AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 12 Enregistrés, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

EDOUARD Jean, giglio christian, gtw36, gégépérigord, Jean Philippe Guerrini, jolle, margerok, ozig, PanBreizh, t2, Team TZ, XS1100

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 14:45
Derniers sujets
»  [Oldies] Les découvertes de Tonton Hubert (Part 4)
Aujourd'hui à 8:25 par Ala Zorro

» [Road racing] GP Macao 2018
Aujourd'hui à 8:13 par EDOUARD Jean

» [Sorties] Salon Moto légende 2018
Aujourd'hui à 7:38 par EDOUARD Jean

» FSBK en péril
Aujourd'hui à 6:49 par EDOUARD Jean

» [MotoGP] GP 2018 de Valence au Circuit de Ricardo Tormo - Les 16 , 17 et 18 Nov 2018
Aujourd'hui à 5:46 par EDOUARD Jean

» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Aujourd'hui à 1:31 par Frits Overmars

» [Oldies] Quizz??????
Hier à 22:58 par philippe7

» [Oldies] Renzo Pasolini, photos insolites
Hier à 21:11 par singleton560

» MILAN EICMA 2018
Hier à 20:28 par popoffe

» [GP] MotoE
Hier à 19:50 par jack177071

» [WSBK] 2019
Hier à 19:42 par EDOUARD Jean

» [Sorties] Calendrier 2019 des manifestations, roulages, circuits, côtes,....
Hier à 17:36 par grouniache

» [GP] Johann Zarco
Hier à 14:46 par MacPepR

» [MotoGP] KTM
Hier à 13:34 par MJL

» [Oldies] C'était le bon temps...
Hier à 10:31 par jack177071

» [GP] Chaises musicales ou resignature pour 2019.
Hier à 8:35 par Didier LEBRUN

» [Sorties] Calendrier 2017-2018 des manifestations, roulages, circuits, côtes,....
Hier à 8:34 par mickey

» [Oldies] Michel ROUGERIE, 30 ans déjà !
Hier à 8:00 par Ala Zorro

» [Oldies] Les Aermacchi deux temps
Mer 14 Nov 2018 - 22:12 par zilo

» Valentin Debise teste la1000 Suzuki Yoshimura
Mer 14 Nov 2018 - 18:56 par Philippe Debarle

» [WSBK] 2018
Mer 14 Nov 2018 - 18:35 par mickey

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Mer 14 Nov 2018 - 13:58 par singleton560

» Salon Epoqu'Auto LYON 2018
Mer 14 Nov 2018 - 13:54 par perruche

» [Oldies] 50cc de vitesse : Toute leur histoire ! (partie 2)
Mar 13 Nov 2018 - 20:56 par spreyer

» [Oldies] Quand le Tourist Trophy etait un GP : TT 1952, TT 1970, TT 1967, TT 68....
Mar 13 Nov 2018 - 19:58 par philwood

» [MotoGP] GP 2018 de Malaisie à Sépang - Les 2 , 3 et 4 Nov 2018
Mar 13 Nov 2018 - 14:11 par loupio

» [ oldies ] Angel Nieto Mike Hailwood ( Part 4 )
Mar 13 Nov 2018 - 0:58 par philippe7

» [Oldies] Charles Krajka
Lun 12 Nov 2018 - 18:43 par fmd

» [En construction] Pépé et les Kawas! (1/5)
Lun 12 Nov 2018 - 18:36 par damienfollenfant

» [Oldies] Le mystère des antipodes, ces usines à champions bien trempés
Dim 11 Nov 2018 - 19:18 par 88 daytona

La réclame...
Mots-clés
RACING 2013 zone ROAD rouge motobecane aermacchi suzuki side 1973 moto classic fourche coupe yamaha aprilia ducati france wanted eurosport 2018 triumph icgp geco 1000 HOnda
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
EDOUARD Jean
 
Jarno
 
Fügner
 
yves kerlo
 
janpol84
 
Dialmax
 
La réclame...

Partagez | 
 

 [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Ven 18 Jan 2013 - 16:07

Bonjour,

Je me permets d'intervenir sur ce sujet, bien que tardivement, car j'ai travaillé en métrologie. En tout premier comprenez que la métrologie est un moyen de connaissance de l'état de la mécanique d'un moteur, à comparer avec la préparation qui est un moyen d'optimisation et d'augmentation de puissance, de qualité et d'endurance d'un moteur, comme il a été très bien répondu ci-dessus. Je ne parlerai pas de préparation, n'en ayant que quelques notions.

La métrologie est l'activité fondatrice du Service Qualité d'une entreprise de mécanique ou de fabrication, dont le but est de connaître la géométrie d'une pièce, quelle que soit sa matière (j'ai même contrôlé des pièces en caoutchouc pour l'automobile; c'était un contrôle de forme et de la sur-qualité).
Comme il a été dit, ces mesures doivent être faite dans des conditions de température et d'équipements normalisés :
- à une température de 20° +/- 0,5° pour les salles blanches les plus précises(de mémoire).
- dans une ambiance de propreté selon la précision demandé(voir les salles blanches pour la fabrication des CD)
- avec des équipements étalonnés par un bureau d'étalonnage, lui même normalisé et étalonné.
- pour la mesure, l'étalon doit avoir une précision 10 fois supérieur à la tolérance mesurée. C'est la règle majeur, l'ADN de la métrologie. Cette précision est déterminée par la capacité de l'étalon à répété une mesure.

Le super étalon, qui étalonne tout, c'est un mètre étalon en Inconel, une matière qui n'a pas de dilatation.

Le but de ces conditions est de pouvoir comparer une même pièce en différents endroits(salle du client ou du fournisseur) et la température de 20 ° permet d'annuler les dilatations différentielles des différents matériaux.

En ce qui nous concerne, la géométrie d'un piston ou d'un cylindre se résume à son diamètre, la distance maximum entre deux points composant ce cylindre pris dans un même plan. Comme il a été dit plus haut, plusieurs mesures sont effectuées, pour faire une statistique de la cote réelle, car il peut très bien y avoir une saleté sous l'outil de mesure qui fausserai le résultat.
Le diamètre peut être pris à différentes positions en hauteur, ce qui informera de la cylindricité et des défauts localisés d'un piston ou d'un cylindre.
Pour le vilebrequin, en plus du diamètre et de la cylindricité de chaque palier supportant les roulements (ou les bielles pour les moteurs automobile), doit être contrôlé la correspondance des axes de chaque palier : parallélisme et concentricité. C'est à dire que le vilebrequin ne doit pas avoir le comportement d'une manivelle.

En ce qui concerne les outils : le pied à coulisse(le plus courant), les palmers d'intérieur et d'extérieur comme il a été dit, les bagues et tampons calibrés pour un contrôle passe/passe pas, les projecteurs de profil (souvent utilisé après découpe de la pièce à contrôlé et plutôt pour des pièces en 2 dimensions) les bras de mesure( très utilisé en carrosserie pour la mesure de pièces de grandes dimensions) et "the last but not the least" ( la dernière mais pas la moins bonne), la machine à mesurer tridimensionnelle !!
C'est un outil avec un portique, piloté par un logiciel, qui permet de mesurer en automatique et avec une grande précision (+/- 2,5 microns) toute pièce mécanique par le prélèvement de points sur la géométrie, envoyés au logiciel qui permet de calculer l'élément géométrique correspondant à la surface mesurée, calculée par le logiciel suivant une méthode statistique appelée la "méthode des moindres carrés".

Désolé d'avoir été long, mais c'est vraiment le minimum à dire pour comprendre la métrologie.


Dernière édition par pascalb le Sam 19 Jan 2013 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GrahamB

avatar

Nombre de messages : 3457
Age : 56
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Ven 18 Jan 2013 - 16:40

pascalb a écrit:
diamètre, la distance maximum entre deux points composant ce cylindre

Cette distance est normalement bien plus grande que la diamètre
Revenir en haut Aller en bas
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Sam 19 Jan 2013 - 14:28

J'ai corrigé : "la distance maximum entre deux points composant ce cylindre pris dans un même plan"

C'était une évidence pour moi, je suis désolé, on mesure perpendiculairement à la surface du cylindre et lorsqu'on le mesure avec un pied à coulisse ou un palpeur on s'assure que les touches restent dans le même plan perpendiculaire à l'axe du cylindre. On mesure un cercle en fait.


Une Machine à Mesurer Tridimensionnelle :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
2J4



Nombre de messages : 37
Localisation : Sud est
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Sam 19 Jan 2013 - 16:18

Pour faire le lien entre métrologie et préparation, il faut parler des tolérances de fabrication.

En deux mots, a partir d'une cote nominale, le bureau d'études détermine un maxi et un mini pour les dimensions d'une pièce, pour obtenir le meilleur compromis entre la fonction a assurer et le cout de fabrication. Evidemment, plus c'est précis, plus c'est cher.
Le controle dimensionnel indiquera si la pièce est dans la tolérance.

Quand on fabrique en série, les écarts a l'intérieur de l'intervalle de tolérance peuvent varier de facon importante, ca s'appelle la dispersion. Et toutes les pièces acceptables ne donneront pas les memes performances, suivant les écarts dimensionnels.

L'intéret d'un controle métrologique, c'est qu'il permet de sélectionner les pièces dont les dimensions sont les plus proches des cotes nominales, voire au max ou au mini suivant le cas de figure. Exemples typiques, le jeu piston cylindre, ou le faux rond d'un vilebrequin, mais c'est valable pour des paliers, des engrenages, etc.

J'ai le souvenir d'un concessionnaire Yam dont le fiston participait a la coupe de la marque, il avait un stock de pistons de RDLC assez impressionnant, et d'après lui le poids variait pas mal d'une pièce a l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
le vieux docteur

avatar

Nombre de messages : 932
Age : 65
Localisation : France, Ariège con!
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Sam 19 Jan 2013 - 17:05

Il y a quelques années de ça, j'ai acheté en Angleterre des pistons Oméga en alu forgé pour mon Triumph Robnorth, nous sommes passés, mon ami Richard Darby et moi-même chez le chemist du coin pour lui demander de bien vouloir peser les fameux pistons. Je vous passe la séance extraordinaire et sa tête quand il a fini par comprendre au travers de mon Anglais scolaire ce que je voulais. Résultat: les trois pistons font le même poids au dixième de gramme prêt. Là, on ne s'était pas dispersé chez Oméga.
Revenir en haut Aller en bas
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Mar 22 Jan 2013 - 17:07


Pour trier correctement le bon grain de l'ivresse, vous faîtes intervenir un paramètre qui nécessite l'intervention d'une métrologie et qui n'a rien à voir avec la préparation.
Je m'explique :

Vous parlez de règlement de course qui vous impose de n'utiliser que des pièces d'origine. Celui qui prépare un moteur et qui n'a cure des courses officielles, se contre fout des règlements, peut faire une métrologie pour connaître son moteur puis faire une préparation pour optimiser sa puissance, rarement pour aller moins vite.

Lorsqu'un quidam souhaite courir selon un règlement qui lui impose de n'utiliser que des pièces d'origine, il est vital d'avoir une bonne paire, un piston et un cylindre j'entends ou autre assemblage, qui se marie parfaitement, c'est la cas cité ci-dessus par 2J4 et le vieux docteur.

Du fait de la dispersion dans la tolérance de fabrication du piston et du cylindre, étant donné également qu'ils ne sont pas fabriqués par les mêmes processus ou qu'ils ne sont pas toujours faits dans la même matière, la cote réelle(diamètre, cylindricité, conicité ?, ovalité ? personnellement je n'y crois pas) implique la formation de certains couples dont la cote résiduelle de jeu est plus ou moins importante, dont le fonctionnement est plus ou moins conseillé ou risqué. Nous parlons de moteurs qui montent jusqu'à 12000, + ??,... tours par minute.
Par exemple : marier un piston dont la valeur de diamètre est dans la zone haute de tolérance avec un cylindre dont la valeur de diamètre est dans la zone basse de tolérance engendre un jeu piston/cylindre important.

Concernant l'appairage de pièces de fabrication, j'ai travaillé sur un logiciel de "matching" nommé Valisys, basé sur le logiciel Catia (Dassault systèmes), ce dernier utilisé dans l'aéronautique, dans l'automobile et dans beaucoup d'autres industries aujourd'hui. La procédure de matching consistait à mesurer l'ensemble de la géométrie fonctionnelle d'une pièce(à différencier de la géométrie qui n'a aucune fonction mécanique, des ailettes de cylindre par exemple) de créer un modèle numérique de chaque pièce et d'effectuer un matching avec la série de géométries de la pièce complémentaire de l'assemblage. C'était un appairage en numérique qui permettait d'éviter la manipulation des pièces en métrologie. Je ne sais pas si ce logiciel a eu du succès. De grandes entreprises pouvaient être intéressées mais imaginez le casse tête lorsque l'on a une boîte de vitesse à assembler
Revenir en haut Aller en bas
janpol84

avatar

Nombre de messages : 6351
Age : 66
Localisation : 84
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Mar 22 Jan 2013 - 19:14

Justement, ceux qui ont eu la curiosité de regarder la vidéo d'époque sur l'usine de voitures Peugeot dans les années 55/60 (voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) n'auront pas manqué la séquence au cours de laquelle des ouvriers effectuent ce genre d'opération. Mais les moyens utilisés à l'époque n'étaient pas les mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
fab43

avatar

Nombre de messages : 286
Age : 48
Localisation : haute loire
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Mer 23 Jan 2013 - 9:48

Whaoouu,une autre époque.......Surtout quand on regarde l'industrie auto française actuelle qui s'éteint à petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Jeu 24 Jan 2013 - 14:44

Merci Jean Paul pour ce document exceptionnel !!

Concernant le contrôle dimensionnel, les pépitas et palmers à cadrans existent encore ainsi que les tampons pneumatiques : c'est par la valeur de la pression entre le tampon et l'alésage que le diamètre est mesuré.

Je suis allé quelques fois à Montbéliard, j'ai visité la chaîne de la 205 à Mulhouse dans les années 1990( un capot toutes les 7 secondes) et la chaîne d'assemblage de la 407 SW à Renne(2004), qui était historiquement une usine Citroën. Voir arriver une caisse vide sans portes, sans roues, moteur monté, avancer au pas sur environ 200 mètre et sortir complètement assemblée, sur ses roues, moteur en fonctionnement avec un jockey au volant, c'est quand même beau l'industrie.


Dernière édition par pascalb le Ven 25 Jan 2013 - 16:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MacPepR

avatar

Nombre de messages : 2906
Age : 59
Localisation : Arnouville lès Gonesse (95)
Date d'inscription : 08/04/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Jeu 24 Jan 2013 - 23:56

Ce n'est pas un "âne" au volant, mais un "jockey". Plus sympa quand-même.

_________________
Freiner, gaazer, entier !

Eventuellement au bas d'un post : "Mac" = allumage et carburation orthographiques réglés, continue à mettre du gaz.
Revenir en haut Aller en bas
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Ven 25 Jan 2013 - 16:00

J'ai corrigé Macpepr,

Tu m'excuseras, je les connais que trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
pascalb



Nombre de messages : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   Ven 15 Fév 2013 - 15:22

Pour compléter le sujet de la métrologie, j'ai trouvé le tableau ci-dessous, qui donne une idée de la chaîne de qualité nécessaire à la réalisation d'une mesure normalisée.

Dans : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Une machine sur laquelle j'ai travaillé :

La TRI-MESURES Type MEGA MC16-08-06 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une machine conçue selon un brevet russe : cette machine est entièrement symétrique : l'axe vertical Z en céramique(pas d'usure) est posé sur des cellules pneumatiques entre 2 axes transversaux Y également en céramique qui forment, avec les montants et le châssis, un portique fermé, qui fait le tour du plan de mesure et est guidé par des cellules pneumatiques suivant l'axe X dans une rainure centrale creusée dans le marbre principal !! Du grand art à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Technique] Dans la série "ne mourons pas idiot" : la métrologie
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» technique dans les devers
» Entretoise dans le moyeu arrière
» Sortie technique dans les alentours de Beauvais
» Besoin de conseils technique sur la ficelle d'arc
» Quelle technique employer pour le sandre et seulement le sandre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TECHNIQUE :: MOTEURS-
Sauter vers: