AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 52 utilisateurs en ligne :: 21 Enregistrés, 1 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

bailly jean pierre, BC71, bigeault jp, bob75, bruno31, cat, CDVC, Charly, crigar, DaYann, dulas frederic, jb_mrush, JH42, lambert, lzf62, METIVIER, moustache, philippe7, SBRUGNERA, SuperMago, Team TZ

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 14:45
Derniers sujets
» bouchon de réservoir HONDA CR RC
Aujourd'hui à 7:50 par EGLI JAPAUTO

»  [Oldies] Les découvertes de Tonton Hubert (Part 4)
Aujourd'hui à 7:42 par dulas frederic

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 23:57 par Bighorn

» WE side car au circuit du VIGEANT
Hier à 21:38 par enndewell joel

» [Oldies] Il est pas beau mon moteur?
Hier à 20:53 par bialbero

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Hier à 16:03 par jicel

»  [MotoGP] GP 2018 du Japon à Motegi - Les 19 , 20 et 21 Oct 2018
Hier à 12:00 par Dan42

» Ecrou M15
Hier à 11:46 par Dan42

» [road racing] Regards sur le TT (livre)
Hier à 11:41 par jmasse

» Femmes pilotes des années 50-70
Hier à 11:31 par bubu

» [WSBK] 2019
Hier à 7:27 par MANETON

» [Oldies] Quizz??????
Lun 15 Oct 2018 - 21:39 par giglio christian

» [Oldies] Lino Tonti
Lun 15 Oct 2018 - 20:10 par damienfollenfant

» Nouvelle appellation des carburants
Lun 15 Oct 2018 - 19:32 par enndewell joel

» [WSBK] Argentine 2018
Lun 15 Oct 2018 - 19:28 par Rose Noire

» Le grand embouteillage de Lapalisse (03) 2018
Lun 15 Oct 2018 - 15:57 par Mykeul

» [Oldies] Honda 6
Lun 15 Oct 2018 - 11:45 par Dan42

» [GP] Eurosport: du changement!
Dim 14 Oct 2018 - 20:18 par Toop

» [Road racing] calendrier 2019
Dim 14 Oct 2018 - 19:14 par mickey

» [BSB] Finale Brands Hatch 2018
Dim 14 Oct 2018 - 18:04 par mickey

» [Pit-Laner en course] Rom1 Monticelli (1000 FSBK)
Dim 14 Oct 2018 - 16:32 par EDOUARD Jean

» [ oldies ] Angel Nieto Mike Hailwood ( Part 4 )
Dim 14 Oct 2018 - 10:51 par damienfollenfant

» [MotoGP] GP 2018 d' Aragon au Motorland Aragon- Les 21 , 22 et 23 Seot 2018
Dim 14 Oct 2018 - 8:29 par herteb

» [Oldies] Mettet, Mouscron, Chimay....
Sam 13 Oct 2018 - 18:53 par grand trophy

» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Sam 13 Oct 2018 - 15:53 par carlovitch1

» [Oldies] Jean François Baldé
Sam 13 Oct 2018 - 13:45 par fredomono

» Un guidon d’or
Sam 13 Oct 2018 - 11:03 par panerai

» [Oldies] L'oubliée d'Hamamatsu.... La TR 500 Suzuki
Ven 12 Oct 2018 - 19:40 par ALLEMANDM

» A l'Est du nouveau
Ven 12 Oct 2018 - 17:36 par dga

» [ sorties ] L'Ecurie Gérald Motos au Mondial du deux roues
Ven 12 Oct 2018 - 16:37 par Thierry Noblesse

La réclame...
Mots-clés
ducati wanted aermacchi moto coupe classic side aprilia 2013 france 1973 RACING geco rouge triumph suzuki icgp fourche yamaha motobecane metiss HOnda eurosport 2018 zone ROAD
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Jarno
 
EDOUARD Jean
 
Fügner
 
yves kerlo
 
janpol84
 
Dialmax
 
La réclame...

Partagez | 
 

 [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
lavocadudiabl



Nombre de messages : 307
Localisation : mezidon
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Ven 4 Oct 2013 - 18:04

Il n'y a pas de moyen pour repeupler le FSBK pour 2 raisons concomitantes : Il ne donne accès à rien et donc décourage les jeunes qui ont la chance d'avoir des parents aisés et qui vont voir ailleurs (STK600 ou CEV, RookieCup ou EJC) ce qu'ils peuvent espérer, et c'est très très cher, ce qui rebute les amateurs qui ne veulent et ne peuvent se ruiner pour un jeu, si plaisant fût-il.
Si on ajoute que les organisateurs ne semblent pas vraiment préoccupés par le bien-être des pilotes qui se déplacent, on arrive à encore en faire fuir.
Et comme pour finir, les meilleurs resteront là (voir plus haut), ailleurs il n'y a aucune bonne place à prendre.( gratuitement s'entend) Quant à y gagner sa vie .........
Revenir en haut Aller en bas
desmo gun

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : beaujoland
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Ven 4 Oct 2013 - 20:14

faut pas oublier que c'est un p'tit peu la crise un peu partout et surtout dans la moto ( voir les ventes de sportives)

je ne pense pas que changer les réglements nous fasse trouver plus de budget...
on est dans le creu de la vague, espéront pas trop longtemps.

c'est sur que 80000€ dans une moto3 pour le FSBK c'est décalé.
il y aura toujours des riches et des pauvres de partout, c'est dur à dire mais celui qui peu pas ne fait pas de sport mécanique.

de toute façon dans un avenir proche tous les champions du monde seront ( ou sont déjà) champions du monde de fils à papa.

le FSBK est un championnat loisir mais en aucun cas un tremplin pour les GP.
et heureusement qu'il y a l'endurance en france...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.endurobeaujolais.com
GrahamB

avatar

Nombre de messages : 3457
Age : 56
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Ven 4 Oct 2013 - 21:37

desmo gun a écrit:

le FSBK est un championnat loisir mais en aucun cas un tremplin pour les GP.
Ce qui n'est pas forcément à déplorer... c'est bien d'avoir des loisirs, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Ven 4 Oct 2013 - 22:35

halope#19 a écrit:
je pense que si on doit évoluer c'est dans cette direction.

promosport--->stock---->sbk

en gros pour faire simple et purement caricaturale

amateur--->semi pro----> pro

vous enflammez pas je parle pas de niveau, je parle simplement d'évolution et de continuité.
Cela n'existe pas, dans aucun pays.

Il ne faut pas rêver, la moto de vitesse est un sport mineur et ne sera jamais le football. Et comme une moto coûte plus chère qu'une paire de chaussures à crampons elle est encore plus dépendante de son environnement économique, elle est encore plus sujette à fluctuation. Les grilles se remplissent et se vident en un clin d'oeil en fonction du taux de croissance et de la valse des politiques économiques des pays.

Cependant, il faut constater que la France n'est pas la plus mal lotie :
- de nombreux roulages sur de nombreux circuits : plus d'une trentaine d'organisateurs pour plus d'une douzaine de circuits,

- de nombreuses courses amateurs purs hors championnat de France : Protwin, Eurpean Bikes, Promo Découverte, WERC, O3Z, endurances de 4 heures, VMA...

- deux niveaux de championnats de France officiels  : Promosports (je sais les Promosports sont une coupe, ne jouons pas sur les mots) et le FSBK.

Alors oui, le Moto3 FSBK marche sur la tête et je l'ai souligné mais il ne faut pas noircir le tableau plus qu'il n'est.


Quant au statut de pilote pro, je suis curieux de savoir combien de pilotes qui courent en France, y compris en mondial Endurance qui est plus un championnat de France qu'un vrai mondial eu égard au calendrier et au plateau, sont suffisamment payés pour en vivre et quel est leur niveau de rémunération. On verrait bien que la moto n'est pas le football.

Etre pilote moto de vitesse n'est pas un métier, ceux qui le font croire ont intérêt à le faire car eux en ont fait leur métier et ils ont besoin des pilotes et de leur ambition pour l'exercer.

Il faut se rendre à l'évidence. Regardons un paddock un jour de course :
- en championnat purement amateur, il y a disons, 20 professionnels (les employés de l'organisateur si c'est une société, le service médical, les employés du circuit, la buvette-restaurant si il y en a, les employés du fournisseur de pneu, sans parler des fournisseurs de pièces dites racing ou préparateurs restés chez eux,etc  pour ZERO pilote pro.

- A peu près pareil en Promosports si ce n'est qu'il est possible que quelques pilotes en 1000 aient une prime de fin d'année en numéraire ou autre mais çà n'en fait pas des pilotes pros pour autant.

- en FSBK, encore plus de pros non pilotes en y rajoutant les loueurs de guidon dans un team structuré qui emploie du personnel mécanicien vacataire ou à temps plein, deux ou trois journalistes pigistes locaux et de salariés de la presse spécialiséé pour, enfin, quelques pilotes pros au sens où ils vivent de leur coup de guidon.

- en mondial SBK, plus de pilotes pros pour encore plus de pros non pilotes tant les hospitalities emploient du monde, les mécanos sont payés (pas tous!), le personnel de la billetterie et de la sécurité, etc....

- En MotoGP, il y a encore plus de pilotes payés (mais pas tous en Moto2 et Moto3!) pour encore bien plus de personnel pro non pilote, on doit être dans un ratio de 1 pour 100 alors que c'est la plus grosse concentration de pilotes pros au monde.

Alors, oui la moto offre bien une évolution et une continuité qui va de plus en plus dans le sens de la professionnalisation des acteurs mais pas vraiment au service des pilotes. Ce n'est pas une critique mais un constat, il est plus facile de gagner sa vie dans le milieu moto si on n'est pas pilote même si ce n'est pas gagné d'avance et que c'est dur pour beacuoup (je pense aux mécaniciens qui sont souvent dans des situations précaires).

La réalité est là, même si les revenus d'un Rossi, d'un Redding, voire même d'un di Meglio quand il a gagné son titre mondial, jouent le rôle de l'arbre qui cache la forêt. C'est un arbre de Noël tant il brille et scintille à nous en aveugler au point de croire qu'il est possible d'envisager un monde de la vitesse moto dans lequel l'escalier de l'évolution du pilote serait balisé.

Il n'en est rien. On peut le regretter mais au fond si tel était le cas, la magie de la passion qui nous anime serait bien malhabile et ne nous ferait pas être sur ce forum. Je ne suis pas un gros contributeur des rubriques Oldies mais j'aime les lire car cette magie y transpire à longueur de mots et de photos.

Le temps passé nous éloigne de l'arbre de Noël aveuglant et alors restent la passion d'en être, le plaisir de la vivre ou de l'avoir vécue même par procuration, le désir contagieux de la victoire de Goliath, le frisson de l'exploit de David.

Bref, il reste alors la compétition moto dans son essence loin du mur du présent qui nous fait si mal quand on n'y trouve pas la porte de l'escalier-cocagne auquel on croit car on nous y a fait croire. Et comme le dit si bien GrahamB, la compétition moto est un loisir, avant tout et pas un métier. Même si il y a des happy few (pros), ils ne sont rien sans les autres (amateurs).

Joli mot, d'ailleurs que ce mot d'amateur!

On est loin de ce monde qu'on veut donner aux jeunes depuis quelques décennies où l'enchaînement promis école primaire=>collège=>lycée=>études supérieures=>bon emploi forment l'escalier de l'évolution professionnelle réussie. On en est loin car ce parcours est préfabriqué, il est un mensonge, il ne tient pas l'épreuve de la réalité. Il ne tient pas l'expérience du présent!
Certains réussissent pourtant selon ce modèle mais combien en haut pour combien encore sur les marches intermédiaires ou pire tanqués sur une sans espoir de voir la dernière. C'est une vraie compétition, là aussi, et non un jeu de l'oie où il suffit de jouer pour arriver à la dernière case.
Ce n'est pas un modèle, c'est un nouveau credo mais qu'on peut vérifier, hélas! Pas besoin d'attende la fin pour savoir si il est vrai ou non. Hélas!

Alors, je comprends ton raisonnement Halope#19 et je suis même heureux que tu l'exprimes car je pense que tu n'es pas le seul jeune, et moins jeune, pilote ambitieux à vouloir cet escalier de l'évolution et de la continuité mais cet escalier est un trompe l'oeil, on le croit monter mais il n'est pas fait pour les pilotes. Je suis d'autant plus heureux que ce soit un jeune pilote comme toi qui dise cela car il me semble en lisant tes posts que tu te bouges les fesses pour courir en essayant de construire ton propre escalier, tu montres que le filtre critique dont je parlais dans mon post précédent ne t'est pas étranger.

Si j'osais, je dirais que cet escalier que tu dessines et qu'on veut nous vendre comme modèle de réussite est l'oeuvre de pataphysiciens car on prend des exceptions (des pilotes ayant suivi une évolution préfabriquée vers le succès comme un Marquez) puis on en tire une règle. Cà amuse les pataphysiciens mais pas les autres et surtout pas ceux qui sont tombés dans l'escalier.

Phlippe Debarle cite Voltaire aujourd'hui dans sport-bikes.com, et bien que je n'ai pas son talent de plume et ses compétences motocyclistes, je vais me risquer à citer encore plus connu : aide toi et le ciel t'aidera.


Cependant, pour revenir au FSBK la FFM et les autres acteurs peuvent sûrement faire mieux surtout pour le Moto3 car même si l'escalier n'existe pas il faut malgré tout un champ d'expression aux pilotes et plus l'herbe en est verte et plus les pilotes viendront en nombre et heureux. L'évolution ne sera peut-être pas assurée mais la continuité, elle, le sera.
Revenir en haut Aller en bas
superkart

avatar

Nombre de messages : 2015
Age : 39
Localisation : pres de nogaro
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Ven 4 Oct 2013 - 22:36

lavocadudiabl a écrit:
Il n'y a pas de moyen pour repeupler le FSBK pour 2 raisons concomitantes : Il ne donne accès à rien et donc décourage les jeunes qui ont la chance d'avoir des parents aisés et qui vont voir ailleurs (STK600 ou CEV, RookieCup ou EJC) ce qu'ils peuvent espérer, et c'est très très cher, ce qui rebute les amateurs qui ne veulent et ne peuvent se ruiner pour un jeu, si plaisant fût-il.
Si on ajoute que les organisateurs ne semblent pas vraiment préoccupés par le bien-être des pilotes qui se déplacent, on arrive à encore en faire fuir.
Et comme pour finir, les meilleurs resteront là (voir plus haut), ailleurs il n'y a aucune bonne place à prendre.( gratuitement s'entend) Quant à y gagner sa vie .........
+1

La multiplication des catégories n'arrange pas les choses.
Tout le monde veut se faire plaisir et bien figurer dans une catégorie
On aurait seulement le promo+superbike en France , les grilles seraient pleine.
On veut faire rouler tout le monde et faire du fric, et on affaiblit toutes les catégories .

C'est désolant de voir que les jeunes et parents préfèrent mèttre les gamins sur des 600 de 130cv pour du promo, promotion cup, Michelin cup o3z cup..etc que d'apprendre a rouler en 500 CB ou 125 promo qui apprend a piloter avec un budget limite
Pareil entre les 50 ou 80 pré gp a base de 125 ou metrakit contre une coupe yzf ou cg125
les categories d'apprentissage ont completement disparus ....on passe directement a l'etape 600.
Les jeunes qui ont les dents longue et le porte feuille qui suit iront a l'étranger .


Dernière édition par superkart le Sam 5 Oct 2013 - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://teamngenering.canalblog.com/
djp34400

avatar

Nombre de messages : 73
Localisation : st just
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Sam 5 Oct 2013 - 8:40

Rosenoire
C'est exactement se que je pense pour les pilotes professionnels.

Mon point de vue avant que le pilote soit pro

8 ans : 50 cc open, 7 ou 8 courses en France ( déplacement, Resto, pneus , .... ) 700 euro ar course
5600 euro

11 ans: 80 cc en France il n'y a rien donc Espagne 6 ou 7 courses sur des circuits mondial ( Team 15000 e, déplacement 400, pneu 520, Resto, hôtel, ....)
25000 euro

13 ans : plusieurs championnats s'offre a vous
          FSBK challenge de l'avenir: 10000 euro sur les dire de " Denis boulom "
          Près moto 3 esp : 35000 euro  je fait pas le détail

14 ans : plusieurs choix
           FSBK. Moto 3: 50000 euro avec une Honda
           CVE.   Moto 3: entre 80000 et 130000 euro avec un bon Team

Je m'arrête la et je compte

De    8 a 11 = 3 saison    3*5600.  =   16800
De   11 a 13= 2 saison.   2*25000. =  50000
A     13 ans =  Espagne   1*35000. =  35000
A     14 ans =  espagne   1*80000. =  80000
                       
180 000 \ 8 année de pratique = 22 500 a l année

Alors ces chiffre sont possible et volontairement j'ai pris le plus cher, je sais que l'on peut rouler pour moins cher, et c est mon cas pour mon fils, je voulais juste donner mon point de vue des somme a dépensé avant de devenir PRO.
Je vous fait juste remarque que le petit a juste 14 ans.

Vive la red bull ROOKIE CUP qui fait rouler les petits avec juste les frais de déplacement et hôtel car les moto et les roulage sont pris en compte par l'organisation

Alors j'entends vos réaction nous on dépense pas ça, et patati et patata, ne pas oublier que pour chaque parents notre enfant et le future MARQUEZ,   Votre points de vue m'intéresse
Revenir en haut Aller en bas
felix peron

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 21
Localisation : Salviac Lot
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Sam 5 Oct 2013 - 10:25

Bonjour. Je suis le père de Felix et je me permets d'envoyer un petit mot sur son adresse.

Cette année nous participions au Trophée Pré Moto3. Malheureusement nous étions quasiment les seuls ...

C'est simplement pour illustrer comment la Fédé considère son propre règlement
Je mets une photo, à vous de trouver l'erreur ! C'est l'arrivée de la course de samedi.



Ci-dessous le règlement en vigueur cette année :

Pour la catégorie Moto 3, les machines devront être équipées de plaques :

Moto 3 plaques blanches mates, numéros noirs mats

Minimes Cadets plaques noires mates, numéros blancs

Pré Moto 3 plaques bleues mates, numéros blancs

Challenge de l’Avenir plaques jaunes, numéros noirs mats


Moto 3 de 125 à 250cc 4 Temps monocylindre

Pré Moto 3 Moteur Honda 250 CRF 4 Temps stock

Les rapports de vitesses sont libres. Le nombre maximum de vitesses doit rester tel qu'originellement produit par le Constructeur

125 cc de 100cc à 125 cc


La catégorie Moto 3 est ouverte aux pilotes âgés de 13 ans au minimum le jour de l’épreuve où ils sont engagés, conformément au tableau des âges de pratique définis dans les règles générales pour les épreuves de vitesse.

Un titre de Champion de France Moto 3 sera décerné au vainqueur scratch. Un titre de Champion de France Minimes/Cadets sera extrait de la catégorie Moto 3. Il sera ouvert aux pilotes âgés de moins de 16 ans au 1er janvier 2013, et participant au challenge de l’avenir ou utilisant des machines conformes au règlement technique du challenge de l’avenir et y ayant souscrit. Ces pilotes ne bénéficieront pas des avantages liés à la participation au challenge. (Règlement en annexe)

Un titre de vainqueur du Trophée Pré Moto 3 sera extrait de la catégorie Moto 3.

Pour la catégorie Moto 3 il sera établi un classement Scratch, un classement Minimes/cadets et un classement du Trophée

Pré Moto 3.

Quand on voit qu'ils laissent passer ça, qu'en est-il pour ce qui ne se voit pas à l'oeil !

Felix a souvent été seul dans cette sous catégorie mais est ce de sa faute ?
L'important n'est il pas de se faire plaisir ?

Je vous laisse deviner qui a reçu la coupe du Trophée pre moto3 à Albi ........

Felix est ecoeuré et je pense qu'il n'est pas le seul.
Est-ce un exemple pour nos jeunes ?

Pascal Péron.
Ps pour Denis Boulom notre mon s'ecrit avec un é et merci encore pour le don de pneus.
Revenir en haut Aller en bas
http://felixperon.e-monsite.com/
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8661
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Sam 5 Oct 2013 - 10:37

Tu pourrais arrêter de nous "laisser deviner" et exprimer clairement ce que tu as a dire camarade Péron, parce n'étant pas dans les arcanes du championnat de France je ne comprends pas ce que tu veux dire, ni ce que la photo devrait démontrer, et je ne pense pas que je sois le seul ici...

Merci  
Revenir en haut Aller en bas
felix peron

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 21
Localisation : Salviac Lot
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Sam 5 Oct 2013 - 11:29

Je m'exprime peut etre mal.Excusez moi.
C'est simplement pour demontrer un certain laisser aller par rapport aux couleurs des plaques.
On nous demande de respecter le règlement et on essaye de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://felixperon.e-monsite.com/
Fügner

avatar

Nombre de messages : 8356
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Sam 5 Oct 2013 - 11:37

L'analyse de Rosenoire est brillantissime de A à Z par sa rigueur, on ne peut faire mieux.
Elle démystifie l'escroquerie intellectuelle dont sont victimes la plupart, et ça marche.
Les désillusions aussi...
Elle passe par l'entretient de l'illusion du besoin de "jouer au professionnel" pour une activité qui n'est rien d'autre qu'un loisir.
Superbe, la parabole du "jeu de l'oie" qui mènerait mécaniquement au sommet et l'utilisation de l'exception qui serait la règle.

Ceci étant posé, le battage communicationnel lourdement suggéré me parait relever aussi de l'illusion s'agissant du plus grand nombre des compétiteurs : les aides viennent davantage du besoin de visibilité des professionnels du milieu, qu'ils soient le concessionnaire qui aide son client / pistard et en tire la reconnaissance des clients / routiers, ou des accessoiristes en tous genres. En somme, ce qu'on a toujours connu, entre intérêt bien compris (et relatif) et passion elle même.  

    
Revenir en haut Aller en bas
halope#19

avatar

Nombre de messages : 112
Localisation : le mans
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 11:04

d'accord avec toi rose noir même si tes un peu anti rêve   et merci pour mon pti mot dédicacé sa fait plaisir .

quand je parlais de statut pro je me suis mal exprimé, je parlais d'un point de vue sportif " sportif de haut niveau"

ce titre décerné par la fédération ( c'est dans tous les sports pareil ) te permet au vue de la loi de louper les cours sans mettre tes études en danger et de louper des jours de travail si tu travail. j'invente rien c'est dans le code du travail, faudrait que je retrouve le texte exacte sur internet, ce précieux sésame te permet notamment d'envisager ta carrière sportif en même temps que ta vie d'a coté.

j'ai un très bonne amis à moi qui joue au msb ( club basket ball du mans ) quand il étais en école de formation du club il avais ce statut ( sportif de haut niveau décerner sans avoir de contrat pro par la ffb, un simple bout de papier en soit ).
sa lui à permis d'aménager tout son emploi du temps par rapport à son sport et ses entrainement hebdo dans son cas il faisais du Mi temps en tant que livreur chez TNT.

ce n'est pas pour remettre en cause la ffm, enfin si ...  
si elle s'impliquais un peu plus dans son sport on aurais largement plus de facilitée ... sa ne ce résume pas à organiser que quelque course de vitesse par an ... enfin je crois que j'ai pas la même philosophie qu'eu c'est peu être sa .

aller pour finir je vais pas m'étendre sur la chose, je continuerais à me battre comme je l'est toujours fait pour mon sport et peu être qu'un jour je pourrais me permettre de mettre en avant mon parcoure pour prouver qu'a force de travail et d'acharnement on peut y arriver   
a plouch
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8580
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 11:22

Un exemple existe en championnat de France en coupe Yam 125 , mais pour un pays voisin .
Un pilote Belge Mickael Coupé , est classé sportif Belge avec un arrangement de ses études et entrainements sportif pour le motif qu' il fait le championnat de France , la Belgique n' a pas de championnat c' est vrai , mais il font cet effort pour ce pilote et surement d' autres . La FFM a du faire des attestations je pense .
Revenir en haut Aller en bas
lavocadudiabl



Nombre de messages : 307
Localisation : mezidon
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 11:49

D'après ce que j'en sais, pour être classé athlète de haut niveau et bénéficier des avantages inhérents au statut, il faut :
Si tu as moins de 20 ans, c'est sur décision de l'entraineur national.
Si tu as plus de 20 ans, il faut avoir été classé 5 dans un championnat d'Europe.
Ce qui fait qu'il y a peu d'athlètes de haut niveau sur la liste fédérale en vitesse. Un titre de champion de France ne t'y donne pas droit si tu as passé 20 ans.
Évidemment, cela n'aide pas un grand nombre de coureurs qui veulent poursuivre leurs études et continuer la course. Alors la plupart choisissent, à raison, l'avenir : les études, et désertent les grilles.


Dernière édition par lavocadudiabl le Mar 8 Oct 2013 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
t2

avatar

Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 11:54

Le nombre de place de pilote de haut niveau est défini par le ministère des sport et n'est donc pas extensible a volonté par la FFM.
Revenir en haut Aller en bas
PLP

avatar

Nombre de messages : 702
Age : 61
Localisation : 46310 St Germain du Bel Air - Lot
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 13:50

t2 a écrit:
Le nombre de place de pilote de haut niveau est défini par le ministère des sport et n'est donc pas extensible a volonté par la FFM.
Non seulement le nombre mais aussi les critères, en concertation avec la FFM, d âge, de palmarès... sont définis par le ministère et la liste est quand même conséquente...
Je vous mets le lien dans un prochain message
Revenir en haut Aller en bas
PLP

avatar

Nombre de messages : 702
Age : 61
Localisation : 46310 St Germain du Bel Air - Lot
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 14:34

Les différentes listes sont là :

http://www.ffmoto.org/page/liste-sportifs-de-haut-niveau/2/D12CADE3-550EA50A-31A231A2-B81C873D

En utilisant le moteur de recherche du site FFM en tapant SPORTIF DE HAUT NIVEAU
Vous saurez tout !
Revenir en haut Aller en bas
polo927



Nombre de messages : 32
Age : 21
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 19:37

Pouvez vous me dire à quelle date est publiée la liste 2014? Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paul-dufour.com
t2

avatar

Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 19:49

La liste sera sur le site du ministère des sports le 1 novembre et environ 1 moi plus tard sur le site ffm
Revenir en haut Aller en bas
PLP

avatar

Nombre de messages : 702
Age : 61
Localisation : 46310 St Germain du Bel Air - Lot
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mar 8 Oct 2013 - 20:18

polo927 a écrit:
Pouvez vous me dire à quelle date est publiée la liste 2014? Merci
Oui 1 novembre, après pour le délai de dispo sur le site FFM...
Mais si tu es concerné tu peux joindre le DTN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 14:04

Réflexion un peu plus générale sur le "dilemme" sport ou étude :

Pourquoi là aussi vouloir un statut spécifique dans un cadre tout aussi spécifique et bien délimité?
Dans délimité, il y limité et rien que cela est suffisant à la réponse mais je vais quand même développer un peu.

En remarque liminaire, je dirai que si on regardait les champions français (les "vrais", ceux qui ont remporté des titres internationaux), on verrait que peu au final sont passés par ce statut sauf dans des sports où il y est impossible d'y gagner sa vie à moins d'y être champion du monde, et encore.

Pour revenir sur les études, Il faut tuer l'idée que c'est difficile à mener de front avec une carrière sportive de haut niveau, voire impossible. Cette idée sert de paravent et obscurcit l'horizon.

La partie études est comme la partie sport, il faut adapter son choix à ses capacités dans lesquelles je mets volonté et engagement en plus de celles propres au sport et aux études.

Si on est juste au lycée, il ne faut pas pleurer de ne pas avoir un beau diplôme d'ingénieur de Centrale en (se?) disant "de toutes façons avec mon sport, je ne pourrai pas l'avoir" mais plutôt " de toute façon, je n'ai pas le niveau scolaire et je ne pourrai pas l'avoir"

Là comme ailleurs, réalisme et autocritique permettent de ne pas perdre de temps et de ne pas bloquer ses chances de réussite en les tuant d'entrée par un mauvais choix pourtant connu à l'avance avec un peu de bon sens.

Si il faut aussi faire son choix en fonction de ses capacités scolaires, il faut aussi prendre en compte son sport et ses contraintes.

Choisir un cycle math sup+spé suivi d'une école d'ingénieur est incompatible avec une carrière sportive professionnelle internationale sauf pour certains sports qui le permettent mais qui restent rares. Ce ne l'est pas pour une carrière nationale comme le prouvent certains sportifs dont Luis Bulle, pit-laneux courageux et enthousiaste, par exemple.
Idem pour un cycle prépa suivi de HEC ou Essec par exemple.
Idem pour un cycle khâgne+hypokhâgne suivi de Normale Sup ou assimilée.

En revanche, choisir un parcours universitaire "pur" est tout à fait possible de par le grande tolérance des taux de présence et des modes de contrôles. On peut même envisager de faire un troisième cycle doctorant sans problème surtout que celui ci peut s'étirer dans le temps. De nombreux métiers sont accessibles par cette voie qui n'est pas mise en avant par les pouvoirs publics alors que c'est la seule dont ils sont responsables de A à Z... mais c'est un autre sujet.

En ce qui concerne les études plus courtes (Bac +2), sauf pour quelques écoles, il est facile de mener sport de haut niveau national et études.

Si mener de front études et sport de haut niveau est difficile pour certains, c'est qu'ils n'ont pas les capacités et/ou les bases nécessaires dans leur sport et/ou dans leur études ou pire, car ils ont fait des choix incompatibles et veulent le beurre et l'argent du beurre. Ce n'est pas la faute d'un système mal fait, c'est la leur.

Pour faire un focus sur la moto, il faut dire que c'est même plus facile de faire des études en faisant de la moto de haut niveau que bien des sports qui demandent un entraînement quotidien et où une interruption de 4-5 mois, comme c'est fréquent à moto, signifie un arrêt net de sa progression voire une régression certaine. Le temps passé sur la moto ne dépasse pas au mieux 60 jours par an et le travail en dehors de la moto n'a rien à voir avec un entraînement de joueur de tennis pro, d'haltérophile ou de cycliste. J'entends dire "oui mais on doit passer du temps à trouver des sponsors"... humm combien le font vraiment à la Louis Rossi par exemple, combien d'heures y passent-ils par an réellement? Et faire des études ne permet t'il pas de mieux s'exprimer, de mieux comprendre les attentes d'une entreprise, de savoir mieux choisir ses mots face à un sponsor potentiel, de se rendre plus bankable?

Même en MotoGP on peut faire des études, Abraham le fait. Et même si son accès au MotoGP a été facilité par rapport à d'autres, il est pilote de très haut niveau (bien plus que tous les pilotes français à 2 ou 3 exceptions près) et a un diplôme Bac +4 aujourd'hui.
N'est pas Abraham qui veut, tout comme n'est pas Lorenzo qui veut, l'un et l'autre savent qu'il ne seront pas l'autre.

En clair, si on n'arrive pas à mener les deux alors qu'on s'y engage vraiment dans les deux c'est qu'on n'en est pas capable ou qu'on fait des choix de couples type-de-sport/type-d'études incompatibles.

Encore une fois, à attendre qu'on nous aide on rate le train et on se construit une belle frustration pour meubler son avenir.

En remarque finale, je dirai que si on parle de rêve pour sa carrière moto, il faut alors parler de chimère pour les études. Elles ne sont pas (plus?) une porte assurément ouverte vers une carrière professionnelle réussie, on peut le déplorer mais c'est ainsi. A "fabriquer en nombre" des Bac+2....5 et plus, on "fabrique" les nouveaux ouvriers d'aujourd'hui et de demain. J'emploie ce mot ouvrier en considérant à plein sa noblesse et son histoire car il y a une conscience ouvrière temporelle qui le mérite. Ce n'est pas encore le cas pour ces "nouveaux ouvriers" qui sont aussi sûrement fabriqués que l'étaient les jeunes de 14 ans qui après le certificat d'études réussi ou raté, entraient à l'usine il n'y a pas si longtemps.

J'ai été amené il y a peu à diriger un plateau de 250 ingénieurs (on dit plateau, on n'ose pas dire chaîne ou usine, ce n'est pas bien... alors que 450 travailleurs dans un seul espace, çà y ressemble fort!) dont la moyenne d'age était de 26 ans. Vieux con mais d'attitude ouverte, certains me parlaient souvent le soir sachant qu'on fait plus sa carrière après 19 heures qu'avant et me demandaient quelle pouvait être leur prochaine promotion. Ma réponse était claire, "vous êtes les ouvriers d'aujourd'hui, vous n'avez rien à attendre sauf à agir individuellement pour devenir contre-maître ou à vous forger une conscience de classe mais cela prendra alors beaucoup de temps. Commencer par m'offrir un café".

Bien entendu, ma réponse était provocatrice pour les pousser à réagir puis à agir pour les plus clairvoyants car il était patent que 95% d'entre eux avaient déjà leur bâton de maréchal à 26 ans. Je disais chimère mais c'est pire car au cours de leurs études, on leur avait bourrer le mou avec des "Vous serez en mesure de progresser dans votre métier, vous serez chef de projet dans les 3 ans, vous serez directeurs des mouches après 6 ans..", il fallait bien justifier le prix en argent et en temps de leurs études au mépris de la réalité de la pyramide hiérarchique inhérente à toute organisation secondaire ou tertiaire.

Cette voie des études supérieures comme on dit n'est pas garantie et, heureusement, elle n'est pas la seule. Bien des métiers accessibles sans Bac+18 sont dignes d'un bel avenir. Il sont aussi à envisager avant de faire un choix mais là aussi, il faut faire son autocritique et essayer de savoir si on en a les capacités car, comme pour tout métier, pour y réussir, c'est à dire tendre vers le haut de la pyramide, il faut y être bon, avoir la volonté d'y progresser et s'y engager.

J'ai eu la chance de pouvoir parler 30 minutes hier avec un jeune homme qui a fait ce dernier choix. Sa conversation à propos de son travail était passionnante et m'a rafraîchi et je serai bien rester plus longtemps à parler avec lui si il n'avait pas plein de choses à faire. Je suis prêt à parier que si je lui donnais rendez-vous dans 10 ans, il aurait gravi quelques marches de la pyramide d'autant qu'il a la manière. Avoir les dents longues c'est bien et les montrer en souriant, c'est encore mieux.

La compétition n'est pas seulement là où on lui a assigné un cadre bien visible.
Revenir en haut Aller en bas
Dams#48

avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 18:45

En ce qui concerne le statut du jeune belge Mickaël Coupé.

Mickaël roule au sein de la coupe Yamaha France R125 avec une licence FFM. Dans d'autres pays, il aurait pu rouler avec une licence belge internationale. Pourquoi? On ne sait pas.

Pour obtenir son statut d' "Espoir Sportif belge", le ptit Micka était obligé de montrer qu'il avait un certain potentiel à l'école et sur une moto. Mais surtout, il doit avoir une licence belge sinon la fédération belge ne lui aurait pas accordé. En 2013, il a roulé 3 fois en Belgique au sein de la coupe Yamaha 125 belge (niveau relevé et qui se déroule sur des circuits de kart), il a réalisé une 2ème place et 2 victoires. Il termine 3ème de la coupe Yamaha France, il est rapide mais il a surtout montré une grande motivation. Il écoute et il travaille. Il a été invité à rouler aux journées de détection de la FFM. Il a fait 2200km de trajet pour aller rouler en étant certain de ne pas être aidé par la FFM plus tard.
Il faut aussi être sportif, très sportif. Mickaël doit s'entraîner après l'école et remplir un journal qui est contrôlé par le ministre des sports et son école. La fédération lui donne accès à une salle de sport et lui rédige un programme sportif qui doit être scrupuleusement respecté. Il doit suivre des cours d'anglais et il a droit à 30 jours d'absences justifés.

En semaine après l'école, il fait du sport, il fait ses devoirs et il s'amuse quand il a le temps entre les longs trajets pour aller sur les circuits. Le weekend, il roule, il fait du sport, il fait ses devoirs et après peut être qu'il aura le temps de jouer un peu. Pendant les congés, il roule beaucoup, il fait beaucoup de sport et il doit étudier pour se mettre à niveau à l'école suite à ses absences. Tout ça pour rouler en coupe Yam!! Ses parents n'ont pas les moyens de le faire rouler dans une autre catégorie!!!

Ce n'est pas évident pour lui et ses parents, la fédération belge(FMWB) l'aide pour s'entraîner mais il n'a pas de subsides comme il le devrait car il roule avec une licence FFM en France. Et la FFM ne l'aidera jamais, ce qui est logique. Les sponsors français sont inexistants parce qu'il est belge et les sponsors belges ne l'aident pas parce qu'il roule en France. Il faut être sacrément motivé dans son cas.

Ce n'est pas simple de vouloir devenir un "futur" pilote de haut niveau. Mais il faut garder espoir, être courageux et patient.
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 8580
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 19:06

D' accord avec toi Dams , au Mans j' étais garé avec mon C Car juste à coté de leur C Car et j' ai discuté longuement avec ses parents qui sont très sympathiques ( pour des Belges ) on a beaucoup parlé de ses problèmes et avantages , c' est très juste ce que tu dis , mais quand aux sponsors le problème n' est pas le pays , à ce niveau il y a peu ou rien pour personne .
Revenir en haut Aller en bas
t2

avatar

Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 19:10

+1 avec toi Édouard Jean déjà des sponsor  pour rouler en Europe c'est dur, alors en coupe Yam..........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 19:12

Merci Dams#48, cela montre qu'il faut surtout, une fois qu'on a pensé avoir les capacités, une volonté et un niveau d'engagement qui dépassent de loin ceux nécessaires à un passe-temps qui passe. Cela dicte aussi des choix de vie qui ne sont pas faciles à suivre quand on est adolescent ou jeune adulte.

D'ailleurs c'est un des aspects qui font se poser à certains la question de la pertinence de "programmer" une carrière dès l'age de l'adolescence voire de l'enfance. C'est un sujet déjà débattu sur pit-lane.biz. En raisonnant à contrario du modèle actuel, si on commençait la moto de compétition à 16 ou 18 ans, pas mal de ces problèmes ne seraient pas et la vie de pas mal de parents plus aisée; aurions nous pour autant moins de champions et moins de passion et de passionnés?



Quelques soient le statut ou les assistances fédérales ou autres, ils ne font pas le futur champion même si des cas exceptionnels peuvent faire croire le contraire.

Revenir en haut Aller en bas
lavocadudiabl



Nombre de messages : 307
Localisation : mezidon
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   Mer 9 Oct 2013 - 19:34

rosenoire a écrit:


En raisonnant à contrario du modèle actuel, si on commençait la moto de compétition à 16 ou 18 ans, pas mal de ces problèmes ne seraient pas et la vie de pas mal de parents plus aisée; aurions nous pour autant moins de champions et moins de passion et de passionnés?
La réponse est sans ambages : bien sûr que nous aurions moins de champions. Baz, Marino, Guarnoni, Lanusse, Barrier, Marchal, seraient-ils à ce niveau à 20 ans s'ils avaient commencé à 18 ? Et Rossi, Masbou, Zarko, Cluzel seraient-ils nuls d'avoir tant d'années de pratique et d'en être "seulement" à ce niveau qui aurait dû prendre une paire d'années ?
Soyons sérieux, espérer un champion en commençant à 18 ans, c'est plutôt cela qui serait le cas exceptionnel pouvant faire croire à la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FSBK] Etat des lieux, remarques et discussions constructives...
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etat des lieux natation
» [CTPO] Etat des lieux en 2006
» Sharkfoot le magazine
» Réglementation de la pêche en eau douce : Etat des lieux et pistes d’évolution
» photos du trike tandem!!! dans l'attente de vos remarques constructives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [FSBK]-
Sauter vers: