AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

GexLo, LucF, tim la casse

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 14:45
Derniers sujets
» [FSBK] Pau Arnos 2018 les 13 - 14 et 15 juillet .
Aujourd'hui à 1:15 par dbu

» MOTOS FULGUR 750 FV1 & FVX de 1989 à 1991
Hier à 22:02 par cassandre

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Hier à 20:11 par santi

» Transferts précoces ou "jeunisme"?
Hier à 17:44 par EDOUARD Jean

» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Hier à 15:32 par ReinanRacing

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 12:22 par bialbero

» [GP] Johann Zarco
Hier à 12:11 par carlovitch1

» [BSB] Brands Hatch GP 2018
Hier à 10:58 par mickey

» [Oldies] Portal 250 RS Critérium
Hier à 9:31 par Portal Passion

» [Road racing] Open Trophy Chimay 2018
Hier à 9:09 par loupio

» [WSBK] 2019
Hier à 0:28 par mickey

» [GP] Chaises musicales ou resignature pour 2019.
Mar 17 Juil 2018 - 23:05 par Charly

»  [MotoGP] GP 2018 d' Allemagne au Sachsenring - Les 13 , 14 et 15 Juillet 2018
Mar 17 Juil 2018 - 21:34 par Pasky

» [Oldies] MV Agusta : l'histoire des motos d'usine en images...
Mar 17 Juil 2018 - 19:24 par philwood

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Mar 17 Juil 2018 - 17:28 par justin

» [Oldies] Quizz??????
Mar 17 Juil 2018 - 16:10 par yves kerlo

» [Oldies] Photos de Dave Simmonds en 1970
Mar 17 Juil 2018 - 13:19 par damienfollenfant

» [Oldies] Rolf Biland
Lun 16 Juil 2018 - 18:55 par enndewell joel

» visite de sudiste chez les beaucerons...
Lun 16 Juil 2018 - 18:43 par charly7728

» Honda VFR750r RC30 et autres V4
Dim 15 Juil 2018 - 22:32 par Dialmax

» [Oldies] A qui ce moteur ?
Sam 14 Juil 2018 - 21:48 par Frits Overmars

» [Oldies] Pilotes français des Seventies.
Sam 14 Juil 2018 - 18:54 par philwood

»  [MotoGP] GP 2018 de Catalogne à Barcelone , les 15 , 16 et 17 Juin 2018
Ven 13 Juil 2018 - 18:57 par Le Xav

» [Apero 10 Ans] Pit-Lane IDF - 27/06
Ven 13 Juil 2018 - 18:55 par 88 daytona

» [MotoGP] Dani Pedrosa
Ven 13 Juil 2018 - 17:29 par OlivierSRX

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Ven 13 Juil 2018 - 13:57 par dulas frederic

» [Oldies] Parlons Benelli !
Ven 13 Juil 2018 - 9:07 par 88 daytona

» Camier forfait pour les 8 H de Suzuka (vertèbre)
Jeu 12 Juil 2018 - 16:08 par EDOUARD Jean

» Le GMT 94 arrête.....
Jeu 12 Juil 2018 - 15:38 par Emil'

» [Oldies] Moto Elf
Jeu 12 Juil 2018 - 7:22 par dga

La réclame...
Mots-clés
2018 aermacchi eurosport suzuki HOnda rouge classic wanted geco triumph RACING fourche 1973 ravel icgp zone aprilia moto ducati france ROAD norton 2013 yamaha coupe side
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Jarno
 
Fügner
 
EDOUARD Jean
 
yves kerlo
 
janpol84
 
bubu
 
La réclame...

Partagez | 
 

 [Technique] Bougies annulaires

Aller en bas 
AuteurMessage
general-nemesis

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 47
Localisation : ales
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 11:47

Salut

Je suis en veine de questions idiotes aujourd'hui
Je cherchais le modele de bougies a mettre sur mon R1 et j ai trouvé ça: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"
Outre le prix assez impressionnant par rapport a des iridium ,je ne connait pas ce système ?? " semi-surface discharge"
Quelqu'un pourrait éclairer ma lanterne ?
Revenir en haut Aller en bas
Phytus

avatar

Nombre de messages : 636
Localisation : Monségur
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 12:03

Ce sont des bougies annulaires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pas d'électrodes de masse donc un champ de propagation de ton front de flamme plus ouvert et étincelle un peu plus éloignée de ton piston.
De plus il n'y a pas de points chaud donc cela doit aider à limiter le risque de détonation


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il me semble avoir vu un post de Frits mettant en image une de ces bougie..
Revenir en haut Aller en bas
http://phytus.skyrock.com/
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 13:09

Tout est là :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Emil'

avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 33
Localisation : IDF SUD
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 13:14

"On peut prévoir une durée de 1 à 5 compétitions selon l'utilisation"


je vais garder mes bougies traditionnelles . . .
Revenir en haut Aller en bas
Phytus

avatar

Nombre de messages : 636
Localisation : Monségur
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 13:22

Oui, je pense que c'est le plus logique! Wink
Ce genre d'artifice doit être utile quand tu es au bout du bout de la prépa, à fleurter tout le temps avec la
détonation et que ton AFR est parfait!
Avec des chambres de combustion stock... c'est donner de la confiture aux cochons!
(je parle de ta culasse general, hein!) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://phytus.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 13:41

J'ai toujours été sceptique à propos des bougies à électrodes multiples ou annulaires sensées permettre une meilleure combustion.

De ce dont je me rappelle de mes cours de physique, l'arc qui se forme sous l'effet de la haute tension qui alimente la bougie est UNIQUE et se forme à partir d'UN électron au niveau de la cathode, donc en UN point de la cathode, et qui par une réaction de type réaction en chaîne va entraîner un arc entre ce point de la cathode et LE point le plus près de l'anode. Aussi avoir plusieurs électrodes (anodes ou cathodes, peu importe d'ailleurs) est inutile pour la qualité de la combustion qui résulte de cette combinaison arc électrique/air/essence.
La seule solution pour avoir plusieurs arcs est de mettre plusieurs bougies, mais c'est bien inutile aussi sur nos motos aux chambres de combustion bien dessinées, circulaires, quasi symétriques, avec une bougie en position centrale et ayant sauf exception) un alésage inférieur à 100mm (je crois qu'au delà de 100 mm et pour des régimes au delà de 10 000 tr/mn, on rencontre des phénomènes de vitesse de propagation de la combustion qui la rend trop incomplète car elle n'a pas le temps de se réaliser totalement avant le mouvement du piston qui augmente alors trop le volume trop tôt).

Est-ce qu'un spécialiste es bougies pourraient m'éclairer (c'est le cas de le dire)?

Revenir en haut Aller en bas
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 14:17

Pour les bougies à électrodes annulaire c'est surtout pour résoudre des problèmes mécaniques :

( je reprends l'article ngk : c’est plutôt la capacité à supporter pendant une durée donnée et sans faillir, les vibrations, les charges thermiques ainsi que la vitesse des gaz qui apparaissent à ces vitesses extrêmes (en Formule 1, les régimes sont actuellement de l’ordre de 17 à 18000 t/mn). Les bougies de compétition NGK, très froides (plage thermique de 9 à 12), présentent un dessin d’isolant spécial pour éviter le “soufflage” de l’étincelle par les turbulences gazeuses ; elles supportent les conditions les plus extrêmes et sont véritablement très différentes des bougies normales. ).

Pour les bougies à électrodes multiples, je suis d'accord avec rosenoire, il n'y a qu'une électrode de masse qui sert à chaque étincelle ( la plus proche de l'électrodes centrale ). L’intérêt, est la longévité, car comme il y a arrachement de métal à chaque étincelle, plus il y a d'électrodes, plus la bougie peut durer plus longtemps. Mais ça c'est plutôt un argument pour les véhicules de tourisme.

PS : il y a plein d'autres choses sur le site NGK, ça vaut le détour

Revenir en haut Aller en bas
Phytus

avatar

Nombre de messages : 636
Localisation : Monségur
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 14:20

Je ne suis point spécialiste Es-bougies loin de là!

Cependant, j'ai péché pas mal d'info avec le sujet 2temps avec Frits et Jan.
Ce n'est pas réellement un electron qui est à la base de l'étincelle, c'est la différence de potentiel entre l'électrode et l'anode qui crée un pont en organisant les ions.

Ceci permet le passage des électrons et donc l'étincelle.
Sans ce phénomène point d'étincelle car le mélange (air essence) n'est pas conducteur... (d)étonnant non?!

Enfin c'est avec les "squish" (onomatopé anglosaxone) que l'on permet une combustion complète sur les forts alésages.
Revenir en haut Aller en bas
http://phytus.skyrock.com/
general-nemesis

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 47
Localisation : ales
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 14:58

Salut

Je suis d accord PHYTUS pour la prépa , la question était avant tout informative ,je ne connaissait pas du tout ce système.
A ce prix là ,il faudrait que ça me fasse gagner 2 secondes au tour lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 15:02

Phytus, oui c'est bien la différence de potentiel qui fait effet. Son effet est d'accélérer un électron de la cathode et cette accélération déclenche une réaction de physique moléculaire (les molécules de gaz s'entrechoquent), alors un électron de chacune de ses molécules "s'échappent " et forment l'arc lui même.

Revenir en haut Aller en bas
Fügner

avatar

Nombre de messages : 8219
Localisation : Neuf-trois
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 15:27

La bougie annulaire était utilisée dans les casernes pour les "concours de flamme" égayant la vie des conscrits.
La technologie la remplaça par le briquet
Revenir en haut Aller en bas
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 15:39

Pour continuer dans la bougie, un petit éclairage supplémentaire sur le sujet

La bougie, c'est bientôt dépassé :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
Stephane

avatar

Nombre de messages : 414
Age : 48
Localisation : 29 - Finistère
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 15:52

pour créer l'étincelle il faut tout d'abord atteindre la tension d'ionisation qui permet de franchir l'isolant (gaz) situé entre les électrodes.

plus on va consommer d'énergie pour créer la tension d'ionisation et moins il en restera pour entretenir l'étincelle.

il arrive qu'une étincelle soit "soufflée" par les turbulences, s'il reste suffisamment d'énergie, l'étincelle peut parfois se recréer spontanément


avoir plusieurs électrodes de masse fait qu'il y en a toujours une qui est dans de meilleures conditions qu'une autre, donc qui consomme moins d'énergie pour créer l'arc électrique.
si moins d'énergie est requise puisqu'il suffit d'une tension d'ionisation moindre, l'étincelle dispose de plus d'énergie, donc est plus difficilement "soufflable", et se recrée plus facilement
si elle doit se recréer, cela se fera sur l'électrode étant dans les meilleures conditions (propreté / T° / turbulences ...)

en ce qui concerne les électrodes annulaires, (initialement ca avait été créé pour les moteurs Wankel il me semble ??) l'inconvénient c'est que l'électrode n'est pas saillante
or il est intéressant d'avoir un point d'ignition au plus près du centre géométrique du volume de la chambre (pour réduire le trajet du front de flamme)
l'inconvénient des électrodes saillantes, c'est qu'elles captent sensiblement plus de chaleur, ce qui fait qu'il est "plus difficile" de faire des bougies froides de ce type par rapport a des annulaires.

la théorie d'une bougie dit -entre autre- qu'une étincelle est plus facilement créée si les électrodes sont plus fines (d'ou la tendance actuelle à la réduction du diamètre des électrodes centrales)
or les bougie annulaires ont une électrode centrale plus grosse pour pouvoir étinceler sur tout le périmètre de l'électrode externe (qui ne peut pas être trop épaisse, donc pour conserver un écartement décent, c'est l'électrode centrale qui augmente de diamètre)

pour terminer : une électrode centrale plus grosse va de fait se dilater davantage, risquant donc bien plus de casser la porcelaine environante en cas de surchauffe.
or casse de porcelaine = casse du moteur

j'espère ne pas avoir saoulé tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
scrat56

avatar

Nombre de messages : 315
Localisation : bzh
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 18:37

J'en avais sur mon 600 , le tarif pique un peu , le délai de livraison peu aussi faire perdre patience .
Je ne pouvais mettre que ça sur mon moteur , les normales ayant des chances d'abimer le piston .
Revenir en haut Aller en bas
Stephane

avatar

Nombre de messages : 414
Age : 48
Localisation : 29 - Finistère
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 18:46

en effet j'ai oublié de préciser que c'était souvent nécessaire sur les moteur dont le rapport volumétrique est augmenté (le piston passant plus prés de la culasse, les bougies a électrodes proéminentes ne peuvent parfois plus être montées)
Revenir en haut Aller en bas
Buell-LN

avatar

Nombre de messages : 979
Localisation : Bourgogne - Sur la côte des grands crus.
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 18:51

scrat56 a écrit:
Je ne pouvais mettre que ça sur mon moteur , les normales ayant des chances d'abimer le piston .

Et quelles en étaient les justifications techniques ?
Revenir en haut Aller en bas
scrat56

avatar

Nombre de messages : 315
Localisation : bzh
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 18:55

Moteur de WSSP et comme le précise plus haut Stéphane .
Revenir en haut Aller en bas
cristogrr

avatar

Nombre de messages : 1761
Age : 54
Localisation : sirault belgique
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 19:20

indice thermique de 10 à 12!! ça évacue plus de watts aussi vu que ça conduit mieux la thermique[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] à 15000 en permanance faut que ça suive...
Revenir en haut Aller en bas
Phytus

avatar

Nombre de messages : 636
Localisation : Monségur
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mer 12 Déc 2012 - 19:28

Fügner a écrit:
La bougie annulaire était utilisée dans les casernes pour les "concours de flamme" égayant la vie des conscrits.
La technologie la remplaça par le briquet

Revenir en haut Aller en bas
http://phytus.skyrock.com/
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   Mar 18 Déc 2012 - 8:45

D'ou l'intérêt des bougies annulaires !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Technique] Bougies annulaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Technique] Bougies annulaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TECHNIQUE :: DIVERS-
Sauter vers: