures se suivent et se ressemble, et nous grapillons quelques places. 9ème à la 2ème heure, 8ème à 3h, 7ème à 5h. Avec 6 tours de retard à 6h, la 6ème place semble impossible à la régulière. En plus, un mauvais calcul des temps de relais nous oblige à faire un 9ème relais de 15 minutes pour ne pas dépasser l’heure réglementaire… on décide de partir sur 3 relais de 45 min, plus efficace que la feuille de route d’avant-course. Surprise, à 7h de course, le 6ème n’est plus qu’à 1 tour ! Avec les passages aux stands non comptés, il va falloir la jouer fine. On décide d’un signe pour m’indiquer notre position à 30 minutes de la fin. Je reprends le guidon pour les 45 minutes et je roule, en essayant de voir ou est le scooter #9, notre concurrent direct. Après quelques erreurs et 2 sorties de piste, je me refocalise sur la piste, tout en remontant sur l’adversaire. Le signe arrive, c’est le signe qu’on est devant ! Je décide quand même d’attaquer, il a seulement quelques virages d’avance et je vois son avance fondre tour après tour. Je le passe à 5 minutes de l’arrivée. J’attends le drapeau à damiers… Verdict, on finit la course avec 10 secondes d’avance. Théo roulant lorsque nous avions décidé du signe, il m’a induit en erreur,  heureusement sans conséquence.

Conclusion du week-end, une bonne rigolade et un résultat inespéré. 6ème sur 27 sans réelle assistance technique, il ne fallait pas avoir de pépin mécanique ! Physiquement, les relais d’une heure, avec une heure de repos se sont bien passés, et les chronos sont restés réguliers tout au long de la course. Happy days !
Revenir en haut Aller en bas
50cc

avatar

Nombre de messages : 944
Localisation : 59
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 6:25

Bravo Lancelot , bien amusant le circuit de Vendeuvre , j'ai de bons souvenirs là-bas
La photo de mon avatar a été prise sur ce circuit
Me souviens du virage à droite rapide après la ligne droite des stands , vraiment chouette
Mais des relais d'une heure là dessus , faut avoir la forme lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat

avatar

Nombre de messages : 4787
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 6:33

Lancelot !
Revenir en haut Aller en bas
crigar

avatar

Nombre de messages : 807
Age : 60
Localisation : Landes sud
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 6:41

Salut Lancelot,

Je sais pas si Simon te lis depuis le Mexique, mais ça doit lui rappeler de bons souvenirs : entre autres les 23h60...

Salut à ton papounet !
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 7:43

Pour imager un peu le circuit :
Piste verte, celle que nous avons roulé pour le trophée de ligue (8h, relais d'une heure)


Piste rouge, utilisée en Championnat de France 25Power (4h, relais de 30 min)


La verte fait 1024m, le meilleur chrono est en 53.9
La rouge fait 1064m, le meilleur chrono est en 48.9 (catégorie 1, 15cv).
Revenir en haut Aller en bas
2strokeman

avatar

Nombre de messages : 911
Age : 42
Localisation : au pays du champagne
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 8:47

Bravo à vous les gars !!! Une experience de plus pour toi, tout est bon à engrenger a ce niveau la.
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Jeu 2 Juil 2015 - 16:15

6 & 7 Juin, Anglesey avec le CRMC

3ème épreuve du championnat d’Angleterre Classique sur le magnifique circuit d’Anglesey Trac-Mon, tracé complètement redessiné en 2006. Avec la mer d’Irlande en fond, le paysage fait penser à Phillip Island. Ce week-end de course étant juste au milieu de la période du TT, je n’ai pas la possibilité de monter avec acolyte habituel. Je choisi donc de prendre l’avion, qui serait presque le plus rapide, en me faisant récupérer à Manchester et Liverpool. Mon coéquipier m’explique qu’il part de Heysham le vendredi matin après avoir récupérer sa copine, donc passer par Manchester ou Liverpool n’est qu’un petit détour.
Et puis je craque…Quitte à monter jusque Liverpool, autant pousser un peu plus…Je prends donc l’avion le mardi midi, direction Castletown, sur l’île de Man. J’assisterais donc aux essais du mardi, mercredi et jeudi, avec les nouvelles importantes que vous connaissez tous : Michael Dunlop qui change de motos et Franck qui chute…

Vendredi matin, 7h30, l’hovercraft prend la direction d’Heysham. 9h30, arrivée à bon port, Joop est là. Il a dormi dans sa voiture après avoir conduit de Portsmouth jusqu’Heysham dans la soirée. C’est parti pour un voyage de 260 kms ; une anglaise, un néerlandais et un français, tous moins de 25 ans et une Rover de 1959 pleine à craquer, avec une remorque !  On arrive sur le circuit vers 12h30, juste à temps pour faire les contrôles. Comme il n’y a pas d’horaires indiqués sur les feuilles de roulage, les heures de départ des séances changent en fonction des chutes et autres retards. Comme tout allait bien ce matin-là, les premiers essais officiels commencent vers 14h. Finalement, à 15h, j’ai fini ma journée.

Première course samedi matin, je suis un peu moins à l’aise que l’an passé, sur un tracé qui m’avait particulièrement plu. Je prends le départ et, comme d’habitude, des 250cc 2T se faufilent devant moi. J’arrive à les repasser et à la fin du 2ème tour, je prends la tête. Je finirai la course avec 5 secondes d’avance mais, en comparant les temps de l’année dernière, je suis 2.5s moins vite…
Deuxième course de la journée, et le vent s’est levé. Copie conforme de la première manche, je prends la tête au 3ème tour, après quelques passes d’armes limites, le vent poussant les motos un peu aléatoirement.
Troisième  manche dimanche matin, je manque de caler au départ. Au premier virage, je dois être 8ème et c’est la première fois que Nick Johnson passe devant.  Je passe les 250 classic avec leurs freins à tambours au second virage, je suis 5ème. Pendant 4 tours, je vais me battre avec l’autre GoldStar, et on fait le trou avec les 2T. Dans l’avant-dernier tour, il rate une vitesse et tire tout-droit. J’en profite pour prendre de l’avance, qu’il ne pourra rattraper avant l’arrivée. Cette manche était un peu plus rapide que la veille, mais toujours à 1.8s du record du tour. C’est assez impressionnant, sachant que j’ai la même moto que l’an passé !
Dernière course le dimanche après-midi, encore une fois les 2T sont plus vifs au départ, mais dès la fin du premier tour, je suis en tête. Je ne verrais plus personne lors des cinq prochains tours, gagnant la manche avec quatre secondes d’avance sur Nick Johnson.

Je repars donc d’Anglesey avec 120 points d’avance au championnat, plus qu’un week-end complet de course. Le voyage du retour se fera avec William Gougy, Eric Quartier et leurs femmes respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Ven 3 Juil 2015 - 5:04

Revenir en haut Aller en bas
mickey

avatar

Nombre de messages : 9071
Age : 40
Localisation : Campagne angevine
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Ven 3 Juil 2015 - 5:13

Et avec tout çà , il trouve le temps de venir faire un p'tit bonjour à Carole

Tu dors quand ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Nombre de messages : 861
Localisation : Sud Picardie
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Sam 4 Juil 2015 - 16:55

mickey a écrit:
Tu dors quand ?

Je me suis posé la meme question. Je pense que Lancelot est toujours a toc, que ce soit pendant la course, pour préparer la course, ou sur le trajet entre 2 courses. Une bete de course ce gars la !  Shocked

Un sacré feeling avec la mécanique anglaise, aussi : le coup de rouler en Rover de 59, chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
Marc
Admin
avatar

Nombre de messages : 27415
Age : 59
Localisation : Villiers sur Marne (94)
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Sam 8 Aoû 2015 - 4:35

Remise officielle des stickers, cette semaine...

Et on te dit "M...." !


_________________
Un p'tit clik vaut mieux qu'une grande claque; c'est Harry qui l'a dit! Wink

http://www.paddock-gp.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pit-lane.biz
philwood

avatar

Nombre de messages : 10380
Age : 64
Localisation : yerres
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Sam 8 Aoû 2015 - 5:56

Samedi 01 08 Carole





_________________
(hristian Bouchet
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Lun 21 Sep 2015 - 16:21

Bonjour à tous. Le dernier compte-rendu date de début juin, j’ai donc plein de choses à vous raconter après cet été. Après deux mois passés sur les circuits et avec en point d’orgue le Manx Grand Prix et Classic TT, le mois de septembre est plutôt calme. Je vous fais donc un petit récapitulatif des épreuves estivales :
12-14 Juin, Haute-Saintonge avec le VMA, catégories Evolution et Endurance
27-28 Juin, 4h de Vendeuvre en Championnat de France 25Power
4-5 Juillet, Bikers Classic à Spa-Francorchamps
17-19 Juillet, Trophée de Motos Classiques à Chimay
24-26 Juillet, Open Trophy sur le même circuit de Chimay
7-9 Août, Classic Festival à Donington Park
22 Août-4 Septembre, Manx GP & Classic TT
5-6 Septembre, Lydden Hill avec le CRMC
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Lun 21 Sep 2015 - 17:20

12-14 Juin, Haute-Saintonge VMA Evolution & Endurance sur ZXR 400

Un mois après Carole, retour sur le paddock du VMA pour la deuxième manche de l’endurance et 6ème manche de l’Evolution. Nous avons encore raté une manche du championnat Evolution, et je devrais faire l’impasse sur d’autres épreuves, l’objectif principal sera donc de se faire plaisir.

Vendredi matin, nous arrivons sur ce tracé, nouveau pour nous. Pas de souci, entre l’Evolution et l’endurance, il y a des séances d’essais ! Le seul hic de la journée est au niveau du bruit. On essaie de passer les motos comme à Carole et…surprise…Carole 101dB, Haute-Saintonge 104dB ?! No problem, nous avions prévu le coup et emporté les silencieux d’origine. Les essais se passent bien sur cette piste rapide et le retour est bon dans le team.

Samedi matin, qualifs pour les deux catégories. Le caractère rapide de la piste se fait sentir, je me qualifie 5ème en Evolution…à 1 seconde du 4ème. Les avant-postes sont composés de 3 Aprilia et d’une Kawasaki vitaminée. Bérenger se qualifie 8ème.
En endurance, pour éviter de trop user les pneus, nous nous contentons des 3 tours règlementaires, ce qui nous place tout juste dans le top 10.

Première course Evolution dans l’après-midi. 10 minutes avant la course, une averse trempe la piste. La catégorie précédente, autorisant les slicks, arrête la course et traine pour relancer la deuxième partie. Entre-temps, la pluie s’arrête…que faire ? Rester en secs ? Mettre les pluies ?  Vu le prix d’un train de pneus pluie, le choix est fait de rester en secs. Comme nous ne jouons pas le championnat, s’il pleut trop, nous rentrerons… L’autre catégorie repart pour 5 tours, puis c’est à nous. Les pilotes du haut du classement jouent avec les jantes, et nous devons être les 2 seuls en secs à l’avant, tout le monde conservant le pluie avant.
Dans les premiers tours, certaines portions de piste sont humides, mais les Conti tiennent bien. Après l’abandon de Stéphane Drye, Je me bats pour la victoire avec Antoine Escoleira #3 et son Aprilia. Derrière, Marc Pasquet et Bérenger se tirent la bourre pour la dernière place du podium. A l’avant-dernier tour, un freinage optimiste d’Antoine à l’entrée de l’épingle - encore humide - le fait chuter. Je regarde derrière, Marc est encore à quelques secondes. Je peux souffler. Ma première victoire sur le territoire français !! Et le premier podium de Bérenger ! Bonne opération aujourd’hui.

Dimanche matin, c’est le départ de l’endurance. Il pleut depuis 5h du mat’ et ça ne se calmera pas de sitôt. Je roule avec des pneus empruntés, des Bridgestone un peu vieux…on verra bien.
Je prends le départ et finalement, ça se passe plutôt bien. Au 5ème tour, je passe en tête, les 750cc ne pouvant passer toute leur puissance au sol sans glisser. A la fin de mon heure, je rentre aux stands avec un tour d’avance sur le second. Bérenger assure son relais parfaitement mais une erreur sur le temps de relais nous fait perdre la tête à mi-course (je rappelle que nous avons 2 minutes de pénalité pour rouler à l’américaine). C’est bête pour LE point, mais sans plus. Les deux derniers relais s’enchainent sans souci même si la piste se met à sécher à 20 minutes de la fin. Nous voici donc victorieux de cette épreuve de 4h disputée sous la pluie…et en tête du championnat Open2, devant les 600cc et 750cc !

Dernière course du week-end, la deuxième course de vitesse. Juste après le repas, le ciel ne nous aide pas. Avec des averses tous les quarts d’heure, la piste ne sèche pas complètement mais il n’y a plus autant d’eau. Tout le monde décide de garder les pluies. Dès le tour de chauffe, je vois des traces sèches…les pneus vont souffrir !!
Départ ; tout le monde est là. Bérenger, Antoine, Marc, Stéphane, Kevin, Rémy…les pneus pluies aident à la confiance. Un peut trop d’ailleurs, je me fais une petite glisse au premier virage. Au fil des tours, le peloton s’effile. Au 4ème tour, Bérenger est tombé et Stéphane et moi avons fait le trou sur le reste. Je sens que les pneus chauffent et commencent à bouger, je n’arrive plus à accélérer autant. Stéphane se met à l’abri et gagne la course avec 15s d’avance.

En conclusion, un très bon week-end sur un circuit inconnu le vendredi, mais nous avons été aidés par les conditions changeantes.


Le week-end des 28, 29 et 30 août, en même temps que le Classic TT, se déroulait la 3ème épreuve et finale du VMA Endurance sur le circuit de La Bresse, en support des Coupes de France Promosport.
Ne pouvant être présent, Thomas Duriez, champion de France VMA Classic, sera le coéquipier de Bérenger sur ma moto. Grâce au live timing et aux horaires décalés, j’ai pu suivre toutes les séances en direct de l’île de Man !
Les qualifications se passent bien, sur un circuit qu’aucun des deux pilotes ne connait, et se soldent par une 5ème place, 2ème dans la catégorie.
Je me connecte au live timing le dimanche matin vers 9h…mais il y a 1h de décalage ! La course est donc lancée depuis 1h30. Après un départ fastidieux (8ème, 5ème en catégorie à la première heure), le train-train de l’endurance se met en marche et l’équipe déjoue les pièges des chutes sur piste brulante, safety-car et autres aléas pour finir à une magnifique 4ème place scratch et deuxième dans la catégorie !

Le Team Honey Racing est donc Champion de France Endurance VMA en catégorie Open2 (750cc).

C’est donc une bonne issue à une série de course dont l’initiative n’était pas du tout réfléchie. Le vendredi après-midi, à Carole, rien n’était encore prévu. Il restait une place sur la grille, les motos marchaient bien, les pneus étaient neufs…on s’est lancé. Sans connaître le règlement. Sans avoir les outils nécessaires (merci à Gérémy pour le derrick !). Puis on a continué. Et ça a marché !

Merci aux pilotes Thomas Duriez, Bérenger Muller et Lancelot Unissart, le Team-manager Thierry Muller, Salomé et toutes les personnes qui nous ont aidés lors des courses cette saison.
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Nombre de messages : 861
Localisation : Sud Picardie
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Mar 22 Sep 2015 - 6:11



Pour ta réussite et ta capacité a rouler sur le mouillé et les conditions changeantes. Un authentique froggy !
Revenir en haut Aller en bas
125RS93

avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Ven 20 Nov 2015 - 10:31

27 & 28 Juin, 4h de Vendeuvre (Championnat de France Endurance 25Power) sur Honda CBR 125

Fin Juin, nous voici de retour sur le circuit de karting Nelly Delamarche, à Vendeuvre. Comptant pour le championnat de France 25 Power, la course est programmée sur 4h. Acceptant des machines plus puissantes que le championnat de Normandie (250cc 4T notamment), le tracé est changé et devient plus fluide, moins tortueux que lors des 8h. Pour nous, c’est plutôt une mauvaise nouvelle, les lignes droites donnant l’avantage aux machines plus rapides. En tant que 3ème pilote, nous aurons l’aide d’Etienne Bergeron, qui délaisse momentanément sa ZX-10 pour rigoler un coup.

Avec les 2 catégories de vitesse et l’endurance, il n’y a que 3 séances d’essais libres avant la première séance qualificative, dès le samedi après-midi. Heureusement, nous avons 2 machines et donc 2 pilotes peuvent rouler en même temps. Avec 3 pilotes cette fois-ci, nous roulons chacun 2 séances puis arrive la qualification.
Sur certaines épreuves, l’engouement est tel qu’une séance qualificative est nécessaire pour éconduire les teams les moins rapides (Fontenay le Comte organise même 2 courses de 4h : 15cv le samedi et 25cv le dimanche !) ; mais ce week-end, les 34 équipages ne dépasse pas l’autorisation préfectorale. La séance ne sert donc…à rien ! Nous roulons chacun 10 minutes et nous nous classons 17ème au scratch, 4ème en 15cv (catégorie 1).

Dimanche matin, seconde séance de qualifications, seule séance utilisée pour la formation de la grille. A l’instar de la majorité de la grille, nous sommes moins rapides que la veille. Malheureusement, quelques équipages ont amélioré leur chrono et nous passent devant. Nous serons donc 23ème sur la grille, 8ème dans la catégorie.

Il est décidé que je prendrais le départ. J’arrive sur la grille et soudainement je réalise…je n’ai jamais fait de départ arrêté avec la CBR ! Avec des 2T de partout, des 250cc et des 125cc tapées, notre pauvre monture crache tout ce qu’elle a dès que je lâche l’embrayage mais ce n’est pas assez. Je passe aux environs de la 15ème place au premier tour, puis j’essaie de cravacher. Ce seront les 30 minutes les plus dures que j’ai connues en 25 Power, entre les 250cc de 25cv et les pilotes de 125cc ne lâchant rien, l’erreur étant automatiquement sanctionnée par un dépassement ! C’est sans regret que je passe le guidon à Etienne, qui s’appliquera à conserver voire grappiller une place ou deux lors de son relais. A 50 minutes de course nous sommes 10ème scratch, se battant pour le podium 15cv. Malheureusement, à 55 minutes de course, un concurrent chute dans le dernier virage. La moto, en glissant, rattrape son pilote et le coince contre les barrières de sécurité. Le safety-car sort tout de suite mais la course continue. Nous effectuons un premier changement de pilote au temps réglementaire puis, après encore 30 minutes de safety-car, nous devons effectuer un second changement. Heureusement, Théo est juste derrière le safety-car. Il rentre au stand, ravitaillement express, je remonte sur la moto et nous repartons dans le même tour ! 10 minutes plus tard, le drapeau rouge est sorti pour évacuer le blessé. Nous étions 12ème scratch, 4ème 15cv.
Alors qu’il reste 55 minutes à l’horloge, un nouveau départ est donné. Je repars et fait mon boulot. Etienne prends ensuite le relais et fait un super relais, nous plaçant 9ème scratch de la seconde partie et 2ème 15cv !! Au cumul des deux parties, nous finissons 10ème scratch et 3ème 15cv 

La course aura donc duré 2h40 - dont 45 minutes sous safety-car – et Théo, le propriétaire de la moto, n’aura roulé que 30 minutes, entièrement sous safety... 


4-5 Juillet, IHRO & BCGP à Spa-Francorchamps sur Egli-Vincent 500cc by Godet

Pour le premier week-end de Juillet, j’avais un choix à faire. Essayer l’Egli-Vincent à Spa-Francorchamps, ou courir à Brands Hatch (Indy) sur la 350 GoldStar. Avec déjà 120 points d’avance au championnat CRMC, j’ai décidé d’aller à Spa.

Ce sera un week-end de premières. Première fois à Spa, première fois sur la Vincent…et  première fois avec les vitesses à droite ! Je me débrouille pas trop mal entre 1ère en haut/en bas, on verra bien.
Spa-Francorchamps, donc. Les montagnes Belges. Célèbre pour le Grand Prix et les 24h de Liège. 7 kilomètres de virages fluides et lignes pas si droites. 2 séances d’essais qualificatifs de 20 minutes, puis 2 courses. Il va falloir apprendre vite.

Cette fois encore, je voyage avec Mister P, qui s’occupera maintenant de ma moto. Nous arrivons sur place vendredi en début d’après-midi et même si les premiers essais ne sont que le lendemain, il y a du boulot. L’Egli vient d’être remontée et Bruno roulera sur la première Grey Flash nouvelle génération. Il faut donc finir les motos, mettre les numéros…plein de petites choses qui nous occupent jusqu’au soir. En début de soirée, nous allons regarder les essais des European Classic Series, course d’endurance de 4h qui commencent à 20h le samedi soir. Il est 22h et le thermomètre affiche encore 17°C, la température minimale enregistré sur la semaine !

Samedi, 11h30. C’est enfin à nous de prendre la piste. Selon la nouvelle règle appliquée en Belgique, les 2 premiers tours se feront derrière un pace-car pour éviter les incidents suite à une non-connaissance de la piste. Comme prévu, Bruno et moi nous arrêtons à la fin du premier tour pour contrôler les motos. Pas de fuite, on peut repartir. Avec seulement 15 minutes d’essais, nous n’arrivons pas à faire plus de 3 tours chronométrés. Bruno, connaissant déjà la piste, se classe 11ème alors que je suis 34ème à plus de 25s de la pole !
La deuxième séance est plus longue (20 minutes) et il n’y a pas d’arrêt prévu. Nous ne faisons cependant qu’un tour supplémentaire. J’améliore mon chrono de 10 secondes et me classe à la 23ème place mais la plus belle performance est à mettre au compte de Bruno qui avec une fourche Girdraulic et un tambour minuscule se place en première ligne, au milieu des Paton !
Le samedi soir, nous regardons l’endurance, pleine de rebondissements à cause notamment de la chaleur excessive.

La première manche est programmée dimanche en fin de matinée. Il va faire très chaud ! Nous partons en tour de formation sans été placé sur une grille auparavant…avec une soixantaine de pilotes sur la grille de départ, c’est le bazar à partie de la 5ème ligne… Pour éviter de faire trainer et chauffer les moteurs, les placeurs rentrent, le drapeau est levé et c’est le départ ! Départ fastidieux pour une première et le freinage de la Source est disputé. Je ne m’en sors pas si mal, et je commence à attaquer les concurrents devant moi lorsque dans le virage des Combes, la moto ne répond pas à mes commandements et l’accélérateur reste bloqué. Je m’arrête sur le bas-côté, et trace l’origine du problème : la gaine se coince dans le tendeur, qui s’était desserré. Je resserre tout ça et c’est reparti. Ma mésaventure m’a fait perdre plus d’une minute et le contact avec des pilotes plus rapides. Après être passé 52ème au premier des six tours, je finis à la 28ème place en améliorant encore de cinq secondes mon temps au tour.  Ce bougre de Bruno a tenu la dragée haute aux bicylindres italiens et finit 6ème, derrière deux autres monocylindres.
Début d’après-midi, le soleil est au zénith et le départ de la seconde manche est donné. Décidé à montrer ce dont je suis capable, je suis survolté. Le départ se passe mieux que le précédent, mais c’est perfectible. Le premier freinage est encore délicat et les tambours neufs ne freinent pas aussi bien que je le voudrais. Je m’extirpe du premier virage aux environs de la 15ème place puis je passe les concurrents me précédant pour me retrouver à la 11ème place à l’issue du premier tour. Tour par tour, je grappille les places jusque la 8ème place à mi-course. J’aperçois la selle de Bruno dans le groupe devant moi, je cravache encore un peu et je fais la jonction à l’entame du dernier tour. Bruno est maintenant en queue de peloton et donc mon adversaire le plus proche. Je le passe une première fois dans Stavelot mais avec le jeu des aspirations, il me repasse après Blanchimont. J’arrive à lui faire le freinage dans la chicane de l’arrivée, ouf,  c’est bon…mais je m’empêtre dans les rapports et sors en 2ème au lieu d’enclencher la première. Bruno me repasse sur la ligne pour la 7ème place. Malgré tout, je suis content pour mon premier week-end en 500. Une place dans les 10, podium en monocylindre et j’ai encore amélioré mon chrono pour atteindre 3’00 tout rond !

La prochaine épreuve sera le Trophée de Motos Classiques à Chimay, une nouvelle fois sur l’Egli-Vincent, ce qui va permettre de faire des kilomètres supplémentaires et continuer l’apprentissage.


17-18 Juillet, Trophée des Motos Classiques à Chimay sur Egli-Vincent 500cc by Godet

Ce compte-rendu est écrit à la 3ème personne car il était destiné au blog Egli-Vincent.

Cette fois-ci, présence de 2 Egli-Vincent, pilotées par Alex Sinclair et Lancelot Unissart, en catégories 500cc G1 et IHRO. Bruno roulera pour sa part seulement en IHRO avec la Vincent Grey Flash, ayant déjà sa 350cc à peaufiner pour le Classic TT.

Alex, newcomer sur ce circuit belge, arrive jeudi, en début de journée, et réserve un emplacement pour le team complet.  Lancelot arrive dans l’après-midi, tandis que Bruno arrivera le vendredi matin, avant les essais. Les contrôles se passent sans souci et Alex est impatient de parcourir ce nouveau tracé, remanié depuis l’an passé après des incidents lors du week-end moderne.

Des soucis de réglages empêcheront Lancelot de faire ses essais libres, il profitera d’une parade en fin de journée pour effectuer ses premiers tours de roues. Pendant ce temps, les essais libres permettent de mettre les motos au point, se soldant avec une 2ème et 4ème places pour Alex et Bruno, à moins d’une seconde de la pole position.

Samedi, essais qualificatifs pour les grilles de départ. En début de matinée, la séance pour les 500 G1 fait la part belle aux Egli, avec Alex en 2ème position et Lancelot juste derrière, tous les deux à un peu plus d’une seconde de la pole. En IHRO, Alex améliore encore pour s’emparer de la première place, tandis que Lancelot et Bruno se classent respectivement aux 5ème et 8ème rangs.

En fin d’après-midi, première course 500 G1. Un bon départ et les Vincent pointent 2ème et 3ème à la sortie du premier virage. A la première chicane, Alex abandonne avec des soucis de poignée de gaz, tandis que Gary Thwaites - le leader - chute. C’est donc Lancelot qui boucle le premier tour en tête, avec plus de cinq secondes d’avance. Au 6ème tour (sur 7), alors qu’il avait augmenté son avance à une quinzaine de secondes, la courroie de transmission primaire se détruit, obligeant la seconde Egli-Vincent à l’abandon.

Dimanche matin, première course IHRO. Après le remplacement de la courroie, l’Egli-Vincent de Lancelot tournait parfaitement le samedi soir. Malheureusement, dimanche matin, en arrivant sur la grille de départ, un bruit se fait entendre dans le haut-moteur. C’est donc la fin du week-end pour Lancelot. Alex prend sa place en pole position, Bruno, étant lui 8ème. Après le premier tour, Alex est en tête, creusant l’écart sur Gary Thwaites, tandis que Bruno est 4ème. Au 4ème tour, avec une avance de plus de dix secondes, Alex est contraint à l’abandon. L’allumage semble récalcitrant. Le fautif sera finalement le bouton de coupe-circuit, usé par le temps et une récente chute. Bruno fini second en IHRO 500.

Deuxième course 500 G1 et Alex est donc le seul représentant Vincent. Sans complexe, il prend la tête de la course et se bat avec Gary Thwaites et sa Seeley G50. Au 3ème tour, Thwaites tire tout droit dans le dernier virage et abandonne, laissant le champ libre et une avance de dix secondes à Alex. Malheureusement, un tour plus tard, Alex devra abandonner  une nouvelle fois, une cosse de la bobine qui s’était dessertie.

Dernière course du week-end, IHRO.  Bruno vient porter main-forte à Alex, mais ne peut suivre le rythme une nouvelle fois imposé par Alex et Gary.  Pour la première fois du week-end, une Egli-Vincent finit la course, en beauté. Victoire et record du tour, juste au-dessus des deux minutes. Bruno complète le podium.
Revenir en haut Aller en bas
crigar

avatar

Nombre de messages : 807
Age : 60
Localisation : Landes sud
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Ven 20 Nov 2015 - 10:55

Merci pour tous ces compte-rendus !
Le programme 2016 pour toi, c'est quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
GéTé



Nombre de messages : 147
Localisation : Liège - Belgique
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   Sam 21 Nov 2015 - 1:50

Dommage ton abandon à Chimay. Ton avance était vraiment impressionnante.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.bikesnplanes.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pit Laners en course!] Lancelot Unissart (Motos Classiques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» CALENDRIERS MOTOS CLASSIQUES & HISTORIQUES 2009 !!!!!
» CHIMAY 2013 motos classiques
» motos classiques à Crois en Ternois
» Chimay - Motos Classiques - 17, 18 et 19 juillet
» Auvergne Motos Classiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [Divers] :: [Pit Laners en course!]-
Sauter vers: