AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 43 utilisateurs en ligne :: 20 Enregistrés, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

bartau, cat, Dialmax, drummers, EDOUARD Jean, François Bulle, hoolish, jeff64, jhonguy, josonik, le vieux docteur, Lionel, missizjolan, otmontfort, Philippe Beziere, pinguinos, rapido13, Wiz, xav25, XS1100

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 14:45
Derniers sujets
» [SORTIES] Les Grandes Heures Automobiles , Linas-Montlhéry 2016
Aujourd'hui à 16:50 par Marc

» [FSBK] Albi 2017
Aujourd'hui à 16:47 par xav25

» [Technique] La JBB-Metiss de A à Z...
Aujourd'hui à 16:43 par Mykeul

» [Oldies] Parlons Benelli !
Aujourd'hui à 16:42 par philwood

» Salon Auto Moto Retro à Rouen
Aujourd'hui à 16:42 par cat

» [GP] GP d'Aragon les 22 - 23 et 24 Sept 2017    
Aujourd'hui à 16:41 par Marc

» restauration de mon side-car des années 1974/1975 (chassis court)
Aujourd'hui à 16:30 par Dan42

» Championnat de France des rallyes routiers catégorie anciennes
Aujourd'hui à 15:18 par bartau

» [Oldies] Jarno Saarinen, la star qui a révolutionné le pilotage... (Part 3)
Aujourd'hui à 13:15 par JH42

» [Road racing] IRRC Frohburg 2017
Aujourd'hui à 13:02 par mickey

» CR FSBK Felix Peron- Supersport Albi
Aujourd'hui à 10:23 par cat

» Trophées Jumeaux 2017
Aujourd'hui à 9:29 par bubu

» [SuperMoto] Un Français champion du Monde!
Aujourd'hui à 8:47 par EDOUARD Jean

» [WSBK]Magny Cours 2017
Aujourd'hui à 0:25 par t2

» TROPHÉE KLASS 250GP 2017
Hier à 20:21 par yves kerlo

» Les Ducati mono 250 et 350 SC et leurs dérivées SCD
Hier à 18:03 par Ala Zorro

» [Road racing] Frohburger Classic Grand Prix 2017
Hier à 17:24 par EDOUARD Jean

» Carbon Fiber Frame 80 gp
Hier à 11:20 par ktuningteam

» [Oldies] 50cc de vitesse : Toute leur histoire ! (partie 2)
Sam 23 Sep 2017 - 23:00 par Fügner

» [EWC] Bol d'Or 2017
Sam 23 Sep 2017 - 15:15 par Alain Gwada

» [GP] Eurosport: du changement!
Sam 23 Sep 2017 - 10:56 par Pierre"PhilRead"

» Photo de Duhamel et Saarinen - Imola 1973
Sam 23 Sep 2017 - 2:38 par Filipão

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Ven 22 Sep 2017 - 21:17 par philwood

» [Oldies] Des livres sur la course moto
Ven 22 Sep 2017 - 12:03 par Pierre"PhilRead"

» [Road Racing] Steve henshaw Gold Cup oliver's Mount SCarborough
Ven 22 Sep 2017 - 10:26 par jeanmichel.prudon

» Jacky Germain
Ven 22 Sep 2017 - 9:30 par philippe7

» La R50 de Robert
Ven 22 Sep 2017 - 7:31 par panerai

» [Oldies] Angel Nieto, Mike Hailwood, etc... ( Part 4 )
Jeu 21 Sep 2017 - 22:42 par spreyer

» [Oldies] MBA 125
Jeu 21 Sep 2017 - 22:11 par spreyer

» [Oldies] Quizz??????
Jeu 21 Sep 2017 - 20:22 par philwood

La réclame...

Mots-clés
side RACING france triumph coupe geco Aragon bresse metiss jumeaux yamaha Frein ducati classic bourg 2013 2017 chimay 1973 zarco icgp jarno Mans Puissance hockenheim ROAD
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Jarno
 
Pierre"PhilRead"
 
Fügner
 
yves kerlo
 
EDOUARD Jean
 
janpol84
 
bubu
 

Partagez | 
 

 [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LDA

avatar

Nombre de messages : 1290
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mar 14 Fév 2012 - 12:59

Source: http://www.gpone.com/index.php/en/201202136062/Reggiani-Mediaset-addio-troppo-faziosi.html


Voilà une traduction (rapide) de l'entretien de GPOne avec Loris Reggiani (8 GP gagnés, 3 en 125, 5 en 250, deux fois 2eme au championnat du monde) à l'occasion de l'abandon de son rôle de commentateur des GP à la télévision italienne (Italia1), un poste qu'il aura tenu 10 ans.

Loris Reggiani a dit 'stop'.

Cette année la voix de la Romagna (la région d'Italie où les moteurs passent devant le foot, NDT) du mondial de vitesse ne rentrera plus chez les tifosi avec les lives de "Italia1" après 10 ans de commentaires, coups de théatre, emotions e voyages autour du monde à la suite du Circus.

Un choix, celui du 'Reggio', réflechi et definitif mais qui laisse malgré tout de la place à la nostalgie, un sentiment qui, pour ceux qui ont respiré pendant des années le parfum de la compétition, est impossible à réprimer.
“Le 90% du temps j'ai été très bien avec eux - précise Reggiani – autrement je ne serais pas resté 10 ans, mais il reste ce 10% de petites gouttes qui addictionnées les unes aux autres font déborder le vase”.

Loris (52 ans, 10 ans en tant que commentateur à Mediaset (groupe Berlusconi, NDT) aux cotés de Guido Meda et 2 à la RAI (télévision d'Etat, NDT) avec Federico Urban) tient à préciser que la séparation avec Mediaset n'a pas été à couteaux tirés. Mais prenons du recul.


"Travailler à la RAI ne me semblait pas trop professionnel, ensuite quand Mediaset a repris les droits du mondial j'ai été un peu le deuxième choix, puisque ils avaient déjà pris contact avec Luca Cadalora (champion du monde 125 en '86, 250 en '91 et '92, NDR) et ils avaient trouvé un accord, mais à 15 jours du départ du mondial Luca a renoncé et j'ai reçu une proposition. J'aimais ce type de travail, j'aimais l'engagement dont ils fasaient preuve et j'ai accepté au pied levé!".

En ces 10 ans quel a été le moment le plus difficile de ta carrière de commentateur ?


Dans l'absolu la mort de Simoncelli. Ce n'est pas parce que c'est passé il y a pas longtemps, mais parce que c'est la chose la plus dure et tragique que s'est produite. Je me souviens que pour Tomizawa aussi j'avais passé un mauvais moment, mais ce dernier je le voyais qu'aux box.

Ceci a joué dans ta décision d'abandonner ton poste de commentateur ?


Non. Ca faisait quelques années désormais que j'en avais assez de voyager, prendre les mêmes avions, se rendre toujours dans les mêmes circuits pour y rencontrer les mêmes gens qu'en plus, en viellissant, j'aime de moins en moins tandis qu'avec le temps le nombre de ceux que j'ai vraiment plaisir à rencontrer baisse. Je pense que ces derniers vont me manquer parce que normalement à force de se frequenter moins on fini par se perdre de vue.

Il y a d'autres raisons ?


"Je ne partagéais pas trop la ligne éditoriale trop partisanne par rapport à Valentino Rossi et ça m'est arrivé -je dis pas tout le temps mais parfois- d'avoir des échanges animés au sujet. Disputes entres amis qui restent des amis, mais j'étais d'avis qu'on passait les bornes. Ce n'est que mon avis, je ne veux pas mettre en question le travail des autres, simplement je pense de façon différente par rapport à eux. Cette année une paire des fois surtout... parce que si pour aller dans le sens de Rossi on finit par aller contre d'autres pilotes italiens à mon avis ça grince, sur une chaîne italienne. Tant qu'on parle de Gibernau ou Hayden ou d'autres je trouve normal qu'une télévision italienne supporte les italiens, et jusqu'à un certain point il est aussi normal qu'une télévision italienne supporte Rossi pour tout ce que Rossi a fait pour la moto pendant toutes ces années..."

...à condition que ça ne devienne pas le "Rossi channel", veux-tu dire ?


"Oui, voilà. Quand on en arrive au point de remettre en question quelqu'un comme Dovizioso, qu'il est extrémement sincère au point de s'attirer parfois des ennuis seulement parce que il a dit quelque chose à Rossi, ça ne me plait pas, ou encore quand on invite un pilote comme Alex De Angelis à 'Fuorigiri' (sorte de Moto-Critique, NDT) à la suite d'un grand résultat en Moto2 et que pendant toute l'émission on lui pose que des questions sur Rossi et la Ducati, voilà le genre de choses que je n'aime pas voir.

En t'écoutant on dirait qu'il ne s'agissait pas d'un problème entre toi et Guido Meda (l'autre commentateur, NDT) mais d'un imput qui venait d'en haut. C'est correct ?


Non, absolument pas. Moi je me suis disputé avec Guido tout comme avec Giorgio Terruzzi parce que à mon sens lui aussi abuse avec les comportement de supporter, mais dans l'absolu personne ne m'a jamais imposé ce que je ne devais pas dire. Meda gère le travail de commentaire des GP et moi j'aimais pas qu'on perde 10 minutes en début d'émission pour défendre Valentino Rossi des attaques des supporters de Stoner -ou de Lorenzo, ou Pedrosa- publiés sur le blog, parce que à mon sense il peut très bien se défendre tout seul.
Il y avait à ce moment une baisse de niveau qui ne me convenait pas, mais ce n'est que mon avis.

2ème partie à suivre...


Dernière édition par LDA le Mar 14 Fév 2012 - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
LDA

avatar

Nombre de messages : 1290
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mar 14 Fév 2012 - 13:07

Il y a autre chose ?


La goutte qui a fait déborder le vase a été la réduction des budgets de cette année. En collaborateur externe on m'a proposé une réduction de salaire qui était trop importante, dans la mesure où étant en déplacement sur 18 week-end dans l'année il est difficile de trouver une autre activité à coté.
Au sein de la rédaction je ne peux rien faire d'autre, je ne suis pas journaliste, je ne peux pas rédiger des articles, je donne mon opinion, c'est tout.


Qu'est-ce que tu feras maintenant ?


"Depuis quelques années j'essaye de faire marcher une petite entreprise qui produit des moteurs industriels. Mais je tiens à préciser que pendant les dernières 10 années j'ai été très bien et que je n'ai rien à réprocher à personne."


Le meilleur moment ?


"Je ne saurais pas dire. Le 90% du temps j'ai été très bien, pas seulemejnt avec Meda,Porta et Beltramo mais aussi avec les techniciens qui travaillent dans les coulisses et qui sont des personnes fantastiques."

A ce point comment vois-tu le mondial de cette année, en tant qu'observateur externe désormais ?


La Moto3 -qui ne me comble pas de joie- peut être intéressante, la Moto2 est un insulte au Mondial de Vitesse Moto, ça l'a été (? NDT) et j'espère que ça changera bientôt parce que la route à suivre est bien celle de la Moto3, à mon avis ils vont continuer de la sorte encore une année ou deux et ensuite passeront aux prototypes, du moins je l'espère pour leur bien.

Et les CRT ?


"La CRT pourrait être une chose intéressante, parce que si les constructeurs n'arrêtent pas de faire grimper les prix des motos il faut trouver une solution.
Malgré cela, telle qu'elle a été conçue la CRT est une enorme connerie ("una cavolata pazzesca", NDT) de par son inferiorité par rapport aux MotoGP; malheureusement il a fallu sortir cette chose qui dans l'état ne convient pas mais je comprends qu'au point où l'on était il n'y avait pas d'alternatives : dans les dernières années ont été fait un certain nombre de choix insensés qui ont augmentés les coûts, à commencer par le passage aux 4 temps, ou encore les coûts pour les technologies necéssaires au respect des règles sur la limitation de carburant ou le nombre des moteurs. Il est donc logique que les moto aujourd'hui coutent plus chères.


En supporter de l'Italie, qu'est-ce qui va se passer cette année avec Rossi qui a bien debuté aux tests mais avec des adversaires très forts, Capirossi qui a arrêté, Simoncelli qui n'est plus là et Dovizioso qui a débuté avec une épaule souffrante ?


La situation est triste, je crains que cette année on va s'ennuyer. Voir Rossi gagner avec une Ducati est le rêve de beaucoup de monde et le mien aussi, mais en étant réaliste j'y compte pas trop.

En ne te rendant plus sur les GP aura-tu le temps pour voir quelques courses de SBK ?


"Bien sûr, mais je les régardais déjà. Je regarde toutes les courses en général, en réalité je regarde même la Moto2, au contraire il y a bien du spectacle, c'est le niveau des motos qui n'est pas à l'hauteur du championnat du monde.


Dernière édition par LDA le Mar 14 Fév 2012 - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Laurentz

avatar

Nombre de messages : 3748
Age : 57
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mar 14 Fév 2012 - 13:32

Merci LDA.
Revenir en haut Aller en bas
Mykeul

avatar

Nombre de messages : 3883
Localisation : 41 et 95
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mar 14 Fév 2012 - 17:35

, un gars qui dit de "vraies" choses, ça change un peu.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Laurentz

avatar

Nombre de messages : 3748
Age : 57
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mar 14 Fév 2012 - 18:32

Oui, et puis ça nous donne des nouvelles de l'état d'esprit du champion.
Revenir en haut Aller en bas
Marc
Admin
avatar

Nombre de messages : 27372
Age : 59
Localisation : Villiers sur Marne (94)
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mer 15 Fév 2012 - 10:27

Exceptionnelle interview, assez poignante !
Le monsieur, que je ne connais évidemment pas, à l'air sincère et un peu aigri. Sad

Merci pour la traduction, LDA!


Revenir en haut Aller en bas
http://www.pit-lane.biz
LDA

avatar

Nombre de messages : 1290
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   Mer 15 Fév 2012 - 15:09

C'est le pilote qui amena l'Aprilia-Rotax 250 en piste en 1985 (la marque venant du tout-terrain) et surtout à sa première victoire au GP de S.Marin 1987 à Misano, ce qui fut un véritable exploit à l'époque (en 1987 Honda gagna 11 GP, Yamaha 3 et Aprilia-Rotax 1).
Pour mémoire, la précendente fois qu'une moto italienne avec un pilote italien avaient gagné dans la catégorie 250cc c'était en 1979, avec Graziano Rossi sur une Morbidelli.



Il est possible qu'Aprilia lui attribuait une importante partie dans son succés, parce que il fut encore choisi en 1994 pour développer la bicylindrique 500 avec laquelle a finalement terminé sa carrière fin 1995.
Cette moto a été crée à partir de la constatation faite par Jan Witteveen que la plus rapide des 250 était à la régulière sur la deuxième file virtuelle de la grille de départ de la classe reine (la 500), mais malgré les efforts cette observation n'amena à rien de bon.
Difficile de l'extérieur de comprendre pourquoi ce pilote, qui avait consacré des belles années à la mise au point de la 250 a pris le risque d'un nouveau défi juste au moment où l'Aprilia était devenue la candidate n°1 au titre, et cela jusqu'à l'arrêt de la classe en 2009.

.
L'aprilia RSW 500 de Reggiani, avec le n° fétiche, le 13 (Nota: en Italie le chiffre qui porte la poisse est le 17)

En chiffres, de son premier titre en 1994 avec Biaggi jusqu'en 2009 avec le dernier titre 250 gagné par Aoyama, Aprilia a été championne du monde 10 fois en 16 ans (Biaggi 3, Capirossi 1 en poussant, Poggiali 1, Rossi 1, Melandri 1, Lorenzo 2 et Simoncelli 1*); Honda 5 (Biaggi 1, Aoyama 1 avec l'aide du Saint Esprit, Kato 1, Pedrosa 2), et Yamaha 1,014 (avec O.Jacque).


* : Simoncelli conduisait une Gilera parce qu'ils avaient fini les stickers Aprilia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante   

Revenir en haut Aller en bas
 
[GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GP]Interview à Loris REGGIANI : Les CRT, une connerie interessante
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITES :: [INTERVIEWS]-
Sauter vers: