AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionNouveaux messages depuis dernière visite
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Larry Wiechman

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 187 le Lun 3 Déc 2012 - 6:45
Derniers sujets
» [MotoGP] KTM
Aujourd'hui à 16:39 par sergaï

» [Sorties] AS Trelivan motos démonstration moto ancienne
Aujourd'hui à 15:26 par diablo262

» [Technique] Moteurs MotoGP
Aujourd'hui à 15:18 par sergaï

» [2stroke] Ryger engine
Aujourd'hui à 14:54 par fd-racing

»  [MotoGP] GP 2018 de Catalogne à Barcelone , les 15 , 16 et 17 Juin 2018
Aujourd'hui à 12:59 par BM1150R

» VMA Carole 2018
Aujourd'hui à 12:40 par Fügner

» [Oldies] Mondial Supermono 560
Aujourd'hui à 6:47 par Dave Pearce

» FSBK Lédenon
Aujourd'hui à 3:41 par denis boulom

» Moto Rétro Lapalisse 03
Hier à 16:28 par mickey

» [MotoGP] Jorge Lorenzo, pilote de course? Non, violoniste!
Hier à 13:06 par raspoutine

» [GP] Johann Zarco
Hier à 5:27 par biger

» KLASS GP250 DIJON
Hier à 1:57 par Emil'

» [GP] Chaises musicales ou resignature pour 2019.
Hier à 1:51 par EDOUARD Jean

» [GP] Fabio Quartararo
Lun 18 Juin 2018 - 23:57 par PLP

» [GP125] All that you wanted to know on Aprilia RSA 125, and more, by Mr Jan Thiel and Mr Frits Overmars (PART 5)
Lun 18 Juin 2018 - 15:41 par JanBros

» [Oldies] Les Ducati mono 250 et 350 SC et leurs dérivées SCD
Dim 17 Juin 2018 - 12:20 par camathias

» [Oldies] C'était le bon temps...
Dim 17 Juin 2018 - 11:39 par perruche

» [SORTIES] Savigny lès-Beaunes
Dim 17 Juin 2018 - 10:29 par Fügner

» [Oldies] Recherche Honda 400 cb N
Sam 16 Juin 2018 - 15:13 par erwan#26

» [BSB] Snetterton / 17 juin
Sam 16 Juin 2018 - 11:24 par Philippe Debarle

» Rappel soupape Motogp
Sam 16 Juin 2018 - 3:46 par fd-racing

» [Road Racing] TT 2018
Ven 15 Juin 2018 - 14:45 par tim la casse

» [WSBK] 2019
Ven 15 Juin 2018 - 12:07 par Tonio

» [Apero 10 Ans] Pit-Lane IDF - 27/06
Ven 15 Juin 2018 - 10:15 par Rose Noire

» [Oldies] Side-Car: quelques images
Ven 15 Juin 2018 - 4:01 par EDOUARD Jean

» [Pit-Laner en course] Rom1 Monticelli (1000 FSBK)
Ven 15 Juin 2018 - 2:27 par Rose Noire

» [ oldies ] Angel Nieto Mike Hailwood ( Part 4 )
Jeu 14 Juin 2018 - 10:49 par Pierre"PhilRead"

» [Pit Laners en course!] Clément Révolte (coupe YAMAHA R125)
Mer 13 Juin 2018 - 15:55 par petitvolt

» [Oldies] Malheureusement, ils sont partis...
Mer 13 Juin 2018 - 15:47 par taliesin

» Andreas Pérez nous a quitté trop tôt
Mar 12 Juin 2018 - 3:38 par BOOZE

La réclame...
Mots-clés
rouge 2018 ravel triumph yamaha 2013 geco side norton RACING aprilia france fourche 1973 zone HOnda classic moto suzuki ROAD ducati aermacchi eurosport coupe icgp wanted
Meilleurs posteurs
Marc
 
philwood
 
mickey
 
Pierre"PhilRead"
 
Jarno
 
Fügner
 
EDOUARD Jean
 
yves kerlo
 
janpol84
 
bubu
 
La réclame...

Partagez | 
 

 [Technique] Moteurs MotoGP

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 23  Suivant
AuteurMessage
Rose Noire



Nombre de messages : 734
Localisation : France
Date d'inscription : 02/04/2015

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 8:34

Merci Thieu !
Revenir en haut Aller en bas
Dan42



Nombre de messages : 4403
Localisation : Margerie-Chantagret 42
Date d'inscription : 06/04/2014

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 8:56

Un grand merci à Thieu qui nous a fait quand même une belle page!
Dan
Revenir en haut Aller en bas
woab

avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : TOURNES
Date d'inscription : 23/09/2017

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 9:33

nan mais il est fâché avec les T et les S.
en même temps il n'y a ni T ni S sur les calculettes, s'poursa...



thierysp a écrit:
Merci pour cette intervention fort intéressante.
geuledebois a écrit:
merci, je commence à comprendre...
Ed a écrit:
Je me disais bien qu'on allait avoir l'intervention d'un bon théoricien. Merci Thieu !
Rose Noire a écrit:
Merci Thieu !
Dan42 a écrit:
Un grand merci à Thieu qui nous a fait quand même une belle page!
Dan


pareil..


Dernière édition par woab le Dim 10 Juin 2018 - 9:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 5275
Age : 73
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 9:36

Merci Thieu, j'aime ce genre d'explication, elle me plaît, bien que je n'ai pas ces connaissances et expériences .
Revenir en haut Aller en bas
MANETON

avatar

Nombre de messages : 899
Localisation : 89
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 10:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Thieu d'appliquer un peu beaucoup de théorie sur nos modestes intuitions (justes ou erronées).

Je poste à nouveau le lien de Rone sur l'étude de modélisation dynamique de la distribution demodromique. Les courbes bleues représentent les valeurs expérimentales des accélérations des soupapes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Vivien57

avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 10:58

Merci à Thieu d'avoir pris le temps d'expliquer plein de chose intéressante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les T et les S, je garde l'excuse de la calculette j'aime bien. J'ai honte quand je me relis.
Revenir en haut Aller en bas
sergaï



Nombre de messages : 2414
Localisation : marseille
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 15:28

Voui, mais Thieu n'avait pas de cambouis sur les doigts: c'est de la triche...Nan, j'déconne!
Ce forum est vivant, nom de Thieu ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Loi's



Nombre de messages : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 16:05

J'ai essayé de lire un peu tout ce que j'avais manqué depuis quelques jours. Le principal problème dans vos conversations c'est de trop souvent mélanger et comparer différentes diciplines, à différentes époques et donc avec différents règlements ... Ce qui implique diffrentes solutions et des résultats différents.

Je vais laisser la théorie aux autres qui savent mieux le faire que moi et juste donner quelques faits pour peut être recentrer un peu le débat (en essayant de pas oublier trop de sujets dans ce qui a été abordé) :

- Pour Sergaï, l'astuce au niveau de l'encombrement réside dans la pression de la réserve de gaz, avec environ 200bars tu réduis le volume nécessaire à la taille d'une petite bouteille d'eau. Il y a un régulateur de pression entre la réserve et la chambre pour garder cette dernière à une pression minimum pré-définie. Les besoins en réserve de gaz sont dictés par le taux de fuite (pression de décharge) et le temps de fonctionnement entre deux recharges (1 course/séance), si une de ces deux variables doit être augmenté il est possible d'augmenter la capacité de réserve sans toucher au volume, en augmentant (dans certaines limites) la pression de cette réserve.

En ce qui concerne la force de rappel, un des avantages du ressort pneumatique par rapport à l'hélicoïdale c'est d'avoir une raideur qui n'est pas lié directement à ses dimensions (versus le diamètre des spires sur l'hélicoïdale). Une des limites pour l'hélicoïdale va être le rapport entre raideur, longueur du ressort et levée de la soupape ; autrement dit lorsque l'espace entre les spires n'est pas suffisant pour la levée souhaitée. Une autre caractéristique interessante en rapport avec ce que tu disais sur l'énergie cinétique (outre les masses en mouvement plus faibles) c'est la non-linéarité de raideur plus importante du pneumatique par rapport à ce qu'on peut faire avec l'hélicoïdale. De toutes façons, un ressort quel qu'il soit aura une force de rappel qui augmentera avec l'enfoncement, les 80daN initiaux donnés en exemple   vont augmenter avec la levée en fonction de la raideur du ressort ...

Pour Vivien, les rampes d'ouverture/fermeture sont conçues pour éviter la collision à trop grande vitesse entre la soupape et le siège, sinon il peut y avoir rebond de la soupape et aussi usure prématurée voir casse avant ça. Certains des facteurs à prendre en compte : régime max prévu, force de rappel, durée de vie nécessaire des composants... Le jeu de fonctionnement (came/soupape ou linguet) doit aussi être pris en compte pour positionner la rampe au bon endroit et donc que la came vienne au contact avec un profil doux. Si le jeu n'est pas respecté ou mal pris en compte pour la conception de la came, le contact peut se faire en dehors de la fenêtre de rampe sur la partie déjà agressive de la came et en général ça se passe mal : casse du poussoir/linguet pour la rampe d'ouverture, ou casse de la soupape pour la rampe de fermeture.
La partie vraiment agressive du profil vient après la rampe. Il faut aussi définir ce que agressif veut dire, mais de manière générale c'est ouvrir le plus vite et le plus grand possible pour rester ouvert le plus longtemps possible ; il y a des compromis à faire aussi sur l'ouverture en fonction de la position du vilebrequin pour optimiser le remplissage en fonction du comportement moteur recherché. Dans le monde réel ça donne des cames avec des lobes assez plats et certains profils en forme de banane (profil asymétrique).

A noté, sur ce type de moteur le jeu aux soupapes se règlent avec des cales calibrés (ou pastilles) positionnés entre le linguet et la queue de soupape, elles reçoivent souvent un traitement de surface dur, surtout à l'admission. Les poussoirs traditionnels ne sont pas utilisés car trop limitant pour les levés, ils sont remplacés par des linguets, eux aussi traités tout comme les cames.

Je parles bien sur de distribution conventionnelle ou pneumatique, car le desmo je le connais uniquement dans les Ducati du commerce ... Mais certains principes sont certainement transposables puisque à la fin ce sont aussi des soupapes.

Enfin, pour Charly, il faut revoir tes sources, il n'y a jamais eu de limite de régime en MotoGP à l'inverse de la F1. Aussi tu compares des V10 3L ou V8 2,4L de 300cc de cylindrée unitaire à des 4cylindres de 200cc de cylindrée unitaire sans même connaître les courses et diamètre d'alésage ... Sans parler des règlements différents : limitation du nombre de moteurs très tôt en f1 (2003 ou 2004), puis limitation du régime à 19000rpm des la deuxième (ou troisième ?) année des V8. La motogp a toujours été en retard sur la f1, ce n'est donc pas une référence. On ne peut pas comparer et en tirer des conclusions sur la technologie employé.

Actuellement donc, un des facteurs les plus limitant pour un moteur de motogp c'est l'alésage maximum de 81mm, avec ou sans desmo Wink

Voilà, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Nombre de messages : 944
Localisation : Sud Picardie
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 16:57

Bon Thieu, c'est une sacrée explication !

J'avoue que je reste quand meme assez dubitatif... Du coup j'ai fait le test des billes sur le carrelage. jocolor  
La plus petite que j'ai en stock fait 3mm de diametre, elle est tres legere, et meme en la faisant chuter de quelques cm, elle rebondit tres bien. L'energie accumulé est donc dérisoire (Ec =1/2 de masse ridicule multipliée par le carré d'une vitesse tres faible) et pourtant elle serait suffisante pour déformer une bille d'acier ?
     
Le doute m'habite !

Le lien sur le contact de Hertz n'apporte pas de lumiere a la question puisque qu'il concerne des spheres élastiques. En revanche avec le pendule de Newton on est bien dans un probleme de robinets billes :    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Or l'explication du phénoméne (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pendule_de_Newton) ne fait pas du tout allusion a la supposée élasticité des billes d'acier : "Le principe du pendule repose à la fois sur deux principes de conservation qui concernent respectivement l'énergie cinétique et la quantité de mouvement".


Voila qui me parait nettement plus logique ! Le carrelage n'absorbe quasiment pas d'energie (contrairement a une surface élastique), mais cette energie ne disparait pas pour autant (loi de conservation) la bille la reçoit en retour, c'est ça qui la fait rebondir.

Un partout, bille au centre ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
sergaï



Nombre de messages : 2414
Localisation : marseille
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 22:55

Loi's a écrit:

- Pour Sergaï, l'astuce au niveau de l'encombrement réside dans la pression de la réserve de gaz, avec environ 200bars tu réduis le volume nécessaire à la taille d'une petite bouteille d'eau. Il y a un régulateur de pression entre la réserve et la chambre pour garder cette dernière à une pression minimum pré-définie. Les besoins en réserve de gaz sont dictés par le taux de fuite (pression de décharge) et le temps de fonctionnement entre deux recharges (1 course/séance), si une de ces deux variables doit être augmenté il est possible d'augmenter la capacité de réserve sans toucher au volume, en augmentant (dans certaines limites) la pression de cette réserve.

En ce qui concerne la force de rappel, un des avantages du ressort pneumatique par rapport à l'hélicoïdale c'est d'avoir une raideur qui n'est pas lié directement à ses dimensions (versus le diamètre des spires sur l'hélicoïdale). Une des limites pour l'hélicoïdale va être le rapport entre raideur, longueur du ressort et levée de la soupape ; autrement dit lorsque l'espace entre les spires n'est pas suffisant pour la levée souhaitée. Une autre caractéristique intéressante en rapport avec ce que tu disais sur l'énergie cinétique (outre les masses en mouvement plus faibles) c'est la non-linéarité de raideur plus importante du pneumatique par rapport à ce qu'on peut faire avec l'hélicoïdale. De toutes façons, un ressort quel qu'il soit aura une force de rappel qui augmentera avec l'enfoncement, les 80daN initiaux donnés en exemple   vont augmenter avec la levée en fonction de la raideur du ressort ...

Je m’intéresse aussi au tir avec air comprimé (PCP) et les bouteilles sous pression a 200 bars, ça commence a être potentiellement dangereux, surtout avec la chauffe moteur qui peut augmenter la pression...

Finalement , le système pneumatique ou a ressort n'est il pas moins performant de prime abord...Parce qu'il "mange" de la puissance moteur (puisqu'il faut bien les enfoncer, ces différents types de ressorts) ?
A remplissage /acoustique/diamètre de soupapes (etc) égaux, théoriquement est ce que le desmo ne prend pas plus de tours parce qu'il y a tout simplement une valeur de résistance d’entraînement de la distribution plus faible?
Plus le régime est élevé, plus il faut des ressorts puissants pour contrecarrer la valeur d'inertie emmagasinée par les soupapes, et plus il y a de pertes...
Sans compter les chocs que reçoivent les soupapes et leurs sièges, y a t'il via le desmo moyen d'utiliser un profil de soupape différent, une tulipe plus "élancée" en quelque sorte ?


Dernière édition par sergaï le Dim 10 Juin 2018 - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 7584
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Dim 10 Juin 2018 - 23:08

Ça y est , j' ai enfin compris avec ces explications sur les billes le raison pour la quelle les notre ont été mise dans un sachet à notre conception , donc cette théorie est très ancienne , sinon ce ne serait été pas marrant .
Revenir en haut Aller en bas
Loi's



Nombre de messages : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 1:17

Sergaï, avec un ressort, quand ça résiste dans un sens ça pousse dans l'autre (restitution de l'énergie, principe de base du ressort, sinon ça s'appelle un amortisseur). Donc à priori les seules pertes sont celles des frottements (soupape/guide, piston/cylindre pour le pneumatique) et de la mise en mouvement des masses mobiles (inertie).
Le desmo, pour ce que j'en connais, ne fait que perdre de l'énergie (par frottement principalement ?).

Je ne sais pas par contre lequel à une balance plus favorable au niveau des pertes. Quoi qu'il en soit, les regimes pratiqués actuellement en motogp restent largement en dessous des limites de ces deux systèmes, les levés et profils de cames sont par contre beaucoup plus contraignants.

La pression de la réserve ne semble pas poser de problème, on en a jamais vu exploser, au contraire des batteries lithium par exemple ...
Revenir en haut Aller en bas
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 347
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 1:45

Charly a écrit:
Or l'explication du phénoméne (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pendule_de_Newton) ne fait pas du tout allusion a la supposée élasticité des billes d'acier : "Le principe du pendule repose à la fois sur deux principes de conservation qui concernent respectivement l'énergie cinétique et la quantité de mouvement".

Il faut comparer ce qui est comparable !

Dans le cas du pendule de Newton, la bille vient impacter un ensemble de billes qui ne sont pas fixes, contrairement au carrelage, d'où le transfert d'énergie sans déformation significative .  


Mais sinon, bien sûr que la bille et le carrelage se déforment, sinon d'où viendrait l'énergie qui fait remonter la bille ??  scratch

Pour ce qui est des choses qui semblent indéformables mais qui pourtant se déforment, ça me rappelle une expérience de ma jeunesse. Pendant ma formation, on est allé visiter les usines Paris-Rhône dans la banlieue de Lyon. ( Fabricant d'alternateurs et de démarreurs racheté par Valéo ).
On a vu un essai de banc vibratoire pour tester les démarreurs sous vision stroboscopique. Et bien c'est impressionnant comme le démarreur se déformait. Ça explique que sur certaines Renault ( et d'autres aussi je suppose ) on trouve des renforts à l'arrière des alternateurs et des démarreurs, qui sont pourtant bien fixés à l'avant.

Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 7584
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 2:06

Si la bille est un peu grosse il va y avoir écaillage du carrelage signe d' une déformation de celui-ci et même détérioration .
Revenir en haut Aller en bas
Dan42



Nombre de messages : 4403
Localisation : Margerie-Chantagret 42
Date d'inscription : 06/04/2014

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 2:14

Le desmo, outre des frottement a des pertes supplémentaires par l'inertie supplémentaire des basculeurs de rappel, incontournables.
Au sujet de l'élasticité des billes d'acier citées plus haut je l'admet car caractéristique des métaux, mais que dire du comportement des billes en verre ( jeux de billes), en céramique ( de roulements), en carbure, au rebondissement elles se déforment localement? pas de phénomène acoustique, d'onde de choc? çà marche dans le vide cette expérience de rebondissement?je demande car ignorant, donc indulgence Exigée!
Dan
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Nombre de messages : 944
Localisation : Sud Picardie
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 2:49

BM1150R a écrit:

Il faut comparer ce qui est comparable !

Oui ! Précisement, on ne peut pas comparer les forces en jeu dans un démarreur et celles en jeu dans une bille de quelques grammes qui tombe de quelques cm.


BM1150R a écrit:
Dans le cas du pendule de Newton, la bille vient impacter un ensemble de billes qui ne sont pas fixes, contrairement au carrelage, d'où le transfert d'énergie sans déformation significative .

Observe bien le pendule de Newton : une bille vient en frapper 4 autres qui sont immobiles. A la suite du choc la bille mobile s'immobilise sur place et c'est la derniere bille de la serie opposée qui se met en mouvement. Si c'etait l'elasticité qui faisait réagir le systeme, la bille frappante et la bille frappée se deformeraient. A l'instant suivant, en reprenant leur forme initiale, ces 2 billes se repousseraient. Jusque la on est d'accord ?
La bille frappée, adossé une serie de bille bougerait tres peu, et la bille frappante repartirait en sens inverse. C'est ce qui se produirait avec des billes en caoutchouc, mais ce n'est pas du tout ce que l'on observe avec les billes d'acier !  


BM1150R a écrit:
Mais sinon, bien sûr que la bille et le carrelage se déforment, sinon d'où viendrait l'énergie qui fait remonter la bille ??  scratch

L'energie qui fait remonter la bille est la meme que celle qui fait décoller la derniere bille de la serie du pendule de Newton, a savoir l'energie cinétique accumulée lors de la chute, comme expliqué dans mon message précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Nombre de messages : 944
Localisation : Sud Picardie
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 3:03

EDOUARD Jean a écrit:
Si la bille est un peu grosse il va y avoir écaillage du carrelage signe d' une déformation de celui-ci et même détérioration .

On est d'accord sur l'ecaillage, c'est pour ça que je n'ai pas testé avec une boule de pétanque sur MON carrelage. lol!

Par contre le fait qu'il y ait rupture prouve justement que le domaine d'élasticité est extrement faible, pour ne par dire nul.
Revenir en haut Aller en bas
Thieu

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 42
Localisation : 94320
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 3:04

Pour ce qui est de l'élasticité, il me semble qu'il y a confusion entre élasticité et déformabilité. Tous les solides sont déformables. Soit beaucoup, soit de façon infinitésimale, comme la bille de 3mm de diamètre qui tombe d'une hauteur de 5mm sur un plan rigide se déforme au contact! En revanche, tous ne sont pas élastique. L'élasticité est la capacité d'un solide déformable à reprendre sa forme initiale lorsqu'on enlève le chargement qui le déformait. Ensuite, il y a le côté linéaire, qui qualifie que la déformation est proportionnelle à l'effort appliquée. Dans le cas de la bille, si elle est en acier, alors elle sera, si l'effort appliqué n'est pas trop important, élastique. La bille de roulement, imaginons qu'elle soit initialement parfaitement sphérique. Lâche la sur un plan, fais la rebondir sur un plan, et récupères la après. Si tu ne l'a pas lâchée de trop haut, elle a retrouvé sa forme initiale. Si tu la lâche de très haut, ou que tu lui mets un gros coup de masse, elle va être moins sphérique.


Dans le cas du pendule de Newton (ou "tic tic à boules"), on peut expliquer les choses sans avoir recours à l'analyse locale du comportement des billes. Mais qu'il s'agisse du choc des billes dans le pendule de Newton ou du rebond d'une bille sur une surface, les principes sont les mêmes. Pour une bille qui rebondi sur le carrelage, la conservation des énergies et des quantités de mouvement suffit aussi à prédire le rebond, là n'est pas la question. En revanche, cette seule analyse ne permet pas d'obtenir l'estimation de la durée de contact entre la bille et le plan. Pour le pendule de Newton, l'explication que je donnais dans mon message précédent reste valable. Lorsqu'on décolle la première bille, l'action de la gravité la fait retomber. Juste au moment du contact, on se retrouve donc avec un système formé de N billes en contact, dont seulement la première est animée d'une vitesse initiale non nulle (puisqu'elle était en train de tomber). C'est donc la dynamique d'ensemble, et la propagation de l'onde de choc, qui va conduire au décollement de la dernière bille. Mais il n'est pas besoin de descendre aussi "profondément" dans la mécanique pour expliquer le phénomène. En revanche, pour analyser les durées de contact, les déformations des billes, garantir leur tenue et estimer les énergies dissipées dans l'histoire, si. Pour illustrer, je vais prendre deux exemples issues de mes activités professionnelles :

Dans un cas, on s'intéresse a un disjoncteur industriel. C'est un mécanisme très complexe, avec beaucoup de pièces, et beaucoup de contacts entre ces différentes pièces, et des jeux dans les liaisons. Mais, pour ce mécanisme, la grandeur d'intérêt, c'est essentiellement le temps de réaction de l'ensemble du disjoncteur. Il faut être capable d'évaluer l'importance des jeux dans le temps de réaction du mécanisme. La façon dont les structures se déforment est "accessoire", l'approche retenue pour la résolution sera donc plutôt du type "conservation de l'énergie". On ne va pas chercher à représenter finement ce qui se passe au niveau du contact entre les pièces, on utilisera les principes globaux de conservation de la quantité de mouvement. Ce type d'approche permet de résoudre efficacement les problèmes de mécanismes compliqués, mais ne permet pas d'accéder finement aux comportements mécaniques des structures aux interfaces. Pour les curieux, une présentation de l'étude, et du logiciel utilisé :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans le second cas, qui est un exemple "académique" permettant d'illustrer les capacité d'un code de calcul, on s'intéresse à la chute de billes déformables élastiques dans un réservoir conique. Pour cette application, et les autres du même style qui nous intéressent, il est important d'avoir accès aux grandeurs mécaniques (déformations et contraintes) dans les structures en contact, jusque dans les zones de contact, essentiellement pour des questions de dimensionnement, et de justification de tenue des équipements. La méthode de résolution est donc différente de celle utilisée dans le premier exemple, puisqu'ici, on peut accéder à ces grandeurs.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Le champs de couleur dans l'animation du lien correspond au module de la déformation)

Il est important de voir qu'on aurait pu utiliser la seconde méthode pour le premier calcul. Les résultats auraient été beaucoup plus riches, mais les calculs beaucoup plus longs. Inversement, on pouvait utiliser la première méthode pour le second calcul, on aurait obtenu un résultat beaucoup plus rapidement, mais avec une information moins riche.


Revenir en haut Aller en bas
Thieu

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 42
Localisation : 94320
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 3:12

Charly a écrit:
BM1150R a écrit:

Il faut comparer ce qui est comparable !

Oui ! Précisement, on ne peut pas comparer les forces en jeu dans un démarreur et celles en jeu dans une bille de quelques grammes qui tombe de quelques cm.


BM1150R a écrit:
Dans le cas du pendule de Newton, la bille vient impacter un ensemble de billes qui ne sont pas fixes, contrairement au carrelage, d'où le transfert d'énergie sans déformation significative .

Observe bien le pendule de Newton : une bille vient en frapper 4 autres qui sont immobiles. A la suite du choc la bille mobile s'immobilise sur place et c'est la derniere bille de la serie opposée qui se met en mouvement. Si c'etait l'elasticité qui faisait réagir le systeme, la bille frappante et la bille frappée se deformeraient. A l'instant suivant, en reprenant leur forme initiale, ces 2 billes se repousseraient. Jusque la on est d'accord ?
La bille frappée, adossé une serie de bille bougerait tres peu, et la bille frappante repartirait en sens inverse. C'est ce qui se produirait avec des billes en caoutchouc, mais ce n'est pas du tout ce que l'on observe avec les billes d'acier !  


BM1150R a écrit:
Mais sinon, bien sûr que la bille et le carrelage se déforment, sinon d'où viendrait l'énergie qui fait remonter la bille ??  scratch

L'energie qui fait remonter la bille est la meme que celle qui fait décoller la derniere bille de la serie du pendule de Newton, a savoir l'energie cinétique accumulée lors de la chute, comme expliqué dans mon message précédent.

Comme je viens de dire, indépendamment de la force appliquée, un solide se déformera. Beaucoup si on pousse beaucoup, très peu si on pousse très peu. Pour fixer les idées, l'unité "usuelle" de mesure des déformation est le µdef, qui correspond à 10-3mm / m. Ca veut dire qu'une structure de 1 mètre de long, qui a une déformation de 1 µdef s'est allongée de 1 micron. Pour une bille de 3mm de diamètre, une déformation globale de 1µdef correspond à une variation de diamètre de 3 nanomètres...

Pour le pendule de Newton, tu peux utiliser n'importe quel matériau élastique, tu obtiendras le même résultat. Tu peux le faire en bois, en élastomère, en béton, ou n'importe quel autre matériau qui, en première approximation, sera élastique, et ça marchera. Pour le bois, je suggère quand même plutôt un bois dur, parce que, justement, du fait des efforts aux interfaces, le risque de ne plus être élastique est important!

Il ne faut pas opposer les principes de conservation (énergie, quantité de mouvement) et les équations d'équilibres. On peut passer de l'un à l'autre, et les deux ne servent pas dans les mêmes cas. En partant des principes de conservation, les équations de lagrange permettent d'obtenir les équations du mouvement, et inversement.

Revenir en haut Aller en bas
Thieu

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 42
Localisation : 94320
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 3:21

V'là une version en plastique avec des led :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et le lien complet sur le pendule. Désolé, c'est la version en anglais, qui reprend à la fois la version "simple" de l'explication, avec les principes de conservation, mais aussi la version "avancée" avec l'utilisation des équations d'équilibre et le détail des efforts (mais pas en version "complète"....) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et une version avec des aimants :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec des billes en bois :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec une espèce de béton :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La différence entre ces pendules proviendra des pertes liées aux déformations lors des contacts. En dehors de ça, les principes sont les mêmes, et ils fonctionnent!
Revenir en haut Aller en bas
sergaï



Nombre de messages : 2414
Localisation : marseille
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 4:44

Just for fun:

Revenir en haut Aller en bas
EDOUARD Jean

avatar

Nombre de messages : 7584
Age : 71
Localisation : ARGELIERS dans L'Aude
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 4:57

En regardant la vidéo j' ai pris plein d' huile par la figure pour ne pas dire gueule à la fin c' était mieux c' était vaporisé .
Revenir en haut Aller en bas
Loi's



Nombre de messages : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 5:11

En complément, si vous voulez regarder de la vidéo sur les soupapes et les ressorts, en voici une particulièrement intéressante filmée à grande vitesse (a voir jusqu'à la fin pour les rebonds de soupape) :

Revenir en haut Aller en bas
BM1150R

avatar

Nombre de messages : 347
Age : 63
Localisation : Plouhinec
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 5:46

Charly a écrit:
L'energie qui fait remonter la bille est la meme que celle qui fait décoller la derniere bille de la serie du pendule de Newton, a savoir l'energie cinétique accumulée lors de la chute, comme expliqué dans mon message précédent.

Ça va être difficile de te faire admettre que tu as tort, mais peut-être qu'en y allant petit à petit

L'énergie, ce n'est pas comme la parole des hommes politique, c'est du concret.

La bille, à un moment donné, lorsqu'elle touche le sol, avant de repartir dans l'autre sens a une vitesse nulle, tu es d'accord ?

Donc qui dit vitesse nulle, dit énergie cinétique nulle, toujours d'accord ?

Où est donc passé cette énergie cinétique ? Comment la bille peut repartir dans l'autre sens " poussée " par une énergie cinétique qui n'existe plus ? scratch

Je ne suis pas inquiet, je pense que tu vas trouver une explication qui satisfait tes croyances  


Dernière édition par BM1150R le Lun 11 Juin 2018 - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dialmax

avatar

Nombre de messages : 5275
Age : 73
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   Lun 11 Juin 2018 - 7:27

"La bille, à un moment donné, lorsqu'elle touche le sol, avant de repartir dans l'autre sans a une vitesse nulle, tu es d'accord ?"

Dans ce cas c'est admettre qu'il n'y a pas de déformation de la bille et du sol, donc oublier un élément et ce résonnement est incomplet pour en sortir une conclusion .
En plus le sol et la bille n'ont pas la m^me vitesse et la m^me amplitude de déformation .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Technique] Moteurs MotoGP   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Technique] Moteurs MotoGP
Revenir en haut 
Page 18 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TECHNIQUE :: MOTEURS-
Sauter vers: