AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 11 Enregistrés, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Buell-LN, Dialmax, Didier910, enndewell joel, Hansemann, jhonguy, L'NRV, la denrée, Matthieu, phipio, solexine56

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [Oldies] Les casques de nos champions
Hier à 23:54 par mauto

» [Oldies] Les photos d'Eilo Taka-prami
Hier à 23:51 par mauto

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Hier à 22:08 par sportboxer

» [Technique chassis] Hossack ZX10R
Hier à 17:13 par Laurence Smith

» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Hier à 14:13 par Frits Overmars

» [OLDIES] Restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Hier à 13:40 par commando

» [SORTIES] Salon Moto Légende 24-26 Novembre 2017
Hier à 13:17 par six for frog

» [WSBK] 2018
Hier à 11:43 par Fügner

» [WSBK] News et rumeurs 2017
Hier à 11:40 par Pifou

» [50cc] ITOM dernier souffle.
Hier à 9:56 par yves rai 15

» [MotoGP] Valentino Rossi, aujourd'hui...
Hier à 6:57 par EDOUARD Jean

» [Road racing] Saison 2017
Hier à 4:18 par mickey

» [oldies] Alain Chevallier ... hommage
Hier à 3:15 par enndewell joel

» Weird stripes inside the cylinder
Hier à 3:11 par enndewell joel

» [Oldies] Michel ROUGERIE, 30 ans déjà !
Mer 22 Nov 2017 - 15:31 par philippe7

» [Oldies] Daytona 1973
Mer 22 Nov 2017 - 10:58 par justin

» [ oldies ] Sortie de grange Yamaha TD2
Mer 22 Nov 2017 - 10:05 par MacPepR

» [GP] Tests Valence Pré 2018 - 14 Nov 2017
Mer 22 Nov 2017 - 3:46 par Pifou

» Le nouveau livre de Jacques Bussillet
Mer 22 Nov 2017 - 2:33 par charly7728

» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... ( Part 4 )
Mar 21 Nov 2017 - 12:56 par zeze

» [Road Racing] GP Macau 2017
Mar 21 Nov 2017 - 12:47 par mauto

» [Oldies] 50cc de vitesse : Toute leur histoire ! (partie 2)
Mar 21 Nov 2017 - 11:30 par philwood

» [Oldies] Parlons Benelli !
Mar 21 Nov 2017 - 11:21 par cat

» [BSB] 2018
Mar 21 Nov 2017 - 6:30 par mickey

» [GP] Johann Zarco
Lun 20 Nov 2017 - 20:02 par jbtromain

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Lun 20 Nov 2017 - 11:04 par philwood

» [Oldies] C'était le bon temps...
Lun 20 Nov 2017 - 4:16 par EDOUARD Jean

» [Road racing] Saison 2018
Lun 20 Nov 2017 - 0:21 par richardlemur

» [SORTIES] Charade Heroes - 22-23 Septembre 2018
Dim 19 Nov 2017 - 17:08 par MD-SF43

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Dim 19 Nov 2017 - 11:31 par marco91

La réclame...

Mots-clés
aermacchi icgp classic 2013 ducati HOnda temps ROAD bourg fourche norton moto polyester rouge 1973 réservoir triumph jumeaux coupe geco yamaha RACING 2017 gerard metiss side
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc
Admin
avatar

Nombre de messages : 27403
Age : 59
Localisation : Villiers sur Marne (94)
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.   Lun 29 Oct 2012 - 16:17



Alexis Masbou : « j’ai Valence en tête ! »

29/10/2012 ExclusifGregory Hellinx

Lorsqu’Alexis Masbou s’est blessé, le 11 septembre lors de tests privés à Vallelunga, en Italie, il occupait la sixième place du championnat du monde Moto3.

Pourtant, le Français roulait sur une Honda NSF250, celle-là même que la plupart des teams ont rejetée pour s’offrir la FTR/Honda.

Mais Alexis, lui, il n’avait pas les moyens de passer sur la machine en vogue alors, avec son excellente équipe, Caretta Technology, ils ont décidé de ne pas regarder ailleurs et de composer avec le matériel à disposition.  

Ces résultats, avec la moto dont personne ne voulait, représentent, aujourd'hui, pour Alexis Masbou, sa meilleure carte de visite pour la saison prochaine même si, malheureusement, il devra encore amener un buget conséquent pour continuer à rouler.

Quoi qu’il en soit et avant de penser à 2013, le Français a fait de Valence son ultime objectif de 2012.

Nous sommes partis à sa rencontre pour évoquer avec lui ses peines et ses joies de 2012 mais aussi ses espoirs pour 2013.

GPi : Alexis, comment vas-tu ?       

A.M. : Ça va mieux, mon état s’améliore mais c’est la première fois que je me suis occasionné une blessure aussi importante et que je galère autant pour me remettre d’une fracture. C’est long !

GPi : La première galère, tu l’as connue en Italie

J’y ai perdu énormément de temps. La première semaine, je suis resté allongé avec une fracture ouverte sans rien pouvoir faire. Ils devaient me maintenir le fémur avant de pouvoir m’opérer. En plus de perdre du temps, j’ai aussi perdu beaucoup de musculature.

Ensuite, on a enfin pu m’opérer et l’opération s’est plutôt bien passée, même si j’ai eu pas mal de complications au niveau sanguin dans la foulée.

GPi : et puis la rentrée en France et la délivrance

Ces trois semaines ont vraiment été difficiles mais depuis que je suis rentré, ça va beaucoup mieux. Ça progresse bien mais c’était une fracture difficile parce que bien déplacée.

Avec tout ça, j’ai perdu énormément de temps et beaucoup de ma musculature donc maintenant, je dois essayer de rattraper le temps perdu.

GPi : Au niveau de la douleur, c’est supportable ?

La première semaine, avec ma jambe en traction c’était douloureux mais supportable puisque je ne bougeais pas.

Après l’opération, j’ai eu pas mal de douleurs pendant quelques jours mais après ça, elles se sont estompées.

GPi : Et maintenant ?

Ça continue à lancer tout le temps dans la jambe mais ce n’est pas une douleur insupportable.

Aujourd’hui, en revanche, j’ai de grosses douleurs parce que j’ai certainement trop forcé en rééducation. C’est inévitable, la volonté de revenir est parfois plus forte que la raison. A ce niveau-là, il faut que je prenne un peu sur moi pour essayer de ne pas trop en faire.

GPi : Le moral ?

C’est surtout que c’est extrêmement frustrant de finir sa saison en étant bloqué dans un lit à l’hôpital alors qu’on était sixième au classement général depuis le début de l’année et qu’on se battait pour les positions de tête.

Après, c’est ça aussi notre sport et les blessures en font partie. Jusque-là mon objectif était de jouer tout le temps devant et c’est extrêmement frustrant d’être coincé à la maison et de voir les autres grappiller des places tous les week-ends.

GPi : On a déjà vu des pilotes revenir très vite, dans ton cas, ton manque de mobilité semble pénalisant ?

Parfois, vous ne pouvez pas revenir parce que la douleur est trop importante ou parce que c’est trop risqué mais ici, ça n’a rien à voir, je ne peux pas reprendre ma place parce que je suis incapable de plier la jambe pour monter sur une moto…même pour faire une ballade.

Aujourd’hui, la question de mon retour ne se pose même pas parce que concrètement, il est impossible.

GPi : On doit donc faire une croix sur notre envie de te voir rouler à Valence ?

J’espère toujours participer à ce Grand Prix. Avec la saison que nous avons réalisée, je voudrais la terminer avec l’équipe. Ensemble nous avons accompli quelque chose de bien et pour eux, pour mes partenaires et pour mes fans, j’aimerais terminer 2012 sur la moto.

GPi : Un pourcentage de chance ?

C’est difficile d’être affirmatif aujourd’hui et si je dois revenir, ça se décidera assez tard car les complications nous ont fait perdre beaucoup de temps.

En tout cas, si je remonte sur la moto à Valence, ça voudra dire que je serai revenu huit semaines  seulement après cette lourde opération. Je ne dirais pas que c’est un exploit mais ce serait en tout cas quelque chose de fort.

Valence, je l’ai en tête et je me donne à 100% pour y être, c’est mon objectif.

Après un bref coup d’œil au classement, on remarque que tu es toujours premier pilote full Honda, que tu vas le rester et tu étais sixième au classement général avant de te blesser. Pourtant, je me souviens que lorsqu’Efren Vazquez a appris qu’il allait avoir à sa disposition la FTR/Honda et plus la NSF250, comme toi, il nous avait dit que c‘était une super nouvelle tant il était mécontent de cette machine. A mes yeux, ça ne fait qu’ajouter à ta performance.

Personnellement, je ne sais pas ça que signifie de rouler sur une FTR puisque je ne l’ai pas testée mais c’est vrai que ceux qui sont passé sur la FTR, après avoir roulé sur la NSF, ont directement amélioré leurs résultats.

Moi, je n’avais que ça et je n’avais pas les moyens de passer à la FTR alors, nous avons fait avec le matériel à notre disposition. J’étais entouré d’une équipe extrêmement performante, avec des mécaniciens expérimentés qui connaissaient le métier. On s’est battu avec nos armes pour tirer, au mieux, notre épingle du jeu et nous ne sommes pas passés inaperçus.

Les teams qui avaient essayé la Honda, en début de saison, nous ont tous dit que nous avions réalisé un excellent boulot avec cette machine.

C’est évidemment une bonne chose pour moi et mon avenir car j’ai pu démontrer que mes performances, en tant que pilote, sont bonnes.

Tu t’es créé une bonne carte de visite pour 2013…        

J’espère que ça me servira et que je pourrai franchir une nouvelle étape au niveau de ma carrière. Le Moto2, ça paraît compliqué pour y aller mais j’espère pouvoir rouler avec une bonne structure Moto3 autour de moi afin de jouer le titre, avec une moto qui va bien et des mécaniciens compétents.

C’est ce qui se négocie pour l’instant ?

En effet, c’est ce qui se négocie pour l’instant même s’il n’y a rien de fait et encore moins de signé. Ça reste difficile car même avec la saison que j’ai réalisée, on continue à demander des budgets.

Je dois donc réunir les montants qu’on me demande.

C’est toujours difficile de se dire que malgré les bons résultats et mon podium, il faut continuer à chercher de l’argent pour pouvoir continuer à rouler.

Ça représente quoi le budget pour une saison ?        

Il va falloir que j’amène minimum entre 100 et 200.000 euros. Cette saison j’ai déjà dû mettre 100.000 euros sur la table. C’est difficile pour tout le monde et c’est vrai qu’aujourd’hui, tout le monde essaye de gratter un peu partout…

Et tu aimerais continuer là où tu es ?

Hier j’ai appris une nouvelle assez triste parce que mon team manager actuel m’a laissé entendre que ce serait difficile que le team continue.

Cette saison, avec la perte d’un sponsor, ça a déjà été difficile car c’est une petite structure qui fonctionne avec les moyens du bord.

Alors je ne sais pas si c’est une réalité ou un découragement passager mais pour moi, rester avec mon équipe ce n’est pas la priorité parce que je pense qu’ils auront besoin de beaucoup d’argent pour continuer.

Enfin, nous verrons comment les choses évoluent car avant d’apprendre cette nouvelle, c’était mon souhait. Caretta Technology est une équipe extrêmement compétente et on a vraiment réalisé un super boulot ensemble.

Du tellement bon boulot que, même en ne roulant pas, tu vas obtenir ton meilleur classement au championnat du monde depuis que tu es en Grand Prix.            

C’est vrai ! Je pense effectivement que je vais redescendre jusqu’à la quatorzième place, pas plus bas et mon meilleur classement, jusqu’à présent était dix-septième.  

Mais bon, ça reste quand même décevant car pour moi, cette saison, une mauvaise place aurait été dans la queue du top 10 et quoi qu’il arrive, on est déjà en dehors. Même si je reviens à Valence, ce n’est pas sûr que je puisse y rentrer de nouveau. Il faudrait que je fasse un podium pour mon retour et ça, ce n’est pas gagné (rires).

Cette saison, on a remarqué une grosse amélioration de tes performances. As-tu modifié quelque chose dans ta façon de te préparer? Ce qui transpirait des magnifiques photos de Lionel Nolette, que nous avons publiées toute la saison, c’était la bonne humeur dans le clan français. Est-ce que ça a également joué un rôle ?

Cet hiver, j’ai bossé différemment sur ma préparation et sur l’approche de mes courses et l’approche générale des Grands Prix. Je pense donc qu’à ce niveau-là, j’ai passé un cap. Evidemment, si j’avais eu une moto moins performante, comme c’était le cas en 125, on ne m’aurait pas vu aussi bien placé mais j’ai passé le cap au bon moment. Et puis, lorsque vous entrez dans une spirale positive, ça ne fait qu’ajouter du bonheur au travail.

Au niveau de la ‘French Team’, on a tous fait de bons résultats, mis à part peut-être Mike (Di Meglio) qui a rencontré des difficultés, mais qui n’étaient pas sportives. C’est aussi le cas pour Alan Techer car il ne faut pas oublier qu’il était rookie.

Il y avait une bonne émulation au sein de notre groupe, on s’est pas mal entraidé et il n’y a rien à redire à ce niveau-là, c’était vraiment très sympa !

J’espère que je trouverai ce qu’il faut et que ça pourra continuer la saison prochaine.      

C’est évidemment tout le mal que nous souhaitons à Alexis Masbou que nous retrouverons encore une fois cette semaine sur un tout autre sujet.

En attendant, vous pouvez le rejoindre sur Facebook en cliquant ici

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pit-lane.biz
Olivier R.

avatar

Nombre de messages : 1065
Age : 47
Localisation : DIJON
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.   Mar 30 Oct 2012 - 1:11


La vie de pilote n'est pas facile et les explications d'Alexis nous le démontrent bien. Belle ténacité, pour un pilote que j'ai croisé l'année dernière et que j'ai trouvé super sympa.
Revenir en haut Aller en bas
panbagna



Nombre de messages : 140
Age : 64
Localisation : nice
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.   Mar 30 Oct 2012 - 1:34

Très belle interview, très instructive.

Allez Alexis la roue (ou plutôt les 2 roues) vont tourner dans le bon sens Wink
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 6616
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.   Mar 30 Oct 2012 - 2:36

Encore un petit effort Alexis et tu seras sur la grille de Valencia , tu en as envie et nous aussi , ne serait ce que pour remercier ton équipe 2012 .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Interview] Alexis Masbou, par GP Inside.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Actu] Alexis Masbou
» [GP] Alexis Masbou
» photo grand prix de catalogne
» [WSBK] News-Rumeurs 2013
» 2009 - [GENEVE] DS Inside

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [INTERVIEWS]-
Sauter vers: