AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 44 utilisateurs en ligne :: 21 Enregistrés, 1 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Alain Blq, bafcop christian, biger, cassandre, chris4, Christyan, crigar, EDOUARD Jean, Gillestriple, joel noirel, maxouelle, palussiere, PATRICK DUBOIS, pig.breeder, pyskyjakorizky, R one, rapido13, Ravi, Siprius, Thierry Noblesse, Toop

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc - 14:45
Derniers sujets
» [WSBK] News et rumeurs 2017
Aujourd'hui à 14:00 par EDOUARD Jean

» [MotoGP] Valentino Rossi, aujourd'hui...
Aujourd'hui à 12:57 par Pasky

» [ oldies ] Sortie de grange Yamaha TD2
Aujourd'hui à 12:19 par bubu

» [GP] Tests Valence Pré 2018 - 14 Nov 2017
Aujourd'hui à 11:46 par Pifou

» [Oldies] Michel ROUGERIE, 30 ans déjà !
Aujourd'hui à 11:10 par biger

» Le nouveau livre de Jacques Bussillet
Aujourd'hui à 10:33 par charly7728

» [SORTIES] Salon Moto Légende 24-26 Novembre 2017
Aujourd'hui à 10:07 par Toop

» [Oldies] Daytona 1973
Aujourd'hui à 0:45 par pyd17

» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... ( Part 4 )
Hier à 20:56 par zeze

» [Road Racing] GP Macau 2017
Hier à 20:47 par mauto

» [Oldies] 50cc de vitesse : Toute leur histoire ! (partie 2)
Hier à 19:30 par philwood

» [Oldies] Parlons Benelli !
Hier à 19:21 par cat

» [BSB] 2018
Hier à 14:30 par mickey

» [oldies] Alain Chevallier ... hommage
Hier à 13:59 par crigar

» [GP] Johann Zarco
Hier à 4:02 par jbtromain

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Lun 20 Nov - 19:04 par philwood

» [Oldies] Les casques de nos champions
Lun 20 Nov - 15:00 par JH42

» [Oldies] C'était le bon temps...
Lun 20 Nov - 12:16 par EDOUARD Jean

» [Road racing] Saison 2018
Lun 20 Nov - 8:21 par richardlemur

» [SORTIES] Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Lun 20 Nov - 1:08 par MD-SF43

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Dim 19 Nov - 22:19 par lzf62

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Dim 19 Nov - 19:31 par marco91

» [Oldies] Les transporteurs de motos des paddocks
Dim 19 Nov - 16:58 par grimeca

» [Endurance] Une ROADSON en Endurance
Dim 19 Nov - 14:51 par enndewell joel

» [Oldies] Pour les nostalgiques de la course sur route de Dinan Trélivan
Dim 19 Nov - 11:58 par pépé gros pouces

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Sam 18 Nov - 23:11 par ridley

» [Oldies] GP Autriche 1997
Sam 18 Nov - 21:32 par Loveside

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Sam 18 Nov - 21:23 par Loveside

» [Oldies] TT 73
Sam 18 Nov - 19:17 par Loveside

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Sam 18 Nov - 18:45 par herve

La réclame...

Mots-clés
polyester ROAD 2017 temps jumeaux yamaha 2013 ducati norton RACING moto gerard HOnda bourg fourche coupe side rouge réservoir triumph classic icgp aermacchi geco metiss 1973
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 17:41

Exactement, c'était l'idée, un peu comme le championnat sport-protos de la grande époque, des épreuves "courtes" habituelles du championnat WSB et quelques épreuves longues, de 8 à 24h, qui comptent pour le même championnat avec sans doute un barème majoré.

Machines identiques en partie-cycle, moteurs adaptés à l'endurance, un faisceau électrique et roulez petits bolides !

On supprime le championnat du Monde d'endurance, qui n'intéresse personne (qui, même ici sur un forum pointu, peut nommer les pilotes champions du monde ces 10 dernières années ?), on créée par exemple un trophée endurance qui récompense les équipages ayant cumulé les meilleurs résultats dans les épreuves longues...
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 17:52

Et pourquoi pas remplacer les deux manches du champinnat WSB par une seule, mais de deux fois la distance/durée actuelle, avec ravitaillement et changement de pneus voire plaquettes au milieu (mais un seul pilote) : puisque les mêmes équipes feront de l'endurance, les machines seront équipées pour des ravitaillements rapides de toute façon...

Ainsi le championnat WSB pourra acquérir sa personnalité propre, bien distincte de celle des GP, au lieu de les singer.

Revenir en haut Aller en bas
adrien mototribu

avatar

Nombre de messages : 2595
Localisation : luberon
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 20:36

Pour relancer l'Endurance.... refaire le Bol d'Or au Paul Ricard   
Revenir en haut Aller en bas
http://mototribu.com
Emil'

avatar

Nombre de messages : 2669
Age : 32
Localisation : IDF SUD
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 21:11

Pour revenir sur le public.
Je suis assez d'accord avec Jarno,
regarder des motos tourner pendant 24h n'est pas interessant.


C'est pour ça que la fête est nécessairement indissociable de la course si vous voulez un public sur ce genre d'évenement. . .

Il suffit de les occuper ces pauvres gens :
Un camping un peu sauvage avec une piste de stunt, et les furieux qui foutent le bordel
des concerts
pourquoi pas la diffusion de film en plein air pendant la nuit (thême la moto au hasard...)

des concerts avec pleins de jeunes qui font du rock&n&roll

un secteur plus dédié à la course, avec tout les écrans de chrono en grand, des publications des résultats,
un "jeu" de prono, ou que sais-je ...
(avec en lot, une tournée des box pendant la course. ... )

Animer la soirée, mais pas seulement avec des Kebab et des t-shirt à vendre ...

--------------

Quand à l'idée de mixer les disciplines endurance/sprint dans un championnat mondial, je la trouve interessante...
2 endurances de 8h et 2 courses de 2h sur 1 saison, et à l'inverse des runs très court, mais 4 dans la journée ...

Même si pour moi, la moto doit rester "flag to flag" : un sprint, de grosse bastons, de gros freinage, ce qui est nécessairement réduit sur une course longue, donc moins "télévisuel".

----------
Revenir en haut Aller en bas
yves kerlo

avatar

Nombre de messages : 6823
Age : 65
Localisation : Vallabrègues 30
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 21:44

Un "petit peu" concerné par l'Endurance je découvre ce sujet .

Le grand Le Mans avec les Hunaudières sympa mais la CCR va probablement faire la fine bouche.

Je ne suis pas certain que le WSBK ait envie d'autre chose que de quasi copier les GP, les Teams comme les pilotes rêvent ou d'y aller ou d'y retourner quand ils en ont été chassé.

Le retour du Bol au Ricard, c'est dommage mais il faut oublier, il est peu probable les nouveaux propriétaires prennent le risque d'avoir à réparer (et payer) les dégats causés par les débiles qui fréquentent les courses d'Endurance.
Pas mal d'idées plus haut sur ce sujet, et vu le nombre de "personnalités" qui viennent sur Pit Lane les infos vont remonter.
La disparition des pilotes de notoriété est un des arguments, mais si on oublie les GP, est-ce que l'un d'entre vous qui fréquente le WSB est prêt à remonter les stands en SBK et SPP en demandant aux pilotes qui serait prêt à participer aux 24 heures en fin de saison? Le Bol en début plus délicat.
Comme c'était le cas auparavant, mais je crains qu'ils soient désormais très peu nombreux, les agents, l'entourage, la grosse tête?
Ils y viennent, pour la plupart, quand ils n'ont plus le choix, comme si c'était des sous courses.
Il manque pour les spectateurs cette petite part de rêve, de présence de l'élite, même partielle.
Une affiche, mais là encore ça aurait un coût que les organisateurs ne peuvent pas assumer.


Les deux équipages ELF au Bol 87? Fau, Bolle, Guilleux, Aldana, Villa, De Radigues.

Fin des années 80, Sarron (les 2), Ruggia, Igoa, Roche, Lucchinelli, Spencer, etc, venaient au Bol.

Le prix de revient pour les petits équipages est important (16 000 euros pour couvrir tous les frais d'une épreuve de 24h, essais inclus, pour la Metiss), mais grosso modo les grilles sont souvent quasi pleines.
je n'ai regardé pour le Bol 2013.

Chasser les "gueux", ceux qui font fuir les vrais spectateurs, pas simple, au Bol le travail de fond a démarré, à suivre au Mans en septembre, ça va occuper un moment, et une fois de plus ça a un coût, plus de présence policière, plus de sécurité.

Je suis bien incapable de savoir si ça a une influence, mais le fait de ne plus du tout pouvoir regarder les arrêts au stand est dommage, mais d'autres parts il faut bien reconnaître que les bouteilles de verre, les clopes, les casques et parfois même des "spectateurs" qui tombait de haut au milieu des ravitaillements faisaient un peu tache dans le décor...!
Des écrans géants, me diraient vous, mais ça n'a pas le même charme, et une fois de plus ça a un coût (important).
Pour résumer, je n'ai rien de sérieux à proposer, ça sert aussi à ça les discussions de comptoir.
Ténardier, la même chose!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerloclassic.com
Bachelor

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 06/12/2012

MessageSujet: la ffm au chevet de l'endurance   Jeu 11 Juil - 22:54

salut à tous,
je vous propose de développer le boc (bol classic) et de faire une formule en moto électrique ?

ps : blague à part !
sportivement
bachelor
Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 7911
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 23:01

En version trolleybus ?  
Parce qu'avec les batteries
Revenir en haut Aller en bas
yves kerlo

avatar

Nombre de messages : 6823
Age : 65
Localisation : Vallabrègues 30
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Jeu 11 Juil - 23:22

Bon là Bachelor fonctionne un peu au second degré, mais tu ne pouvais pas deviner.
Alors qu'il venait roder sa moto d'Endurance en vue du Bol Classic, il est tombé hier sur une séance d'essais électrique Carolienne, et s'est retrouvé assis dessus pour faire quelques tours (4 en l'occurrence), alors pour l'Endurance électrique il a déjà un aperçu.
J'ai des images mais pas là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerloclassic.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 0:20

Yves a une vision froide et claire des choses à laquelle on souscrit sans doute en majorité.

Néanmoins, il y a un point que je ne suis pas : avoir des bons pilotes de GP en Endurance n'est pas une nécessité même si c'est un plus.

Si on regarde ce qui s'est passé depuis 1969, l'année du renouveau de l'endurance, les bons pilotes de GP ne sont venus que 7-8 ans (fin 70, début 80) et exception faite de D. Sarron qui a fait une longue et brillante carrière en endurance en parallèle des GP tout au long des années 80 et début 90 (+ son frère début 90).

Alors 7-8 ans sur 44 ans, cela ne fait pas beaucoup même si on discute sur ces 7-8, pour en faire 10-12. Cela tendrait à montrer que l'Endurance peut bien vivre sans les pilotes de GP. Bien entendu en faire venir de temps ne temps pour des coups ne serait pas un mal et ce ne serait pas impossible si l'endurance avait des retombées médiatiques. Il ne faut pas inverser le sens des choses en pensant que c'est la venue des bons pilotes de GP qui feront ces retombées car ils ne viendront pas sans elle.

C'est pour cela que donner une identité propre et forte à l'endurance pourrait concourir à créer ses propres stars. Cela se fait en auto et l'endurance auto se porte bien mieux que celle de la moto (pour d'autres raisons aussi).

On parle peu sur plb des teams managers en Endurance alors qu'on est assez prolixe sur ceux de la vitesse mais ils ont leur part de responsabilité dans le "ronron" de l'Endurance de par le choix des pilotes. Dans 90% des cas, ils engagent les meilleurs nationaux français et je pense que çà emmerde le public car cela réduit l'incertitude puisque ce sera des français qui vont gagner et on sait que si ils sont de très bons pilotes ils sont là pour le cachet qui leur permet de vivre tout en courant le FSBK sans y gagner assez d'argent pour en vivre (cf l'interview de Guillaume Dietrich dans un topic dédié). Cà ne fait pas rêver et ne déplace pas les foules. Dupont ou Durand, c'est pas bandant!

D'ailleurs bizarre que sur plb on cite souvent le trop plein de victoires espagnoles comme raison d'un manque d'intérêt pour le MotoGP alors que personne ne cite le trop plein de victoires de pilotes français en Endurance. Un peu de chauvinisme pitlaneux sans doute mais mettons nous à la place d'un allemand, d'un espagnol ou d'un italien : tous ces français, cela les ennuie, ce n'est pas leur truc... par la force des choses.

Christian Bourgeois dont personne ne parle sur plb (à part quelques photos des 70's avec sa combinaison argent sans légende ou presque) est peut-être diversement apprécié par certains mais il faut reconnaître qu'il a fait beaucoup pour l'Endurance dans les années 90 en allant chercher des pilotes britanniques (Morrison, Fogarty, Rymer...) et en a fait des piliers et des vedettes de l'Endurance (toutes proportions gardées par rapport aux vedettes de GP) : on attendait de les voir, de les jauger comme pilotes et comme "bêtes de somme".

Bourgeois avait réussi à les singulariser même si leur réputation était peut-être surévaluée car bien des français étaient aussi des "bêtes de somme " rapides mais ce qui compte c'est la réputation pas la réalité. Il a eu aussi le flair de faire rouler Bertrand Sebilleau en lui donnant aussi l'occasion de se créer une image de star à sa façon : LE journaliste le plus rapide du Monde. Il communiquait aussi sur Battistini comme étant LE pilote d'Endurance type capable de tout dans l'humilité : Battistini avait aussi sa réputation bien marquée. Sur ce plan, Bourgeois a collé au public qui vient majoritairement pour les jeux du cirque, il veut voir des personnalités et pas des clones (clones, pas clowns!). Je ne sais pas si il le faisait sciemment mais le résultat, sportif et médiatique, était là.

Je ne veux pas auréolé Bourgeois mais il a fait des vedettes Endurance en créant des personnalités singulières et çà faisait du bien. Et en plus, cela valorisait les autres de fait quand il se battaient contre eux. Tout le monde y gagnait.

Christophe Guyot a fait courir David Checa et cela a créé un peu d'attraction au sens propre du terme mais il s'est tellement francisé, GMTisé, qu'il est rentré dans le rang. Il est assimilé, fondu dans le flot des pilotes nationaux. D'ailleurs Guyot faisait courir, probablement car il pouvait les payer pas cher des pilote exotiques, des "vedettes américaines" comme on disait au grand temps du Music Hall et on en parlait car ils dépassaient du (f)lot. Rappelons nous les Bussei, Fotti, Jerman... Ils n'étaient pas des champions du monde de GP mais on en parlait, il permettaient d'augmenter l'incertitude de la nationalité des vainqueurs. Mais il n'y avait pas de continuité et le jeu des images n'a pas pu se dérouler car c'est un jeu qui demande de la répétition de messages, voire de la redondance.

Aujourd'hui, on a quoi comme incertitude? si le GMT gagne on aura un espagnol francisé sur la plus haute marche du podium! Qui rêve de voir les 3 premiers du FSBK gagner le Bol ou les 24 heures du Mans?

Cette année on eu Baz et Guarnoni, des jeunes qui vont très vite et gagnent. Super! Pour les initiés oui mais pour les autres? Et ben bof! Si ils ne reviennent pas régulièrement gagner en Endurance, on aura vite oublié qu'ils ont gagné en 2013 et ce sera alors un coup d'épée dans l'eau pour la solidité et la vitalité de l'Endurance. Pie, je crois que c'est antiproductif car ils ont un peu décrédibilisé les pilotes piliers de l'endurance. Ils sont très jeunes, ils viennent, ils gagnent puis faute de combattants à leur niveau s'en retournent à leur joutes avec des calibres plus gros.
On peut dire "ok mais Raymond Roche a fait la même chose" mais ce n'est pas comparable. Roche en son temps a gagné aussi très jeune en endurance (il était un peu plus vieux que Baz mais on ne commençait pas à 14 ans à l'époque) car lui a été champion du monde d'Endurance et a y couru plusieurs saisons.

Je suis curieux de savoir combien de pitlaneux, pourtant des passionnés, se souviennent spontanément de la victoire de Charpentier en 2000, donc très jeune aussi, aux 24 heures du Mans. 10% des forumeurs? 20% peut-être? Charpentier est devenu double champion du monde depuis et il est connu et renommé et quand on cite son palmarès on ne cite jamais cette victoire. Toute belle qu'elle fut, elle n'a pas apporté beaucoup de pierres à l'édifice Endurance. Il a été une "vedette américaine", brillante certes, mais pas une vedette qui soutient et supporte l'Endurance.

C'est pour toutes ces raisons que je ne suis pas persuadé que l'Endurance a besoin des pilotes de GP sauf si ils font en parallèle les deux championnats mais c'est illusoire aujourd'hui avec 17 ou 18 GP par an.

Il faut créer des vedettes Endurance avec des personnalités différentes et non des clones dont on est obligé d'éplucher les feuilles de temps tour par tour pour s'apercevoir qu'il y en un ou deux qui émergent. Cà nous plait de le faire sur plb mais çà ne fait pas venir 80 000 personnes à Magny-Cours ou ailleurs.

Le casting est primordial, la promotion est vitale, la mise en scène est déterminante.
L'incertitude de la compétition se construit, et tout spécialement en endurance dont la valeur repose sur l'incertitude et sur la possibilité d'exploits (incertains par nature).

Bien sûr, je n'oublie pas toutes les autres raisons de la baisse de l'endurance mais elles sont l'habit du corps et pas son squelette. Habiller un corps qui est de guingois ne le fait pas marcher fort et droit.
Revenir en haut Aller en bas
Giesse

avatar

Nombre de messages : 446
Localisation : Eure et loire
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 8:00

J'ai participé à ma première course d'endurance en 1978. Joyeuse époque ou il fallait "faire" une moto adaptée à cet usage. D’où l'obligation de faire appelle aux copains pour plein de choses.
Du coup une équipe se créait de fait. Et c'était souvent autour d'un motociste qui passait la base d'origine, d'un ou deux pilotes qui avait leur réseaux de mécanos ou de petit sponsor. Bref, carton et bout de ficelle, peu d'achat de pièces chères et beaucoup d'huile de coude.
Après quelques années loin des circuit, retour pour un Bol d'Or en 2011 : le choc !
Pour diminuer les coûts, la réglementation c'est orientée sur des motos proche de la série, et de fait la liste des achats c'est allongée comme peau de chagrin : la même chose qu'en automobiles ou pour faire moins chère avec des voitures de série (donc inadaptée) on est obliger d'acheter des pièces chez les grands. Non pas que cela marche mal, mais à quel prix !
Entre quatre bouts de tube et un peu de soudure fait par le copain en perruque au boulot et le pot titane "machintruc" qui va bien, boîtier moteur (obligatoire avec l'injection des moteurs 100cv) et sa programmation, y a pas photo. Certes, les chevaux sont là, mais à quel prix ! Et puis se sont les vannes rapides, les équipements divers etc.... Et surtout ces motos ne font pas rêver : on voit les mêmes devant la terrasse des cafés !!! Une Peugeot 905 faisait rêver, l'Audi de cette année est juste magnifique. La dernière gagnante du Bol ? Je ne connais même pas la marque.... Une RCB voilà un bel engin, même une Japauto (pas très belle....) on s'en souvient. La Métiss est remarquée des spectateurs et beaucoup de compliments car originale et différente.Et c'est pourtant c'est un des plus petit budget de l'endurance. Cherchez l'erreur....
Tout c'est complexifier et les budgets ont explosé. Je ne cherche surtout pas à dire que c'était mieux avant, seulement à montrer pourquoi, à mon avis, il y a moins de monde.
Idem pour les spectateurs : Yves a raison en parlant de la viande soule, mais c'est aussi la seule qui continue à venir. Au pris des billets il faut une sérieuse motivation ! Ce n'est pas la mienne.
A mon avis, laissons plus de liberté, cela ne fera pas la course à l'armement car il n'y a pas d'argent dans la moto en France, mais libérera les énergies. Simplifions les règlements, laissons les professionnels s'impliquer à travers leurs clients.
Si les paddock se remplissent de concurrents, les tribunes suivront.
Revenir en haut Aller en bas
Marc
Admin
avatar

Nombre de messages : 27401
Age : 59
Localisation : Villiers sur Marne (94)
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 9:16

rosenoire a écrit:

Christian Bourgeois dont personne ne parle sur plb (à part quelques photos des 70's avec sa combinaison argent sans légende ou presque) est peut-être diversement apprécié par certains mais il faut reconnaître qu'il a fait beaucoup pour l'Endurance dans les années 90 .......

A votre service, m'sieur...


Magny Cours, 7 juillet 2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pit-lane.biz
yves kerlo

avatar

Nombre de messages : 6823
Age : 65
Localisation : Vallabrègues 30
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 9:44


Je ne sais si ça a été évoqué mais y-a-t-il la place pour DEUX épreuves de 24 heures?
Après, laquelle pourrait être la plus motivante pour les spectateurs?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerloclassic.com
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6605
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 10:00

Le problème est que si tu enlèves une épreuve de 24 h , il n' en restera qu' une et deux de 8 h pour un championnat du monde c' est maigre , si un autre pays n' a jamais postulé pour une autre épreuve c' est que personne n' est intéressé , mais deux dans le même pays c' est beaucoup pour le public qui n' en choisira qu' une ( moins chère , plus accessible ou mieux placée pour la météo ) .
Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 7911
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 10:13

Je partage les exposés de Rosenoire et Giesse, mais pas les conclusions sur la possibilité de retour d'une participation de masse des spectateurs qui ne concerne pour l'essentiel que les intérêts de l'organisateur, un constat, pas de jugement
Bien d'accord, ce ne sont pas les vedettes qui feront venir du monde ni aucun autre artifice.

Régis donne justement une grande importance aux subjectivités des spectateurs, cible de notre propos.
Hors, celle qui ressort des expériences vécues, de nous autres martiens ou des poivrots lambda, a une grande inertie.
Les martiens n'iront plus que pour participer à la course, les autres que pour continuer à picoler, la course n'ayant jamais été qu'un prétexte, passée la curiosité des débuts. Cet ordre est bien établi, on ne le changera plus, sauf à monopoliser les JT de 20H pendant un mois.
Une course longue est impossible à suivre sauf dans les stands pour les acteurs eux mêmes... ou à la télé, sans les inconvénients     
Elle est aux antipodes des courses courtes des meetings anglais qui se succèdent à bon rythme.

Giesse décrit parfaitement le cœur de ce qui a fait l'endurance, spécialité absolument française venant du fond des âges (le mythique bol d'or... et ses motos bricolées pour pas cher) épreuve ressuscitée avec le renouveau de la moto : les équipes bénévoles souvent en lien avec des concessionnaires, du travail d'adaptation, des plaques d'alu, des entretoises, pas le catalogue du HRC à prix d'ami bandit, pas une montagne de pneus.
Une vanne Zénith, 2 arbres à cames, une rampe Keihin, voire un cadre PEM, ça emmenait moins loin.

En dehors de la participation directe, pas d'intérêt (et lecture personnelle en diagonale dans MJ ou autre).
L'inflation en endurance est le glissement de celle vécue en GP, toutes proportions gardées. Les temps ont changé, comme les ventes de sportives et l'optimisme des concessionnaires.

Je ferai un parallèle avec le VMA dont les acteurs constituent l'essentiel aussi du public qui se suffisent à eux mêmes et focalisent tout l’intérêt.
S'ajoute pour l'endurance celui des constructeurs pour la page de pub résultant d'un bon classement espéré, qui ne pèse sans doute pas lourd, et l'impérieux besoin de passer le temps pour les "autres" spectateurs     
Alors quels arguments à la perpétuation d'une discipline qui ne se fonde plus sur ses origines historiques, consacrer la robustesse  de "The unapprochable Norton" ou ses homologues ?

En dehors des changements de paradigmes et d'échelle que propose Régis, pas de salut.
Je suis un peu sec sur la question mais dissocie la pérennité de la discipline de la question du nombre de spectateurs.
Les couvertures télés et internet sont les principales concurrentes. On ne peut cumuler les 2.
Son ouverture est large, dérangeante en nous faisant sortir de nos ghettos de pensée.
Mais prenons en compte aussi les mutations sociologiques de la masse de la population et de ceux qui prennent les décisions à tord et à travers ou à raison : Ce qui fait les cohérences du projet HKER nous dit aussi que le support financier de l'endurance ne sera jamais ceux qui souhaitent exploiter les gaz de schistes...
Le monde a déjà changé.
Revenir en haut Aller en bas
Jarno

avatar

Nombre de messages : 8659
Localisation : Imatra sur Seine
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 10:35

N'oublions pas que les spectateurs ne sont plus qu'une très faible part de la rentabilité d'un évènement sportif de nos jours.

- Ce sont les droits télé encaissés (et en partie répartis) par les promoteurs des évènements qui font l'essentiel des flux financiers autour du sport.
- Les télés paient si le spectacle est susceptible d'attirer un grand nombre de téléspectateurs, permettant de vendre chez des écrans publicitaires.
- "un grand nombre de téléspectateurs" en France ça ne peut pas être les animaux qui vont sur les courses pour se saoûler.
- donc il faut intéresser le grand public... Qu'est-ce qui fascine le grand public ? Des vitesses élevées, des accidents dangereux, des grands noms...

Si on reste dans un contexte de courses d'endurance franco-françaises, aucune chance d'accroître l'audience sans un gros changement, et les 24h sur le grand circuit me semble la seule option pour créer du buzz auprès des fans mais aussi du grand public.

Si on intègre les courses d'endurance dans un championnat superbikes étendu, les audiences télé cumulées devraient être acceptables pour la Dorna, et le changement de format des courses devrait relancer l'intérêt des fans... Des courses "sprint" avec un ravitaillement obligatoire dans le tiers central de la course, et des grandes classiques d'endurance avec les mêmes équipes et pilotes, plus toutes les équipes amateurs puisqu'on peut admettre bien plus de machines au départ, surtout sur le grand circuit au Mans Wink

Larivière et l'ACO seraient elles d'accord pour intégrer leur évènement dans un championnat superbikes Dorna ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 13:06

Giesse, je suis d'accord avec toi car le fait d'utiliser des machines "toutes prêtes" retire ce côté incertitude-aventure auquel je tiens   mais d'une part cela élargie la typologie des participants qui ont moisn besoin de venir du milieu (tout le monde ne connait pas un soudeur, un mécanicien ingénieurx, etc...) et d'autre part pas beoin de kit HRC ou autre pour remplir le plateau (cf mon premier post de ce topic).

Marc, je ne suis pas fan de Bourgeois (d'ailleurs je ne suis pas fan d'un pilote ou d'un manager ou d'une marque en particulier, çà se soigne?) et je n'ai rien contre lui. Je trouve bizarre qu'on ne parle jamais de lui alors qu'il est un acteur qui a compté dans le vitesse-endurance française et européenne. Y aurait-il des inimitiés, des moutons sous les tapis? Si il y en a, pas besoin de les sortir, çà ne ferait pas avancer plb.

Yves, oui, pourquoi deux courses de 24 heures... en France? Cela fait beaucoup. Une deuxième voire une troisième pourraient être ailleurs.

Jean-Michel Fûgner, évidemment je te suis mais je pense que les nouvelles technos pourraient permettre de suivre ces courses (cf l'application proposée par Jarno mais pas que), il y a tant à faire. Un peu de jus de cerveau et d'observation de ce qui sa fait ailleurs nous aiderait à le définir. Où sont les jeunes sur ce topic???? Endurance = un truc de vieux ?  

Jarno, tu as bien raison sur la couverture télé. J'y inclus internet aussi. Le problème pour les organisateurs locaux de chaque course c'est que le système actuel joue contre eux : la Dorna ou autre organisateur global d'un championnat demande à chaque organisateur local une somme pharaonique pour avoir le droit d'en être. Ces organisateurs n'ont alors d'autres choix que de dégager de la grosse marge brute, les spectateurs en nombre sont leur salut. Il faudrait alors changer le système et pourquoi pas avoir un collège organisateur global constitué des organisateurs locaux? Pas une association mais une sorte de GIE ou de GME (groupement momentané d'entreprises). On retirerait un intermédiaire, et le cumul des marges qui au final exige de faire plus pour un résultat identique.
Revenir en haut Aller en bas
Pickup

avatar

Nombre de messages : 1124
Age : 53
Localisation : 91
Date d'inscription : 29/09/2008

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Ven 12 Juil - 21:16

Pour moi l'endurance ne peut être que du Prototype au vrai sens du terme.

Les constructeurs l'utilise(aient) pour montrer qu'ils ont la meilleure techno


C'est donc un bon terrain pour tester une nouvelle technologie (y compris l'Ilictriciti)... donc place

aux solutions alternatives JBB, Pépé, Fior,...qui pourraient alors se confronter sur la piste..


Ceci avec un règlement assez ouvert biensur

alors les média auront d'autres sujets que les runs sauvages des "Rossi" de service (ivres ou pas)


scratch
Revenir en haut Aller en bas
francois gomis

avatar

Nombre de messages : 751
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: La FFM au chevet de l'endurance   Sam 13 Juil - 12:48

En 30 ans, à mon avis, la distance entre les participants (au sens large) et le public est devenue très, trop, importante. Les organisateurs devraient peut-être repenser complètement la circulation d'un public qui passe souvent 24 ou 48 heures sur le circuit sans apercevoir les coulisses de la course. Comme probablement tous ceux de ma génération, j'ai le souvenir d'une convivialité, peut-être même d'une symbiose. Même si tous dans les teams étions concentrés, l'échange avec les spectateurs était palpable. C'est peut-être l'un des éléments de la désaffection du public sur les grandes courses. C'est peut-être encore l'une des raisons qui explique la bonne tenue des endurances nationales, plus décontractées, qui, à vous lire, semble pérenne. L'identification et cette proximité en sont sans doute facilitées.
Le Bol et les 24 Heures sont probablement trop "froids" pour des motards ou même des spectateurs non motards qui aimeraient sans doute déambuler non seulement dans une ambiance festive mais aussi dans un parc coureurs accessible où l'on perçoit la passion et le travail des écuries, où l'on croise les pilotes et tous les acteurs de la course.
L'uniformisation des pilotes et des motos est également à mon sens l'une des causes de cette baisse de fréquentation. L'ennui nait de l'uniformité. L'esthétique des machines s'est standardisée (logiciels obligent). Et les pilotes sont peut-être un peu trop : "Je suis gagné d'avoir content et j'essaierai de faire fois la prochaine mieux". Avec en plus les cheveux bien courts et les lunettes de soleil sur la casquette, on se retrouve avec ce que les milieux du spectacle nomment méchamment des têtes de "nobody" ce qui peut se traduire plus gentiment par des têtes de "voisin", de "Monsieur tout le monde". Manque de personnalité et d'originalité des acteurs donc (l'équipement n'y est pas étranger), tout est trop lisse, trop bien rangé.

Avec les copains de pit-lane, nous avons été il y a deux ans au Mans dans le cadre de l'opération Valentin Debise. Je n'y étais pas retourné depuis plus de 20 ans. Ce n'était pas une endurance. À part le plaisir de vous retrouver, pardonnez-moi le terme, je me suis em... Hormis une engueulade entre VD et un autre concurrent, rien d'inhabituel et peu à voir. Aussi revenir au Bugatti pour suivre une course de 24 heures en spectateur même privilégié ne me tente pas.
Appel donc aux organisateurs qui devraient coller de la vie, du mélange dans tout le système.
Revenir en haut Aller en bas
gromono72

avatar

Nombre de messages : 737
Age : 67
Localisation : Quatre-vingt-cinq
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Sam 13 Juil - 14:12

Je vais un peu parler du Mans côté spectateur, où j'ai vécu une vingtaine d'années, sans rater beaucoup de manifestations tant auto que moto.

Même si ma position en tant que passionné diffère beaucoup de celle du "grand public".

L'auto a su conserver un public "populaire" en maintenant deux traditions simples :

- le pesage en centre ville et la parade des pilotes.
     Des dizaines de milliers de spectateurs, familles et passionnés approchent à les toucher machines et pilotes dans la bonne humeur.

-le tarif des essais : 30 €, donnant droit en plus à la journée tests avancée. De la bagarre pour chasser le chrono, un spectacle garanti avec une pause de deux heures pour manger son sandwich et déambuler dans le parc concurrents.

Le week-end de la course le public change : arrivée en nombre des étrangers, anglais, néerlandais, allemands, danois, Tarif à 71 €, on voit soit des passionnés soit des groupes venus pour s'éclater (s'alcooliser).

Chaque année un challenger, Peugeot, Toyota, vient essayer de vaincre le vainqueur habituel. Et tout le monde aime voir David triompher de Goliath (même si Peugeot ou Toy, en fait de David . . .)

De nombreux spectacles, expos de qualité commerciales ou non dans l'enceinte du circuit.

La déco des voitures les rend bien identifiables, dans toutes les catégories, la presse fait un gros effort en publiant photos et classements.

La moto se "ghettoïse" d'année en année :

-pas de contacts public/machines/pilotes hormis la remontée des stands le vendredi.
-uniformisation des machines proches extérieurement de la série : même couleurs (hors le vert Kawa), même silhouette.
-aucune présence sportive en ville.
-rejet par le public familial de l'ambiance concours de Kro/burns/rupteurs.
-sur flicage des accès malgré une alcoolémie hors circuit proche de 0 (il y a plus d'automobilistes que de motards contrôlés positifs)
-présence envahissante et rédhibitoire de saoulographes tant dans l'enceinte que dans les campings. La vue d'un camping (Rouge, Houx) le lundi est un mix entre Beyrouth et une déchetterie.

-peu d'expo ou spectacles, des marchands du temple à 20 roros minimum le T shirt

La distance spectateurs-piste imposée par les rêglements de sécurité, et les grillages-cables rendent la prise de photo convenable quasi impossible.
Le niveau sonore (95 db motos vs 110 dB à 15 mètres pour les autos) influe aussi sur l'impression de vitesse.

Pas de lutte David/Goliath, Kawa, Suz Yam c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

Paradoxalement j'ai noué plus de dialogues techniquement et sportivement intéressants en auto qu'en moto. Quelque soit l'age des interlocuteurs.

Tarif à 62 €, seulement 9 € de moins que pour les autos . . .


     Je suis très pessimiste sur l'avenir de l'endurance, dans sa forme actuelle, et je n'ai pas de solution miracle.


Peut être baisser très significativement le prix des entrées et boucler les avinés dans un camp (c'est excessivement incorrect ce mot) pour les marginaliser ?




Un coup de chapeau à Bruno Vandestick le speaker et à LMTV qui font un travail extraordinaire en toutes circonstances.


Dernière édition par gromono72 le Sam 13 Juil - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Sam 13 Juil - 15:08

Très justes remarque de gromono72   sur les comparatif auto/moto avec notamment deux points très importants qui peut paraître paradoxal tant l'auto est souvent considiré comme encore plus aseptisée et uniformisée que la moto :
- moins de distance entre les concurrents et les spectateurs en auto
- David contre Goliath, une histoire d'hommes, de jeux de rôles et de personnalités comme dans toute histoire de suspense (on prépare l'incertitude et suit le déroulement de l'histoire pour connaître la fin).
Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 7911
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Sam 13 Juil - 15:34

Très bel éclairage de Gromono72 qui fait toucher des points importants et me donne à penser a une grande continuité du rapport des spectateurs à l'épreuve automobile, depuis l'époque Ferrari P2 / Cobra Daytona et même avant.
Ce qui me surprend, c'est la proximité encore possible entre acteurs et spectateurs pour cette épreuve très huppée affraid 
C'est le chemin contraire parcouru par la moto avec sa chape de professionalitude et ses paillettes.

Reste que l'inertie "sociologique" du public établie depuis si longtemps fait exclure qu'elle puisse changer.
Les hommes changent, certes... au rythme des générations, c'est comme ça.

La télévision et ses variantes nouvelles ont fait le reste qui constituent désormais le socle de ce type d'épreuve.
Aux organisateurs de s'y adapter, car le beurre + l'argent du beurre ne fait plus sourire la crémière.
Revenir en haut Aller en bas
PLP

avatar

Nombre de messages : 586
Age : 60
Localisation : 46310 St Germain du Bel Air - Lot
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Dim 14 Juil - 1:37

Et si la question était : l'endurance a t elle besoin de spectateurs ?
Bon OK je suis un peu dans la provoc, quoique !!!   
Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 7911
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Dim 14 Juil - 9:11

...ou plutôt, quel type de spectateurs pour répondre aux besoins de la discipline ?
A la télé, ils y sont et se suffisent à eux mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
yves kerlo

avatar

Nombre de messages : 6823
Age : 65
Localisation : Vallabrègues 30
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Dim 14 Juil - 9:39

Fügner a écrit:
T
Ce qui me surprend, c'est la proximité encore possible entre acteurs et spectateurs pour cette épreuve très huppée affraid 
C'est le chemin contraire parcouru par la moto avec sa chape de professionalitude et ses paillettes.


Holà Jean Michel, tu connais bien mal l'Endurance pour faire ce commentaire, il n'y a pas de paillettes en Endurance moto, mais  une très, très grande majorité de structures associatives, pour ne pas dire pittoresques. A part BMW qui, via la structure Marc VDS, installe une "hospitallity un peu trop huppée, tout le reste est raisonnable, sérieux mais accessible.
Les équipes de pointe moto n'ont, pour une bonne partie, pas de semi réceptive, mais souvent prêtée pour l'occasion par un partenaire, Ipone, Motul, etc.
Quand au paddock des 24 heures automobiles, c'est l'inverse, la couverture télé 2013 a montré pendant les essais de nombreuses images du paddock, semi remorques à étages, l'arrière des stands entièrement couverts par des "bâtiments" gigantesques, avec planchers de dalles.
De mémoire, l'accès au paddock des 24 heures auto est payant, enfin c'était la cas il y a quelques années, et en plus le nombre d'invitations est colossal, via les réseaux de partenaires qui louent des loges.
La grosse différence entre les deux c'est l'absence de civisme des spectateurs motos qui rend l'accès du paddock extrêmement réglementé, vols, dégradations...En automobile, toutes les grosses équipes ont leurs propres équipes de sécurité professionnelles, c'est plus feutré mais au moins aussi musclé.
Un accès Full paddock en Endurance moto c'est un peu plus de 100 euros, rien de délirant.
Je t'invite (sérieusement) à venir aux 24 heures du Mans cette année (Metiss) pour voir réellement ce qui s'y passe, au moins aux essais.
Il y a combien de temps que tu n'es pas allé voir une une course d'Endurance?
Une bonne partie des Teams moto achète des Pass supplémentaires, pour remercier leurs partenaires, les pilotes pour faire entrer leurs proches, etc.
Je reste persuadé, qu'actuellement, deux épreuves de 24 heures en France ce n'est plus économiquement possible, et que ça permettrait d'améliorer une des deux, avec un faible pour Le Mans, mais là je ne suis pas que objectif!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kerloclassic.com
gilles27



Nombre de messages : 1600
Age : 54
Localisation : vendome
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   Dim 14 Juil - 15:19

Peut être bien aussi que si C. Bourgeois est allé chercher des pilotes anglais c'est parce que leurs prétentions salariales étaient modestes.

Un point n'a pas été abordé... LA crise de la presse écrite et ses conséquences indirectes.
le bol est organisé par les editions Lariviere. Qui pendant des années ne cherchait pas vraiment la rentabilité dans le bol et reinvestissait dans cette epreuve une partie des bénéfices de Moto Revue. Or, crise de la presse, des benefs y'en a moins donc il a fallu que le Bol d'or devienne plus autonome dans ses financements. Engagements, entrées...
Ceci lié aux autres facteurs déjà listés amène a la situation actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Endurance] La FFM au chevet de l'Endurance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livre de chevet ou philosophie de la la marche
» Relookage du p'tite table de chevet ...
» Fixation PERFIX
» pour les fétichistes de la mini !!
» essai de charade...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [Endurance]-
Sauter vers: